//img.uscri.be/pth/232886a5e942331ab70ffc8180f14c3363793b35
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 12,00 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Les avatars d'une pensée dirigeante

De
95 pages
L'auteur retrace ici l'évolution de la doctrine socio-économique du PS. Il souligne une singularité sociologique du PS depuis son accession au gouvernement en 1981 : celle d'avoir investi les classes dirigeantes, sans avoir réussi à se forger une pensée dirigeante originale. Loin de cultiver une pensée sociale-démocrate, le PS en effet s'est de plus en plus calé sur les critères en vigueur dans les institutions nationales et internationales de gouvernance. Le PS a ainsi laissé filer tout projet de transformation et de régulation sociale.
Voir plus Voir moins

Les avatars d'une pensée dirigeante Le cas du Parti socialiste

Du même auteur, chez l'Harmattan:
Classes dirigeantes et université dans la mondialisation, sociales, 2004 Logiques

Formation continue et mutations de l'emploi, Logiques sociales, 2002 Sociologie de l'activité, une lecture critique de la globalisation, Logiques sociales, 2005 Syndicats et mondialisation, Logiques sociales, 2000 une stratification de l'action syndicale,

Tensions sur l'activité en Afrique de l'Ouest (Les), une approche comparative Nord-Sud, Ethique économique, 2004

Roland GUILLON

LES AVATARS D'UNE PENSEE DIRIGEANTE LE CAS DU PARTI SOCIALISTE

L'Harmattan 5-7, rue de l'École-Polytechnique; 75005 Paris

FRANCE
L'Hannattan Hongrie Konyvesbolt Kossuth L. u. 14-16 1053 Budapest Espace L'Harmattan Kinshasa Fac..des Sc. Sociales, Pol. et Adm. ; BP243, KIN XI
Université de Kinshasa

L'Harmattan Italia Via Degli Artisti, 15 10124 Torino ITALIE

L'Harmattan Burkina Faso 1200 logements villa 96 12B2260
Ouagadougou 12

- RDC

http://www.1ibrairiehannattan.com diffusion.harmattan @wanadoo.fr harmattan! @wanadoo.fr

@ L'Harmattan, 2005 ISBN: 2-7475-9798-9 EAN : 9782747597982

INTRODUCTION

Depuis son accession au gouvernement en 1981, le Parti socialiste a promu des équipes dirigeantes qui sont devenues une composante à part entière des classes dirigeantes françaises. Equipes composées de politiques, d'universitaires et de managers dont les modèles de compréhension et d'action se sont forgés à l'épreuve du pouvoir, mais aussi avec une extension des responsabilités de gouvemance. Soient autant de rapports souvent conflictuels avec un ensemble d'acteurs ou d'institutions politiques et économiques qui se sont traduits par diverses évolutions de ces modèles. Evolutions dans le sens d'un resselTement des critères d'appréhension de la réalité politique. Avec en particulier cette importance des critères de gestion, de communication et d'expertise dans l'approche de la vie politique et sociale. Tous ces critères ont pris d'autant plus d'importance qu'ils s'inscrivent dans un reflux des débats d'idées. Non seulement à l'aune des affrontements doctrinaux, mais aussi à celle des agendas qui concernent des défis aussi planétaires que la lutte contre la pauvreté ou la faim, ou encore la défense de l'environnement. C'est pourquoi, en regard de la spécificité doctrinale qu'affiche et revendique cette fonnation qu'est le PS, nous tenterons d'en saisir l'évolution sur deux axes essentiels de toute pensée socialiste. L'un est une définition des forces sociales qui sont mobilisables pour une transfonnation de la société. L'autre est celle des leviers qui sont susceptibles de répondre aux mutations du capitalisme pour les maîtriser. Notre analyse reviendra donc sur un échantillon de textes - textes majoritaires votés en congrès, en conventions thématiques, mais aussi projets et/ou plates-fonnes électorales - pour en tirer les idées ou les principes les plus saillants d'une pensée dirigeante. C'est dire que nous nous situerons à plusieurs niveaux de la réalité et pour une

