Le Cardinal Dubois - Le génie politique de la Régence

De
Publié par

Précepteur et éminence grise du régent Philippe d’Orléans, secrétaire d’État des Affaires étrangères, archevêque de Cambrai, Premier ministre de Louis XV, le cardinal Dubois (1656-1723) est le génie politique de la Régence. Pourtant, le personnage peine à être reconnu. Présenté comme un ambitieux machiavélique, raillé pour ses escapades amoureuses et vilipendé pour son impiété, Dubois apparaît comme un libertin sans vergogne. Machiavélique et ambitieux, Dubois le fut assurément, sinon comment aurait-il pu réussir le tour de force de devenir cardinal et Premier ministre de Louis XV, lui, le modeste fils d’un apothicaire de Brive ? Dubois est surtout le plus grand stratège politique de son temps. En réussissant à imposer l’alliance avec l’ennemi de toujours, l’Angleterre, il devient le principal architecte de la paix européenne. Sur le plan intérieur, en tant que Premier ministre, digne héritier de Richelieu et de Mazarin, il réussit à apaiser les divisions qui ont gangrené le royaume durant la sombre fin de règne de Louis XIV. Audacieux, curieux et toujours prêt à tenter des nouvelles réformes, Dubois marque de son empreinte son époque, à l’aube du siècle des Lumières. C’est cette trajectoire fulgurante qu’Alexandre Dupilet retrace dans cette biographie d’un personnage au destin hors du commun.
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
LE CARDINAL DUBOIS
DUMÊMEAUTEUR
La Régence absolue, Seyssel, ChamP Vallon, 2011.
ALExANDRE DUpILEt
LE CARDINAL DUBOIS
Le génie politique de la Régence
TALLANDIER
Conseiller édiTorial : thierry SarmanT
CeT ouvrage esT Publié avec le concours du CenTre naTional du Livre
© ÉdiTions tallandier, 2015 2, rue RoTrou – 75006 paris www.Tallandier.com
SOMMAIRE
InTroducTion. – Un cardinal de comédie ? ..........................
ChaPiTre Premier. – Un PeTiT roTurier de Province............. ChaPiTre II. – Le PrécePTeur du duc de CharTres .............. ChaPiTre III. – Le baPTême du feu ...................................... ChaPiTre IV. – Le comPagnon des mauvais jours .............. ChaPiTre V. – La PaTience du diPlomaTe............................. ChaPiTre VI. – L’archiTecTe de la triPle Alliance ............... ChaPiTre VII. – Au conseil des Affaires éTrangères ............ ChaPiTre VIII. – La QuadruPle Alliance, nouveau succès diPlomaTique ........................................... ChaPiTre Ix. – Le secréTaire d’ÉTaT des Affaires éTrangères ...................................................... ChaPiTre x. – La guerre conTre Alberoni............................ ChaPiTre xI. – L’EuroPe Pacifiée......................................... ChaPiTre xII. – L’union avec l’EsPagne .............................. ChaPiTre xIII. – La consolaTion de Cambrai ...................... ChaPiTre xIV. – Dubois cardinal ......................................... ChaPiTre xV. – Celui Par qui le scandale arrive : reTour sur la légende noire................................................ ChaPiTre xVI. – Dubois premier minisTre .......................... ChaPiTre xVII. – Les sommeTs éPhémères..........................
Conclusion. – La mémoire immobile ................................... NoTes....................................................................................... Sources eT bibliograPhie ........................................................ IndeX....................................................................................... RemerciemenTs .......................................................................
11
19 29 53 75 93 115 133
149
167 185 207 227 239 257
271 289 313
339 351 377 403 413
D’un long geste, il montra l’horizon entier,la terre, le ciel en répétant solennellement : « Il n’y a rien, rien, rien… Quand on soufflerasur le soleil, ce sera fini. »
Émile Zola,La faute de l’abbé Mouret.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.