Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

SURVIVRE EN TEMPS DE BETISE

De
220 pages
Désordres écologiques, financiers, économiques, climatiques, guerres aux frontières de la Russie, guerres en Afrique et au Moyen Orient, « classe politique » et classe économico-financière discréditées… Tiraillé entre le principe d’autogouvernement et le principe d’illimitation, l’Occident mondialisé sombre dans la confusion sensible et mentale. En opposition à cette confusion, l’auteur tente d’exposer de manière concise et originale les grands enjeux d’une vie autre qui s’appellerait la vie bonne. Pour ce faire, il rapproche deux par deux, sur les principaux phénomènes de notre temps, des notions-réalités qui s’y rattachent mais qu’il importe de distinguer ; d’où les petits chapitres en forme de questions : « Consommation ou consumérisme ? », « Information ou communication ? », « Politique ou État ? », « Sacré ou religieux ? »… Il s’agit ainsi de commencer à sortir du trouble ambiant et d’accompagner le renouveau de l’imagination humaine dans les domaines de la vie sociale, de la création esthétique, politique et écologique
Voir plus Voir moins
Marc WEINSTEIN
Survivre entemps debêtise
L’abécédaire de la vie bonne
© Bréal, 2016 Toute reproduction même partielle interdite. Imprimerie Maury  12100 Millau ISBN : 978 2 7495 3508 1
www.editionsbreal.fr 34/38,rueCamillePelletan92309LevalloisPerretcedex
Sommaire
INTRODUCTION
A
Administration ou bureaucratie ? Autorité ou autoritarisme ?
B
Bonheur ou vie bonne ?
C
Capitalisme ou marché encastré ? Collaboration ou coopération ? Concurrence ou guerre économique ? Conservateurnouveau ou progressisteréactionnaire ? Consommation ou consumérisme ? Coup d’État ou révolution ? Culture éthique ou culture sans ethos ?
D
Délation ou dénonciation ? Démocratie ou libéralisme ? Division du travail : sociale ou technoscientifique ?
E
Écologie démocratique ou écologie technocratique ? Éducation ou endoctrinement ? Entreprise ou coopérative ? Exécutif ou gouvernemental ?
I
Individu ou dividu ? Industrie ou convivialité ? Information ou communicationpropagande ? Interdépendance ou interindépendance ?
9
17 21
26
30 38 43 46 51 56 58
64 67 70
73 76 80 84
87 91 96 99
3
4
M
Marchandise « normale » ou marchandise capitaliste ?102 Modération extrémiste ou équilibre radical ?103 Modernisme ou modernité ?109 Modestie ou résignation ?112
N
Nature naturaliste ou nature créatrice ? Normalité ou banalité ?
O
Ordre ou enrégimentement ?
P
Pauvreté ou misère ? Peuple ou population ? Politique ou État ? Pouvoir ou gouvernement ? Progrès technoéconomique ou progrès sociomoral ? Propriété privée « normale »  ou propriété privée lucrative ?
R
Relativité ou relativisme ? Représentation ou délégation ?
S
Sacré ou religieux ? Salaire ou revenu ? Science ou savoir ? Scientifique ou chercheur ?
115 118
121
126 130 134 137 141
143
145 148
154 158 166 169
T
Technique ou technologie (technolâtrie) ? Tolérance éthique ou tolérance sans éthique ? Totalitarisme ou terreur d’État ? Tourisme ou voyage ? Travail ou activité ?
U
Uniformité ou égalité ? Unité ou consensus ? Universalité ou universalisme ?
V
Violence ou force ?
Brève conclusion qui ne conclut pas
ANNEXES
Glossaire
Bibliographie sommaire
173 175 180 183 184
191 193 196
200
205
207
209
215
5
« Hâtonsnous de rendre la philosophie populaire. »
Diderot,Pensées sur l’interprétation de la nature(1754)
« Certains pensent qu’il faut […] faire valoir son argent à l’infini. Le principe de cette disposition d’esprit est qu’ils ne songent qu’à la vie et non à la vie bonne. […] Ce n’est pas seulement pour vivre ensemble, c’est pour bien vivre ensemble qu’on s’est mis en cité. » e Aristote,La Politique(IVsiècle av. J.C.)
