Si la Côte d'Ivoire renonçait au modèle démocratique français

De
Publié par

Un refrain parcourt cette oeuvre : renonçons en Côte d'Ivoire à la démocratie républicaine française. Que chaque groupe ethnique (ou région) choisisse son représentant. Et tous les représentants choisissent parmi eux un président pour un mandat de 5 ou 7 ans, non renouvelable mais tournant. Et les représentants de chaque région siégeront comme des vice-présidents, attendant, chacun, son tour de gouverner. Cette politique préserve l'identité des ethnies évitant ainsi l'immixtion de prédateurs politiques ou économiques dans le débat politique interne. Utilisons ce modèle et non la République qui met au rebut le camp adverse.
Publié le : dimanche 15 novembre 2015
Lecture(s) : 3
EAN13 : 9782336397061
Nombre de pages : 100
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
ClaudeMarieZRABI
SI LA CÔTE D’IVOIRE RENONÇAIT AU MODÈLE DÉMOCRATIQUE FRANÇAIS
SîàCÔéIvôîééôàî àûôèéôçàîûéfààîŝ
CàûéMàîéZRABI
SIACOTEDIÇNONERERIOVTAIAUMODEEDEMOCRATIQUEFRANÇAIS
ààà
Déjà parus PURGATOIRE : RÉALITÉ DE LA FOI OU MYTHE THÉOLOGIQUE (LE) Question posée par l'Afrique à la foi chrétienne, 2011 Le combat du Pape contre le nouvel ordre mondial. Benoît XVI, Caritas in veritate. Présenté et commenté par le Père Claude-Marie ZRA-BI. Le scandale des prêtrespédophiles. Notre part de vérité.Le purgatoire existe! Un prêtre raconte…Le purgatoire : réalité de la foi ou mythe théologique. Question posée par l’Afrique à la foi chrétienneLe veuvage dans l’: guide pratiqueÉglise catholique vers un rituel et une pastorale On devient prêtre pour montrer le ciel à l’humanitéDans la collection «Cahier d’Eschatologie»Numéro 1: La position de l’Église face aux défunts qui apparaissent en songe ou en Vision. Numéro 2 : Le purgatoire : mythe ou réalité. Numéro 3 : Comprendre etpratiquer le mois de mai. Le mois de Marie.Numéro 4 : Les défunts ont-ils réellement besoin de nos prières ? Numéro 5 : Rose-croix, franc-maçonnerie et foi catholique : quelle différence ? Numéro spécial : Soutenons Benoît XVI Association Témoins de l’EspéranceIMPRIMATUR Mgr. Maurice Konan Kouassi Évêque de Daloa, Juin 2010 © L’Harmattan, 2015 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-07793-2 EAN : 9782343077932
L’Afrique se fera avec le Christ ou bien elle ne se fera pas. 1 Bernard Card. YagoPrologue « J’ai exhumé ce terme (la françafrique) en 1994, des antiques discours de l’ex-président ivoirien, Houphouët Boigny, pour tenter d’expliquer comment la France était capable de faire en Afrique l’inverse exact de sa devise républicaine, jusqu’à se faire complice du génocide rwandais. Le concept désigne la face immergée de l’iceberg des relations franco-africaines. En 1960, l’histoire accule de Gaulle à accorder l’indépendance aux colonies d’Afrique noire. Tout en proclamant cette nouvelle légalité internationale, il charge son conseiller pour les affaires africaines, Jacques Foccart, de maintenir la dépendance des pays africains, par des moyens forcément illégaux, occultes, inavouables. Il sélectionne des chefs d’État « amis de la France », par la guerre (plus de 100 000 civils massacrés au Cameroun), l’assassinat ou la fraude électorale. À ces gardiens de l’ordre néocolonial, il propose un partage de la rente des matières premières et de l’aide au développement. Les bases militaires, le franc CFA convertible en Suisse, les services secrets et leur faux nez (Elf et de multiples sociétés) complètent le dispositif. » 2 François-Xavier Verschave , in le journal parisien Libérationdu 19 Janvier 2001.
1 YAGO Bernard (Cardinal), cité par ESSOH Adrien, inMgr Bernard Yago au Concile Vatican II : interventions, apports et visions de l’Eglise, Abidjan, Editions UCAO, 2015, p. 84. 7
Au lecteur Parfois, assoiffé d’entrer dans le vif du contenu d’un livre, lorsqu’on l’ouvre, on en lit rarement l’introduction ! Mais je vous conseille de lire attentivement celle qui va suivre. Elle est en quelque sorte un code, un mode d’emploi. Je tâcherai d’être bref. L’avantage du prix Nobel, c’est qu’après, on peut écrire n’importe quoi. Naturellement, lorsque l’on n’est même pas nobélisable et qu’on ne brille dans aucun domaine particulier, on est bien obligé de s’en tenir au bon sens et au point de vue de « l’honnête homme ». C’est ce à quoi je me suis efforcé dans ce livre qui est d’un genre bien particulier : un mélange d’arguments irrationnel et rationnel. Pourquoi avoir écrit ce livre ? Dans un but essentiellement égoïste ! Exorciser une crise personnelle ! La providence a fait de moi, un prêtre. La même providence m’a conduit à vivre une relation particulière avec les fidèles défunts et les âmes du purgatoire. Ceux-ci me communiquent quelques fois des révélations concernant les interactions surnaturelles des événements de l’histoire du monde. Concernant mon pays, les âmes du purgatoire m’ont révélé en substance que l’indépendance de la Côte d’Ivoire ne sera certaine que si elle s’accroche à Dieu. Il lui permettra de se séparer d’une France athée et maçonnique, qui ne veut point la lâcher, etc. J’ai observé. Et les événements de l’actualité récente des relations Franco-Ivoirienne ne donnent pas tort aux messages des âmes du purgatoire.
2  Auteur français très averti des relations franco-africaines, VERSCHAVE François-Xavier est l’auteur du best-seller,Noir Silence. Qui arrêtera la Françafrique?, Paris, Les Arènes, 2001. 8
Prêtre et universitaire, j’ai personnellement essayé de voir comment, messages surnaturels et analyses politiques, pouvaient se « débrouiller » ensemble. Il était donc tentant de chercher si, sous un autre éclairage, l’évolution actuelle des recherches scientifiques ne permettait pas d’aborder les faits dits surnaturels ou irrationnels. Comment le développement des sciences rejoint-il le discours chrétien relatif aux manifestations surnaturelles ? Comment les manifestations des âmes du purgatoire pourraient-elles cohabiter avec les données les plus récentes de la science ? C’est ce que j’ai fait. Je l’expose dans le chapitre introductif qui suit.
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.