Le contrôle des concentrations économiques

De
Publié par

Le processus d'intégration économique au sein de l'Union européenne et du Mercosul incite les entreprises à rassembler leurs ressources. Une politique d'intervention au niveau régional est alors nécessaire afin d'éviter que les grandes concentrations économiques portent préjudice à la libre concurrence et aux consommateurs. Ce travail analyse le fonctionnement, depuis 1989, du contrôle des opérations de concentration économique dans l'UE et les perspectives d'adoption d'un système similaire au sein du Mercosul.
Publié le : samedi 1 janvier 2011
Lecture(s) : 182
EAN13 : 9782296449336
Nombre de pages : 151
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Le contrôle des concentrations économiques
Collection « L’esprit économique » fondée par Sophie Boutillier et Dimitri Uzunidis en 1996 dirigée par Sophie Boutillier, Blandine Laperche, Dimitri Uzunidis Si l’apparence des choses se confondait avec leur réalité, toute réflexion, toute Science, toute recherche serait superflue. La collection « L’esprit économique » soulève le débat, textes et images à l’appui, sur la face cachée économique des faits sociaux : rapports de pouvoir, de production et d’échange, innovations organisationnelles, technologiques et financières, espaces globaux et microéconomiques de valorisation et de profit, pensées critiques et novatrices sur le monde en mouvement... Ces ouvrages s’adressent aux étudiants, aux enseignants, aux chercheurs en sciences économiques, politiques, sociales, juridiques et de gestion, ainsi qu’aux experts d’entreprise et d’administration des institutions. La collection est divisée en six séries : Dans la sérieEconomie et Innovationpubliés des ouvrages d’économie sont industrielle, financière et du travail et de sociologie économique qui mettent l’accent sur les transformations économiques et sociales suite à l’introduction de nouvelles techniques et méthodes de production. L’innovation se confond avec la nouveauté marchande et touche le cœur même des rapports sociaux et de leurs représentations institutionnelles. La sérieEconomie formellepour objectif de promouvoir l’analyse des faits a économiques contemporains en s’appuyant sur les approches critiques de l’économie telle qu’elle est enseignée et normalisée mondialement. Elle comprend des livres qui s’interrogent sur les choix des acteurs économiques dans une perspective macroéconomique, historique et prospective. Dans la sérieLe Monde en Questionspubliés des ouvrages sont d’économie politique traitant des problèmes internationaux. Les économies nationales, le développement, les espaces élargis, ainsi que l’étude des ressorts fondamentaux de l’économie mondiale sont les sujets de prédilection dans le choix des publications. La sérieKrisisa été créée pour faciliter la lecture historique des problèmes économiques et sociaux d’aujourd’hui liés aux métamorphoses de l’organisation industrielle et du travail. Elle comprend la réédition d’ouvrages anciens, de compilations de textes autour des mêmes questions et des ouvrages d’histoire de la pensée et des faits économiques. La sérieClichésa été créée pour fixer les impressions du monde économique. Les ouvrages contiennent photos et texte pour faire ressortir les caractéristiques d’une situation donnée. Le premier thème directeur est : mémoire et actualité du travail et de l’industrie ; le second : histoire et impacts économiques et sociaux des innovations. La sérieCours Principauxdes ouvrages simples, fondamentaux comprend et/ou spécialisés qui s’adressent aux étudiants en licence et en master en économie, sociologie, droit, et gestion. Son principe de base est l’application du vieil adage chinois : « le plus long voyage commence par le premier pas ».
PauloBURNIER DASILVEIRALe contrôle des concentrations économiquesL’expérience européenne et l’avenir du Mercosul
Préface de Louis Vogel Avant-propos de Vasco Pereira da Silva
© L’Harmattan, 2010 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-13582-6 EAN : 9782296135826
À Fernando Penteado et famille.
