Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 9,00 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Pour accompagner les migrations en Méditerranée

De
120 pages
Les migrations dans l'espace méditerranéen sont diverses et évolutives. Elles développent des migrations en chaîne, transformant les zones de passage en lieux de transit. La circulation migratoire autour de la Méditerranée est fortement entravée par la multiplicité des contrôles aux frontières et les tentatives de construction d'un dialogue ont souvent échoué. Peut-on construire un système migratoire euro-méditerranéen plus ouvert à la mobilité et source d'une dynamique politique, économique, démographique et culturelle ?
Voir plus Voir moins
OUR PPMGACAOCL SEENRTIRAIG MN  ESONRRETIDÉMNBSIEÉNA3-340-01: 9 872-0 Les m77-912,0ad sl snarginoitdimérrtespee acviretnd  nosnaeétivevoluet éses polevéd sellE .stiraig mes dntpenalled tUl iarks on cenînha ae,bus-haraeinn,et ne à lAfrique sed senozegassap rmfonsras let an .Lsntiecm seaplieu en  trax deennéui qitédraerue em-orargiriot, ainsi  au Nordd  uS due ixts,eent Esdt  enskalaB sel snad euqte pcomp en prisep use tts ,O euneenpérotoi qus l tnenru à sod ees par liqueolitrgta sim sueioerunldee frs tionserètxe eiréserula Méditerranée.C leelc- iofmr esuj ,ertnec el écliè sIeXVu aqua avorepluEd  er étavoien nt déM aetid ruol ed fstteoranrr eéecrlutaoi.eL  aicoire autn migratrfnoua xsee itrès coé deles ntrôlum al rticilpitnt entmepae vératns uoevtné hcuo dun dialogue o ed snoccurtnoitlet tes atntesiven pranéiter-médueorri earotm gimetèys sune irrutsnoc no-tueP .éire un l den fana,ta nere ixtsgrmioiatspee acdilol re ruosnoce, dmiquconoe, ée  tqieuarhpmégoat?Ce llretuul ced lothiW enireh ouvert ieu plusliti éte àalm bounddye ou se rcilopuqitiman euqilot .oP eteolugiste jurform de e ,noita tse ellliiaécsps dee stW need nse tiderctrice de rechersehc ua SRNCEC( , RIieScesnco)-P.)emoR( azneipasa  ltésierivUnl elBeirrraP eép irigon dectiColle sene titanlano inserntgrmiioatisq u à-soPa ni Scienceseigne à/w:/tphtmmre.iwwmmeril  : rus og
POUR ACCOMPAGNER LES MIGRATIONS EN MÉDITERRANÉE
Catherine Wihtol de Wenden
.oroigqutRnoroetezuv cna te nurBéP o lactualité  del sea trciel ste
Dans la même collection : 2012 Mounir Corm , Pour une III e république libanaise. Étude critique pour une sortie de Taëf Marc Lavergne (Dir.), Égypte une société en quête d’avenir, an 2 de la révolution, Marc Lavergne (Dir.), Égypte, l’émergence d’une nouvelle scène politique, an 2 de la révolution Sébastien Abis , Pour le futur de la Méditerranée, l’agriculture Sylvia Chiffoleau , Sociétés arabes en mouvement, trois décennies de changements Faouzia Zouari , Pour un féminisme méditerranéen Abdelatif Idrissi , Pour une autre lecture du Coran 2013 Gilbert Meynier , Pour repenser l’Algérie dans l’histoire Olivier Marty et Loïc Kervran , Pour comprendre la crise syrienne, éclairages sur un printemps qui dure Nicolas Dot Pouillard , Tunisie : la Révolution et ses passés
© L'Harmattan, 2013 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-01077-9 EAN : 9782296
Pour accompagner les migrations en Méditerranée
La bibliothèque de l'Iremmo Collection dirigée par Pierre Blanc et Bruno Péquignot
Cette collection se propose de publier des textes sur tous les aspects de la vie sociale de la Méditerranée et du Moyen-Orient. Tous les domaines sont concernés, de la politique à la culture et aux arts, de lanalyse des murs et des comportements quotidiens à léconomie, de la vie intellectuelle à létude des institutions et organisations sociales, sans oublier la dimension historique ou géographique de ces phénomènes. Lobjectif est de créer une sorte dencyclopédie, au sens historique de ce terme, présentant, de façon claire et rigoureuse, toutes les connaissances produites par la recherche scienti ¿ que, mais aussi par les ré À exions des acteurs impliqués à tous les niveaux de la société. Chaque ouvrage vise à faire le point sur un sujet traité dans un souci de le rendre accessible au-delà des cercles des spécialistes.
