Les Galàpagos, gouvernance et gestion démocratique des ressources naturelles

De
Publié par

Les Galápagos, célèbre archipel de l'océan Pacifique, représentent un archétype des problématiques et des paradoxes liés à la gestion de l'action collective dans l'appropriation des ressources naturelles. Cet ouvrage aborde sous l'angle politique la complexe relation homme-ecosystème des îles et met en relief le rôle crucial des institutions de gouvernance dans l'arbitrage entre conservation et développement vers une gestion plus inclusive et durable des "biens communs".
Publié le : vendredi 1 février 2013
Lecture(s) : 23
EAN13 : 9782296515987
Nombre de pages : 202
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
GslaeLsog,págaanrnveoustgeetcecomédnoideuqitarcrseanutseerssuosGalápagrellesLelcèiuqeudsosIXXzzcoouinenElicaCtsticenoestnpsércosmicroun«muentaicos-ocitilop»eladelàdeu-,auilqellealudaroriotsiitronitadnniona,tniacnrteuoetescientiiqueielteseuqodarapsracaessltiisérctdnletsoioicnatcéreesinlagentsàontisrderoppiaprnadealselloitcrslanalsÀtraecsmoumenseosrueceerésaelndioatrtsinimdaledesIGldelnseienConaicedlenteairslesîdeurteauluqertnomegettecepiliLurégersdgeuomidenaecenremnntsenaLircelepnetseealàtstionnestpaseepmeteddsnotcoiostiudorpesiuqegerugorentteenuqieumétamelosiliaeducpiquettssercruotcasedoesllesLnaesretucsirtpiancnpeerrnancedeeetgoueepdnecédmenanedtedegstèmrnanouecéduoesnudcesdceancitsséuerrelcaitnoedisdnntgéreretcontrôlitsnitutqsnooiureièuccrleiasidemarcléturealnapatidtcumeneparaccarlounpioitétpmocalsnadsudiisunmondesérésdanlpeseniètemcsmoéco-sosesrlcisolleiuopeseetnesolitâmepncluedoreanoguedalqieuesrcoussreesednctemte,sellerutanéetintergloalisc,moemelocnnceétEosnalealsGagápeerqidncciCizzonupsocmmmécouldsque,ratiusiinclarudteeletneldeledèmonaerugoneanadtseatcuersetdespolitiqueiuqsicaetilnutnesegontisdensiepicsidretniseuqiintiescesodtmétstic»noqieuloti«lepdontireslinaiaemuellogapmocsualáGaeencgeieuesdtseoiltsqilitiquesrsdesporseuidécreolaàétuostuepdselrinentesnoamieupouropildrseseniituqsledaonntmeesalleudenuaseairinsiquelascienceCetseslumeneattrenrieptiradonreviétisedesnulsterenécsèdeunMadaimintsnomoeitenaiumtenempplosopizzocciCanelErecorentitrearédenoteaitsnre(sirnar)ecrtneteeeallreisétoSbrnoenoNuvelleILdeacSneretsopsecneiesqutiliivunldepaeiL«SaedoRzn»atalime(IunMae)etbmeruapadsnedontdurableloppemenedseevédorpmmareroettsiostepndaleenàttaoibarolélantàribucontseinusnoitaNselarepnéonsiisémétercessurlespolipeiusdseercsleleelndcotduiideeréastncitrtc)ureeurdutaruiNacauetaqÉumnaetaalemataza(sinats-ccozziIE©elaniCtiptoso---
Elena Ciccozzi
A RECHERCHES M É R I Q U E S LATINES
Les Galápagos, gouvernance et gestion démocratique des ressources naturelles réace de Nataraan Isaran
euolraseitnoedrstiquespubliquespaselèrpuudsrtnesoesceuratsneluremtnoucsnrutaoieceedeRetderceRMdérC)rimésleR(esqu
 
 
 
