Le pétrole de la Caspienne et la politique extérieure de l'Azerbaïdjan

De
Publié par

La région caspienne fait l'objet d'un "jeu" géopolitique à l'échelle régionale et mondiale. Le président d'Azerbaïdjan Heydar Aliyev s'efforce de tirer parti du "New Great Game" entre les grandes puissances. En signant des contrats pétroliers avec plusieurs états rivaux, il cherche à établir une forte coopération entre eux pour remplacer la rivalité en vue de garantir la sécurité régionale (notamment avec l'Arménie).
Publié le : lundi 1 octobre 2007
Lecture(s) : 106
EAN13 : 9782296181236
Nombre de pages : 290
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

LE PETROLE DE LA CASPIEE ET LA POLITIQUE EXTERIEURE DE LAZERBAÏDJA

Tome 2 : Questions géopolitiques

© L'HARMATTA, 2007 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Paris

http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-04020-5 EAN : 9782296040205

Turab GURBAOV

LE PETROLE DE LA CASPIEE ET LA POLITIQUE EXTERIEURE DE LAZERBAÏDJA

Tome 2 : Questions géopolitiques

L'Harmattan

À la mémoire de M. Heydar Aliyev, ancien Président de la République Azerbaïdjanaise, auteur de la stratégie pétrolière de lAzerbaïdjan, pour ses efforts visant à établir la paix, la stabilité et la confiance dans la région du Caucase et de la Caspienne, en espérant quun jour viendra où ses vux se réaliseront et que la paix sétablira pour tous les peuples de cette région.

Remerciements Aux professeurs Charles Zorgbibe (université Paris I), Michel Lesage, (université Paris I), Yasar Gurbuz (université Yeditepe), Roger Tebib (université Reims), et au Docteur Mikhail Lebedev (expert) pour le soutien unanime quils ont apporté à cet effort de réflexion multidisciplinaire. À S.E.M. Novruz Mammedov, Conseiller Diplomatique du Président Azerbaïdjanais, à S.E.Mme Eléonora Husseinova et à S.E.M. Tarik Aliyev, Ambassadeurs dAzerbaïdjan en France et à tous les diplomates de lAmbassade dAzerbaïdjan en France pour leurs confiances, conseils et orientations pendant cette rédaction. À M. Guy Chevalier, Conseiller Culturel Honoraire de France en Azerbaïdjan, M. Antoine Constant, spécialiste de lAzerbaïdjan, ainsi quà Mlle Amira El-Hamwi qui ont bien voulu mapporter leur soutien pendant la rédaction de cet ouvrage. Enfin à tous ceux qui ont contribué à cette recherche.

The Caspian Oil and The Azerbaijani Foreign Policy: analyse of Azerbaijani arguments
Summary Since Azerbaijans independence, He decided to use its natural resources for strengthening the bases of a new state and signed 21 massive oil contracts with 35 companies of 21 different countries. Our research aims to analyse the Azerbaijanis arguments related to Caspian oil through its foreign policy, by economic, legal and geopolitical axes. Oil has a fundamental place in the countrys economy, as it is Azerbaijanis Gross Product. The treaties of 1921 and 1940 do not regulate the question concerning the common use of the resources of the Caspian Sea. Therefore, it became urgent to define new status related to divide the sea by median line into national sectors according to the equidistance principles. As the oil is a political game between foreign powers, Azerbaijan tries to take the benefice from this New great game by transforming the country into a zone of cooperation.

Key Words : Azerbaijan, Foreign Policy, Caspian Sea, Oil, Geopolitics, South Caucasus, Energy

Avertissement Les opinions émises dans cet ouvrage, écrit comme thèse de doctorat en Sciences Politiques soutenue le 25 mars 2005 à lUniversité Paris 1 Panthéon-Sorbonne, appartiennent à lauteur lui-même et ne sauraient traduire une quelconque « pensée officielle ».

Tables des matières
Abréviations..................................................................................... 18 Glossaire........................................................................................... 21

TROISIÈME PARTIE : Contexte géopolitique de la région de la Mer Caspienne : Relations entre rivalités et coopérations.

