Une République digne

De
Publié par

Cet essai vise à mobiliser l'opinion publique, à réveiller les consciences, à pousser à l'action collective dans des domaines qui concernent tous les citoyens. De l'égalité à la fraternité républicaine, de l'école à l'économie, de la procréation à la santé pour tous, du travail mieux partagé à la réforme territoriale, l'entreprise « France » a besoin d'ouvriers compétents, de dialogues incessants et de décisions claires pour une démocratie plus largement participative. Voici un panorama concis des problèmes du moment.
Publié le : mardi 15 mars 2016
Lecture(s) : 1
EAN13 : 9782140005077
Nombre de pages : 116
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
PaulOUDART
Une République digne
Propositions pour une présidence de progrès
/ Champ libre
Rue des Écoles
UNE RÉPUBLIQUE DIGNE
Rue des Écoles Le secteur « Rue des Écoles » est dédié à l’édition de travaux personnels, venus de tous horizons : historique, philosophique, politique, etc. Il accueille également des œuvres de fiction (romans) et des textes autobiographiques. Déjà parus Azema (Chantal), Histoire d’Alain Trioen, peintre de Montparnasse, récit, 2016. Meyer (Albert),Un siècle de souvenirs, récit, 2016. Assayag-Ghanem (Karen), Chamak (Marion),Un jour, les autres c’est nous, récit, 2016. Coet (Philippe),Une odeur de kérosène, roman, 2016. Jund (Bernard),Aie pas peur, Mémère, j’suis là, récit, 2016. Dupré (Bruno),Si tu veux une vie, vole-la !, roman, 2016. Cahour (Michel),Repères, nouvelles, 2016. Boileau (Clara),Une main sur votre épaule, 2015. Chatelain (Alexandre),Baby Lan, récit, 2015. Lemaître (Vincent),Autant qu’un naufragé, roman, 2015. Lapauw (Régis),Vivre autrement, récit, 2015. Munoz Roux (Sylvia),Aux marches du palais, roman, 2015. Ces douze derniers titres de la collection sont classés par ordre chronologique en commençant par le plus récent. La liste complète des parutions, avec une courte présentation du contenu des ouvrages, peut être consultée sur le site www.harmattan.fr
Paul OudartUne République digne Propositions pour une présidence de progrès
© L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Pariswww.harmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-08375-9 EAN : 9782343083759
INTRODUCTION
Après les indignations diverses provoquées par l’appel décisif du regretté Stéphane HESSEL, il me semble temps de retrouver tous nos esprits pour agir ensemble dans une plus grande dignité qui suppose d’abandonner l’invective dans les rapports humains et de mobiliser notre raison pour préparer l’avenir. Ni « déclinisme » militant ni optimisme béat ne peuvent satisfaire nos besoins de bonheur ni contribuer à faire régner davantage d’amour entre les hommes. Les extrémismes ont fait leur temps en distillant la haine et en suscitant la guerre civile. Les différentes formes de populisme abrutissent les citoyens en les considérant comme des sous-développés. Il est temps d’affirmer la dignité de tous les hommes et, du même coup, de la politique retenue comme moyen d’améliorer le sort de tous. Dans la perspective d’une campagne électorale présidentielle en France, le vieux militant que je suis est persuadé que l’avenir est entre les mains des citoyens s’ils veulent sortir de leur torpeur, de leur abstentionnisme démissionnaire, du « y a qu’à ! » et de leur peur enfantine de s’engager dans les débats puis dans les décisions. Les réflexions qui suivent sont prolongées par des propositions qui pourraient intéresser les candidat(e)s. Il ne s’agit toutefois pas d’un programme politicien envers lequel les citoyens actuels se montrent de plus en plus sceptiques ! Mais nous sommes bien sur le terrain politique, dans le sens noble du terme.
7
Nous pensons que les progrès sont réels quand les citoyens ont fait leurs les propositions en les intériorisant et quand ils sont décidés de fournir tous les efforts pour qu’elles aboutissent. Pas de révolution ou d’évolution imposées d’en haut, mais pas de populisme uniformisant et antidémocratique non plus. Nous invitons donc à une lecture critique de cet essai pour ramener la réflexion intellectuelle sur le terrain des vrais problèmes français d’aujourd’hui. Bonne lecture !
8
Première partie LA DIGNITE DE L’ETRE HUMAIN
CONTRE LA DESHUMANISATION
Les deux grands conflits mondiaux de 1914-18 et de 1939-45 nous ont malheureusement habitués à des massacres de masse et des génocides dont les principales caractéristiques étaient leur inefficacité militaire, l’absence de toute justification autre que la haine, le goût de la plus grande violence ou une idéologie raciale. Depuis 1945, d’autres territoires, en Europe méridionale, en Afrique, en Asie occidentale et orientale principalement, ont enregistré à nouveau une grande déshumanisation par les tueries de civils et l’exode des persécutés qui ont réussi à fuir dictatures, massacres et génocides. La vie humaine a-t-elle perdu toute valeur ? Les traditions souvent liées aux grandes religions, les déclarations de droits de l’homme et du citoyen (américaine, française puis universelle), y compris celles concernant les droits des enfants, des femmes, des handicapés, des personnes différentes, prônent le respect de la vie humaine. Faut-il également incriminer le recours à l’avortement, le recours à l’euthanasie, le suicide assisté qui contribueraient à rendre la mort d’un autre plus licite, voire souhaitable ? Pourtant, la plupart de nos contemporains sont sensibles à la vision d’enfants dénutris, de malades non soignés, de cadavres mutilés, quelles qu’en soient les « raisons » avancées. Et même si les dons aux ONG
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.