Négociations climatiques le dilemme de la Chine

De
Publié par

La Chine, désignée comme premier pollueur du monde et perçue comme inactive dans la lutte pour l'environnement, tient un rôle à part dans les négociations internationales sur le climat. Comment influencera-t-elle les débats à Paris en décembre 2015 à l'occasion de la COP21 ? Risque-t-elle à nouveau, comme en 2009 à Copenhague, de faire échouer les négociations, et pourquoi ? Cet ouvrage propose une investigation systématique de la posture de la Chine dans les négociations, ainsi que ses raisons et motivations politiques, économiques, historiques et diplomatiques.
Publié le : mercredi 1 juillet 2015
Lecture(s) : 8
EAN13 : 9782336386898
Nombre de pages : 142
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Arthur Vétu
Négociations climatiques Le dilemme de la Chine
Quand Le dragon soule Le chaud et Le froid sur Le cLimat
Négociations climatiques Le dilemme de la Chine
Arthur Vetu Négociations climatiques Le dilemme de la Chine Quand le dragon souffle le chaud et le froid sur le climat
A propos de l’auteur Passionné des thématiques de développement durable, Arthur Vétu appartient à une nouvelle génération de citoyens se réclamant d’une « écologie pragmatique ». ©Zamora Sensible aux conséquences sociales, économiques et politiques d’une crise écologique déjà largement amorcée et de plus en plus perceptible, il prône des changements de nos modes de production et de consommation décidés à l’aune d’une analyse fine des enjeux et dans la recherche du compromis pour la construction d’un avenir commun, loin des postures moralisatrices ou idéologiques. Après une formation d’ingénieur, il a étudié le développement durable et les relations internationales à l’Institut d’Études Politiques de Paris et à l’Université de Pékin. Au cours de ses études en Chine, il s’est spécialisé dans l’analyse de la position de la Chine dans les négociations internationales sur le climat et a pu rencontrer de nombreux experts et décideurs chinois. Négociations climatiques – Le dilemme de la Chineest tiré de cette expérience. © L'HARMATTAN, 2015 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-336-30270-6EAN : 9782336302706
Sommaire A PROPOS DE L’AUTEURAVANT-PROPOSTABLE DES ACRONYMESINTRODUCTION17CHAPITRE 1. LE DRAGON EN MOUVEMENT12009-2014 : EVOLUTIONS DE LA POSTURE CHINOISE2UNE CONTINUITE MAJEURE : LES RCMDCHAPITRE 2. LES DETERMINANTS DE LA POSITION CHINOISE1LES MOTIVATIONS INTERIEURES DU DRAGON2LES DYNAMIQUES INTERNATIONALESCHAPITRE 3. ET MAINTENANT OU VA-T-ON ? INFLUENCE DE LA POSITION CHINOISE SUR L’ACCORD DE LA COP211LA LONGUE MARCHE VERS 20152POINTS CONTENTIEUX DU FUTUR ACCORDCONCLUSIONBIBLIOGRAPHIEREMERCIEMENTS
9
Avant-propos Pour le climat et pour l’avenir, 2015 est une année d’opportunité. Une année charnière, où se joue le succès ou l’échec de la communauté internationale dans son effort pour limiter le changement climatique. La COP21, e 21 Conférence des Parties de la Convention Cadre des Nations Unies pour le Changement Climatique, qui se réunira à Paris en décembre 2015, attise ainsi les espoirs et les craintes : les espoirs, car jamais les dirigeants mondiaux n’ont semblé aussi près de s’accorder pour parvenir à un accord ambitieux limitant le changement climatique à 2°C et définissant les modalités d’action dans un monde où la vulnérabilité au changement climatique -et les ressources pour y remédier- restent très inégalement répartis. Les craintes, car des blocages persistent et un accord faible ou déséquilibré ruinerait tout espoir de coordination des efforts pour maintenir le climat sous contrôle. Les travaux du GIEC, présentés en 2014 dans le e 5Rapport d’Evaluation, suggèrent que la fenêtre d’opportunité se referme et que faute d’une action immédiate et vigoureuse, la génération de nos enfants et celles qui suivront devront supporter les conséquences de l’incurie d’aujourd’hui.
La France, organisatrice de la COP21, mobilise sa signature diplomatique pour la réussite de ce rendez-vous avec l’Histoire. Elle sait, notamment, que la Chine doit y jouer un rôle de tout premier plan, celui d’une grande puissance ré-émergente. Géant économique et démographique, la Chine porte la voix d’un monde en développement rapide qui doit être entendu et compris pour que l’accord de 2015 atteigne les objectifs fixés.
11
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.