Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 11,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

René Rémond, historien

De
160 pages
Spécialiste de l'époque contemporaine, René Rémond (1918-2007) est l'auteur d'une œuvre majeure qui a largement contribué au renouveau de l’histoire politique et religieuse en France. Il a approfondi la réflexion sur la dialectique des faits et des représentations. Il a pris une part éminente dans les débats civiques de son temps.
Cet ouvrage rassemble les témoignages d’historiens qui l’ont côtoyé, qui se sont enrichis de son influence et qui ont collaboré avec lui. À quoi s’ajoutent des analyses d’aspects particuliers de son œuvre.
Cet hommage collectif permet de mieux comprendre l’itinéraire, le parcours intellectuel, le rayonnement multiforme de René Rémond. Il fait pleinement mesurer l’empreinte profonde qu’il a laissée.
Voir plus Voir moins
Couverture
Couverture

René Rémond, historien

Sous la direction de
Jean-Noël Jeanneney et Jean-François Sirinelli

Catalogage Électre-Bibliographie (avec le concours de la Bibliothèque de Sciences Po)
René Rémond, historien/Jean-Noël Jeanneney, Jean-François Sirinelli (dir.). – Paris : Presses de Sciences Po, 2014.

ISBN papier 978-2-7246-1485-5
ISBN pdf web 978-2-7246-1486-2
ISBN epub 978-2-7246-1487-9
ISBN xml 978-2-7246-1488-6

RAMEAU :
– Rémond, René (1919-2007) : Actes de congrès
– Historiographie : France : 1945-... : Actes de congrès
– Historiens : France : 1945-... : Actes de congrès

DEWEY :
– 907.202 : Historiens et historiographes

La loi de 1957 sur la propriété intellectuelle interdit expressément la photocopie à usage collectif sans autorisation des ayants droit (seule la photocopie à usage privé du copiste est autorisée).

Nous rappelons donc que toute reproduction, partielle ou totale, du présent ouvrage est interdite sans autorisation de l’éditeur ou du Centre français d’exploitation du droit de copie (CFC, 3, rue Hautefeuille, 75006 Paris).

©PRESSES DE LA FONDATION NATIONALE DES SCIENCES POLITIQUES, 2014

INTRODUCTION
Jean-Noël Jeanneney et Jean-François Sirinelli

La trace de René Rémond est profonde. Plusieurs des historiens qui ont éprouvé personnellement le profit de son rayonnement, au long de deux, trois ou quatre décennies, ont souhaité, quatre ans après sa disparition, dans le cadre d’un colloque organisé par le Centre d’histoire de Sciences Po les 2 et 3 décembre 2010, et dont les actes sont ici publiés, rassembler leurs souvenirs et, indissociablement, les motifs de leur considération intellectuelle et de leur gratitude civique envers lui1.

Un tel objectif, pour respectable qu’il soit, n’aurait évidemment pas suffi à conférer à ce colloque le statut scientifique auquel il aspire, celui d’une contribution à l’étude de l’historiographie française au XXe siècle. Si certains des textes présentés sont donc en premier lieu des témoignages directs ou des dialogues personnels avec tel ou tel aspect de l’œuvre de René Rémond, en d’autres termes des contributions précieuses relevant de l’interconnaissance et constituant en elles-mêmes un matériau historiographique à l’usage des spécialistes de l’histoire de la discipline historique française, dans le même temps, il est apparu souhaitable de pousser plus loin l’investigation et, sur ce thème « René Rémond, historien », de faire aussi appel à d’autres chercheurs, dont les spécialités respectives permettaient de mieux rendre compte d’un parcours intellectuel, d’une influence multiforme et, à la croisée des deux, d’une empreinte laissée.

Les éclairages qu’ont privilégiés les uns et les autres sont donc variés, comme l’ont souhaité les organisateurs de cette rencontre. La tonalité change, forcément, selon l’âge des contributeurs et par conséquent la nature des témoignages qu’ils peuvent apporter et leur densité affective ; les plus jeunes n’ont guère fait que croiser René Rémond à la fin de son chemin, les plus anciens ont été associés, de plus ou moins près, à ses recherches scientifiques, à son influence pédagogique, à ses actions universitaires ou à ses interventions dans la vie nationale.

Il nous semble que de cette mosaïque surgit un visage singulier, une personnalité qui continuera longtemps d’influencer ceux qui, après lui, ont choisi de servir la discipline qu’il a illustrée, au premier chef dans l’ordre du politique. Au demeurant, si l’esprit de ces propos est empreint de respect et de fidélité, il ne l’est pas de dévotion, s’agissant d’un savant et d’un acteur qui n’a pas été exempt plus que d’autres de tensions intimes et que nul d’entre nous n’a souhaité peindre en saint de vitrail.