5
6
SOMMAIREREMERCIEMENTS............................................................................................... 9 PREFACE......................................................................................................... 11 AVANT-PROPOS.............................................................................................. 13 RÉSUMÉ.......................................................................................................... 15 ABSTRACT...................................................................................................... 17 ZUSAMMENFASSUNG....................................................................................... 19 RESUMO.......................................................................................................... 21 1. INTRODUCTION............................................................................................ 23 2. ASPECTS GENERAUX DES OPERATIONS DE CONCENTRATION DENTREPRISES. 29 2.1. RAISONS DES CONCENTRATIONS........................................................... 30 2.2. MODALITES DE CONCENTRATION.......................................................... 32 2.3. POLITIQUE DE CONTROLE A PRIORI ET A POSTERIORI.............................. 34 2.4. EVOLUTION LEGISLATIVE..................................................................... 37 3. EXPÉRIENCE EUROPÉENNE DU CONTROLE DES OPERATIONS DE CONCENTRATION............................................................................................. 45 3.1. NOTION DOPERATION DE CONCENTRATION.......................................... 45 3.1.1. FUSION.......................................................................................... 48 3.1.1.1. MODALITES............................................................................ 49 3.1.1.2. PROCESSUS DEFUSION............................................................ 50 3.1.1.3. SITUATION ANALOGUE............................................................ 53 3.1.2. ACQUISITION DE CONTROLE........................................................... 55 3.1.2.1. CONTROLE EXCLUSIF.............................................................. 58 3.1.2.2. CONTROLE EN COMMUN.......................................................... 593.1.2.3. ENTREPRISE COMMUNE........................................................... 613.1.3. EXCEPTIONS.................................................................................. 64 3.2. DIMENSION COMMUNAUTAIRE.............................................................. 65 3.2.1. CHIFFRE DAFFAIRES..................................................................... 68 3.2.2. DELIMITATION GEOGRAPHIQUE...................................................... 71 3.3. PROCEDURE DE CONTROLE DES OPERATIONS DE CONCENTRATION......... 73 3.3.1. PROCEDURE COMMUNE.................................................................. 74 3.3.1.1. PHASE PRELIMINAIRE:NOTIFICATION PRECEDENTE DE LOPERATION....................................................................................... 74 3.3.1.2. PREMIERE PHASE:APPRECIATION SUBSTANTIELLE DE LOPERATION....................................................................................... 75 3.3.1.3. SECONDE PHASE:APPRECIATION SUBSTANTIELLE DETAILLEE DE LOPERATION....................................................................................... 77 3.3.2. PROCEDURE SIMPLIFIEE................................................................. 80 3.3.3. RECOURS....................................................................................... 81 3.4. CRITERE POUR UNE ANALYSE SUBSTANTIELLE DES OPERATIONS............ 83 3.4.1. LIGNES DIRECTRICES CONCERNANT LES CONCENTRATIONS HORIZONTALES........................................................................................ 87 3.4.1.1. PARTS DE MARCHE ET NIVEAUX DE CONCENTRATION............... 87
7
