Les cinq chantiers et la reconstruction de la RDCongo

De
Publié par

Le débat politique national est actuellement dominé par la notion de "cinq chantiers" et le contrat que le pays a signé avec un groupe d'entreprises chinoises pour la réalisation de quelques infrastructures importantes. Quelle signification donner aujourd'hui à cette notion de "cinq chantiers" ? Comment comprendre l'intégration du contrat signé avec les Chinois dans le projet congolais ? Quels genres de changements économiques et sociaux espérer des cinq chantiers ? Quel impact attendre de cet espoir nouveau ?
Publié le : dimanche 1 février 2009
Lecture(s) : 231
EAN13 : 9782296213821
Nombre de pages : 93
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Jean-Pierre KAMBILA

KANKWENDE

LES CINQ CHANTIERS,
ET LA RECONSTRUCTION DE LA RDCONGO

Préface de Léonard She Okitundu

Postface de Vital KAMERHE

L'Harmattan-RDC

2009 Paris: 5-7, rue de l'Ecole polytechnique; 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan 1@wanadoo.fr Kinshasa: 1025 Avenue By Pass Kinshasa/Lemba, RDCongo

@ L'Harmattan,

ISBN: 978-2-296-07043-1 EAN : 9782296070431

LES CINQ CHANTIERS,
ET LA RECONSTRUCTION DE LA RDCONGO

3

A Christine Ma chère épouse Pour ces années d'une patience éprouvée Compagne silencieuse et infatigable d'un long combat

4

Préface
de Jean-Marie Kassamba

Le Congo veut s'en sortir, avec ou sans aide de qui que ce soit, ily arrivera, c'est certain... L'homme doit marquer son histoire, il n'y a de richesse que l'homme, disait le sage... Aussi, Joseph Kabila Kabange, contre vents et marrées, est en train d'écrire les plus belles pages de l'épopée congolaise. Nul n'est besoin de rappeler qu'à un moment de l'histoire de la République démocratique du Congo, les puissances du monde, particulièrement occidentales, étaient quasiment vénérées. Depuis, la crise qui sévit dans ces pays plonge chacun dans la plus grande des angoisses. Jusque là, les Congolais, en général, par crainte de remontrance, n'osaient s'inscrire en faux face à l'ordre établi. Les gouvernements, se succédant, vécurent muets dans l'attente du moment opportun pour amener la dépouille « Congo» dans son tombeau. Aujourd'hui, un homme, se démarquant de la foulée, parvient à clamer tout haut le droit, pour ce grand et riche pays, dont on a toujours cherché à ôter l'âme, de revenir à la vie... Tel un guérisseur, sans discours grandiloquents, Joseph Kabila Kabange prescrit «les cinq chantiers de la république», remède approprié pour la reconstruction, essentiel pour un vrai développement du Congo. La conscience collective,qui, à un certain moment, n'a pas

pu constituer un front de refus face au dictat de
5

l'establishment international, Kabila, à danser avec lui...

hésite à suivre les pas de

Jean-Pierre Kambila Kankwende, en vrai patriote, lui emboîte le pas. A travers les pages qui vont suivre, il nous sert un abécédaire des cinq chantiers. Tout au long de ma lecture, je me suis imaginé suivant les rites auxquels la RDCongo doit se plier pour son « désenvoûtement », grâce à la clairvoyance du
Président Joseph Kabila Kabange. Rites typiquement congolais que le raïs ose faire côtoyer à la foi chinoise et aux autres, s'il le faut. Tel un pédagogue, Jean-Pierre Kambila Kankwende, non seulement s'interroge ou interpelle, mais pose la problématique «contrat chinois» en analysant ses tenants et aboutissants. Tel un ethnologue, Jean-Pierre Kambila Kankwende met à notre disposition des lunettes permettant de regarder avec objectivité l'éclipse de notre pays. Ceci, afin que nous puissions nous mobiliser, nous impliquer davantage dans cette démarche de renaissance proposée par le chef de l'Etat. Rien ne sert à gloser sur la soit disant victimisation du Congo dans un monde globalisant où s'affrontent les concurrences de tout genre. L'Union faisant la force, Jean-Pierre Kambila se veut le coq qui chante, dès l'aube, pour réveiller les Congolais dormant d'un sommeil paradoxal... Merci, camarade Jean-Pierre, pour cet outil pédagogique qui élève le débat et éclaircit les esprits. Ce texte permettra à ceux qui désirent critiquer l'idée ou l'enrichir de débattre plus objectivement.

6

A vous les convaincus des cinq chantiers, à vous les indécis, s'adresse cette invitation à pénétrer la sphère de la civilisation réinventée et à redécouvrir la quintessence de la notion de «cinq chantiers », pour mieux connaître les voies et moyens proposés par le chef de l'Etat. Bonne lecture!
Jean-Marie Kassamba.

7

PRESENTATION

ET REMERCIEMENTS

Une seconde indépendance congolaise est en gestation. Espérons que d'ici 2010, elle aura pris corps pour, coïncidence de calendrier, cinquante ans plus tard, redonner à nouveau l'espoir à notre pays. Oui, la RDCongo est enceinte de son indépendance économique. Cette nouvelle espérance je la lis chaque jour, non seulement dans les petits pas que réalise quotidiennement notre jeune démocratie, mais aussi dans les efforts constants de construire, une chose après l'autre, une économie autocentrée et tournée vers la satisfaction des besoins fondamentaux de l'humain. Aujourd'hui provient de notre peuple, une immense et angoissante demande de progrès, de modernité. Joseph Kabila Kabange y répond quotidiennement, par la parole et l'action, en prêchant l'unique remède possible, le retour au labeur lorsqu'ildit: «je rêve d'un Congo où chaque matin les Congolais se lèvent pour aller au travail». Le travail que je présente ici se veut une modeste tentative d'explication commentée de la pensée et des
idées qui sous-tendent cet effort. J'analyse la « vision»

du chef de l'Etat que synthétise la formule «cinq chantiers », et l'accompagne d'un succin et modeste diagnostic. Je me risque également à quelques propositions. J'explique et prends position sur le contrat signé entre notre pays et le groupe d'entreprises chinoises promettant de construire certaines infrastructures et 9

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.