« Personne n’est plus esclave que celui qui se croit libre sans l’être. »
Goethe,Les Affinités électives(1809)
« Les travailleurs sont tellement corrompus par de longues années d’esclavage […] qu’il ne leur vient même pas à l’esprit que leur mauvaise condition dépend seulement d’euxmêmes. […] Pour améliorer leur situation matérielle, ils sacrifient leur dignité humaine et leur liberté en accomplissant des tâches humiliantes et immorales, en produisant des articles inutiles et nocifs et surtout en soutenant les gouvernements. »
Tolstoï,L’Esclavage de notre temps(1900)
« Le tournant qui attend toute l’humanité consiste en la libération de la supercherie de l’obéissance au gouver nement de l’État. […] Les participants du tournant actuel doivent uniquement aspirer à organiser la vie indépendamment du gouvernement. »
Tolstoï,La Fin du siècle(1905)
7
Introduction
Partons d’un fait : l’effondrement plus ou moins chaotique de la civilisation occidentale mondialisée. Désordres écologiques, financiers, économiques, clima tiques, guerres aux frontières de la Russie, guerres en Afrique et au Moyen Orient, « classe politique » et classe économicofinancière discréditées, contami nation de certains mouvements terroristes islamistes (je ne dis pas « musulmans ») par les « valeurs » occiden tales (État, capital, pétrole, armement), etc. De loin, on pourrait croire que notre civilisation s’effondre comme toute autre civilisation qui naît, qui se développe et qui finit par mourir. Ce serait une illusion. Si l’Occident mondialisé est en train de s’écrouler sur la tête de ses habitants, c’est non pas pour des raisons de temps (le temps dans lequel tous les êtres commencent par naître et finissent par mourir), mais parce que toute une partie de ses « valeurs » contenait dès le départ quelque chose de mortifère. Signes de cet étrange départ : l’extermination des indigènes d’Amé e rique par les Espagnols (XVIsiècle), puis l’extermination e des Indiens par les ÉtatsUnis (XIXsiècle).
Fait sans doute unique dans l’histoire des civilisations, l’Occident moderne, tel un grand malade schizo phrène, s’est fondé et a vécu sur deux ensembles de valeurs contradictoires. Le premier ensemble comprend la démocratie, la commune démocratique, fondée sur l’autogouver nement, l’autogestion, l’autolimitation – toutes choses qui viennent plus ou moins directement de l’Athènes classique. Ces valeurs sont actives par exemple dans e e les cités protobourgeoises desXII etXIII(où siècles les premiers bourgeois font des tentatives d’auto gouvernement pour se rendre indépendants du roi et du pape), dans la meilleure des deux tendances de la
9
10
Révolution française (la tendance démocratique, non étatique, non libérale), dans la Commune de Paris en 1871 (où le peuple parisien essaie de s’autogouverner pour réorganiser la vie dans la capitale, abandonnée à l’envahisseur prussien par les monarchistes et les libéraux), dans l’idée des conseils (soviets) décentralisés (rapidement éliminés par l’État centralisateur bolche vique), dans une bonne part du mouvement de Mai 68, dans le mouvement actuel du peuple au Chiapas (Mexique), qui tente de s’autoorganiser pour sortir du chaos social, psychologique, économique et écologique provoqué par le capitalisme néolibéral. Le second ensemble de valeurs tourne autour des idées plus ou moins extrémistes de « progrès technique ou scientifique », de « bonheur matériel », de « croissance économique », de « maîtrise rationnelle de la nature », etc. Pourquoi ces idées sontelles plus ou moins extré mistes ? Parce qu’elles reposent sur le principe d’illi 1mitation. Alors que la Terre estfinie, les oligarchies* du capitalisme croient que le progrès scientifique et la croissance économique peuvent êtreinfinis, et elles tentent, souvent avec succès, de convaincre les populations que le bonheur consiste à posséder toujours plusgadgets électroniques, à acquérir de des joujoux informatiquestoujours plus nouveaux, à acheter des marchandisestoujours plusnombreusesqui ne répondent pas à nos vrais besoins. Alors qu’un adulte « normal » mesure en moyenne entre un mètre cinquante et un mètre quatrevingt, alors que le diamètre de notre action quotidienne ne dépasse pas quelques kilomètres, les oligarchies contempo raines tentent de nous convaincre qu’il faut des insti tutionstoujours plusgigantesques : Banque mondiale, Fonds monétaire international, Union européenne, G7, G8, G20, Banque centrale européenne, gouver
1. Certains motsclés ou mots difficiles sont précédés d’un astérisque* quand ils apparaissent pour la première fois, et brièvement expliqués dans le glossaire en fin d’ouvrage (p. 209).
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin