Traductologie et géopolitique

De
Publié par

Traductologie et géopolitique sont plus liées qu'il n'y parait. Comment les enjeux politiques se répercutent-ils sur l'activité du traducteur ? Comment cela se traduit-il dans les textes et dans les messages diffusés quotidiennement en plusieurs langues ? Pourquoi la traduction est-elle impactée par la politique internationale ? Quels liens entretiennent aujourd'hui traductologie et géopolitique ? L'ouvrage tente d'apporter une réponse interdisciplinaire à toutes ces questions.
Publié le : jeudi 15 octobre 2015
Lecture(s) : 60
EAN13 : 9782336393735
Nombre de pages : 184
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
et géopoliIque
Sous la direcIon de Mathieu Guidère
Traductologie et géopoliIque
Sous la direcIon de Mathieu Guidère
Traductologie et géopoliIque
Traductologie et géopolitique
Collection Traductologie
Directeur : Mathieu Guidère
La collectionTraductologiepublie des ouvrages qui traitent des questions de la traduction et de l’interprétation dans une perspective multilingue, interculturelle et intersémiotique. Elle s’intéresse à toutes les problématiques qui concernent les traducteurs dans l’exercice de leur métier et les spécialistes du langage dans l’analyse des traductions. Elle est ouverte à toutes les approches théoriques et méthodologiques, appliquées à tous types de textes traduits. Elle se donne un double objectif : d’une part, promouvoir des recherches actuelles menées sur la traduction écrite, orale et audiovisuelle ; d’autre part, publier des jeunes chercheurs dont les travaux mériteraient une plus large diffusion. Les études traductologiques sont ici envisagées dans leur acception la plus large, celle qui motive les recherches interdisciplinaires susceptibles d'éclairer la complexité d’un domaine au contact des langues et en mutation constante. Que l’on se réfère aux sciences du langage, à la linguistique, aux sciences sociales ou encore à l’histoire des idées et des mentalités, il s’agit de révéler la richesse et la diversité des approches actuelles des phénomènes liés à la traduction et à l’interprétation dans un monde globalisé et interconnecté. La collection Traductologie est dotée d’un comité scientifique et d’un comité éditorial qui examine de façon anonyme les travaux soumis. La publication des travaux acceptés n’est soumise à aucune contribution financière des auteurs.
Sousla direction de
Mathieu Guidère
Traductologie etgéopolitique
© L'HARM ATTAN, 2015 5-7, rue de l'École-Polytechnique, 75005 Parishttp://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-07565-5 EAN : 9782343075655
La traduction géopolitique
La traductologie est la science de la traduction en tant que mise en relation de deux langues-cultures différentes, tandis que la géopolitique est le champ d’étude des relations internationales en tant qu’interaction entre politique et territoire. En apparence, rien ne semble donc unir ces deux disciplines et pourtant, elles se trouvent aujourd’hui associées dans divers contextes et régions du monde. Partout où l’enjeu politique de l’interaction culturelle est prégnant, où la conflictualité domine les relations entre les groupes ou les États,la traduction devient géopolitique. Les questions ne manquent pas : comment les enjeux géopolitiques se répercutent-ils sur l’activité du traducteur ? Comment cela se traduit-il dans les textes et dans les messages diffusés quotidiennement en plusieurs langues ? Pourquoi la traduction est-elle impactée par la politique internationale ? Bref, quels liens entretiennent aujourd’hui traductologie et géopolitique ? Si ces questions sont relativement nouvelles, le phénomène, lui, ne l’est pas du tout. Depuis des temps immémoriaux, traduction et géopolitique sont indissociables, en raison des contextes spécifiques d’intervention et de la nature des tâches
7
accomplies par le traducteur. On feint seulement de ne pas le voir pour sauver l’âme de la traduction du péché de la politisation. e Mais les bouleversements qu’a connus ce début du XXI siècle (guerre contre le terrorisme, guerre d’Irak, printemps arabe, guerres en Libye, en Syrie, en Irak, en Ukraine et autres conflits aux enjeux internationaux) ont considérablement affecté les conditions d’exercice des métiers langagiers en général et de celui des traducteurs en particulier. Si les langues permettent de parler des adversaires d’une certaine façon, elles servent aussi à parler avec les ennemis par le truchement des traducteurs. Depuis quelques décennies, on assiste ainsi à un clivage idéologique accru et à une instrumentalisation des produits de la traduction à des fins politiques, à la fois sur le terrain réel et virtuel. Les phénomènes issus de cette collision inattendue entre traductologie et (géo)politique sont variés et complexes, mais ils concernent tous des questions fondamentales telles que celles de la neutralité et de l’indépendance du traducteur, de l’interculturalité et de l’intercompréhension, de la tolérance et de la paix. Entre les enjeux éthiques et sociétaux de la traduction, les langagiers éprouvent de plus en plus de difficultés à gérer des situations sensibles et souvent inextricables.Dans ce contexte de conflits médiatisés et mondialisés, plusieurs problématiques méritent une attention particulière de la part des spécialistes en traduction et en communication multilingue. Tout d’abord, le rôle et la place des traducteurs et des médiateurs langagiers dans cette multitude de conflits et de crises politiques : leurs fonctions, leurs missions, leurs actions et l’impact, sur leur travail, de leur positionnement politique ou idéologique.
8
Ensuite, le type et la nature des productions langagières et des traductions diffusées en temps de crise, de conflits ou de campagnes électorales, en particulier lorsque les enjeux sont internationaux : manipulation de la traduction, instrumentalisation d’idées et d’objets culturels, usages rhétoriques du langage, procédés de communication orientée, biais cognitifs impliqués, décontextualisation et resémantisation de notions du passé, transferts idéologisés, etc.Enfin, les enjeux éthiques et déontologiques des phénomènes liés à la rencontre entre traductologie et géopolitique, sur le plan de la théorie comme de la pratique : respect de la différence, défense de la diversité, promotion de la tolérance, contribution au dialogue des cultures et à la paix dans le monde. Comment y parvenir en traduisant sans se perdre dans les méandres de la géopolitique ?C’est pour tenter de répondre à ces questions essentielles de notre temps qu’un réseau de chercheurs issus des cinq continents s’est penché sur les interactions actuelles entre traductologie et géopolitique. Mais cet ouvrage, par la diversité de ses contributions, vise notamment à initier une réflexion renouvelée des problématiques langagières dans le contexte actuel de mondialisation des crises et de médiatisation des conflits. Les contributions pluridisciplinaires qu’il contient traitent, certes, de problématiques traductologiques, mais qui ont des raisons ou des motivations géo(politiques). Elles révèlent les regards croisés de traductologues et de linguistes, mais aussi d’historiens et de politologues intéressés par la traduction dans sa relation à l’actualité de notre temps. Mathieu Guidère Université de Toulouse – Jean Jaurès
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.