Vingt ans d'expérience en Chine

De
Publié par

L'auteur de ce livre fut ambassaseur du Cameroun en Chine durant 20 ans. Ce regard de l'intérieur amène tout nationaliste africain à se demander quelles leçons l'Afrique peut tirer de l'expérience chinoise, et ce que la Chine et l'Afrique peuvent faire ensemble dans un monde où s'accentuent les intolérables ingérences du Nord dans les affaires des pays du Sud.
Publié le : dimanche 1 janvier 2012
Lecture(s) : 48
EAN13 : 9782296479692
Nombre de pages : 194
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
VINGT ANS DEXPÉRIENCE ENCHINE
Points de vue Collection dirigée par Denis Pryen et François Manga-Akoa Déjà parus
Roger Démosthène CASANOVA,Putsch en Côte dIvoire,2011. Ismaël Aboubacar YENIKOYE,Intelligence des individus et intelligence des sociétés, 2011. Pierre NDION,Quête démocratique en Afrique tropicale, 2011. Emmanuel EBEN-MOUSSI,Le médicament aujourdhui. Nouveaux développements, nouveaux questionnements, 2011. Koffi SOUZA,Le Togo de lUnion : 2009-2010, 2011. Lucien PAMBOU,Conseil Représentatif des Associations Noires. Le CRAN, de lespérance à lutopie, 2011. David GAKUNZI,Côte dIvoire : le crime parfait,2011. Djié AHOUE, ?,Et si Ouattara navait pas gagné les élections2011. Emmanuel KIGESA KANOBANA,Dipenda, Témoignage dun Zaïrois plein dillusions, 2011. Joseph NELBE-ETOO,LHéritage des damnés de lhistoire, 2011. Marcel PINEY,Coopération sportive français en Afrique, 2010. Cyriaque Magloire MONGO DZON,Pour une modernité politique en Afrique, 2010. Thierry AMOUGOU,Le Christ était-il chrétien ? Lettre d'un Africain à l'Eglise catholique et aux chrétiens, 2010. Thimoté DONGOTOU,Repenser le développement durable au XXIesiècle, 2010. Martin KUENGIENDA,République, Religion et Laïcité, 2010. Maurice NGONIKA,Congo-Brazzaville: 50 ans, quel bilan ?, 2010. Dieudonné IYELI KATAMU,La musique au cur de la société congolaise, 2010.
Doyen Eleih-Éllé Etian         VINGT ANS DEXPÉRIENCE ENCHINEUn Africain raconte
Préface de Adama Gaye
Du même auteur Qui es-tu Jésus ?, éditions CLÉ (Yaoundé, 1971). Deuxième édition, éditions ESSTI BP (Yaoundé, 1989). Allah Ouakbar ou La main de Dieu, éditions ESSTI BP (Yaoundé, 1988), coll. « Au cur de lévénement ». Renouveau, es-tu ? où en Langues étrangères (Beijing, Éditions 1993). Ancien de lÉglisede paroisse Marie Gocker (Église la presbytérienne camerounaise), il a par ailleurs publié trois albums de musique, qui, tout comme ses écrits, sonW ou de dessence coloration très chrétienne. Car, pour lui, « si quelquun construit quelque chose sans Dieu, il peine en vain »
© LHarmattan, 2011 5-7, rue de lEcole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-55617-1 EAN : 9782296556171
LAmitié sino-africaine plonge ses racines dans la profondeur des âges, et se transmet de génération en génération. Elle saura soutenir les épreuves de lhistoire et sera toujours intacte en dépit du temps, des vicissitudes de lépoque et des modifications de léchiquier mondial.
Président Jiang Zemin au siège de lOUA à Addis Abéba le 13 mai 1996
Remerciements
Dans le cadre de ces remerciements, je remercie tout dabord le Président Paul Biya qui mavait nommé Ambassadeur du Cameroun en République Populaire de Chine le 14 octobre 1988, et mavait maintenu sa confiance pour continuer à représenter le Cameroun dans ce grand et beau pays jusquau 23 juillet 2008. Je saisis cette occasion pour rendre un vibrant et respectueux hommage à un grand Chinois, un grand ami de lAfrique, un grand artisan du développement des relations damitié et de coopération entre la Chine et lAfrique, puisquil avait été ministre des Affaires Étrangères de la République Populaire de Chine de mars 2003 à avril 2007 et quil est actuellement Président de la Commission des Affaires Étrangères à lAssemblée Populaire Nationale de Chine. Il sagit de S.E.M. Li Zhaoxing. Le ministre Li et sa charmante et dynamique épouse Mme Qin Xiao Mei mont toujours honoré de leur amitié. Quils veuillent bien trouver ici lexpression de mon amicale et très sincère gratitude. Mais je voudrais remercier spécialement des personnes qui auront activement contribué à la sortie de ce livre. Je pense tout dabord à S.E.M. Emmanuel Mba Allo, Ambassa-deur du Gabon en Chine. Il maura apporté une contribution multiforme extraordinaire. Je ne saurais citer le choix du titre sans risquer doublier son travail de fourmi dans la compilation dune abondante bibliographie sur la Chine, les sages conseils sur le fond et la forme du livre, ou les contacts avec les maisons dédition, et avec Adama Gaye, un ami quil mavait fait découvrir et qui aura eu lamabilité de préfacer ce livre. Merci petit Frère. Mes remerciements vont donc également à mon ami le Journaliste, Facilitateur Adama Gaye du Sénégal, Président fonda-teur de China Africa Consulting Group.
