Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Paul Dobrescu
La ruse de la mondialisation L’assaut contre la puissance américaine
Traduit du roumain par DenisaAdriana Oprea
1
2
/D UXVH GH OD PRQGLDOLVDWLRQ /¶DVVDXW FRQWUH OD SXLVVDQFH DPpULFDLQH
3DXO '2%5(6&8/D UXVH GH OD PRQGLDOLVDWLRQ/¶DVVDXW FRQWUH OD SXLVVDQFH DPpULFDLQHTraduit du roumain par 'HQLVD$GULDQD 2SUHD
‹ /¶+$50$77$1   UXH GH O¶eFROH3RO\WHFKQLTXH  3DULV ZZZKDUPDWWDQIU GLIIXVLRQKDUPDWWDQ#ZDQDGRRIU KDUPDWWDQ#ZDQDGRRIU ,6%1   ($1  
À mes petites-filles, Carla et Agata
7
8
La redéfinition géopolitique du monde « post-crise »
Préface à l’édition française
La préface à l’édition française devrait « compléter » les cinq années écoulées depuis la publication de cet ouvrage en roumain, selon deux perspectives : la manière dont le livre et les analyses qu’il contient ont traversé le temps, et la signification de certains événements importants intervenus depuis 2010. En ce qui concerne la première, nous laissons à nos lecteurs français le droit de juger et d’apprécier. Quant à la seconde, l’élément le plus important de ces dernières années, c’est que le monde développé a oscillé autour de 1 ou 2 % de croissance quand il n’a pas enre-gistré de rythmes négatifs d’évolution économique. Si croissance il y a eu, on ne peut toutefois pas parler d’un redressement. Par exemple, l’Union européenne n’a pas encore retrouvé le niveau le plus élevé de son PIB d’avant la crise. Ceci explique le prolongement de la crise et le dépassement 1 de sa « date de péremption », estimée initialement à deux ou trois ans . Nous aborderons certaines évolutions qui peuvent impacter considéra-blement l’avenir et nous questionnerons les situations critiques du monde actuel, de sorte que le lecteur puisse se représenter le plus clairement possible les traits dominants du monde futur. Selon nous, le plus important dans les prochaines années, c’est que la puissance économique chinoise l’emportera sur la puissance économique américaine. Les estimations divergent quant à l’intervalle nécessaire pour que cela se produise : trente ans, vingt ans ou dix ans. Jacques Attali avance 2 l’an 2017 , et l’OCDE vient de préciser que si le pays le plus peuplé du monde stabilise ses rythmes de croissance économique à 7 ou 8 % annuels, alors « son économie l’emportera sur l’économie américaine et deviendra la 3 plus importante au monde d’ici 2016 » (de telles estimations prennent en considération le PIB calculé du point de vue du pouvoir d’achat). Si l’on envisage le PIB en valeur nominale, alors l’arrivée de la Chine à la tête de la hiérarchie économique mondiale devrait se situer au début de la décennie suivante). Nous sommes là dans le champ des prévisions. John Kenneth Galbraith avait l’habitude de dire : « La seule fonction des prévisions économiques, c’est de rendre l’astrologie respectable ». Soyons donc patients et suivons l’évolution de ces estimations. Si elles se confirment, si une éco-nomie qui ne comptait pas dans la hiérarchie mondiale l’emporte sur la plus 1 En mars 2009, lors de son passage à la télévision, Ben Bernanke déclarait que « le prin-temps était au coin de la rue » (spring was at hand). 2 ATTALI, Jacques,Urgences françaises, Paris, Fayard, 2013, p. 29. 3 « Brics summit face big challenges on growth »,Financial Times, 26 mars 2013.
9