23

Chapitre 1. Théories géopolitiques et des relations internationales et stratégie pétrolière azerbaïdjanaise dans son contexte géopolitique........................................ 29
Section 1. Regard général sur les théories géopolitiques et des relations internationales.................................................... 31 Section 2. Considérations géopolitiques sur lAzerbaïdjan et sa stratégie pétrolière.............................................................. 41

Chapitre 2 : Relations avec les acteurs internationaux..... 55
A. « Létranger proche » comme doctrine de politique étrangère de la Russie.................................................................. 58 B. Les intérêts de la Russie dans la Région Caspienne................ 64 C. La mise en uvre de la politique de la Russie dans la région Caspienne et au Caucase du sud.................................................. 67 A. Les intérêts possibles des États-Unis dans la région Caspienne et au Caucase du Sud.................................................. 89 B. La mise en uvre de la politique américaine dans la région Caspienne et du Caucase du Sud................................................. 99

A. Géopolitique du pétrole : générateur des tensions.................. 41 B. Considérations géopolitiques sur lAzerbaïdjan..................... 43 C. Stratégie pétrolière de lAzerbaïdjan................................... 47

Section 1. Relations dinfluence forte avec la Russie............. 57

Section 2 : Relations privilégiées avec les États-Unis........... 89

15

Section 3. Relations de grandes perspectives avec lUnion Européenne............................................................................. 109
A. Les intérêts de lUE dans la région de la Caspienne et du Caucase du Sud........................................................................... 1. LUE et la région de la Caspienne à la première moitié des années 1990 : réticences européennes.......... a). Les facteurs internes......... b). Le facteur externe......... 2. LUE et la région de la Caspienne à la deuxième moitié des années 1990 : l'UE plus active........ 3. LUE et la région Caspienne dans les années 2000 : perspective d'intégration ?....................................................... B. La politique énergétique de lUE et la région de la Caspienne..................................................................................... 109 109 110 111 112 115 118

Chapitre 3 : Relations régionales entre alliances et rivalités............................................................................. 123
Section 1. Alliances régionales........................................... 125
A. Relations familiales avec la Turquie....................................... 1. Les intérêts turcs dans la région Caspienne............................ 2. Les réticences de la Turquie.................................................. B. Relations damitié sincère avec Israël..................................... 125 125 130 140

Section 2. Rivalités régionales................................................ 151
A. Non-relations ou les relations de belligérance avec lArménie : conflit arméno-azerbaïdjanais comme moyen de pression sur lAzerbaïdjan........................................................... 1. La genèse historique du conflit : une étude générale du conflit arméno-azerbaïdjanais................................................... 2. Les logiques juridiques du conflit arméno-azerbaïdjanais.... a). Nature du conflit dans le cadre du DIP : un CAI ou un CANI ?................................................................................. b). Le principe de droit à lautodétermination opposé au principe dintégrité territoriale, et d'intangibilité des frontières............................................................................... c). Principes de non-recours à la force, actes dagression et légitime défense individuelle et collective........................... d). Principe du respect des droits de lhomme et des libertés fondamentales opposé au principe dordre public................ 151 153 165 165 168 179 184

16

e). Principes dégalité souveraine des États, de nonintervention dans les affaires internes et des relations amicales entre les États......................................................... 3. Le règlement du conflit arméno-azerbaïdjanais dans le cadre multilatéral...................................................................... a). Le règlement du conflit dans le cadre de lONU................ i). LONU fidèle à ses buts et à ces principes....................... ii). Paradoxes des résolutions.............................................. b). OSCE, Groupe de Minsk : un acteur privilégié mais absence de moyens nécessaires.............................................. i). Les causes dintervention de lOSCE dans le conflit du Haut-Karabakh..................................................................... ii). Le cadre du règlement prévu par lOSCE : une conférence internationale dite « Conférence de Minsk » (1992)................................................................................... iii). Efforts déployés par lOSCE : linstitution du « Groupe de Minsk » et ses activités................................... iv). Les activités de lOSCE après le cessez-le-feu du 12 Mai 1994.............................................................................. v). Les résultats obtenus : les décisions issues des sommets de lOSCE concernant le conflit du HautKarabakh.............................................................................. B. Relations de méfiance avec lIran............................................ 1. Les intérêts de lIran dans la Région de la Caspienne............ 2. La mise en uvre de la politique de l'Iran envers la région de la Caspienne et le Caucase du sud....................................... Résumé et Conclusion de la troisième partie................................... Conclusion....................................................................................... Bibliographie................................................................................... Liste des entretiens........................................................................... Liste des annexes............................................................................