Ce livre, on l’aura compris, entend donc se situer également sur un registre scientifique. René Rémond n’est pas figé ici en icône de la recherche historique. Plus prosaïquement, mais aussi plus profondément, il s’agit ici, il faut y revenir, d’historiographie. Quelle a été la formation d’un jeune normalien faisant le choix de la discipline historique dans le Paris de l’Occupation ? Et son parcours ultérieur s’est-il inscrit en rupture par rapport à une telle formation ? Qu’est-ce, au demeurant, qu’un parcours académique dans la France des années 1950 et 1960, avant que vienne le temps de la consécration ? Avec, en toile de fond, une question plus large. Sous son appellation apparemment très classique, le thème de notre colloque touche, en effet, au plus profond de l’identité intellectuelle de René Rémond : entretenir une relation savante – en d’autres termes, distanciée mais pas distante – avec un passé chronologiquement aboli mais, en fait, toujours présent. Sur ce registre également, les pages qui suivent fournissent des éclairages précieux.

D’autant que le rapport des historiens aux différents jeux de temporalités, qui est au cœur de l’exercice de leur métier, est ici particulier à maints égards : déplacement, au fil d’une carrière, du centre de gravité heuristique du XIXe siècle vers le siècle suivant ; intérêt de plus en plus prononcé, dans ce XXe siècle, pour son second versant et l’histoire dite du temps présent. Avec une telle histoire, le rapport est donc devenu, dans le cas de René Rémond, direct et la distance chronologique toujours plus mince. Plusieurs textes, on le verra, mesurent, sur les registres historique et civique, les implications d’une telle situation.

Il ne s’agit ici que d’une étape. René Rémond avait décidé de déposer ses archives à la Bibliothèque nationale de France, ce qui fut l’occasion d’un hommage rendu, en sa présence, peu de temps avant sa mort. Ce fonds ainsi classé et préservé permettra certainement, plus tard, à bon nombre de recherches nouvelles d’enrichir un bilan historiographique, de restituer d’autres facettes de l’homme et de son œuvre. À l’orée de ce processus escompté, nous souhaitons que le livre que voici, tout en apportant son lot d’informations et de réflexions utiles, stimule aussi, demain et longtemps, une profusion de curiosités2.

1. Nous remercions ici nos collègues Jean-Pierre Azéma, Jean-Jacques Becker, Serge Berstein, Philippe Levillain, Pierre Milza, Antoine Prost, Jean-Pierre Rioux et Michel Winock, en d’autres termes, l’équipe réunie autour de René Rémond dans Pour une histoire politique en 1988, d’avoir participé à toute la phase de préparation de ce colloque. Celui-ci, pour cette raison, est tout autant leur œuvre que la nôtre. Il va de soi que bien d’autres collègues, élèves de René Rémond, avaient, ont ou auront vocation à organiser ce type de rencontre. D’une certaine façon, ce colloque leur est dédié.

2. Merci aussi à Claire Andrieu pour ses conseils tout au long de la mise au point de ces actes et pour la générosité de son accueil au sein du domaine qu’elle dirige aux Presses de Sciences Po. Un grand merci également à Véronique Odul de son aide si précieuse pour la mise au point de ce livre.

Domaine Mondes et société

Dirigé par Claire Andrieu et Nicolas Delalande

L’État portugais et ses migrants en France (1957-1974)

Victor Pereira

Collection Académique

2013 / ISBN 978-2-7246-1271-4

Consommateurs engagés à la Belle Époque

La Ligue sociale d’acheteurs

Marie-Emmanuelle Chessel

Collection Académique

2012 / ISBN 978-2-7246-1256-1

Le Communisme vietnamien (1919-1991)

Construction d’un État-nation entre Moscou et Pékin

Céline Marangé

Collection Académique

2012 / ISBN 978-2-7246-1250-9

Les Conservateurs britanniques dans la bataille des idées

Ashridge College, premier think tank conservateur

Clarisse Berthezène

Collection Académique

2011 / ISBN 978-2-7246-1182-3

Le Soutien américain à la francophonie

Enjeux africains, 1960-1970

Marine Lefèvre

Collection Académique

2010 / ISBN 978-2-7246-1163-2

Tourisme et Travail

De l’éducation populaire au secteur marchand (1945-1985)

Sylvain Pattieu

Collection Académique

2009 / ISBN 978-2-7246-1135-9

Emmaüs et l’abbé Pierre

Axelle Brodiez-Dolino

Collection Académique

2009 / ISBN 978-2-7246-1094-9


Consultez toutes nos publications sur www.pressesdesciencespo.fr


Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin