Les populations de la Macédoine grecque au XXème siècle

De
Publié par

L'ouvrage se fonde sur des données statistiques éclairées par l'histoire pour retracer un siècle de tragédies vécu par les populations de la partie de la Macédoine intégrée à la Grèce en 1913. Il aide à comprendre pourquoi la Grèce refuse le nom de « Macédoine » à l'ex-République yougoslave de Macédoine et au-delà, les difficultés de coexistence entre populations dans l'ensemble des Balkans, du Caucase ou même de l'Ukraine.
Publié le : samedi 15 août 2015
Lecture(s) : 7
EAN13 : 9782336389080
Nombre de pages : 308
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
difIcultés de coexistence entre populations dans l’ensemble des
Joëlle DALÈGRE  Ménélaos TZIMAKAS
LESPOPULATIONSDELAMACÉDOINEGRECQUEe AUXXSIÈCLE
Collection Études grecques dirigée par RenéePaule Debaisieux
Les populations de la Macédoine grecque e auXXsiècle
Etudes grecques Collection dirigée par Renée-Paule Debaisieux Domaine grec moderne Jean-Christophe EON, Lexique de Grec Cargésien, 2015 Ioana CATSIGYANIS,Georges Séféris et Odysséas Elytis : parallèles, L’art poétique au prisme de ses écrits en prose, 2014. Nicole FERNANDEZ,L’habitat d’Athènes et du Péloponnèse,Héritages emblématiques et témoins de notre temps, 2014. Petros MARTINIDIS,Reflets du destin, traduit par Henri Tonnet, 2013. Paul NIRVANAS,Vérité et mensonge. Histoires pour enfants et philosophes,2012. Joëlle DALÈGRE (dir),La Grèce inconnue d'aujourd'hui. De l'autre côté du miroir, 2011. Jean Antoine CARAVOLAS,Jules David et les études grecques (1783-1854), 2009. Isabelle DEPRET,Eglise orthodoxe et histoire en Grèce contemporaine. Versions officielles et controverses historiographiques, 2012. Jean-Luc CHIAPPONE,Le Mouvement moderniste de Thessalonique 1932-1939, 2009. Yannis MARIS,Quatuor, nouvelles policières grecques,traduit du grec et présenté par Geneviève Puig-Dorignac. Jean-Luc CHIAPPONE,Le mouvement moderniste de Thessalonique (1932-1939). Tome 1 : Figures de l’intimisme. Périklis YANNOPOULOS,La Ligne grecque, la couleur grecque, traduit et annoté par Marc Terrades. Joëlle DALEGRE,La Grèce depuis 1940. Martine BREUILLOT,Châteaux oubliés. Ioannis KONDYLAKIS,Premier amour et autres nouvelles, présentation et trad. par Vassiliki et Pierre Coavoux. Constantin CHATZOPOULOS,Deux femmes (Traduit et commenté par Nicole Le Bris). Grégoire PALEOLOGUE,Le peintre. Ion DRAGOUMIS,Samothrace,présentation et trad. M. Terrades. Edmont ABOUT,La Grèce contemporaine, 1854,présentée et réédition annotée par J. Tucoo-Chala. Venetia BALTA,Problèmes d’identité dans la prose grecque contemporaine de la migration. Paul CALLIGAS,Thanos Vlécas,présentation et trad. R.-P. Debaisieux.
