Revue française d'histoire des idées politiques - 42

Publié par

Il y a 60 ans, la conférence de Bandoung entendait jeter les bases d'une coopération entre pays africains et asiatiques. Elle a été déterminante dans la dénonciation de l'impérialisme occidental et a marqué le début d'une véritable dynamique tiers-mondiste dans un monde structuré par le colonialisme et la guerre froide. Loin d'être une idéologie monolithique, Le Tiers-mondisme doit se conjuguer au pluriel. C'est ce qu'entendent illustrer les contributions réunies dans ce numéro.
Publié le : dimanche 15 novembre 2015
Lecture(s) : 9
EAN13 : 9782336396743
Nombre de pages : 242
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
REVUEFRANÇAISE
D’HISTOIRE
DES
IDÉES
POLITIQUES
Tiersmondismes
e N° 42  2 sem. 2015
REVUEFRANÇAISED’HISTOIREDESIDÉESPOLITIQUES
N° 42 e 2 semestre 2015
DERNIERS NUMÉROS
N° 30 - 2009 – LeRisorgimentoet la France N° 31 - 2010Varia N° 32 - 2010 – Pouvoir d’un seul et bien commun N° 33 - 2011 – Sièyes N° 34 - 2011 – La notion d’exécution N° 35 - 2012 – Autour deL’Esprit des lois e e N° 36 - 2012 – Langues et nations (XIII-XVIIIsiècles) N° 37 - 2013 – Usages de Platon N° 38 - 2013 – Théories du suffrage universel N° 39 - 2014 – Art et Politique N° 40 - 2014 – Historiens des idées politiques N° 41 - 2015 – Doctrine publiciste et droit romain
Revue semestrielle publiée avec le concours du CERAP – Université Paris 13
COMITÉ SCIENTIFIQUE COMITÉ DE RÉDACTION MauriceAGU L H ON(†) GuillaumeBAC OT PierreANSA RTPhilippeBU T ON PhilippeCON TA M I N EFranckCOL L A R D MichelGA N Z I NÉricDE SMONS MarcelGAUC H E TBéatriceGU ION ClaudeGAU VA R DDominiqueHI E BE L SimoneGOYA R D-FA BR ECarlos M.HE R R E R A OlivierGU I L L O TOlivierIH L Jean-PierreMAC H E L ONPier re-YvesQU I V IGE R FrançoiseMÉ L ON IOPat r iceROL L A N D AlbertRIG AU DI È R EYvesSA SSI E R MichelTROPEr MichaelSOU BBOT N I K direction Eric Desmons ancien directeur Guillaume Bacot
Ventes et abonnements Editions L’Harmattan 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr Abonnement annuel Particuliers : 45 €  Bibliothèques : 65  Chaque numéro : 35 €
Toute correspondance concernant la rédaction doit être envoyée à : Eric Desmons, Université Paris 13, CERAP, 99 avenue Jean-Baptiste Clément, 93430 Villetaneuse Ne sont examinés que les articles proposés en document joint à un courrier électronique adressé à : edesmons@gmail.com
ISBN : 978-2-343-07512-9
Sommaire
Avant-propospar Éric Desmons ...................................................9
ÉTUDES
De Bruxelles à Bandung : l’anticolonialisme de Jawarhala Nehru13par B. Krishnamurthy ...............................
Repenser le nassérisme (1952-1970) (Autour d’Anouar Abdel-Malek (1924-2012) par Noha Khalaf .......................................................................... 47
L’émancipation ou la voie césairienne de décolonisation91par Jean-Claude William ...............................
Après cent ans… Doit-on dire adieu au nationalisme arabe ?par Maher al-Charif ........................ 103
Du tiers-monde au monde multipolaire : l’évolution du SDUDGLJPH GX QRQDOLJQHPHQW GDQV OD UHFRQ¿JXUDWLRQde l’ordre mondialpar Geetha Ganapathy-Doré ...................... 117
VARIÉTÉS
La médiation des idées politiques françaises au Japon : une approche comparative des conceptions e de la souveraineté monarchique au XIX siècle par Yusuke Inenaga ................................................................... 141
8 / RFHIP n° 42
Aux origines du socialisme municipal : César de Paepe.......................................... 167par Nathalie Droin
Marx contre lui-même. L’héritage marxien de la pensée de Miguel Abensour................... 199par Manuel Cervera-Marzal
LECTURES CRITIQUES
Lectures critiquespar Pierre Crétois ........................................227
Résumés/summaries ...................................................................231
AVANT-PROPOS
Avant-propos
par Éric Desmons*
Il y a soixante ans se tenait la conférence de Bandoung, qui jetait les bases d’une coopération entre « les nations d’Asie et d’Afrique », selon les termes du communiqué de Bogor. « Événement » de l’histoire coloniale - pour reprendre le mot de Léopold Sédar Senghor -, cette conférence fut à la fois un aboutissement et un point de départ. Car la dénonciation solennelle du fait colonial et de l’impérialisme avait déjà eu lieu à la conférence internationale GH OD 3DL[ GH %LHUYLOOH HQ  SRXU V¶DPSOL¿HU DX &RQJUqV GH Bruxelles l’année suivante. À Bandoung, le président indonésien Sokarno ne manqua d’ailleurs pas de saluer, lors de son discours inaugural, ces premières manifestations de la solidarité politique HQWUH FRORQLVpV 0DLV GL[ DQV DSUqV OD ¿Q GH OD 6HFRQGH *XHUUH mondiale, la conférence de Bandoung va marquer, par son ampleur - vingt-quatre pays sont représentés, dont la Chine -, le début d’une véritable dynamique tiers-mondiste dans un monde structuré autant par le colonialisme que par la guerre froide : suivront la conférence du Caire, en 1957, puis celle de Belgrade, en 1961, imposant le non-1 alignement OH UHIXV GH OD ELSRODULVDWLRQ (VW2XHVW DX SUR¿W G¶XQ
* Éric Desmons est professeur de droit public à l’Université Paris 13 et directeur de cette revue. 1 Non alignement relatif, pas seulement parce que l’URSS fournit son soutien à nombre de pays du Tiers-monde, mais aussi parce que, pour ces pays, la tentation marxiste est grande, de la notion de révolution à celle de la « voie non capitaliste
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.