//img.uscri.be/pth/fafbb69789f501273822dd826b8d85f1eddef5a3
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 9,00 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Saint-Martin ou le miroir de la mondialisation

De
120 pages
Située à la limite nord de l'archipel des Antilles, Saint-Martin est une zone de libre échange reconnue de droit, une partie du territoire appartenant à la France et l'autre aux Pays-Bas. La partie française, rattachée à la Guadeloupe, a voté massivement le référendum d'autonomie locale en décembre 2003. L'alternative proposée aux citoyens de Saint-Martin sera déterminante pour son avenir : dérive de l'île vers un protectorat américain ? Le renforcement des liens avec la Communauté européenne est l'autre alternative d'autant plus crédible que Saint-Martin peut jouer un rôle fondamental dans les liens économiques et politiques entre l'Europe, les Caraïbes et l'Amérique latine.
Voir plus Voir moins

SAINT-MARTIN OU

LE MIROIR DE LA MONDIALISATION

site: www.librairieharrnattan.com e.mail: harmattanl@wanadoo.fr
(Ç) L'Harmattan, 2005 ISBN: 2-7475-9238-3 EAN: 9782747592383

Vidal DAHAN

SAINT -MARTIN

ou
LE MIROIR DE LA MONDIALISATION

L'Harmattan 5-7, rue de l'École-Polytechnique;

75005 Paris

FRANCE
L'Hannattan Hongrie

Espace L'Harmattan

Kinshasa

L'Harmattan

Italia

L'Harmattan

Burkina Faso

Konyvesbolt Kossuth L. u. 14-16

Fac..des Sc. Sociales, Po\. et Adm. ; BP243, KIN XI Université de Kinshasa - RDC

Via Degli Artisti, 15 10124 Torino ITALIE

1200 logements villa 96 12B2260 Ouagadougou 12

1053 Budapest

Recherches Amériques latines Collection dirigée par Denis Rolland et Joëlle Chassin
La collection Recherches Amériques latines publie des travaux de recherche de toutes disciplines scientifiques sur cet espace qui s'étend du Mexique et des Caraïbes à l'Argentine et au Chili.

Déjà parus
Benedita GOUVEIA DAMASCENO, La poésie nègre dans le modernisme brésilien, 2005. W. K. FLEURIMOND, Haïti: 1804-2004. Le Bicentenaire d'une Révolution oubliée, 2005. Philippe LÉTRILLIART, Cuba, l'Église et la Révolution, 2005. Marie-C. SEGUIN, José Lezama Lima: poète des quatre éléments, 2005. Christine DELFOUR, L'invention nationaliste en Bolivie, 2005. Guylaine ROUJOL PEREZ, Les enfants de Cali. Les enfants défavorisés de la deuxième ville de Colombie, 2005. Albert BENSOUSSAN, J'avoue que j'ai trahi. Essai libre sur la traduction, 2005. Xavier VA TIN, Rites et musiques de possession à Bahia, 2005. Christophe ALBALADEJO & Xavier ARNAULD DE SARTRE (sous la direction de), L'Amazonie brésilienne et le développement durable, 2005. Guido Rodriguez Alcala et Luc Capdevila (présenté par), Une colonie française au Paraguay au XIJé siècle: La NouvelleBordeaux, 2005. Idelette MUZART-FONSECA DOS SANTOS & Denis ROLLAND (org.), Le Brésil face à son passé: la guerre de
Canudos, 2005.

Severo SALLES, Dictature et lutte pour la démocratie au Brésil (1964-1985), 2005. STRESSER-PEAN, Le soleil-Dieu et le Christ, 2005. Pierrette BERTRAND-RICOVERI, Mythes de l'Amazonie. Une traversée de l'imaginaire shipibo, 2005.lean-Pierre

BLANCPAIN, Immigration et nationalisme au Chili. 1810 1925,2005.

A mon frère Claude, La flamme d'une famille, Pour une vie de tendre complicité.

A Louis-Constant, A Ketty et à ses proches, Je les remercie Pour la passion qu'ils m'ont fait partager.

CARTES De de Saint -Martin
~a'"

ISINT

MAARTEN
I

Les Antilles
~SA\

\)

~:
,.
I

\

.

Oakm Ailantiqae

BaIwus

Des CaImus Benze

~
..

'\)J

Calia ~ JaJII3JIf1I.e
Mer des

. .....
République

.'" Haïti....

