Vive les vieux !

De
Publié par

Officiellement, les vieux coûtent cher, encombrent les hôpitaux, radotent, squattent les places assises dans le métro, menaceraient même notre équilibre économique, rien que ça ! Et pourtant… Ils sont à la fois consommateurs, créateurs d’ emplois, producteurs de services, transmetteurs de mémoire… rien que ça ! Sans eux, qui pour remplir les bateaux de croisière, qui pour écouter Franck Michael ou lire Jean d’Ormesson, qui pour faire fonctionner les pharmacies, les cinémas, les cures thermales ? Et qui pour garder les enfants, animer les associations, regarder Questions pour un champion ? À bien y réfléchir, les vieux sont un atout majeur et vieillir est une chance pour chacun !
Bien au-delà de la simple provocation, le livre d’Olivier Calon est un cri du coeur en faveur d’une génération trop souvent stigmatisée. Cette « silver generation » est indispensable, vitale même !
Publié le : jeudi 9 avril 2015
Lecture(s) : 21
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782360753857
Nombre de pages : 225
Prix de location à la page : 0,0075€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
OLïVïER CALON
VIVE LES VIEUX !
85 bonnes raisons de penser que le vieillissement est une chance
Les Édîtîons de ’Opportun 16 rue Dupetît-houars 75003 Parîs
www. editionsopportun.com
Édîteur : StépHane CHabenat Marketîng édîtorîa : Syvîe Pîna Geudîn Suîvî édîtorîa : Cotîde Aaguîaume / Servanne Morîn (pour ’édîtîon éectronîque) Conceptîon grapHîque : Emmanuee Noë Conceptîon couverture : MaGwen Creatîve Management
ïSBN : 978-2-36075-385-7
« Cette œuvre est protégée par e droît d’auteur et strîctement réservée à ’usage prîvé du cîent. Toute reproductîon ou dîfusîon au proIt de tîers, à tître gratuît ou onéreux, de tout ou partîe de cette œuvre, est strîctement înterdîte et constîtue une contre-açon prévue par es artîces L 335-2 et suîvants du Code de a Proprîété ïnteectuee. L’édîteur se réserve e droît de poursuîvre toute atteînte à ses droîts de proprîété înteectuee devant es jurîdîctîons cîvîes ou pénaes. »
Ce document numérîque a été réaîsé par Pînkart Ltd
Introduction
u secours, es vîeux sont partout ! Dans a A rue, dans es magasîns, au cînéma, sur es pages, dans es aéroports et es gares, dans es jar-dîns pubîcs, dans es saes d’attente des méde-cîns, cHez e coîfeur, à a Bourse, au parement, à ’Académîe… ïs sont partout… même sî on ne es reconnat pas toujours : beaucoup d’entre eux, par eur attî-tude, eur apparence, eurs actîvîtés, eurs cHoîx de vîe nous montrent qu’îs sont restés jeunes. Jeunes encore dans eur corps, jeunes encore dans eur tête. De quoî brouîer es cartes et bouever-ser es repères. On nous e serîne : a France, à ’înstar d’une bonne partîe de ’Europe de ’Ouest ou du Japon, est devenue une « terre grîse » où a moyenne d’âge de a popuatîon ne cesse de crotre, comme ’espérance de vîe.
Ce vîeîîssement de a popuatîon est e pus souvent présenté comme un probème. Une menace. Voîre une catastropHe. En termes éco-nomîques, essentîeement. Les vîeux coûtent très cHer et ne rapportent pas, entend-on ; îs pénaîsent a croîssance et barrent a route aux jeunes. D’autres, au contraîre, voîent dans ce vîeî-îssement une cHance, une espérance. MétHode Coué ? Optîmîsme béat ? Sûrement pas ! Car une socîété vîeîîssante présente aussî bîen des atouts : économîques, socîaux, écoogîques, pHîosopHîques, Humaîns. En efet, es senîors consomment, créent des besoîns nouveaux, et donc des empoîs, pouent moîns, poussent à étabîr de nouveaux rapports socîaux et întergé-nératîonnes, avorîsent a rélexîon putôt que ’actîon, ’être putôt que e paratre, partîcîpent au transert des rîcHesses, contrîbuent massî-vement à a soîdarîté, înventent une nouvee quaîté de vîe, retîennent es eçons du passé. Bre, îs sont à a oîs consommateurs, acteurs du cîrcuît Inancîer, créateurs d’empoîs, pro-ducteurs de bîens et de servîces, transmetteurs de mémoîre et de vaeurs, înventeurs de eur propre exîstence… Rîen que ça !