187

190 190 190 192 194 195 196 196 197 200 202 202 208 216 219 233 271 272

17

Abréviations Azeri-Chirag-Guneshli ACG AFDI -Annuaire français de Droit International AG Assemblée Générale Agence Internationale de lÉnergie AIEAIOC Azerbaijan International Operating Company BERDBanque européenne pour la Reconstruction et le Développement BPBritish Petroleum B/jBaril par jour BSEC- Black Sea Economic Cooperation BTC (Oléoduc de) Bakou-Tbilissi-Ceyhan BTE (Gazoduc de) Bakou-Tbilissi-Erzurum Conflit Armé International CAICANI Conflit Armé non-International CAOP Central Asia Oil Pipline Conseil de lEurope CE CEI Communauté des États Indépendants CIJ Cour Internationale de Justice C.M.B. Convention de Montego Bay CNODC China National Oil & Gas Exploration and Développement Corp. CPC Caspian Pipeline Consortium CS Conseil de Sécurité Conférence pour la Sécurité et la Coopération en Europe CSCE DOEDepartment of Energy EIAEnergy Information Administration Forces Conventionnelles en Europe FCE GATTGeneral Agreement for Tariffs and Trade GUAM Géorgie, lUkraine, lAzerbaïdjan et la Moldavie Géorgie, lUkraine, lOuzbékistan, lAzerbaïdjan et la GUUAMMoldavie HCA Host Country Agreement ILSAIran-Lybia Sanctions Act INOGATE - Interstate Oil and Gas Transport to Europe Journal Officiel JOJVJoint Venture KGBKomitet Gosudarstvennoy Bezopasnosti 18

Karasu Operation Company National Iranian Company of Oil Nagorno Karabakskiy avtonomniy oblast (Région autonome de Haut-Karabakh) MEPMain Export Pipeline Main Export Pipeline Company MEPCO MOC Muradkhanli Operational Company NAOC North Absheron Operating Company Organisation de Coopération et de Développement OCDEÉconomique OCEOrganisation de la Coopération Économique Organisation de la Coopération de la Mer Noire OCMN OCSC-Organisation of Cooperation of the States of Caspian OHSÖzta -Hazinedaroglu -Stroytransgaz Forces Spéciales du Ministère des Affaires Intérieures OMONONG Organisation non-gouvernementale ONU - Organisation des Nations Unies Oguz Operating Cimpany OOC OPEP- Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole OSCE Organisation sur la Sécurité et la Coopération en Europe Organisation de Traité de lAtlantique du Nord OTAN PCA Partnership and Cooperation Agreement Pays en Développement PEDPEE - Président en exercice PIBProduit intérieur brut Partenariat pour la Paix (Programme de partenariat PpP de l'OTAN avec les pays de l'ex bloc de l'Est) PSC Pacte de Stabilité de Caucase Revue générale de Droit International Public RGDIP RSFSR République Socialiste Fédérative des Soviets de Russie Société des Nations SdN SOCARState Oil Company of Azerbaijan Republic TACIS Technical Assistance to the Community of Independent States TCE Traité de la Charte de l'Énergie Türkiye Petrölleri Anonim Ortakligi TPAOTRACECA - Transport Corridor Europe-Caucasus-Central Asia UE Union Européenne Haut Commissariat des Unites Nations pour les Réfugiés UNHCR 19

KOC NICONKAO-

UNCLOS - Unites Nations convention of Law of Sea UNDPUnited Nations Development Program Union des Républiques Soviétques Socialistes URSS USD Unites States Dollars USGS-Unites States Geological Survey

20

Glossaire Baril Unité de mesure des volumes de pétrole et de produits. 1 baril = 159 litres. 1 tonne = 7,3 barils. Marqueur de la zone Europe-Méditerranée-Afrique basé sur différents bruts de la mer du Nord. Pétrole extrait des gisements qui doit être raffiné. Chaque gisement possède ses caractéristiques (densité, teneur en soufre, etc.). Écart de prix existant entre bruts de différentes origines. Rapport entre la production de services énergétiques (lumière, chaleur et transports) et la quantité de source dénergie utilisée. Gaz se trouvant dans un gisement de pétrole et pouvant être réinjecté pour faciliter lexploitation du gisement ou brûlé à la torche. Milliard de barils. Consommation dénergie primaire rapportée au PIB.

Brent Brut Différentiel Efficacité énergétique Gaz associé

Gb Intensité énergétique primaire Consommation primaire de pétrole rapportée au PIB. Intensité pétrolière primaire Marché à terme Marché où sont négociés des contrats standardisés sur des opérations à échéance, contrats utilisés comme moyen de couverture et débouchant rarement sur des échanges physiques. Marché au jour le jour portant sur des cargaisons. Marché spot Soppose aux contrats à moyen terme. Million de barils par jour. mb/j Exploitation dun gisement marin à partir dune plateOff shore forme. Pétroles pouvant être exploités dans les conditions Pétroles conventionnels économiques et techniques actuelles. 21