Catherine Wihtol de Wenden
Pour accompagner les migrations en Méditerranée
LH ARMATTAN
ȽȽȽ
 I NTRODUCTION  
6 i lon dé ¿ nit un espace migratoire comme la rencontre dune offre et dune demande de main duvre dans un lieu circonscrit, la pratique de liens transnationaux déchange, de circulation et dinstallation, lexistence de populations situées de part et dautre des frontières des Etats, la Méditerranée est lun des principaux espaces migratoires au monde. Mais la Méditerranée constitue un espace migratoire quelque peu paradoxal : alors que la plus grande part des migrations en Europe provient de la rive sud de la méditerranée, Turcs et Marocains en tête, suivis par les Roumains, les Albanais, les Algériens, les Portugais et les Italiens, la méditerranée est lun des espaces les plus fermés au monde en matière de contrôle des frontières, puisquelle constitue la limite externe de lEurope, au sud. Aussi, cet espace migratoire nest pas pour autant un système migratoire, car lUnion européenne tourne le dos aux migrations venues du sud, du fait quelle sest construite sur la liberté de circulation, dinstallation et de travail à lintérieur de lEurope élargie, fermant ses frontières au sud de la Méditerranée tandis quelle les ouvrait à lest. On assiste donc à un décalage entre la réalité des À ux vers lEurope et lappareil institutionnel censé les gérer. Pourtant, lantiquité et la renaissance ont fait de la Méditerranée le creuset des plus grands échanges et des plus grands affrontements : militaires, économiques, politiques, religieux, culturels, avant que
La bibliothèque de lIremmo
Ƚ 7 Ƚ   
Ƚ Ƚ Ƚ &DWKHULQH :LKWRO GH :HQGHQ
lEurope ne se tourne vers dautres régions du monde. Vingt deux Etats bordent les rives de la Méditerranée, coupant lEurope en un espace euro-méditerranéen et un espace tourné vers le nord et lest. La Méditerranée elle-même se partage entre plusieurs lieux déchanges et de face-à-face : le Maghreb et lEurope de louest dun côté, les Balkans, Turquie incluse et le Machrek, ce que le géographe Yves Lacoste appelle « les trois Méditerranées », quil ¿ nit dans leur unité comme la civilisation de lolivier. ' ans son ouvrage sur La Méditerranée et le monde méditerranéen à lépoque de Philippe II , Fernand Braudel 1 écrit quaucun autre lieu au monde ne mêle autant les liens complexes entre lhistoire et la géographie et que le monde, centré sur la mer intérieure jusquau seizième siècle, cesse alors d« être centré sur elle, de vivre pour elle et à son rythme » avec les grandes découvertes du Nouveau Monde. Mais la Méditerranée, considérée par certains comme entrée alors en décadence, nen continue pas moins à vivre, à échanger, à bouger car dautres que les puissants, politiques ou militaires font sa texture sociale : les entrepreneurs, commerçants, les agriculteurs, les humbles, puis les habitants des deux rives, les migrants, les touristes, les réfugiés, les ressortissants dEtats issus de la décolonisation ou de la recon ¿ guration de la région depuis ces cinquante dernières années, ceux qui relèvent dEtats parfois divisés et les diasporas. La « mer du milieu des terres » de lAntiquité est aujourdhui aussi le terrain des plus grands affrontements du monde, source de con À its, dinsécurité et parfois de terrorisme : chrétiens et musulmans, Israéliens et Palestiniens, Turcs et Kurdes, islamistes radicaux en Europe et dans leurs propres pays, sans compter les multiples controverses de voisinage (Macédoine, Chypre, Sahara occidental). En ¿ n, la rive sud et est de la Méditerranée alimente lessentiel des migrations vers lEurope, qui y a ¿ là sa frontière, ce qui est source
1. Fernand Braudel, La Méditerranée et le monde méditerranéen à lépoque de Philippe II . Paris, 2 tomes, Armand Colin, 5 e édition 1982.
Ƚ 8 Ƚ   
3RXU DFFRPSDJQHU OHV PLJUDWLRQV HQ 0pGLWHUUDQpH Ƚ Ƚ Ƚ
dune importante migration clandestine qui y trouve parfois la mort, faisant de cette mer un vaste cimetière.
Lespace migratoire méditerranéen
LEurope forme un espace migratoire avec la rive sud de la Méditerranée. La majorité des À ux migratoires vers lEurope en sont issus, compte tenu des liens historiques et de voisinage quelle entretient avec cette région et des complémentarités démographiques et économiques quoffrent ces deux espaces. Les portes de lEurope que sont Gibraltar, Melilla et Ceuta, Malte, Lampedusa, les îles Canaries, o   af À uent aujourdhui des Africains sub-sahariens donnent limage dune Europe assiégée qui peine à contrôler ses frontières tout en cherchant à associer les pays de transit, parfois devenus pays dimmigration, au contrôle des À ux en en faisant les garde-frontières de lEurope. A lexception de quatre pays (Pologne, Etats baltes), tous les Etats de lUnion européenne sont des pays dimmigration et ont un solde migratoire positif (plus dentrées que de sorties). En lespace de vingt ans, les pays dEurope du sud et les Balkans, de pays démigration quils étaient jusquau milieu des années 1980, sont devenus des pays dimmigration, y compris la Roumanie, un phénomène qui sétend aux portes de lEurope, du Maghreb à la Turquie devenues aussi régions dimmigration et de transit. Mais la Méditerranée, lieu de passage, est aussi une ligne de fracture politique, économique, démographique, sociale, culturelle. On peut y distinguer trois zones migratoires : louest (Maghreb/ Europe), les Balkans, et lest (Machrek/Proche-Orient). ' es échanges se font aussi dest en ouest (Roumanie, Moldavie et Ukraine/ Portugal, Espagne et Italie) et sud-sud (Algérie/Libye, Egypte/pays du Golfe) sur un territoire assez bien circonscrit, ce qui justi ¿ e le terme despace migratoire méditerranéen. Mais cest le face à face entre lEurope et le Maghreb qui est le plus marqué : tandis que les pays de la rive nord de la méditerranée ont vu leur population
Ƚ 9 Ƚ