Les Galápagos, gouvernance et gestion démocratique des ressources naturelles
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Recherches Amériques latines Collection dirigée par Denis Rolland et Joëlle Chassin
 La collection Recherches Amériques latines publie des travaux de recherche de toutes disciplines scientifiques sur cet espace qui sétend du Mexique et des Caraïbes à lArgentine et au Chili.  Dernières parutions  Véronique LECAROS, LÉglise catholique face aux évangélistes. Le cas du Pérou , 2012. Emilie DORÉ, Lima, Labyrinthe urbain. Quête de modernité et désarroi identitaire dans un quartier populaire , 2012. Patrick HOWLETT-MARTIN, La politique étrangère du Brésil de Lula (2003-2010). Une émergence contestée , 2012. Enrique PILCO PAZ, Musiciens, religion et société dans les Andes au XX e siècle (Pérou) , 2012. Margot ANDRADE, La Colombie et la France. Relations culturelles XIX e -XX e  siècles , 2012. Christophe BELAUBRE, Élus de Dieu et élus du monde dans le royaume du Guatemala (1753-1808). LÉglise, les familles de pouvoir et les réformateurs bourbons , 2012.  Morgan DONOT et Michele PORDEUS RIBEIRO (dir.), Discours politiques en Amérique latine. Représentations et imaginaires , 2012.  María Fernanda GONZÁLEZ, Hugo Chávez et Álvaro Uribe ou La force des mots , 2012. Sophie DAVIAUD (dir.), Amérique latine : De la violence politique à la défense des droits de lhomme , 2012. Sébastien JAHAN (dir.), Les violences génocidaires au Guatemala, une histoire en perspective, 2012. Marie-Claire ALEXANDRINE-SINAPAH, Itinéraire dun esclave poète à Cuba. Juan Francisco Manzano (1797-1854), entre littérature et histoire , 2012.  Fabrice PARISOT (éd.), Alejo Carpentier à laube du XXI e siècle , 2012. Karim BENMILOUD, Alba LARA-ALENGRIN, Laurent AUBAGUE, Jean FRANCO et Paola DOMINGO, Le Mexique. De lindépendance à la révolution. 1810-1910 , 2011.
ELENA CICCOZZI
 
 
 
Les Galápagos, gouvernance et gestion démocratique des ressources naturelles
 
 
 
Préface de Natarajan Ishwaran
 
 
 
 
 
 
 
 LHarmattan
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
© LHARMATTAN, 2013 5-7, rue de lÉcole-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-99834-6 EAN : 9782296998346  
  
 
       À mes parents et à la mémoire de mes grands-parents
 
 
 
 
  
Note au lecteur
 En retournant aux Galápagos après presque quatre ans, nous avons été frappée par un phénomène contradictoire : un bon nombre de changements visibles et, en même temps, la continuité des problématiques de fond, sauf une atténuation de leur intensité. La quantité impressionnante de nouveaux bâtiments, observés surtout à Puerto Ayora 1 , parmi lesquels quelques « monstres » en béton dont la construction a été bloquée par les juges 2 , et laugmentation imposante des véhicules particuliers, confirment un développement économique rapide, mais pas en phase avec la fragilité de lenvironnement des Galápagos. La bonne nouvelle est que maintenant aux îles non seulement « on parle » daménagement du territoire, mais on commence à en élaborer des politiques. Fin juillet 2012 est ainsi une date emblématique dans lhistoire des politiques publiques de larchipel, car la commune de Santa Cruz a approuvé  en devançant toutes les autres collectivités locales de la province  son premier « Plan de desarrollo y ordenamiento territorial » : un instrument de politique introduit fin 2011. Bien quau niveau régional on est encore très loin de mettre en uvre une politique daménagement du territoire, on reconnaît tout de même des premiers progrès. Cette même année est destinée à rester dans les annuaires des îles pour une autre bonne raison : le Parc National est en train de finaliser le nouveau Plan de Gestion qui, pour la première fois, donnera aux îles un seul Plan de Manejo  pour les deux aires protégées (zone terrestre et Réserve marine), en applicant finalement une approche holistique à la gestion dun socio-écosystème complexe tel que les Galápagos. Troisième nouvel élément important à signaler : la réforme à la loi spéciale des Galápagos 3 du 1998 a passé le premier débat dans l Asamblea  de lÉquateur en juillet 2012. Même si lopinion publique locale est fort sceptique quant à la probabilité que la nouvelle loi soit approuvée avant 2013 (année délections politique dans le pays), son élaboration continue de susciter un débat politique vif parmi la société civile, le secteur public et privé. Reste à voir si le nouveau cadre législatif arrivera à améliorer les problèmes de gouvernance et de gouvernabilité qui continuent de
                                                 1  Île de Santa Cruz.  2  Un de ces monstres à quatre étages, ayant vocation à devenir un hôtel, a été érigé à côté de la pompe à essence principale de la ville.  3  « Proyecto de Ley Orgánica Reformatoria a la Ley Orgánica de Régimen Especial para la Conservación y Desarrollo sustentable de la Provincia de Galápagos ».  
 
