Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

La sécurité des approvisionnements énergétiques

De
221 pages
La sécurité des approvisionnements énergétiques, au niveau européen, ne peut se concevoir que dans le cadre d'une adaptation à toutes les évolutions et mutations, notamment pour les mécanismes de la transition énergétique. Les récentes crises de l'énergie ainsi que la reconfiguration internationale du pouvoir politique, militaire, économique et social bouleversent les plans des entreprises du secteur ainsi que leur territoire. L'UE est placée face à de nouveaux enjeux stratégiques auxquels Bruxelles se doit d'apporter une réponse pragmatique, équitable et transparente pour les vingt-huit États membres. Il en va de la crédibilité de sa puissance géoéconomique et géopolitique.
Voir plus Voir moins
Viviane du Castel
LA SÉCURITÉ DES APPROVISIONN ÉNERGÉTIQUES
Enjeux et défis pour l’Union européen
Préface de Julie Montfort
Intelligence stratégique et géostratégie
© L’Harmattan, 2014 5-7, rue de l’École polytechnique, 75005 Paris
http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-343-01926-0 EAN : 9782343019260
La sécurité des approvisionnements énergétiques Enjeux et défis pour l’Union européenne
Intelligence stratégique et géostratégie Collection dirigée par Viviane du Castel
La collection « Intelligence stratégique et géostratégie » vise à mieux comprendre les évolutions du monde découlant de la nouvelle donne géopolitique en construction. Le recours à l’intelligence stratégique et à la géostratégie sont des incontournables du décryptage du monde. Les éditions L’Harmattan ont souhaité éclairer les lecteurs sur les changements géostratégiques en créant cette collection « Intelligence stratégique et géostratégie ». Celle-ci se donne pour objectif de présenter des analyses et des mises en relation d’événements internationaux, ainsi que des projections de la géographie et des composantes intrinsèques des États, face à un contexte spécifique, dans une perspective stratégique.
Déjà paru : Julie ELIE,Nous ne sommes pas des quotas. Manifeste contre la discrimination positive, 2013. Jeanne RIVA,La difficile cohabitation États-nations Europe, 2013. Henri PRÉVOT,Moins de CO2 pour pas trop cher. Propositions pour une politique de l’énergie, 2012. Thierry Jacques LAURENT,Camus et de Gaulle, 2012. Jacques DA-ROCHA,Gao, je t’aime, 2012. Paul OHANA,Mon Père au cœur du Judaïsme marocain, 2012. Henri PROCHOR,Israël-Palestine : vers une paix historique. Le scénario d’une sortie de crise au Proche- Orient, 2012. Isabelle TISSERAND,La prise en charge du choc en situation de crise, 2012. Patrick de FONTBRESSIN,France-Dépassement, L’heure de la citoyenneté volontaire, 2011. Julie MONTFORT et Viviane du CASTEL,Le retour du nucléaire après Fukushima, 2012. Viviane du CASTEL,Intelligence stratégique et énergie : un tandem indissociable au service d’une nouvelle géopolitique, 2013.
Viviane du Castel
La sécurité des approvisionnements énergétiques Enjeux et défis pour l’Union européenne
Préface de Julie Montfort
L’Harmattan
Du même auteur
¾La Biélorussie, une indépendance à la dérive, L’Harmattan, 1999. ¾La géo-économie et les organisations internationales, L’Harmattan, 2001. ¾L’équilibre instable de la zone baltique. Vers un désenclavement au carrefour de l’Europe, L’Harmattan, 2002. ¾Et al.,L’Europe globalisée. La fin des illusions, L’Harmattan, 2002. ¾De Königsberg à Kaliningrad. L’Europe face à un nouveau département d’outre-terre russe sur la Baltique, édition augmentée et actualisée, L’Harmattan, 2008. ¾Le Grand Nord : un nouvel enjeu très courtisé. L’exemple de la mer de Barents, Norvège,L’Harmattan, 2010. e ¾Le gaz, enjeux géoéconomiques du XXIsiècle. L’exemple de l’Europe, L’Harmattan, 2011. ¾Avec Julie Monfort,Renouveau du nucléaire après Fukushima, L’Harmattan, 2012. ¾Avec Thibault Renard,Intelligence stratégique et énergie : un tandem indissociable au service d’une nouvelle géopolitique,L’Harmattan, 2012
Table des matières
Préface ............................................................................................................9 Préambule .....................................................................................................13 Introduction................................................................................................... 15 I- Géopolitiqueet sécurité des approvisionnements énergétiques........... 19 A- Unenouvelle donne géo-énergétique ?................................................ 21 1- Versune évolution du bouquet énergétique23 2- Dupétrole vers le gaz, comme solution alternative ?53 3- Versun retour des États ?84 B- Denouveaux acteurs énergétiques ? ....................................................88 1- L’Unioneuropéenne, un acteur cohérent ?89 2- Russie-Chine: un dynamisme communicatif ?92 3- Norvège,un partenaire incontournable106 C- Denouvelles opportunités à saisir......................................................111 1- Leréchauffement climatique, une chance pour l’Europe111 2- Denouvelle routes maritimes comme autant d’enjeux géopolitiques 113 III- Nouveauxrisques, nouvelles vulnérabilités stratégiques...............123 A- Nouveauxrisques, comme autant de nouveaux enjeux......................123 1- Unegéopolitique en construction124 2- Unegéo-économie en mutation126 3- Unegéostratégie en évolution128 B- Lesnouveaux «perturbateurs de l’ordre mondial» ......................... 134 1- Lescyber-attaques, une menace asymétrique bien réelle135 2- Versun nouveau terrorisme ?140 3- Lapiraterie maritime, le retour ?145