Pétroles non conventionnels Pud Récupération Réserves prouvées Réserves ultimes

Ressources en place Taux de récupération Tcf Tep

Pétroles caractérisés par leur haute densité et qui sont plus difficiles et plus coûteux à extraire. Unité de mesure ancienne, 1 pud = 16 kg Part du gisement extraite lors de son exploitation. Cumul des productions possibles jusquà labandon de lexploitation. Notion synthétique qui inclut quatre composantes : la production cumulée à la date de lévaluation ; les réserves des champs déjà découverts restant à produire (réserves prouvées) ; la croissance de ces réserves en fonction des améliorations technologiques (réserves probables) ; les ressources des gisements qui seront découverts dans lavenir (réserves possibles). Ressources existant physiquement dans le sol avant le tout début dextraction. Part de la ressource totale dun gisement qui peut être extraite dans un état donné de la technologie. Trillions de cubic feet Tonne-équivalent pétrole. Unité dénergie commune aux différentes sources.

22

TROISIÈME PARTIE : Contexte géopolitique de la région de la Mer Caspienne : Relations entre rivalités et coopérations

« En raison de ses ressources pétrolières, lAzerbaïdjan est au centre des jeux politiques très importants, de la part de ses voisins proches et lointains »1. « Il ny a ni romantisme ni populisme dans les affaires pétrolières à léchelle mondiale, puisquen rejoignant le jeu mondial déjà déterminé des affaires pétrolières, nous devons connaître notre place et jouer avec les règles admises »2. « Possédant un trésor tel que le pétrole, bien sûr, nous devenons lobjet de la concurrence des compagnies pétrolières internationales et de plusieurs États, dont les intérêts se croisent en Azerbaïdjan. Une telle attention à notre égard et la compétition dans la production des ressources dhydrocarbures, dans leur transport, peuvent sans doutes, créer certains problèmes. Cest pourquoi, jai toujours dit : nous voulons que lAzerbaïdjan devienne une zone de coopération entre différents intérêts mais pas une arène de rivalité »3. « Le pétrole va donner à lAzerbaïdjan une position géopolitique encore pour plusieurs années »4. Ilham Aliyev.

Comme lindiquent les citations ci-dessus relatées, le point de vue azerbaïdjanais, cest quil y a des grands jeux politiques autour de lAzerbaïdjan en raison de ces ressources pétrolières. Les voisins proches et lointains y prennent part. À cause du pétrole, lAzerbaïdjan devient lobjet des sollicitudes des compagnies pétrolières internationales et de plusieurs États, dont les intérêts se croisent en Azerbaïdjan. La région Caspienne, grâce à sa richesse économique, occupe géopolitiquement une place primordiale. Pour cette raison, il sy développe le jeu géopolitique des grandes puissances aussi bien mondiales que régionales, telles que les États-Unis dAmérique, lUE, la Russie, lIran, la Turquie, Israël, la Chine, et le Japon. Cest pourquoi, les dirigeants azéris veulent que lAzerbaïdjan devienne une zone de coopération entre différents intérêts et non une arène de rivalités. Convaincu de la vertu de la diplomatie de léquilibre, lAzerbaïdjan cherche à établir au lieu de rivalité, une étroite coopération entre les pays
« Quotations », interviews with Ilham Aliyev, version électronique : www.ilhamaliyev.com 2 « Quotations », interviews with Ilham Aliyev, version électronique : www.ilhamaliyev.com 3 Ilham Aliyev : « We will do everything », interview réalisé par Gayaz Alimov, et Oleg Tsiganov, pour le journal russe « Izvestiya » 26.04.2002, version électronique : www.ilham-aliyev.com 4 « Ilham Aliyev: I am sure -Alternatives to the father no » « Izvestiya » newspaper, Moscow, interviews with Ilham Aliyev, version électronique : www.ilham-aliyev.com
1

