Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Passage au crible de la scène mondiale

De
124 pages
Cette publication porte sur l'actualité mondiale de l'année 2011 : une importance particulière a été accordée à l'affaiblissement des Etats. Ce livre souligne également les avancées juridiques et les innovations institutionnelles réalisées en matière de protection internationale des droits de l'Homme, il met en avant la vigueur et le dynamisme des mobilisations sociales s'exerçant aujourd'hui sur la scène mondiale.
Voir plus Voir moins





Passage au crible
de la scène mondiale
L’actualité internationale 2011



















































© L’Harmattan, 2012
5-7, rue de l’École-polytechnique ; 75005 Paris

http://www.librairieharmattan.com
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr

ISBN : 978-2-296-96991-9
EAN : 9782296969919
Sous la direction de Josepha Laroche






Passage au crible
de la scène mondiale
L’actualité internationale 2011


















Collection Chaos International
chaos.internationl@dbmail.com
Dirigée par Josepha Laroche

Comité de lecture
Thomas Lindemann, François Manga-Akoa,
Frédéric Ramel, Jean-Jacques Roche
et Catherine Wihtol de Wenden

Responsables éditoriaux
Bruno Van Dooren et Rudy Toneatti


Désordre, violences, chaos... ainsi est-on tenté de qualifier ce qui se
joue aujourd'hui sur la scène mondiale.
Ce chaos international laisse l'observateur souvent démuni, sinon
désemparé, devant ce qui semble se dérober à l'entendement.
La collection Chaos International offre à ses lecteurs des grilles de
lecture qui permettent de dépasser une simple approche
événementielle et descriptive des relations internationales. Dans un
style clair et accessible, ses ouvrages analysent les nouveaux enjeux
transnationaux et restituent le processus de mondialisation dans sa
complexité.
Avec Chaos International, les éditions L’Harmattan s'engagent à
publier sur les grands enjeux internationaux, des recherches claires et
accessibles aux non-spécialistes, sans pour autant céder sur l'essentiel,
à savoir la qualité épistémologique des ouvrages.


Turmoil, violence, chaos – these are the words we are inclined to use
when characterizing the current state of world affairs.
Faced with today’s International Chaos, we often react with
bewilderment – indeed with hopelessness – before a perplexing reality
seemingly impossible to grasp.
In response, the International Chaos Series offers readers an
indispensable framework of analysis that goes beyond the simple
descriptive approach to international events. Clearly written and
accessible to the non-specialist, this series critically investigates the
opportunities and risks of the new transnational order and reappraises
the complex process of globalization.
With the focal point of International Chaos on today’s most
pressing international dangers, the publishers at L’Harmattan promise
a series that is both accessible to general readers and grounded in the
most recent and empirical research.

http://www.chaos-international.org/




Déjà parus


Josepha Laroche (Éd.), La loyauté dans les relations internationales,
2011. Passage au crible de la scène mondiale.
L’actualité internationale 2009-2010, 2011.
Dorota Dakowska et Elsa Tulmets (Éds.), Le Partenariat franco-
allemand. Entre européanisation et transnationalisation, 2010.
Thomas Lindemann, Sauver la face, sauver la paix. Sociologie
constructiviste des crises internationales, 2010. Série Synthèses.
Josepha Laroche (Éd.), Un Monde en sursis. Dérives financières,
régulations politiques et exigences éthiques, 2010.
Alexandre Bohas, Disney. Un capitalisme mondial du rêve, 2010.
Jean-Loup Samaan, La RAND Corporation (1989-2009). La
reconfiguration des savoirs stratégiques aux États-Unis, 2010.
Annelise Garzuel, L’Allemagne aux Nations Unies. Une diplomatie
modeste, 2009.
Hervé Pierre, Le Hezbollah, un acteur sur la scène internationale,
2008.
Auriane Guilbaud, Le Paludisme. La lutte mondiale contre un parasite
résistant, 2008.
Josepha Laroche, Alexandre Bohas, Canal+ et les majors
eaméricaines, 2 éd., 2008.
Cyril Blet, Une Voix mondiale pour un État. France 24, 2008.
Guillaume Devin (Éd.), Faire la paix, 2005.
Léa Durupt, Notation et environnement




Sommaire


Introduction .......................................................................................................... 11
Partie I - L’impéritie des États .................................................................... 15
De l’opacité des responsabilités à la mutualisation forcée du risque
Clément Paule ...................................................................................................... 17
Les ressources de la cybercriminalité
Jenna Rimasson ................................................................................................... 23
Le triomphe de l’American Way of Life
Alexandre Bohas ................................................................................................. 29
La désacralisation du monopole diplomatique des États
Josepha Laroche .................................................................................................. 35
Partie II - La fragmentation des régulations mondiales ................ 39
Le G20 entre échec et construction d’une gouvernance mondiale
André Cartapanis ................................................................................................ 41
Le déficit de gouvernance économique au sein de la zone euro
André Cartapanis 47
Une victoire de la légalité onusienne
Philippe Hugon ................................................................................................... 53
Le minimalisme européen face à Kadhafi
Franck Petiteville ................................................................................................. 59