C- Denouveaux défis à relever............................................................... 152 1- L’envoldes matières premières, facteur d’incertitudes ?153 2- Versde nouvelles prises de contrôle ?158 3- L’Unioneuropéenne : entre sécurité des approvisionnements énergétiques et protection des intérêts stratégiques163 IV- Versde nouvelles solutions alternatives ?..................................... 167 A- Versune politique commune européenne ? .......................................167 1- Lemarché unique comme théâtre d’opération167 2- Versune mutualisation des risques en Europe171 B- Leslobbies et l’influence, les deux faces des politiques énergétiques de demain ?................................................................................................. 172 1- Unegestion compétitive173 2- Unsoft power énergétique 175 C- Lesterres rares, nouveau levier d’indépendance énergétique ?......... 179 1- Versdes vulnérabilités stratégiques ?180 2- Défisde sécurisation182 3- L’Unioneuropéenne et les États-Unis : vers de nouvelles stratégies ?190 Conclusion .................................................................................................. 195 Bibliographie ..............................................................................................199
8
Préface
La sécurité des approvisionnements et son corollaire, l'indépendance énergétique sont loin d'être des concepts fumeux. Lorsqu’à la fin des années 1980- au début des années 1990-, nous arrivions à joindre au téléphone des amis en Europe Centrale et Orientale, la première chose qu'ils nous disaient, c'était :« aujourd'hui, il y a de l'eau chaude »,ou« aujourd'hui, il n'y a pas de chauffage ».Cela signifiait et spécialement dans les pays baltes« il y a eu une manifestation hier »,« il y aura une manifestation demain ».Sanctions et pressions. L'indépendance et la dépendance énergétique ont une signification bien concrète, bien quotidienne.
Au delà, la sécurité des approvisionnements énergétiques constitue un enjeu géostratégique majeur pour chaque pays et chaque ensemble géopolitique dans un contexte en pleine évolution avec une volonté hégémonique de la Russie bousculée par la montée des gaz et pétrole de schistes, l'évolution du GNL (Gaz Naturel Liquéfié), le renouveau du nucléaire mais aussi la mise en ème œuvre du 3paquet « énergie-climat », les changements d'équilibres politiques en Europe de l'Est, la montée de la Chine et des pays émergents…
Jusqu'à maintenant la Russie s'appuyait sur ses ressources pour jouer un rôle majeur tandis que les autres pays producteurs de pétrole gèrent leur rente. Moscou a recours aux nationalisations, aux fusions-acquisitions, aux accords bilatéraux… La « Kremlinisation » du secteur énergétique a évincé la plus grande partie des entreprises étrangères comme actionnaire majoritaire, en détournant également les investisseurs étrangers. Elle cherche en permanence à mettre sous contrôle les principales ressources énergétiques mondiales : gaz, pétrole, uranium.
Le contrôle du gaz constitue une arme géopolitique qui contribue notamment à la mainmise politique sur des « alliés » contraints. Concrètement, ça se traduit par les crises énergétiques en Biélorussie (2006), Ukraine (2007, 2009), avec des pays qui se sont retrouvés privés de gaz menaçant aussi l'UE (Union européenne). Ce sont aujourd'hui les pressions économiques exercées sur l'Ukraine pour essayer de bloquer tout contrat d'associations avec l'UE. C'est le prix exorbitant à payer pour du gaz vendu à une Lituanie encore dépendante (l'ouverture du terminal GNL en 2014, l'interconnexion avec la ème Suède en 2015…) et à un conflit autour de la mise en œuvre du 3paquet « énergie-climat », et à la séparation transport-commercialisation. C'est encore le soutien organisé et visible aux détracteurs du gaz de schistes…
En parallèle, des fonds souverains ont pris des participations minoritaires dans des entreprises stratégiques occidentales mais aussi en Afrique ou en Amérique Latine. L'Etat russe peut donc avoir accès à des renseignements stratégiques mais aussi disposer de moyens d’exercer des pressions et
9