3.4.1.2. EFFETS ANTICONCURRENTIELS DE LOPERATION...................... 88 3.4.1.2.1. EFFETS NON COORDONNES............................................... 89 3.4.1.2.2. EFFETS COORDONNES....................................................... 91 3.4.1.3. FACTEURS DE COMPENSATION................................................. 92 3.4.2. LIGNES DIRECTRICES CONCERNANT LES CONCENTRATIONS VERTICALES ET CONGLOMERATS.............................................................. 93 3.4.2.1. CONCENTRATIONS VERTICALES............................................... 94 3.4.2.2. CONGLOMERATS..................................................................... 95 4. LES PERSPECTIVES POUR LE CONTROLE DES CONCENTRATIONS AUMERCOSUL ....................................................................................................................... 97 4.1. LES SYSTEMES NATIONAUX DE CONTROLE DES CONCENTRATIONS......... 98 4.1.1. LE SYSTEME BRESILIEN.................................................................. 98 4.1.2. LE SYSTEME VENEZUELIEN.......................................................... 106 4.1.3. SYSTEME ARGENTIN.................................................................... 109 4.1.4. SYSTEME URUGUAYEN................................................................. 111 4.1.5. SYSTEME PARAGUAYEN............................................................... 113 4.1.6. SYNTHESE DES SYSTEMES NATIONAUX......................................... 115 4.2. LES PERSPECTIVES POUR LADOPTION DUN SYSTEME COMMUN........... 116 4.2.1. PROTOCOLE DEDEFENSE DE LACONCURRENCE DUMERCOSUL.... 118 4.2.1.1. PREVISION DE NORMES COMMUNES DE CONTROLE DES CONCENTRATIONS............................................................................. 119 4.2.1.2. CREATION DUCOMITE DEDEFENSE DE LACONCURRENCE DU MERCOSUL........................................................................................ 121 4.2.1.3. PROCEDURE POUR LAPPLICATION DUPROTOCOLE................ 122 4.2.2. ACCORD SUR LACOOPERATION ENTRE LESAUTORITESNATIONALES DEDEFENSE DE LACONCURRENCE........................................................ 123 4.3. PRINCIPAUX OBSTACLES ET QUELQUES REPONSES............................... 126 4.3.1. OBSTACLES DORDRE TECHNIQUE................................................ 126 4.3.2. OBSTACLE DORDRE INSTITUTIONNEL.......................................... 128 4.3.3. OBSTACLES DORDRE CULTUREL.................................................. 132 5. CONCLUSION............................................................................................. 135 BIBLIOGRAPHIE............................................................................................. 139
8
REMERCIEMENTSJe tiens tout d’abord à exprimer ma spéciale gratitude envers le responsable du LL.M à Lisbonne, le ProfesseurVasco Pereira da Silva, pour la confiance témoignée aux jeunes juristes brésiliens et pour nous rendre possible cette expérience unique en Europe. Je remercie pareillement mes co-directeurs de mémoire, lesRichard Moulin Professeurs  et Manuel Carneiro da Frada. Je tiens également à remercier laCommission européennepour la bourse d’études offerte dans le cadre du Programme Erasmus Mundus, organisé conjointement par l’Université CatholiquePortugaise, la Leibniz Universität Hannover, l’Universitéde Rouen et l’Universitédu Havre. Mes remerciements s’adressent aussi auCabinet Avvad, Osório, Fernandes, Mariz, Moreira Lima e Fabião Advogados, particulièrement àPedro Afonso Gutierrez Avvad, pour leurs encouragements pendant mon congé du Cabinet, ainsi qu’à l’ancienne bibliothécaire du Cabinet,Aline Lopes da Silva, qui m’a très gentiment fourni à distanceune partie de la bibliographie nécessaire concernant le droit brésilien. Je remercie encore les responsables de la révision juridique et linguistique de ce mémoire,Miguel Burnier da Silveira,Maria Candida Burnier da Silveira etAntoine Bollinger. Leur bonne volonté mise à part, j’assume seul la responsabilité de toutes les erreurs qui peuvent y être encore présentes. Je tiens à remercier autant lesProfesseurs Christian LarroumetetGustavo Direitopourleurs soutiens permanents dans la vie universitaire et en particulier à la publication de cet ouvrage, leProfesseur Louis Vogeld’avoir accepté d’écriresa préface, et leProfesseur Umberto Celli Juniorpour les discussions précieusessur l’internationalisation du droit de la concurrence. Que soient enfin remerciés tous ceux qui, à divers niveaux, ont participé à la réalisation de ce travail dont le soutien et les encouragements sont inestimables. Parmi eux,
9
Simon Riemann,Mônica Pimentel,Aldo Venâncio,Gustavo Espírito Santo,Leandro Marcondes,Gleich Marcos , Edmond Schlumberger,Bertrand de Solere,Elisabeth dos Santos,Léa Szapiro,Sabine Kress da Silveira,André et OscaritoMonteiro,etles famillesVillain,Balland,Divet, BurnieretSilveira, en particulier mesparents, ma sœurAidaet mon frèreMiguel.
10
Paris, le 9 août 2010 Paulo Burnier da Silveira
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.