//img.uscri.be/pth/977787eb0a3deb5a20217f5b959482bac144175f
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Le 6è congrès extraordinaire du Parti congolais du Travail

De
214 pages
Ce livre est une compilation des discours et allocutions que l'auteur a prononcés de la phase préparatoire à la tenue de ce grand et historique événement. Il présente par ailleurs les messages aux congressistes, notamment le message d'orientation du Président du Comité central du PCT, Denis Sassou Nguesso, ceux des partis amis nationaux et étrangers, des individualités et des délégations du parti venues des différents départements du Congo.
Voir plus Voir moins

eLe 6 congrès extraordinaire Jean-Pierre Nonault
du Parti congolais du Travail
eLe 6 congrès
eLe 6 congrès extraordinaire du Parti congolais du Travail
est une compilation des discours et allocutions que l’auteur extraordinaire
a prononcés de la phase préparatoire à la tenue de ce grand
et historique événement. Il présente par ailleurs les messages du Parti congolais
aux congressistes, notamment le message d’orientation
du Président du Comité central du PCT, Denis Sassou du Travail
Nguesso, ceux des partis amis nationaux et étrangers, des
individualités et des délégations du parti venues des diférents
départements du Congo.
Jean-Pierre N est né le 23 mars 1937 à Sibiti. Membre
fondateur du Parti congolais du Travail en 1969 avec le numéro
matricule 19 et diplomate à la retraite, il est actuellement
sénateur. Président du groupe parlementaire PCT au Sénat et de
la Commission nationale de contrôle et d’évaluation du parti, il a
e eu l’honneur de conduire les travaux du 6 congrès extraordinaire
du PCT, tenu à Brazzaville, du 21 au 25 juillet 2011.
Illustration de couverture :
Joshbaumgartner - Wikimedia
ISBN : 978-2-343-07497-9 9 782343 074979
21,50 €
onault
e
Le 6 congrès extraordinaire
Jean-Pierre Nonault
du Parti congolais du Travail








eLe 6 congrès extraordinaire du
Parti congolais du Travail


Jean-Pierre NONAULT










eLe 6 congrès extraordinaire du
Parti congolais du Travail



































































































- Congo



































































































© L’Harmattan, 2015
5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris

http://www.harmattan.fr
diffusion.harmattan@wanadoo.fr

ISBN : 978-2-343-07497-9
EAN : 9782343074979
Remerciements
Mes vifs remerciements vont à l’endroit de tous ceux qui, par
leurs apports multiformes, ont contribué à la constitution de cette
emémoire du 6 congrès extraordinaire du Parti congolais du
Travail.
5 Avertissement
eLa mémoire du 6 congrès extraordinaire du Parti congolais du
Travail est loin d’être un travail exhaustif en raison des difficultés
d’accès à certains messages. En effet, malgré les investigations,
nous n’avons pas retrouvé quelques textes que nous aurions bien
voulu intégrer dans ce document.