Joëlle Dalègre Ménélaos Tzimakas
Les populations de la Macédoine grecque e auXXsiècle
Du mшme auteur Joëlle DALÈGRELa Thrace grecque, populations et territoire, L’Harmattan, coll. « Études grecques », 1997, Paris, 268 p. Grecs et Ottomans, 1453-1923, de la chute de Constantinople à la disparition de l'Empire Ottoman,coll. « Études L’Harmattan, grecques », 2002, Paris, 270 p. La Grèce depuis 1940, L’Harmattan, Études grecques, 2006, 248 p. Andartika, Chants de la résistance grecque, L’Harmattan, Paris, 2008, 400 p. La Grèce inconnue d'aujourd'hui, de l'autre côté du miroir(dir.), L’Harmattan, Paris, 2011, 252 p. Regards sur la « crise » grecque(dir.), L’Harmattan, Paris, 2013, 265 p. © L’Harmattan, 2015 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://ааа.harmattan.fr diffusion.harmattan@аanadoo.fr harmattan1@аanadoo.fr ISBN : 978-2-343-07010-0 EAN : 9782343070100
SOMMAIRE
MACÉDOINE « GRECQUE » ......................................................................9
1. PROLOGUE : L’ESPACE MACÉDONIEN AVANT 1880....................19 I. L'épaisseur du passé .............................................................................19 II. 1820-1880 : la découverte progressive de la diversité ........................27
2. LA LUTTE POUR LA TERRE ET LA DÉLIMITATION D’UN TERRITOIRE, 1878-1912............................................................47 I. La lutte entre chrétiens (1870-1903) ....................................................47 II. La lutte armée (1904-1908).................................................................52 III. 1880-1910 : la bataille des chiffres....................................................63 IV. Les cartes se perfectionnent............................................................... 81
3. GUERRES : LA CONQUÊTE DU TERRITOIRE, 1912-1920 ...............87 I. Les guerres balkaniques : acquérir et partager, 1912-1913 ..................89 II. Le sort tragique des populations 1912-1913 .......................................93 III. Fuir les combats : premières migrations, 1914-1920.........................99
4. LES GRANDES MIGRATIONS ET LA « COLONISATION », 1920-1930 ..............................................................................................111 I. Les transferts « officiels » de populations, 1919-1928.......................113 II. « Colonisation » de l’espace macédonien .........................................122 III. 1928 : la démographie d’une « région nouvelle » ...........................131
5. NOUVELLES TRAGÉDIES, NOUVELLES MIGRATIONS, 1929-1951 ..............................................................................................143 I. 1929–1940 : instabilité et incertitudes politiques ...............................143 II. La « décennie terrible » : 1940-1950 ................................................151 III. La population au début des années 1950 .........................................162
6. STABILISATION DE LA NOUVELLE RÉGION, 1952-1981 ............ 173 I. Stabilité politique et développement ..................................................173 II. Partir : exode rural, émigration .........................................................184 III. Les « minorités » et leur assimilation ..............................................199 IV. Nouveau visage de la démographie macédonienne .........................207
7. L’OUVERTURE DES FRONTIÈRES, 1982-2013 ...............................211 I. Un défi : de nouvelles populations .....................................................211 II. Tous « Grecs » ? ...............................................................................231
8. UNE NOUVELLE GÉOGRAPHIE .......................................................253 I. La répartition spatiale des populations ...............................................253 II. Sur fond de décroissance...................................................................258
CONCLUSION...........................................................................................265
BIBLIOGRAPHIE ........................................................................... 277
TABLE DES CARTES .................................................................... 291
TABLE DES TABLEAUX STATISTIQUES ................................. 291
TABLE DES GRAPHIQUES .......................................................... 293
TABLE DES MATIÈRES................................................................ 297
8
Macédoine « grecque »
Nul n’ignore que depuis près de 20 ans, parler de « Macédoine » dans le cadre grec ou dans celui du sud-est des Balkans est devenu un possible sujet de conflit ν les visions contradictoires de l’histoire de la région remontent à la surface et sont exploitées, tout comme les peurs, les incertitudes et les ignorances, par des politiques extrémistes. La présente étude ne touche ni à la « question du nom », ni au problème de la délimitation des frontières, ni à l’histoire diplomatique.
Depuis 1850, le processus de démembrement progressif de l’Empire ottoman dans sa partie européenne s’est effectué sur fond de confrontations entre les nationalismes balkaniques et d’antagonismes entre les grandes puissances. Dès l’obtention de leur indépendance, les États balkaniques ont cherché à étendre leur territoire, en quшte d’une « Grande » Grèce, Bulgarie, Serbie ou « Grande » Albanie, fondée sur une vision du passé plus ou moins mythique, et à créer un État-Nation e homogène. La Macédoine ottomane s’est trouvée à la fin duXIXsiècle шtre au centre de ces ambitions, à l’endroit où elles se combinaient et s’opposaient. Elle a été divisée après les guerres balkaniques et la Première Guerre mondiale entre la Grèce, la Serbie, la Bulgarie et l’Albanie, selon des frontières qui ne satisfaisaient, – et ne pouvaient satisfaire –, pleinement aucun des États concernés. De ce partage sont nées les frontières de l’actuelle « Macédoine grecque » où décisions politiques, événements militaires et économiques vécus depuis un siècle ont transformé la composition et la répartition des populations. Cette étude porte sur la population de l’actuelle province grecque de Macédoine, sa composition ethnolinguistique et sa répartition géographique, de l’année 1913 (fixation des frontières encore présentes) à nos jours, sur les différents déplacements de population qui ont marqué son histoire, et sur les divers processus d’assimilation, contrainte ou non, qui ont contribué à former la population actuelle. Ce cas pourrait шtre comparé à celui d’autres provinces des Balkans ou d’autres pays nés de la dissolution d’Empires pluriethniques comme l’Autriche-Hongrie ou l’Empire russe. Le terme de « Macédoine
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.