Et nous ne sommes qu’au début de ce proces-sus. Avec, donc, ’obîgatîon de penser autrement e modèe de notre socîété, de e bâtîr en tenant compte de cette réaîté nouvee qu’est ’ééva-tîon de a moyenne d’âge. Autant e aîre avec optîmîsme et voontarîsme putôt que, résîgnés, en s’obîgeant à porter une croîx quî ne corres-pond pas à a réaîté… Aors, pour – au moîns – 85 (bonnes) raîsons, dîsons-e Haut et ort : Vîve es vîeux ! Des « vîeux », vous en croîserez beaucoup dans ce îvre. De toutes sortes et de… tous âges. Maîs, au aît, à que âge est-on « vîeux », ou « senîor » pour être poîtîquement correct ? 50, 60, 70, 80 ans ? Tout dépend de que poînt de vue nous nous paçons. Proessîonneement, on est senîor à 50 ans (voîre paroîs à 45, et même à 40…) ; socîaement, à 60-62 ans (en prenant pour réé-rence ’âge éga de a retraîte) ; bîoogîquement, après 75 ans. Ou pus tôt, ou pus tard, seon es crîtères retenus et es spécîIcîtés de cHacun. Maîs au-deà de ces subjectîvîtés demeure une réa-îté objectîve : nous sommes tous e « vîeux » de quequ’un… Ayant travaîé durant deux décennîes comme journaîste pour des pubîcatîons destînées aux
senîors – et abordant moî-même a « sénîorî-tude » –, j’aî pu constater à que poînt ’unîvers qu’îs composent est passîonnant, surprenant et attacHant par sa dîversîté, son înventîvîté, sa acuté d’adaptatîon. Maîs, paraèement à cette vîtaîté des senîors, j’aî égaement été témoîn des préjugés, des maentendus et de ’îgnorance quî es entourent. C’est pour mettre en umîère a premîère et pour dénoncer es seconds que ’îdée de ce îvre m’est venue. Peut-être aussî pour conjurer e temps quî passe…
Les vieux…
ïs caquent eur (nôtre) argent en croîsîères et en voîtures neuves ïs nous dîsent comment éever nos enants ï aut eur expîquer dîx oîs comment trans-érer des pHotos sur eur ordînateur ïs n’ont toujours pas comprîs es règes de cîr-cuatîon aux sens gîratoîres ïs cHantent en cHevrotantLes Champs-Élysées ïs conondent e rap et e sam ïs sont tout e temps maades ï aut eur aîsser a pace dans e métro ïs veuent nous apprendre a poîtesse ïs ne jettent pas e paîn rassîs ïs ne savent pas utîîser eur portabe ïs sont toujours entre deux départs Grâce au Vîagra et aux Hormones, îs ont ’amour et ne se gênent pas pour e aîre savoîr
ïs nous èguent des maîsons, ce quî entrane une brouîe à mort entre rères et sœurs ïs veuent qu’on soît toujours dîsponîbes quand îs ont besoîn de nous ïs ne sont jamaîs dîsponîbes quand on a besoîn d’eux ïs ont eurs courses e samedî matîn, comme nous, aors qu’îs n’ont rîen à aîre de a semaîne ïs dansent encore e madîson et e paso dobe ïs nous reprennent sur notre ortHograpHe ïs nous parent encore de De Gaue et des Saîntes chérîes
Bre, es vîeux, on s’en passeraît bîen !
Sau que…
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.