7 Préface
Membre du Parti congolais du Travail depuis le Congrès
constitutif du 31 décembre 1969 que présidait alors l’immortel
Marien Ngouabi, avec le matricule n° 19, Jean-Pierre Nonault est
un diplomate à la retraite, ancien ambassadeur du Congo en
Hongrie et en Mongolie avec résidence principale Moscou
(URSS) ; en Espagne, en Suisse, au Portugal, à Londres
(Angleterre) au Vatican et à l’UNESCO, avec résidence Paris
(France).
Il a été par ailleurs commissaire de gouvernement dans la
stratégique région du Kouilou, au milieu des années 70, sous le
commandant Marien Ngouabi, et directeur de l’Agence congolaise
d’information (ACI).
Actuellement sénateur, président du groupe parlementaire du
Parti congolais du Travail (PCT) au Sénat et président de la
commission nationale de contrôle et d’évaluation de ce grand et
glorieux parti, il est, on ne saurait le contester, l’une des rares
personnalités qui peuvent parler aujourd’hui avec aisance de son
histoire.
Son militantisme, sa fidélité au parti, sa modestie ; des vertus
de tolérance et d’humanisme qui le caractérisent, sont autant de
facteurs déterminants dans le choix porté sur sa personne par le
Bureau politique du PCT, au cours de sa réunion du 31 mars 2011,
pour présider la coordination du comité préparatoire et
ed’organisation du 6 congrès extraordinaire, dit congrès de
l’ouverture.
Puisqu’il est évident que l’oubli est l’essence même de
l’homme, l’auteur, soucieux de pérenniser le souvenir et les acquis
edu 6 congrès extraordinaire, se propose, à travers cet ouvrage, de
retracer le chemin qui a conduit à l’organisation de ce grand et
9 historique événement ; de la mise en place de la coordination du
comité préparatoire et d’organisation, placée sous sa direction, à la
tenue de ce rendez-vous mémorable.
eQue le souvenir du 6 congrès extraordinaire soit vivant dans
la conscience des militants comme un moment de rupture et de
edétermination dans l’histoire du PCT, La mémoire du 6 congrès
extraordinaire édifiera le lecteur sur les circonstances de la tenue
de ce congrès. De même, elle pourra inspirer la postérité,
conformément à la maxime communément admise suivante : « Le
passé éclaire le présent et oriente l’avenir ».
Là, se situe tout l’intérêt de ce livre qui, à n’en point douter,
sera un motif de fierté pour les congressistes et surtout pour les
membres des différentes commissions préparatoires et
d’organisation qui ont su donner le meilleur d’eux-mêmes pour la
revitalisation de leur instrument de combat : le Parti congolais du
Travail.
Dieudonné NGANKOUSSOU,
e Membre du Comité central du PCT issu du 6 congrès
extraordinaire de juillet 2011
10 Introduction
On ne le dira jamais assez, la bonne tenue d’une réunion et
particulièrement d’un congrès dépend des dispositions prises pour
esa préparation. La tenue victorieuse du 6 congrès extraordinaire du
Parti congolais du Travail nous en donne une belle illustration.
Convaincue de la délicatesse de la mission confiée à elle par
le Bureau politique du PCT au cours de sa réunion du 31 mars
2011, la coordination du comité préparatoire et d’organisation du
e6 congrès extraordinaire a pensé tout de suite au choix des
hommes, des cadres dont l’expérience et la compétence devraient
permettre l’atteinte de l’objectif poursuivi : la tenue victorieuse de
ce congrès placé sous le signe de l’ouverture et de la revitalisation
du PCT.
La décision n° 002/PCT/CC/BP/CPOCE/C du 19 avril 2011
porte nomination des membres des commissions et
sousecommissions du comité préparatoire et d’organisation du 6
congrès extraordinaire du Parti congolais du Travail. Elle est
complétée par un additif du 21 avril 2011 et d’autres actes dont :
- La décision n° 004/PCT/CC/BP/CPOCE/C du 28 avril
2011 portant nomination des membres du secrétariat de la
coordination ;
- La décision n° 006/PCT/
2001 portant nomination des délégations nationales aux congrès
départementaux du Parti congolais du Travail ;
- La directive n° 001/PCT/CC/BP/CPOCE/C du 25 juin
2011 à l’attention des présidents des comités départementaux et
communaux du Parti congolais du Travail.
En marge de ces différents actes, plusieurs rencontres et des
échanges fructueux ont eu lieu entre, d’une part, les membres de la
coordination et entre, d’autre part, le bureau de la coordination et
11 les différentes commissions et sous-commissions préparatoires et
d’organisation de ce grand et historique événement.
Ces échanges guidés par le souci de voir le Parti congolais du
Travail sortir de son coma pour s’affirmer davantage dans un
environnement politique multipartite et confirmer son leadership
sur l’échiquier politique national ont permis d’enrichir et d’adopter
les différents documents qui devaient être soumis à l’appréciation
du congrès en tant qu’instance la plus haute du parti.
Ce grand rendez-vous mémorable a été pris pour la période
allant du 21 au 25 juillet 2011. Pendant cinq jours, 1 548
congressistes venus des 12 départements du pays et de l’étranger
ont examiné, en toute responsabilité et dans un climat de
camaraderie militante, les documents fondamentaux présentés à
eux. L’une des particularités de ce congrès dit « de l’ouverture » a
été le retour de quelques cadres ayant dirigé le parti dès sa
naissance en décembre 1969 pour certains, pendant la
radicalisation et la période post-conférence nationale pour d’autres.
Les temps forts de ce congrès, outre le message du président
du Comité central du PCT et les discours d’ouverture et de clôture
edu président du comité préparatoire et d’organisation du 6 congrès
extraordinaire, étaient les messages des délégations du PCT venues
des 12 départements du pays ainsi que ceux des partis amis tant
nationaux qu’étrangers.
eLe 6 congrès extraordinaire, dont la clôture est intervenue le
26 juillet 2011, a consacré un nouveau départ au Parti congolais du
Travail, avec la mise en place de nouvelles instances dirigeantes :
un Comité central et un Bureau politique comptant respectivement
471 et 51 membres ; un Secrétariat permanent de 12 membres avec
Pierre Ngolo comme secrétaire général, et une Commission
nationale de contrôle et d’évaluation de 7 membres dont la
présidence m’a été confiée.
12 Après la présentation des différentes commissions et
souscommissions préparatoires et d’organisation dans le premier
chapitre, le deuxième, quant à lui, mettra en exergue les discours
ou allocutions du président de la coordination du comité
epréparatoire et d’organisation du 6 congrès extraordinaire, les
messages du président du Comité central et des individualités aux
congressistes.
Les messages des comités départementaux du parti, des partis
amis nationaux et étrangers feront l’objet du troisième chapitre.
Enfin, ce travail se termine par la liste des congressistes et les
enouvelles instances dirigeantes du PCT issues du 6 congrès
extraordinaire.