Je remercie mon petit Frère Charles Ndongo, journaliste principal, Éditorialiste, Directeur de lInformation à la Cameroun Radio and Television, pour ses encouragements fraternels. Merci à mon fils Dr. Nkoo-Éleih Serge Christian Gimmy Boy pour ses encouragements ainsi que pour son aide à un vieil homme du 20e siècle afin quil arrive à écrire quelque chose qui puisse intéresser des lecteurs du 21esiècle et des siècles à venir. Merci à mes autres enfants Owona Jérémie Joseph, Jean Baptiste Mgba, et Pirnay Fréderic qui ont réalisé le montage de la couverture Enfin, mes pensées très affectueuses vont vers celle qui maura accompagné tout au long des vingt années passées en Chine. Mme ELEIH Pauline ma chère épouse,mi lindo capuyito de aleli,cette étoile noire tombée de la voie lactée directement dans mon cur. La Femme du Doyen. La mère de mes enfants. Ma compagne. Cest ensemble que nous avons vécu les merveilleuses expériences décrites dans ce livre dont elle est par conséquent comme une sorte de coauteur.
8
PréfaceUn regard africain sur la Chine
Par Adama Gaye Sinologue, Président fondateur de China Africa Consulting Group Chercheur invité aux Universités de Pékin et Stanford, auteur deChine-Afrique : Le dragon et l'autruche. Éditions L'Harmattan, Paris.
Les livres sur la Chine sont devenus, si l'on ose dire, monnaie courante. Leur occurrence témoigne de l'intérêt que suscite maintenant ce pays dont beaucoup pensaient, il n'y a guère longtemps encore, qu'il était voue a n'être qu'un éternel candidat au leadership des pays pauvres du tiers-monde. Se rapprochant a vive allure de la ligne de partage la séparant du monde développe, prête a l'enjamber, bien que n'en faisant pas encore partie, selon les critères macro-économiques classiques, notamment du fait de la faiblesse de son revenuper capita 5000 dollars par (environ habitant/par an), la Chine est maintenant perçue pour ce qu'elle est : une grande, voire une super puissance, en devenir ! Qui oserait en douter ? Deuxième économie nationale au monde, par parité de pouvoir d'achat, juste derrière les États-unis d'Amérique, elle est appelée, disent les plus grands oracles de la géopolitique, pardon de la géo-économie, à passer en tête du leadership économique mondial, dès la fin de ce premier quart du 21eme siècle. L'évidence saute aux yeux : la Chine est définitivement de retour. Sa légende devient alléchante. Elle tourne autour de son formidable réveil. Atelier ou argentier du monde, disposant des réserves financières les plus importantes de la planète, accoudée a une capacité manufacturière maintenue par un avantage démo-graphique tirant les salaires vers le bas, importatrice de dernier ressort des matières premières les plus diverses et exportatrice de
produits manufactures en tous genres, elle est, pour un temps encore durable, la locomotive de l'économie mondiale. Quand ses prix sont bas, elle agit positivement sur les taux d'inflation, mais lorsqu'en période de surchauffe ses travailleurs exigent d'être mieux payes, la hausse des prix en son sein se traduit ailleurs, dans le reste du monde, par un regain inflationniste. Désormais, quand elle tousse, le monde s'enrhume. Pour le moment, elle étale sa vitalité. Ce dynamisme lui vaut des assauts d'attention de partout : l'Europe, endettée, lui fait les yeux doux ; l'Amérique, frappée d'hémorragie professionnelle et desindustrialisée, rêve de recréer un nouvel équilibre du travail en rapatriant les emplois qu'elle a perdus a son profit ; l'Afrique et l'Amérique latine, voire tous les pays que l'on qualifie encore de sous-développés, contemplent, admiratifs, ce qui leur semble être un modèle alternatif à celui, néo-libéral, longtemps considère comme l'unique paradigme pour briser les chaînes de la pauvreté. Alors que de partout, y compris dans les cercles les plus farouchement attaches à ses dogmes, le libéralisme, a la sauce du Consensus de Washington est malmène, voici que, redonnant des couleurs au dirigisme étatique, un capitalisme d'État vient de l'Est, de Pékin, charmer ceux qui désormais rêvent la nuit de ce nouveau Consensus de Beijing ayant le vent en poupe ! L'intérêt que suscite la Chine n'est pas sans poser de sérieux problèmes. En particulier, il peut parfois entretenir une confusion malsaine car, en vérité, tout ou presque, et souvent n'importe quoi, a été dit ou écrit sur l'Empire du Milieu. Les thèses les plus fantaisistes circulent ainsi a son propos, résultantes de cette floraison d'expertises, souvent a la petite semaine, qu'il ne cesse de susciter. En un tournemain, de partout, des 'sinologues', flairant le bon coup, ont émerge : leur science, assurent-ils, est complète sur le sujet d'un pays pourtant vieux de plusieurs millénaires, a la culture si complexe et aux traditions si insondables pour le non-initié. Les sinologues ayant commence leurs carrières au moment de l'émergence de la Chine communiste, en Octobre 1949, ont laisse la place a de nouveaux exégètes. Les premiers tentaient de suivre la courbe sinusoïdale de la diplomatie chinoise et de son engagement tiers-mondiste. Ils la savaient alors écartelée entre ses querelles et
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.