Le pouvoir de Wade

De
Publié par

La gestion du pays durant les deux mandats d'Abdoulaye Wade est un véritable pillage sans précédent des ressources en tous genres des Sénégalais. Ceux-ci vont comprendre les raisons pour lesquelles le Sénégal ne pouvait se développer dans un tel environnement. Par conséquent, l'heure est arrivée de mettre un terme à cette alternance, marquée du sceau d'Abdoulaye Wade, par une alternative plus salutaire et crédible.
Publié le : lundi 1 avril 2013
Lecture(s) : 6
EAN13 : 9782296534544
Nombre de pages : 258
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
OUVOLE P EAWRID otrcEDuAIm, ieat eténipu etreP tuelav edsrnoitudaSsegtansseyspaurd,osadstmnaedxu,esansouzeitdelbatirévnutrépnssaeagllpiuosssecrnesuotdecédntnoerescaetemtn,csetgenres.PlusexirtapudaneniomouétduntenemrntàrueeedecllalàtionfavesainvascuesmmoncuoNossiss.snelesSénûrs,queàaftistetuotetspantrondievernensialagéonslatirévédessi,béhanotsrevoaerfaiemdirarguan,ruojdnersarenvquentessiotlhelrurieéértrnopae.ysseLssedsuoctedequellefaçonMeaWedaavtigxueurtsnomegaldgetabosaeletiocsuqaegmauospilegantluvrertîadepicnmlatoninlovrœuse,dnoteMlébiré,étlepriWadees.lIalsisnatsocrlespanégasSéstesédénnoçpuoetrêdenéhprapesemtnetatdrvirtume,malheureurdnetnocevaema-rtetoncetpromnepaysrepnotne,tuqmeoligelselqueslurposonsiarsel,tnem-enapurquoiilstepuonoiditnolltecesnsdaedreméregavuotitaudronprencomossnrialsess,idescesuttoedtnoiuqsétluciop-perdsedévelleevnrinasnutau,issneonntme.elbslIafédarov,inuasspolusopnsnationgeaemaulptneiruelàsAm.aifpa,rslofiatuq,enuosnepouvionspastrosdrileinroeèrpetrqouiuoAduaecsudeéurqma,ceanrntealanittlreenaraue,pWadlayebdouév-ihltserrantueil,coréqnsàecttenetmremettreueuredee ctdadih lntdoemmoc srotua nu  estelletée  porri esiotivudniideterécbldiMae.pevsululasriatrésente volontiednaieyG ya eesp  lès iesdécépr asecnlI .pédnadneéocolonirégime niua s culaq iul e,alnilocotiane  el ertnoc siup gemeengases par ulttl  aadsntn ser svuon éleu temin tali fntveertairtosiemd  eocnviction toujourq étin-if tno iun  egéor puni luun tc noirosalp  la n etdestclan.nUrvêMjaseétWadeSaure:A.uoC.trevtarceuqit  emodé lalreibnégénuS uo rsep sablnlases ilutt sed érg ua étenenoyit clae  dnt2:5
Préface de ierno Amath DANSOKHO
MANDIAYE GAYE
Autocratie, Impunité et Perte de valeurs
LE POUVOIR DE WADE
-005-343Prix92-8SINBDai872-: 9êttlasM.ede,rtiuqenadetto
     LE POUVOIR DE WADE                  
                    © LHARMATTAN, 2013 5-7, rue de lÉcole-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-005928 EAN : 9782343005928
Mandiaye GAYE       LE POUVOIR DE WADE  Autocratie, Impunité et Perte de valeurs     Préface de   Thierno Amath DANSOKHO         
  
                          
REMERCIEMENTS  Mes remerciements vont dabord à ma tendre maman Khady Lo et à sa coépouse Anna Gaye aujourdhui disparue, qui mavait couvé comme son propre fils toute sa vie durant. Ils vont également à mon père adoptif feu Macoumba Ndiaye, pour léducation de rigueur quil ma inculquée et qui sans aucun doute, ma façonnée pour que je devienne tel que je suis aujourdhui. Je remercie mon épouse, mes enfants et petits-enfants, mes surs, mes neveux et nièces de leur soutien constant à toutes mes entreprises, même si celles-ci, ne les agréaient pas entièrement quelques fois. Une mention particulière à Mamadou Diop dit Ndiaye, qui ne ménage aucun effort pour mapporter son soutien inestimable et son assistance. Jassocie à ces remerciements, mes amis denfance et de longue date avec qui jai cheminé et partagé beaucoup de choses dans la vie, mais en tout premier lieu et aux premiers rangs desquels, leurs courageuses épouses, qui ont su et dû supporter nos caprices et erreurs de jeunesse jusquici, sans jamais flancher. Je noublie pas dans ces remerciements mes chers lecteurs tous confondus, qui mont toujours appuyés et encouragés dans mes écrits et pour lesquels je nai vraiment pas assez de mots ou plutôt les justes mots quil faut pour leur dire merci infiniment du fond du cur.
 
