//img.uscri.be/pth/dca20df999e0eddb44f29267099b22736b93a368
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 24,75 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Quand le syndicalisme enseignant rencontre le socialisme

De
326 pages
En 1975 François Mitterrand demande à Jean Battut, alors responsable syndical enseignant, de le rendre destinataire de notes hebdomadaires sur les questions d'éducation. De 1975 à 1979, elles suivent l'actualité politique, économique et sociale en lien au projet éducatif, dans ses entrées pédagogique et laïque, visant à la réalisation de l'école unifiée.
Voir plus Voir moins
QUAND LE SYNDICALISME ENSEIGNANT RENCONTRE LE SOCIALISME 1975-1979 Notes régulières transmises par la FEN et le SNI à François Mitterrand
Jean Battut Préfacesd’André Henry et de Guy Georges
QUAND LE SYNDICALISME ENSEIGNANT RENCONTRE LE SOCIALISME 1975-1979Notes régulières transmises par la FEN et le SNI à François Mitterrand
Jean BATTUT
QUAND LE SYNDICALISME ENSEIGNANT RENCONTRE LE SOCIALISME 1975-1979Notes régulières transmises par la FEN et le SNI à François Mitterrand
Préfaces d’André Henry et Guy Georges
© L’Harmattan, 2013 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-00255-2 EAN : 9782343002552
Sommaire Avant propos : fac-similé de la lettre de Paul Legatte ...........................9 Préface d’André Henry.........................................................................13 Préface de Guy Georges....................................................................... 15 Introduction .......................................................................................... 17 ÈRE 1 PÉRIODE: UNE REMONTÉE SOCIALISTE DANS LA FEN 6 mai 1975 - 17 février 1976................................................................ 23 Introduction de la période ....................................................................25 Notes 1 à 16 .........................................................................................26 ÈME 2 PÉRIODE: LE PS AU LEADERSHIP DE LA RÉFLEXION SUR L'ÉDUCATION 23 février 1976 - 30 mars 1977............................................................ 79 Introduction de la période ....................................................................81 Notes 17 à 43 .......................................................................................82 ÈME 3 PÉRIODE: UN APPROFONDISSEMENT DES FAISABILITÉS 26 avril 1977 - 6 avril 1978................................................................ 147 Introduction de la période ..................................................................149 Notes 44 à 78.....................................................................................150 ÈME 4 PÉRIODE: LES ENSEIGNANT6ENTRE DOUTE ET RESSAISISSEMENT 26 avril 1978 - 3 mars 1979 ...............................................................249 Introduction de la période ..................................................................251 Notes 79 à 96 .....................................................................................252 Conclusion.......................................................................................... 313 Abréviations ....................................................................................... 315 Index................................................................................................... 317 Remerciements ................................................................................... 321
Avant propos Paul Legatte est le collaborateur de Pierre Mendès-France avant d’épauler ème François Mitterrand dès les premiers temps de la VRépublique. Il joue notamment un rôle déterminant dans l’organisation des campagnes des élections présidentielles de 1965, 1974 et 1981. Chargé de mission auprès du Président de la République en 1981, il quitte ses fonctions à l’Elysée pour le Conseil constitutionnel en 1983, avant d’être appelé aux fonctions de médiateur de la République en 1986. Mais depuis son petit bureau qu’il avait conservé, rue de l’Elysée, au travers d’un réseau de relations discret et efficace dans lequel il m’avait inclus, il continuera à entretenir des contacts étroits avec François Mitterrand, jusqu’à son dernier souffle. Je trouvais auprès de lui conseil et écoute et c’est ainsi que cet homme, qui se souciait peu de paraître, m’a gratifié de son amitié. Il est décédé le 27 février 2002. À l’occasion de la nouvelle année 1996, le 26 décembre, je lui transmets mes vœux. Il me répond le 9 janvier. François Mitterrand était décédé la veille. Voici le fac-similé de sa lettre. Elle se fait l’écho de l’intérêt de François Mitterrand pour le contenu des notes régulièrement transmises dès 1975 et qui font le corps de ce livre.
9