Syriapocalypse

De
Publié par

Noeuds d'échanges humains entre Asie, Afrique et Europe et surtout circuit énergétique de fabuleuses découvertes gazières, la province d'Alep, poumon économique de la Syrie, est assiégée par les djihadistes. Les auteurs tentent de dissiper l'écran d'une opposition syrienne soit disant démocratique, pour montrer qu'aujourd'hui la région est dominée par des hordes fanatiques incontrôlables, sous le regard d'une Communauté Internationale qui, après avoir allumé l'incendie, se contente de le circonscrire. Musulmans et chrétiens, plus que jamais soudés, sont les derniers remparts qui refusent de voir la fin de leur monde et, plus sûrement encore, du nôtre.
Publié le : mercredi 1 juin 2016
Lecture(s) : 26
EAN13 : 9782140010767
Nombre de pages : 266
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
JeanClaude Antakli Geneviève Antakli
Syriapocalypse
SyriapocalypSe
Syriapocalypse
© L’HARMATTAN, 2016 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris www.harmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-09169-3 EAN : 9782343091693
Jean-Claude Antakli Geneviève AntakliSyriapocalypse سلاكوبايرو
DU MÊME AUTEUR
Le Silence de Dieu !,2012, éditions Le Parvis, Hauteville (Suisse).
e Itinéraire d’un chrétien d’Orient, il était une fois la Syrie !,édition, 4 François de Guibert, octobre 2015, Paris.
Syrie, une guerre sans nom !,2014, François de Guibert, Paris.
6
Nous dédions ce livre à la mémoire des 300.000. victimes syriennes, ainsi qu’aux centaines de familles endeuillées par les attentats de Charlie Hebdo, du Bataclan, et de Bruxelles.
PRÉFACE
Si quelques-uns des rameaux ont été retranchés Et si toi, olivier sauvage, tu as été greffé à leur place Et reçois ta part de sève de la racine de l’olivier N’en tire point orgueil à l’égard des branches. Si tu le fais, sache que ce n’est pas toi qui portes la racine C’est la racine qui te porte. Tu diras peut-être : « Des branches ont été enlevées, pour que moi, je sois greffé ». Fort bien ! Elles ont été retranchées pour leur incrédulité Tandis que toi, c’est par la foi que tu es là. Garde-toi d’en concevoir de l’orgueil ; crains plutôt, Si Dieu n’a pas épargné les branches naturelles, Toi non plus il ne t’épargnera pas ! (Saint-Paul : lettre aux Corinthiens.)
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.