longue période. Partant ainsi de mai 1981 - sans écarter certains éléments notamment idéologiques des périodes antérieures - nous situerons la réalité de cette pensée socialiste sur deux types de périodes, les unes de gouvernement et les autres d'opposition (comme le montre le tableau d'une chronologie indicative que le lecteur trouvera plus loin). Nous tiendrons compte aussi d'un changement majeur d'échelle; le débat politique ayant été d'abord largement centré sur le plan national pour s'ouvrir de plus en plus à l'international, et s'inscrire fortement dans une globalisation économique. Sans omettre non plus une intervention croissante des institutions politiques et économiques de l'Union européenne. C'est dire que nous serons amenés pour chaque sphère d'activité politique et économique à pointer un certain nombre de traits plus ou moins perçus ou formalisés par les dirigeants du PS eux-mêmes. Et nous nous efforcerons de les mettre en perspective afin de mieux saisir les changements de paradigmes sur ces deux axes sensibles que sont les leviers d'une transformation sociale et ceux d'une régulation. Panni les éléments à caractère politique, évoquons d'abord la pluralité des interlocuteurs du PS, tant à l'échelle nationale qu'à celle européenne. Ce sont ces formations politiques de gauche dont les unes comme les Radicaux de gauche, le Parti communiste, les Verts ou le Mouvement des citoyens ont gouverné avec les socialistes, et les autres comme la Ligue communiste révolutionnaire ou Lutte ouvrière sont restées en dehors de cette expérience. Ce sont encore à l'échelle européenne une grande diversité de partis socialistes ou sociaux-démocrates dont les différences se sont retrouvées projetées dans un Parti socialiste européen. Ce sont aussi d'autres traits de la situation mondiale comme cette formation qu'est l'Internationale socialiste, avec le fait majeur qu'a représenté l'effondrement du bloc soviétique. Et, en ce qui concerne les autres formations politiques de droite, c'est à l'échelle hexagonale leur pluralité, depuis les formations d'une droite classique jusqu'à celles de l'extrême-droite. Avec en particulier certains rapprochements entre le PS et les premières à l'occasion de deux scrutins référendaires sur l'Europe. On doit 8

encore compter d'autres acteurs du mouvement social qui ne sont pas statutairement politiques, mais qui comptent tout de même dans le champ politique. Ce sont les centrales syndicales nationales et internationales, ainsi que le mouvement associatif dont une partie se prolonge au niveau des organisations non gouvernementales (ONG). Mouvement social dont une fraction croissante s'est positionnée la première dans la globalisation de manière critique en tant que composante d'un nouveau courant de pensée, l' Altermondialisme. Insistons encore sur le fait qu'une partie d'un spectre relativement large de formations de gauche s'est constituée au fil des années avec le concours de militants dissidents du PS. C'est notamment le cas de certains radicaux de gauche, de certains Verts, et du Mouvement des citoyens de Jean-Pierre Chevènement (ancien dirigeant du PS, fondateur du CERES, et plusieurs fois ministre des gouvernements socialistes). C'est encore le cas de nombreux militants de cette organisation altermondialiste qu'est ATTAC (Association pour une taxation des transactions financières pour l'aide aux citoyens). Autre trait politique important: celui d'une extension institutionnalisée des domaines de gouvernance, avec tout un éventail de nouveaux mandats électifs et de fonctions de gestion attenantes. C'est le cas en France à l'échelle locale ou régionale depuis les lois de décentralisation de 1982 et celle d'une déconcentration des pouvoirs de l'Etat en 1983. Avec aussi le même phénomène d'extension à l'échelle des mandats et des institutions européennes. Trois personnages symbolisent au plus haut point cette évolution: Jacques Delors, président de la Commission européenne, Jacques Attali, président de la BERD (Banque européenne de reconstruction et de développement), ainsi que Pascal Lamy, commissaire européen, et futur secrétaire général de l'OMC (Organisation mondiale du commerce). Enfin, comme le montre le cursus de ce dernier, on doit aussi tenir compte de cet ensemble que forme une pluralité d'instances intergouvernementales dans le cadre des Nations unies. Instances qui drainent une multiplicité de représentants politiques ou d'experts nommés par les gouvernements nationaux. A propos du terme de

9