La Russie et l'ONU

De
Publié par

Si la Russie succède en 1991 à l'URSS comme membre permanent au Conseil de sécurité de l'ONU, ce statut ne lui évite pas son déclassement sur la scène internationale. Depuis le début des années 2000 et l'arrivée au pouvoir de Vladimir Poutine, la Russie est dans une phase de reconquête de son ancien statut, comme l'illustre par exemple sa position de leader dans la croisade anti-terroriste en Syrie. Elle utilise l'ONU comme tribune diplomatique de contestation de l'hégémonie occidentale, et comme instrument de consolidation des attributs de puissance.
Publié le : mardi 1 décembre 2015
Lecture(s) : 2
EAN13 : 9782336397580
Nombre de pages : 196
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
6RSKLH +XYpHVW GLSO{PpH GH 3DULV , HQ 'URLW LQWHUQDWLRQDOSXEOLFHWGH O·,+(,HQUHODWLRQV LQWHU QDWLRQDOHV (OOH D pJDOHPHQW pWXGLp j O 8QLYHUVLWpGH0RVFRXSRXUOHV VFLHQFHVKXPDLQHV HW HOOHD SXWUDLWHU FRPPH VXMHW GHUHFKHUFKHFHOXL GH OD SROLWLTXH pWUDQJqUH UXVVH GDQV OHV SD\V GH O·H[8566
Sophie Huvé
La Russie et l’ONU
aujourd’hui L’Organisation des Nations unies, cadre et instrument de la politique extérieure russe (1999-2015)
© L’Harmattan, 2015 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-07987-5 EAN : 9782343079875
2
La Russie et l’ONU
Coll. « Le droit aujourd’hui »La collection « Le droit aujourd’hui » regroupe des études juridiques concernant des problèmes d’actu-alité nationale et internationale, dans divers domai-nes (éthique, politique, questions de société…). Déjà parus Claudine Pérez-Diaz, Marie-Syvie Huré,Violence conjugale, missions et finalités concrètes de l’intervention pé-nale, 2015 Jean-Grégoire Mahinga,Le statut du tribunal interna-tional du droit de la mer, Commentaire article par article, 2015 Peggy Larrieu,Neurosciences et Droit pénal, Le cerveau dans le prétoire, 2015. Anthony Falgas,La Voie de fait administrative. Re-cherche sur la justification d’une notion prétorienne, 2015. Jean-Gregoire Mahinga,La pêche maritime et le droit international, 2014. Christophe Houry,La piraterie maritime au regard du droit international, incertitudes et évolutions contemporaines, 2014.
4
Sophie HUVÉLa Russie et l’ONU L’Organisation des Nations unies, cadre et instrument de la politique extérieure russe (1999-2015)
REMERCIEMENTS
Ce livre est l’aboutissement d’un travail de recherche que je n’aurai pas pu mener à bien sans les conseils avisés du profes-seur Geneviève Bastid Burdeau à propos l’analyse du sujet et de l’orientation des recherches. La réussite de ce projet tient éga-lement à la participation active de Jean Pascal Huvé, qui a don-né une lecture attentive et attentionnée des différentes versions de cet écrit. Enfin, je remercie pour leur soutien Valérie, Alexis, Olivia, Margaux, Carole, Milena, Joséphine, Julien, Valentin, Adrien et les autres.
INTRODUCTION
Le 8 décembre 1991, les présidents de trois des quinze répu-bliques socialistes soviétiques (RSS) formant l’Union des Ré-1 publiques Socialistes Soviétiques(URSS)se réunissent en vue de signer un accord entérinant la dissolution du plus grand Etat fédéral du monde. Boris Eltsine, Leonid Kravtchouk et Stani-slav Chouchkevitch, respectivement présidents des RSS de Rus-sie, Ukraine et Biélorussie, annoncent la fin de l’URSS au 31 2 décembre 1991, par la signature des « accords de Minsk » . L’URSS est remplacée par la Communauté des Etats Indépen-dants (CEI), que toutes les RSS sont libres de rejoindre. L’URSS s’effondre après 69 d’existence, entraînant dans sa chute un bouleversement de l’ordre international établi qui se structurait autour de l’affrontement de deux blocs menés par deux superpuissances rivales. La Russie était le cœur des quinze RSS qui formaient l’Union soviétique. Pays instigateur de la révolution bolchévique en 1917 et de la création de l’Union en 1922, elle abritait à Moscou le centre névralgique du pouvoir et le siège du Parti Commu-niste. La fin de l’URSS a pour résultat le déclassement de la Russie comme puissance sur la scène internationale. Le pays connaît une réduction drastique de son territoire, qu’il voit pas-ser de 22 402 000 km2 à « seulement » 17 075 000 km2. e L’empire russe depuis Catherine II et jusqu’au début du 20 siècle s’étendait sur plus de 21 800 000 kilomètres carrés, et englobait les territoires de l’Ukraine, de la Biélorussie, de la Pologne et de la partie nord de l’Asie centrale. Lorsque l’URSS remplace l’empire, il l’étend de quelques 602 000 kilomètres. La dissolution de l’Union soviétique ramène brusquement la Russie à ses frontières de 1683, à son territoire avant les con-
1 En russe CCCP :ɋɨɸɡɋɨɜɟɬɫɤɢɯɋɨɰɢɚɥɢɫɬɢɱɟɫɤɢɯɊɟɫɩɭɛɥɢɤouSoïouz Sovietskikh Sotsialistitcheskikh Riespoubliki.2 En russeБɟɥɨɜɟɠɫɤɢɟɫɨɝɥɚɲɟɧɢɹouBiélovejskié soglachenia.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.