~
.

~
am
~V"~.

St-Kitts-Nms'

I ....

St-MarthL ~emd

Guadelo1lpe~

CfU'tÜlJes

'Da~
MarlinillUc' Sabœ-Lucie . ~"..BoDiIire Si-VDlCcxt-etl ~a.de Gre:aaünes 1Gru;ab

~.

.

.

-

..TUago

.JTriDidH Océan

Padfique

Saint- Martin:

Source: LECLERC Jacques, « Saint -Martin »,dans L'aménagement linguistique dans le monde,TLFQ, Université Laval, 31 décembre 2001. (site: www.tlfa.ulaval.calax1/amsudantlimages/saint-martin-mao l.gif)

Antilles: LECLERC Jacques, »Antilles », dans L'aménagement linguistique dans le
monde, TLFQ, Université Laval, 31 décembre 2001. (site :www.tlfq.ulaval.calax1/amsudantlimages/antilles-map3 .gît)

Introduction
Faut-il écrire sur Saint-Martin? Finalement il ne s'agit que d'un îlot microscopique de 60 km2 perdu dans la mer des Caraïbes et dont l'importance économique ou stratégique pour la France comme pour la Hollande peut paraître accessoire. Enlevons l'attache affective à un territoire enchanteur, accueillant et de climat si agréable. D'autres contrées aussi exotiques ont également passionné des écrivains, des artistes qui, de la Réunion à la Polynésie, nous font découvrir de merveilleuses ressources naturelles, bien plus impressionnantes que les rochers caribéens. Pourtant. .. Saint-Martin fascine par son histoire qui n'est que le miroir de l'Histoire tumultueuse de la colonisation, à travers tous les pays qui ont laissé leur marque: l'Espagne a produit Christophe Colomb qui a révélé l'existence des Caraïbes, marchepied pour la conquête de l'Amérique; les PaysBas, dont les exploits de la marine marchande sont restés longtemps inégalés et pour qui Saint-Martin comme Curaçao représentaient des zones de transit stratégiques entre les deux Amériques, enfin« l'Empire français» qui a défendu ses prétentions pour compter dans le Nouveau Monde. Saint-Martin, c'est plus... Certains bourgs comme Quartier d'Orléans suent la souffrance de la traite négrière et crient encore, dans ses églises, l'espoir d'une prochaine libération. L'usage inhabituel et généralisé de l'anglais comme langue véhiculaire, y compris dans la zone française et « l' American way of life », sur le modèle de la Floride ou de la Louisiane, qui fleurit à Philipsburg rappelle que Saint-Martin est telle une verrue européenne plantée sur une couenne largement américanisée. Rien n'est plus caricatural que ce choc de cultures émergeant d'une épopée sans destin et construite sur les fractures des empires coloniaux. D'aucuns pourront trouver dans cet ouvrage des considérations générales sur l'histoire de la décolonisation qui nous éloignent des Caraïbes mais il ne s'agit que d'une apparence: la conquête des terres lointaines n'a toujours été qu'un jeu de vases communicants où ce qui Il

était, par exemple, une déroute portugaise en Indonésie avait des effets sur la conquête du Brésil. La douceur de vivre sous les tropiques aurait tendance à dissiper les interrogations sur l'avenir et c'est bien là le danger. Qui redoutait une Intifada armée en l'an 2000 alors que l'on s'approchait d'une paix négociée entre Israéliens et Palestiniens? Quel stratège français pouvait croire que des manifestations de francophobie allaient déferler sur Abidjan alors que nos relations commerciales et politiques s'amélioraient? L'explosion peut naître aussi bien des frustrations que jaillir des angoisses et la sagesse recommande de ne jamais exclure une seule hypothèse. La prudence s'impose car la fragilité constitutive de Saint-Martin avec son caractère multiethnique conserve toujours un risque de dérive « africaine ». Dans un double contexte de mondialisation économique et de protectorat politique, où la donne se joue à deux puissances, Europe et États-Unis, les pays isolés paieront la facture du protectionnisme des deux grands. Mais il serait réducteur de limiter les influences aux seuls facteurs économiques. Les projets de société défendus par les uns et par les autres seront au cœur d'un débat sur lequel les citoyens de Saint-Martin devront se prononcer. Quant à ceux qui, dans les Antilles, espèrent quitter ces influences, doit-on leur rappeler qu'ils se trompent d'époque et de continent?

12