25

de la région en vue de garantir la sécurité régionale. Cest ainsi que lAzerbaïdjan a décidé dintégrer les États rivaux dans les contrats pétroliers. Il en va de même pour le pétrole, souvent vu comme source de conflit : il est considéré par le gouvernement azerbaïdjanais comme un moyen efficace pour résoudre le conflit avec lArménie qui est accusée par ce dernier dêtre un État agresseur, directement responsable de loccupation de 20 % de son territoire. LArménie nest pas une puissance en soi. Mais étant le seul État en guerre contre lAzerbaïdjan à ce titre elle, est le moyen le plus efficace pour les grandes puissances de faire pression sur lAzerbaïdjan et ainsi de faire valoir leurs intérêts. Elle peut donc être considérée comme un acteur impliqué dans ce jeu. Pour cela, nous avons décidé danalyser les relations avec ce pays. La Chine, à son tour, pour répondre à ses besoins énergétiques domestiques et empêcher les États-Unis à sinstaller dans la région, joue ses atouts dans la Caspienne. Pourtant, étant davis que son influence est limitée à la rive est de la Mer Caspienne, plus précisément, aux pays de lAsie Centrale et ainsi, la politique extérieure de la chine na donc pas dimpact véritable sur la politique extérieure de lAzerbaïdjan : ses intérêts ne feront pas lobjet danalyse dans cette recherche. Ceci vaut aussi pour lArabie Saoudite et le Japon qui, malgré la présence de leurs compagnies pétrolières dans les contrats et les consortiums pétroliers internationaux azerbaïdjanais, ainsi que pour la Géorgie, qui malgré sa position géographiquement importante, ne sont pas impliqués dans les jeux géopolitiques issus des ressources énergétiques de lAzerbaïdjan. Pour analyser les arguments azerbaïdjanais concernant laspect géopolitique du pétrole de la Mer Caspienne, nous allons essayer danalyser la signification théorique du terme « géopolitique », car les officiels azerbaïdjanais sy réfèrent de plus en plus, ainsi que sa place dans les relations internationales ; puis nous analyserons limportance géopolitique du pétrole et les significations de la stratégie pétrolière azerbaïdjanaise ; ensuite nous étudierons les pays ayant des intérêts dans la région de la Caspienne, leurs stratégies pour les faire-valoir, la perception de leurs politiques par lAzerbaïdjan et enfin, les efforts de lAzerbaïdjan en vue de faire valoir ses intérêts dans cette compétition. Ainsi, cette partie sera traitée sous quatre chapitres. Le Premier Chapitre traitera des théories de géopolitiques et de relations internationales ainsi que de la situation géopolitique et des objectifs de la stratégie pétrolière de lAzerbaïdjan. 26

Le Deuxième Chapitre analysera les relations avec la Russie en tant quacteur influent, celles avec les États-Unis, pays incontournable pour la mise en uvre de la stratégie pétrolière azerbaïdjanaise et celles avec lUE, acteur de grandes perspectives. Le Troisième et dernier Chapitre sera consacré à lanalyse des relations avec les États alliés (Turquie et Israël), et les États rivaux (Arménie et Iran).

27

Chapitre 1 Théories géopolitiques et des relations internationales et stratégie pétrolière azerbaïdjanaise dans son contexte géopolitique
Le terme « géopolitique » est souvent utilisé dans les discours des officiels azerbaïdjanais pour qualifier la position et les intérêts des différents pays dans la région de la Caspienne et surtout à propos des ressources énergétiques. Cest ainsi que nous nous sommes sentis contraints de tenter dexpliquer les théories classiques de « géopolitique ». Dailleurs, la géopolitique étant une science à vocation danalyse de « puissance » dans lespace, nous avons jugé nécessaire dessayer détablir un lien entre la géopolitique et les paradigmes réalistes des relations internationales qui eux aussi, dans leur contexte classique, essaient danalyser les relations interétatiques comme un « rapport de force » destinées à satisfaire les intérêts nationaux. Les théoriciens de la géopolitique classique tels que Rudolf Kjellen, Karl von Clausewitz, Alfred Mahan, Friedrich Ratzel, Karl Haushofer, Halford Mackinder, Nicholas Spykman, ainsi que les géopoliticiens modernes tels quAymeric Chauprade, Pascal Lorot, François Thual seront analysés comme références. Parallèlement, les théoriciens du paradigme réaliste des relations internationales tels que, Machiavel, Thomas Hobbes, Edward Carr, Reinhold Niebuhr, Hans Morgenthau, Raymond Aron, Kenneth Waltz, Robert Gilpin feront lobjet danalyse dans cette section. Lexistence des ressources énergétiques dune grande importance dans le bassin de la Caspienne transforme cette région en général et lAzerbaïdjan en particulier en un enjeu stratégique au nom duquel les puissances internationales et régionales tentent de jouer leurs jeux en vue de suivre leurs propres intérêts et den tirer le plus de profits possible. LAzerbaïdjan, à son tour, essaie déviter le plus possible dêtre la cible visée de cette compétition quon qualifie comme « nouveau grand jeu » et de mener une politique pour équilibrer les intérêts de ces puissances. Ce Chapitre sera divisé en deux Sections. La Première Section intitulée « Regard général sur les théories géopolitiques et des relations internationales » traitera des théories de géopolitiques classiques et 29

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.