13 Chapitre I
Organisation, attributions et membres du comité préparatoire
eet d’organisation du 6 congrès extraordinaire
Section 1 : Organisation et attributions
Paragraphe 1 : De l’organisation
eLe comité préparatoire et d’organisation du 6 congrès
extraordinaire du PCT comprend une coordination, des
commissions et sous-commissions.
1.1. De la coordination
Composée d’un bureau de cinq membres, à savoir : un
président, un premier vice-président, un deuxième vice-président,
un premier rapporteur et un deuxième rapporteur, elle dispose d’un
secrétariat constitué d’un chef de secrétariat, d’un chef de
secrétariat adjoint et des membres.
1.2. Des commissions
Elles sont composées respectivement d’un président, d’un
vice-président, d’un rapporteur, d’un secrétaire et des membres. On
distingue :
- des commissions techniques ;
- des commissions organisationnelles.

1.2.1. Des commissions techniques
Il s’agit, notamment, de :
- la commission doctrine ;
- la commission politique ;
- la commission politique sociale du parti ;
- la commission financement du parti ;
15 - la commission ouverture du parti ;
- la commission organisations affiliées et mouvement
associatif ;
- la commission politique de marketing et de communication
du parti.
1.2.2. Des commissions organisationnelles
Elles sont au nombre de sept (7), à savoir :
- la commission investiture ;
- la commission finances et logistique ;
- la commission mobilisation et communication ;
- la commission cérémonial du congrès ;
- la commission transport, protocole, accueil et
hébergement ;
- la commission santé ;
- la commission sécurité.
1.3. Des sous-commissions
- la sous-commission analyse du contexte national et
international ;
- la sous-commission statuts et règlement intérieur ;
- mmission interaction entre le PCT et les
institutions constitutionnelles ;
- la sous-commission politique extérieure du parti ;
- mmission cumul, innovations organisationnelles
et institutionnelles ;
- la sous-commission politique sociale ;
- que culturelle ;
- la sous-commission stratégie d’autonomisation du
financement du parti ;
16 - la sous-commission révision du mode de cotisations
statutaires et extrastatutaires ;
- la sous-commission analyse des unités productives du
parti ;
- la sous-commission ouverture à d’autres forces politiques
et aux individualités-faiseurs d’opinions ;
- la sous-commission gestion des alliances ;
- mmission marketing ;
- la sous-commission communication ;
- mmission cérémonial ;
- la sous-commission animation culturelle ;
- le secrétariat administratif ;
- le pool de saisie et reprographie.
Paragraphe 2 : Des attributions
2.1. De la coordination
Elle est chargée de coordonner le travail de conception des
documents du congrès et la gestion des questions pratiques liées à
l’organisation de ce grand et historique événement.
2.2. Des commissions
2.2.1. Des commissions techniques
2.2.1.1. La commission doctrine

 Produire un support sur la base doctrinale du parti ;
 Procéder à la relecture du programme du parti ;
 relecture de la plate-forme politique du parti.