Partie III - L'impératif juridique des droits de l’Homme ............. 65
L’Union européenne, protectrice des droits de l’Homme
Catherine Wihtol de Wenden ........................................................................... 67
L’arsenal répressif de la CPI et ses limites
Yves Poirmeur ..................................................................................................... 71
L’émergence d’une diplomatie judiciaire
Yves Poirmeur 77
De la guerre juste à la paix juste
Jean-Jacques Roche ............................................................................................ 83
Partie IV - La transnationalisation des mobilisations sociales ... 89
Les indéterminations du militantisme altermondialiste
Clément Paule ...................................................................................................... 91
La solidarité d’une Chine infraétatique
Jenna Rimasson ................................................................................................... 97
La structuration sociopolitique de l’indignation
Clément Paule .................................................................................................... 103
La formation d’un espace transnational de l’indignation
Clément Paule 109
Index analytique ............................................................................................... 115
Index des noms de personnes .................................................................... 121
8 Liste des contributeurs


Alexandre Bohas, Docteur en science politique et Business Analyst
pour l’Europe dans un grand groupe industriel.

André Cartapanis, Professeur de sciences économiques, IEP d’Aix-
en-Provence.

Philippe Hugon, Professeur de sciences économiques, Université
Paris X Nanterre.

Josepha Laroche, Professeur de science politique, Université Paris 1
Panthéon-Sorbonne, Directrice de Chaos International.

Clément Paule, Allocataire de recherche et chargé d’enseignement
en science politique, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Franck Petiteville, Professeur de science politique, IEP de
Grenoble.

Yves Poirmeur, Professeur de science politique et Vice-président de
l’Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines.

Jenna Rimasson, Doctorante en science politique, Université Paris 1
Panthéon-Sorbonne.

Jean-Jacques Roche, Professeur de science politique et directeur de
l’ISAD, Université Paris 2 Panthéon-Assas.

Catherine Wihtol de Wenden, Directrice de recherche
CERI/CNRS.










Introduction
Josepha Laroche

Contrairement à l’École réaliste qui centre exclusivement
ses recherches sur l’acteur étatique et la dimension diplomati-
co-stratégique, toutes les présentes études procèdent du para-
digme transnationaliste. Toutes ont ainsi accordé l’importance
qu’ils méritaient aux acteurs et aux flux non-étatiques. Mais
cette approche résolument éloignée de tout stato-centrisme
n’ignore pas pour autant le rôle parfois majeur joué par les
États. En fait, elle a plus particulièrement pour ambition de
donner à voir les interactions complexes qui se nouent entre
des intervenants aussi hétérogènes que des firmes transnatio-
nales, des ONG, des réseaux sociaux ou bien encore des États-
nations. De même, à l’heure de la mondialisation, elle s’attache
à montrer les intrications existant entre l’économique et le poli-
tique, tant au plan macro qu’à l’échelle micro.
Réunir en un même ouvrage des notes d’analyse critique
traitant de l’actualité internationale 2011 et publiés initialement
sur notre site , tient de la gageure car les données qui l’ont
constituée ont été dissemblables. Comment dès lors pourrions-
nous prétendre les assembler en un tout homogène et cohérent
qui puisse éclairer le lecteur ? D’emblée, il nous faut donc ex-

http://www.chaos-international.org
pliciter notre démarche. En premier lieu, précisons que le but
visé n’a jamais relevé d’une quelconque logique d’exhaustivité,
tant il est vrai que celle-ci n’est gage ni de scientificité ni de
lisibilité. Le propos consiste plutôt à discerner par-delà le
magma factuel de l’année, les événements emblématiques des
relations internationales. Il s’est alors avéré nécessaire d’opérer
un Passage au crible de la scène mondiale, c’est-à-dire une
discrimination entre les innombrables séquences apparues dans
le désordre, afin de retenir et d’examiner plus avant celles qui
apparaissaient significatives de l’état du monde.
Après avoir rappelé sous une forme concise et didactique
les principales données factuelles du sujet traité et restitué son
contexte historique, chaque papier met en relief sa signification
profonde. Il s’agit en l’occurrence d’offrir au non-spécialiste
intéressé par les enjeux internationaux un cadrage théorique qui
lui permette de dépasser le chaos international face auquel il
reste trop souvent démuni, sinon désemparé. Par-delà la simple
surface empirico-descriptive du moment, qui semble cons-
tamment se dérober à l'entendement, il convient donc de cons-
truire des repères et de proposer des clés d’analyse productrices
de sens.
L’année 2011 a permis de mettre particulièrement en
exergue l’impéritie des États (Partie I) dans différents re-
gistres de l’action publique. En effet, lors de la catastrophe de
Fukushima, le Japon s’est trouvé aux prises avec le secteur pri-
vé du nucléaire qu’il n’a su ni contrôler ni réguler. Il s’est ainsi
montré dans l’incapacité d’assurer la sécurité de son territoire et
celle de ses citoyens (De l’opacité des responsabilités à la mutualisa-
tion forcée du risque, Clément Paule). S’agissant d’Internet, tous
les acteurs étatiques se sont montrés vulnérables face aux cy-
ber-attaques. Mais leur refus d’instaurer une cyber-police mon-
diale qui serait dotée de pouvoirs supranationaux et porterait
nécessairement atteinte à leur souveraineté, les fragilise au pro-
fit d’acteurs non-étatiques (Les ressources de la cybercriminalité, Jen-
na Rimasson) difficiles à combattre. Avec l’affaire du soldat
américain Manning qui a violé la loi régalienne du secret des
informations d’État, on a pu constater que même les États-
12

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin