//img.uscri.be/pth/66eb2c4ba76b2c1b451ff4153710ea46c79807fe
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Non, l'Afrique noire n'est pas maudite

De
154 pages
Ce livre est une simple invitation, voire une incitation à la prise de conscience de la responsabilité individuelle des Africains, afin que chacun trouve le meilleur moyen d'assumer son devoir à l'égard du continent. Un continent aux richesses naturelles et culturelles immenses, mais qui a beaucoup de mal à retrouver le chemin du progrès et du développement. L'auteur rend également hommage aux figures emblématiques de l'histoire africaine animées par un même idéal : le progrès de l'Afrique.
Voir plus Voir moins
JacquesSOM
NON, L’AFRIQUE NOIRE N’EST PAS MAUDITE !
Le colibri, un bel exemple
Préface d’Anne Rondot
NON, L’AFRIQUE NOIRE N’EST PAS MAUDITE ! POINTSDEVUE
NON,LAFRIQUE NOIRENEST PAS MAUDITE!
Points de vue Collection dirigée par Denis Pryen
Dernières parutions
Mohamed AMARA,Le Mali rêvé, 2015. Jérôme KABLAN BROU,L’autre Côte d’Ivoire ou l’alter-émergence. Élections présidentielles 2015, 2015. Roger KAFFO FOUKOU,Eduquer pour une mondialisation humaniste, 2015. Albert MOUTOUDOU,L’hypothèse panafricaniste, 2015. Martin KUENGIENDA,L’Afrique est-elle démocratisable ?,Constitution, sécurité et bonne gouvernance,2015. SHANDA TONME,Conflits d’éthiques et crises des relations internationales, 2015. Jules DJOSSOU,Chroniques politiques béninoises. Autopsie d’une démocratie en berne, 2014. Jean-Bosco Germain ESAMBU MATENDA,Conflits identitaires et enjeux économiques internationaux dans la région des Grands Lacs,2014. Serge TCHAHA et Christophe DEGAULE,Le lion’s spirit,2014. SHANDA TONME,La presse en accusation. Soupçons sur un pouvoir au-dessus de tous les pouvoirs, 2014. Armand SALOUO,Vaincre la corruption en Afrique, la solution patrimoniale,2014. Jonas SILIADIN,Togo, démocratie impossible ?,2014. Daniel NKOUTA,La question nationale au Congo-Brazzaville, 2014. Georges MAVOUBA-SOKATE,La construction d’une conscience nationale au Congo par les musiciens, 2014.Martine et Jean-Pierre VERNIER – Élisabeth Zucker-Rouvillois,Être étranger en terre d’accueil, 2013. Grégoire LEFOUOBA,Curriculum vitae du Congo, Rive Droite,2013. Bastaine Yannick MOUBAMBA,Mythe de l’eldorado et psychopathologie, 2013. Jérôme GUIHO,Mahamadou Danda, un Nigérien libre, 2013.Henri PEMOT,Mali. Lettre ouverte au président, 2013. Rachel-Albert KISONGA MAZAKALA,L’idéologie du Lumumbisme,2013.
Jacques SOM
Non, l’Afrique noire n’est pas maudite !
Le colibri, un bel exemple
Préface d’Anne Rondot
© L’Harmattan, 2015 5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Pariswww.harmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-343-06362-1 EAN : 9782343063621
Remerciements
Toute ma reconnaissance à mon épouse, à mes enfants, à ma famille, à ma belle-famille, à mes amis, et à tous ceux que la vie m’a donné l’occasion de rencontrer, et qui m’ont permis d’être ce que je suis devenu. Remerciements particuliers à mon amie Anne Rondot qui a accepté de faire la préface de mon livre, à mes amis Richard de Medeiros, Michèle Doyelle, à ma belle-mère Yolande Antonin, à ma fille Ndobo Emma Agnès, qui ont eu la gentillesse et la patience de relire mon manuscrit, pour leurs précieuses observations. Merci à mon fils Eloka Ngwen Charles pour son aide à la réalisation de la couverture de ce livre. Jacques Som
7
Préface
« Qu’est-ce qu’une Blanche peut encore bien raconter sur l’Afrique ? », c’est ainsi que débuta ma rencontre avec Jacques Som. Je rentrais du Burkina Faso. Embauchée par une fondation allemande, la fondation Gisbert Dreyer, j’avais passé une année en pleine brousse chez les Dagara. J’avais alors été invitée à livrer mes impressions sur le « faux » soleil des indépendances à l’occasion des cérémonies du cinquantenaire. Jacques Som était dans l’auditoire et, depuis ce jour, nous ne nous sommes plus quittés. Ce jour-là, je ne le savais pas encore, je venais de rencontrer un homme qui porte les deux Mondes en lui. Un homme profondément enraciné dans sa culture africaine et maîtrisant parfaitement la culture de l’autre. Un homme qui a su résoudre la problématique de son « Aventure ambiguë ». Jacques Som n’est pas « un homme entre les eaux », il n’est pas « écartelé entre l’Afrique et l’Occident», il porte ces deux Mondes réconciliés en lui. Si Jacques Som « a appris de l’école occidentale, il n’a pas oublié ». Le chef des Diallobé del’Aventure ambiguëde Cheikh Hamidou Kane peut être rassuré : Jacques Som a appris le rendement de l’outil, mais il n’a pas perdu de vue l’immensité infinie du chantier. J’ai beaucoup reçu de cet homme et des nombreux Dagara que j’ai croisés au Burkina Faso. Jacques Som m’a appris à ne jamais poser un genou à terre devant un autre homme, fût-il dirigeant, ministre ou président de la République. Des compromis oui, mais jamais de compromission. Jacques Som a eu, au cours de sa vie, de multiples occasions de se compromettre en France ou dans son pays d’origine, le Cameroun, mais il a toujours su résister. Il ne s’est certes pas enrichi sur le plan matériel,
9