17 2.2.1.2. La commission politique
 Analyser le contexte politique national et international
dans lequel évolue le PCT ;
 Identifier et proposer les mécanismes d’une saine existence
et d’une bonne animation du parti dans ce contexte ;
 Procéder à la relecture des statuts du PCT et du règlement
intérieur du Comité central de celui-ci ;
 Produire une nouvelle mouture des statuts du parti et du
règlement intérieur de son Comité central ;
 Analyser la relation entre le PCT et les institutions
constitutionnelles ;
 Proposer le type de relations qui doivent exister entre le
PCT et les institutions constitutionnelles ;
 Evaluer le partenariat entre les partis frères étrangers et le
PCT ;
 Suggérer une approche de dynamisation de ces
partenariats ;
 Proposer une réflexion sur l’affiliation du PCT à
l’International socialiste ;
 Analyser l’impact du cumul sur le fonctionnement et
l’animation du parti ;
 Proposer les modalités de cessation de cumuls paralysants ;
 Suggérer des innovations indispensables à apporter aux
plans organisationnel et institutionnel.
2.2.1.3. La commission politique sociale et culturelle du
parti
 Evaluer la politique sociale du parti ;
 Proposer une nouvelle politique sociale du parti ;
 Evaluer la politique culturelle du parti ;
 Proposer une nouvelle politique culturelle du parti.
18 2.2.1.4. La commission financement du parti
 Evaluer les unités productives du parti ;
 Proposer des modalités de création des unités productives
du parti ;
 Evaluer le mode de cotisations statutaires actuel et
proposer des améliorations ;
 Proposer des modalités de cotisations extrastatutaires ;
 Analyser les mécanismes actuels d’organisation
économique et de financement du parti ;
 Suggérer de nouvelles formes d’organisation économique
et de financement du parti.
2.2.1.5. La commission ouverture du parti
 Proposer les modalités pratiques suivant lesquelles
l’ouverture sera opérée en direction d’autres forces politiques,
des jeunes, des femmes, des individualités et d’autres faiseurs
d’opinions ;
 Evaluer le partenariat avec les partis amis nationaux ;
 Analyser les alliances actuelles du PCT et proposer une
approche de leur dynamisation.
2.2.1.6. La commission organisations affiliées et
mouvement associatif
 Apprécier les modes d’organisation et de fonctionnement
actuels des organisations affiliées ;
 Identifier les organisations et mouvements associatifs à
rattacher au parti revitalisé ;
 Définir le cas échéant les modes appropriés d’organisation
et de fonctionnement des organisations affiliées ;
 Redéfinir les relations entre le parti et le mouvement
associatif.
19 2.2.1.7. La commission politique de marketing et de
communication
 Evaluer la politique de marketing du parti ;
 Proposer de nouvelles stratégies pour élargir la base du
parti et fidéliser les militants ;
 Proposer une segmentation de l’action politique en
fonction des différentes catégories des personnes visées ;
 Proposer de nouvelles techniques de marketing du parti ;
 Evaluer la politique de communication du parti ;
 Définir les moyens et les procédures d’information efficace
des membres du parti et répondre à leurs préoccupations ;
 Proposer de nouvelles méthodes pour un dialogue
constructif au sein du parti ;
 Proposer une approche de promotion de l’image du parti.
2.2.2. Des commissions organisationnelles du congrès
2.2.2.1. La commission investiture
 Déterminer les quotas de participation aux congrès
départementaux et au congrès national ;
 Identifier les invités tant au niveau national
qu’international ;
 Initier les invitations ;
 Procéder à l’enregistrement des participants et des invités
au congrès ;
 Créer et gérer le fichier des congressistes.
2.2.2.2. La commission finances et logistique
 Elaborer et exécuter le budget du congrès ;
 Mobiliser les moyens financiers constituant les ressources
du budget ;
20