7
  
caractériser le quotidien des îles, selon ce que nous avons observé. Cette question simpose dautant plus que le Consejo de Gobierno , en dépit dimportantes attributions lui confiées par la loi et par la Constitution de 2008, souffre dune faiblesse institutionnelle de facto  qui est encore plus significative face au fort leadership  consolidée par le Parc national : aujourdhui, vrai pivot de larchitecture institutionnelle insulaire. Si nous ne pouvons que nous réjouir dun Parc national en bonne santé, fortement soutenu par le gouvernement central, il est fondamental que le pouvoir législatif et exécutif du pays favorisent laffirmation dun système de gouvernance qui permette une gestion de ses ressources plus efficace, plus juste et plus « durable ». Une claire délimitation des compétences et des responsabilités quant à « qui » décide sur laccès et lusage du territoire des îles, et des contrôles plus efficaces sur la gestion de ses biens communs nous semblent des points de départ indispensables vers la traduction pratique du principe du « Buen Vivir » aux Galápagos et pour leur conservation.   
 
Elena Ciccozzi Santa Cruz, Galápagos, septembre 2012
8
  
Préface
 Les îles Galápagos sont un lieu emblématique pour les écologistes et les scientifiques. Ces deux communautés croient fermement que si la conservation fondée sur la science ne fonctionne pas aux Galápagos, elle ne pourra pas marcher ailleurs. Les Galápagos sont une série d'îles océaniques, formant l'archipel de Colon, situées à près de 1000 km de lÉquateur continental qui gouverne les îles. À lépoque où Darwin découvrit les îles, seuls les pirates mouillaient aux Galápagos  et encore pas très souvent  surtout pour profiter de la faune et de la flore qui y abondaient. Depuis lors, toutefois, l'équation homme-écosystème des Galápagos a changé de manière significative. Aujourd'hui les Galápagos ont une population résidente denviron 30 000 habitants ; le nombre de touristes visitant chaque année le Parc national est sensiblement six fois supérieur. Traditionnellement, les îles ont été une destination populaire pour les scientifiques et les amoureux de la nature, dès lors leur nombre a augmenté de manière significative depuis les années 1960. Lorigine de la population résidente aux îles d'aujourd'hui prend ses racines, au moins en partie, dans les possibilités économiques créées par une industrie touristique en plein essor. Or la nécessité de satisfaire la demande des habitants pour les logements, la nourriture, ainsi que pour réaliser des activités productives  en particulier la pêche  a augmenté la pression sur les eaux de la réserve océanique entourant les habitats terrestres des Galápagos. L'avenir des îles Galápagos nest plus seulement laffaire des scientifiques. La possibilité de conduire les problématiques socio-environnementales et politiques des Galápagos vers une relation durable entre l'homme dun côté, et la flore et la faune endémiques de l'archipel de lautre, est de plus en plus un art en matière de gouvernance et de politique. La gestion des aires protégées ou des parcs nationaux tels que celui des Galápagos, a évolué au cours des 5 dernières décennies du mouvement environnemental mondial pour répondre aux besoins de l'homme. Lancienne pratique dexpulser des populations pour protéger la nature locale, n'est plus une option possible, ni souhaitable. Le dialogue avec les communautés locales, ainsi quavec les autres parties prenantes représentant les gouvernements nationaux et locaux, la société civile, aussi bien que le secteur privé, est fondamental pour le succès de la conservation. Et la nécessité de mécanismes de gouvernance appropriés qui favorisent le dialogue et le partage des responsabilités, est aujourdhui plus critique aux Galápagos que dans toute autre zone protégée ayant une réputation mondiale identique. Le livre dElena Ciccozzi « Gestion démocratique des ressources naturelles et gouvernance aux Galápagos » arrive alors au moment le plus opportun, car il décrit de manière concise et intéressante comment les questions de gouvernance et de politique publique concernant les Galápagos, sont centrales dans la gestion efficace et inclusive des ressources naturelles des îles. Cette réalité n'est pas un
 
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.