5
Je remercie tout particulièrement Lina Husseini, Directrice de la Librairie Athéna pour son courage ou plutôt sa témérité, davoir osé braver les interdits du régime libéral, en vendant ouvertement tous les ouvrages des auteurs qui étaient bannis par Abdoulaye Wade. Il nétait pas donné à tous les opérateurs économiques de prendre daussi gros risques dans leur profession, sils nétaient pas des militants engagés pour les justes causes et la démocratie. Tous les hommes de progrès, de culture et patriotes de notre pays, doivent rendre un vibrant hommage et de vifs remerciements à cette brave dame militante des justes causes et de toutes les libertés. Mes remerciements sont adressés aussi à ce détachement de notre vaillante et combattante jeunesse, qui a compris et pris conscience de son rôle et de sa mission historique dans la marche de la Nation. Et, au-delà de cette prise de conscience, davoir accompli avec courage et détermination, sa part décisive dans lultime combat pour le départ de Me Wade du pouvoir. Vous me permettrez de faire une exception, en remerciant nommément ces quelques personnes pour leur sollicitude constante à mon endroit : Boubacar Boris Diop, Mody Niang, Babacar Sall, Penda Mbow, Cheikh Faty Faye, Bathie Ngoye Thiam, Lina Husseini, Adama Diouf de Xalima, Mandiaye Diallo, Ndiawar Diop de Sunuker, Moustapha Dia dAfreeCartoon et Bassirou Ndiaye darchipo...  
 
6
DEDICACE
 Je dédie cet ouvrage à titre posthume, à mon très cher ami Feu Boubacar Sall, Directeur général et Fondateur de lIPG/ISTI (Institut Privé de Gestion/Institut Supérieur de technologie Industrielle) pour tout ce quil représentait pour moi. Sa disparition subite a été une perte énorme pour sa famille certes, mais aussi pour ses nombreux amis de par le monde. Il a laissé parmi nous un vide qui sera difficile à combler, par luvre colossale quil a entamée dans le cadre de léducation et la formation de la jeunesse et des travailleurs de notre pays. Nous avons tous, ses enfants en premier et amis aussi, le devoir dapporter par tous les moyens, notre concours le plus déterminant pour parachever son uvre ; une tâche, qui sera certes difficile à accomplir. En effet, lIPG/ISTI, son idée géniale quil chérissait tant et pour laquelle il sétait donné entièrement sa vie durant, doit à tout prix lui survivre, en se perpétuant pour devenir demain, lUniversité Boubacar Sall car, il le mérite largement. Amine ! Je le dédie aussi à tous ces vaillants combattants des justes et nobles causes de notre pays, qui ont été fauchés à notre affection, au cours du combat contre le régime libéral de Me Wade, par assassinat ou en tout cas dans des circonstances nébuleuses. A travers cet ouvrage, je rends également un vibrant hommage sans exclusive, à tous ceux qui ont pris part à la lutte pour le progrès économique, social et culturel de notre pays. Il
 
7
en est de même pour ceux, qui ont pris la défense des libertés et de la démocratie depuis lépoque de la lutte pour lindépendance nationale jusquà lultime combat pour le départ de Me Wade de la tête de notre pays. Je le dédie également aux jeunes générations, qui ont la redoutable mission de poursuivre et de parachever luvre entamée par leurs générations devancières pour la refondation de la République et de ses institutions, sur des bases justes et pérennes. Ce qui est une condition sine qua none, qui leur permettra de vivre demain, en harmonie dans une ambiance de fraternité, de concitoyenneté et damour pour leur prochain, sans aucune discrimination, grâce à leur commune volonté indéfectible de vivre ensemble. Au-delà de tout cela, je les exhorte à se battre aussi pour construire et consolider lunité nationale dans la diversité sociologique qui caractérise la société sénégalaise. Ceci est un gage pour lexistence paisible de notre pays, en tant que nation et République, dans le plein sens des termes. Je dédie cet ouvrage aussi sans exception aucune, à tous les acteurs bénévoles des Assises nationales, davoir contribué par leurs féconds apports et riches réflexions, à la recherche dune solution durable de sortie dune crise longue et profonde en tout genre, dans notre pays. Les importantes conclusions qui sont issues de leurs travaux, ont donné une synthèse de haute facture, qui a été saluée par tous les gens de bonne foi de notre pays comme au-delà de nos frontières. Ces conclusions, relatives à laboutissement
 
8
dune gouvernance démocratique et à la refondation des institutions de la République, méritent dêtre vivement saluées par tout le peuple sénégalais dailleurs. Ces acteurs ont montré par-là, leur preuve de patriotisme indéniable à légard de leur pays. Mais aussi, donnent par-là, un bel exemple à suivre pour tous les citoyens qui veulent réellement aider leur pays. Surtout quand celui-ci se trouve dans une situation dimpasse ou difficile comme la nôtre par la faute de gouvernants cupides, insoucieux du sort des populations et incapables. Quant au M23, qui sest adossé sur les conclusions des Assises nationales pour sopposer farouchement au 3 e  mandat de Me Wade, en combattant avec détermination, contre toute violation de notre constitution, est à confondre dans les mêmes éloges et hommages que nous rendons à tous ces vaillants combattants, qui nont ménagé à aucun moment leurs efforts pour le départ de Me Wade du pouvoir. Je le dédie enfin à notre jeunesse patriotique, qui a pris une part active sans précédent dans la lutte pour le départ de Wade. La radicalisation de son combat contre le pouvoir et son chef de file Abdoulaye Wade à partir du 23 Juin 2011, a été décisive. Elle a été déterminante et a participé pour beaucoup, au déclic qui a décidé de nombreux secteurs de notre société, à prendre part en fin de compte au combat final. Une mention est à décerner aux groupes de rappeurs et dartistes patriotes tous confondus, qui ont apporté leur touche musicale
 
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.