//img.uscri.be/pth/ade4b7f09c373f3b2e081d3d99fd3c616a9ed5f4
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Un témoin en Guyane

De
132 pages
La Guyane est une région française d'outre-mer, mais ouverte spécifiquement sur le continent sud-américain. En s'appuyant sur des anecdotes, des témoignages de citoyens, l'auteur répond aussi à beaucoup de questions : comment utiliser le potentiel économique et culturel de la proximité de cette région française ? Quel projet pour la Guyane ?
Voir plus Voir moins
Joël ROY UN TEMOINEN GUYANE
Observations, interrogations et réexions autour d’une société
multiculturelle
Préface de Papa Gé Président de Mama Bobi Membre du Conseil Consultatif Des Populations Amérindiennes et Businenge
Un témoin en Guyane
Joël ROY Un témoin en Guyane Observations, interrogations et réflexions autour d’une société multiculturelle Préface dePapa GéPrésident de Mama Bobi Membre du Conseil Consultatif Des Populations Amérindiennes et Businenge L’Harmattan
Du même auteur Variations sur un thème détestable(roman), Coll. Lettres des Caraïbes, Éditions L’HARMATTAN, 2011 © L’HARMATTAN, 2012 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-99488-1 EAN : 9782296994881
SOMMAIRE Préface.........................................................................9 Avant-propos...............................................................13 1. Prologue Un peuplement paradoxal ............................................19 2.Tentatives d’élucidationLe citoyen comme administré ......................................45 Entre obligation de service des Pouvoirs publics et violence institutionnelle Le système éducatif ......................................................53 Entre cadre républicain et spécificité locale Le mariage, l’union sexuelle et la vie collective..........61 Entre assignation sociale et force pulsionnelle Un destin commun en questions ..................................75 Entre antagonismes communautaires et projet collectif 3.La vie, c'est comme ça…anecdotes et témoignages Les files d'attente .........................................................83 La violence institutionnelle en action L'École de la République .............................................89 La spécificité locale mise à mal Le dîner Amérindien ....................................................97 La force pulsionnelle et le contournement Le matin du fleuve .......................................................105 L’assignation sociale bousculéeLa déception amoureuse ..............................................109 La déstabilisation Le créateur d’entreprise...............................................113 Quelle conscience sociale ? L’électricien.................................................................117 Vers la réparation Glossaire ..........................................................................123 Bibliographie....................................................................125
- 7 -
Préface Des quatre « vieilles colonies », Martinique, Guadeloupe, Guyane et Réunion, transformées par l’Histoireque par volonté populaire - plus - en départements français, seule la Guyane est continentale. Parcelle d’Amazonie peuplée d’autochtones et de voisins envahissants et perturbateurs. Populations forestières classées encore dans les années 1950 comme « populations primitives » etde facto, réfractaires à toute assimilation… Quoique… à la longue, pensait-on alors, on devrait bien pouvoir civiliser tout ça. De Dunkerque à Maripasoula …En installant un Conseil Consultatif des Populations 1 Amérindiennes et Businenge , sur décret du Premier Ministre (Fillon, 2010), la Préfecture de Guyane entend-elle, timidement sans doute, réduire la distance, historique en tous points de vues, qui sépare toujours en d’innombrables réalités quotidiennes (sociales, culturelles, économiques) le pays réel (la Guyane amazonienne,
1  Le vendredi 4 juin 2010, dans les salons de l’hôtel préfectoral, le préfet a procédé à l’installation du conseil consultatif des populations Amérindiennes et bushinenge. Ce conseil, purement consultatif, trouve son origine dans le dépôt d’un amendement parlementaire à l’initiative du sénateur Georges Othilly.
- 9 -