//img.uscri.be/pth/612b22dcc2d38995eea23ac5ff50325824bee8ab
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 24,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

La recomposition territoriale : la décentralisation entre enjeux et obstacles

De
312 pages
Grâce à l'exégèse de rapports officiels et de débats parlementaires relatifs aux collectivités territoriales et aux intercommunalités, cette étude passe au crible la destinée des départements, l'intérêt des métropoles, la portée des schémas départementaux de coopération intercommunale, le défi des communes nouvelles, la cohérence de la nouvelle répartition des compétences, sans oublier les questions de la démocratie locale, de la fragilité des finances locales, de la mobilité des agents publics, de réorganisation des administrations déconcentrées et des spécificités de l'Outre-mer.
Voir plus Voir moins

LA RECOMPOSITION TERRITORIALE :
LA DÉCENTRALISATION ENTRE ENJEUX ET OBSTACLES Sous la direction de
Marie-Christine Steckel-AssouèreCes actes tirés du colloque, organisé les 4 et 5 décembre 2015 à l’université de
Limoges par le Groupement de Recherche sur l’Administration Locale en Europe
(GRALE-CNRS), l’Observatoire sur les mutations institutionnelles et juridiques
(OMIJ) et l’Association des Communautés de France (AdCF), démontrent la
rupture dans les moyens mis en œuvre par l’État français pour recomposer son LA RECOMPOSITION TERRITORIALE :
territoire. Après avoir longtemps tenté la carte de l’incitation, le Parlement joue LA DÉCENTRALISATION dorénavant celle de l’obligation avec des dispositifs contraignants d’une part de
fusions d’intercommunalités avec la loi NOTRe du 7 août 2015 et d’autre part ENTRE ENJEUX ET OBSTACLES
de regroupements de régions avec la loi du 16 janvier 2015. Pour autant, malgré
leurs nombreux enjeux, ces ambitieuses réformes se heurtent à de nombreuses
résistances.
Grâce, d’une part, à l’exégèse des rapports offciels et des débats
parlementaires relatifs aux collectivités territoriales et aux intercommunalités
et, d’autre part, à l’analyse critique de la portée des réformes mises en
GRALEeœuvre en matière de recomposition territoriale sous la V République,
les auteurs de cet ouvrage décortiquent tout d’abord les enjeux et obstacles formels
et conceptuels, ensuite les enjeux et obstacles fnanciers, humains et géo-spatiaux,
en outre les enjeux et obstacles institutionnels, et enfn les enjeux et obstacles
fonctionnels de la décentralisation. Ils passent au crible tour à tour la destinée
des départements, l’intérêt des métropoles, la portée des schémas départementaux
de coopération intercommunale, le déf des communes nouvelles, la cohérence
de la nouvelle répartition des compétences sans oublier de traiter les épineuses
questions de la réalité de la démocratie locale, de la fragilité des fnances locales,
de la mobilité des agents publics, de la pérennité des territoires ruraux, de la
réorganisation des administrations déconcentrées et des spécifcités de l’Outre-mer.
Marie-Christine Steckel-Assouère est Maître de conférences HDR à l’université de
Limoges, où elle est membre de l’Observatoire sur les mutations institutionnelles
et juridiques (OMIJ - EA 3177). Vice-présidente du conseil scientifque du GRALE
et responsable de la commission sur la réforme territoriale du GRALE-CNRS
et auteur de nombreuses publications sur le droit des collectivités territoriales,
elle a été auditionnée par le Sénat en 2014 et l’Assemblée nationale en 2015 sur
les réformes relatives à la décentralisation.
Ont contribué à cet ouvrage : Ch. Chabrot, P.-Y. Chicot, R. Colavitti, F.
CrouzatierDurand, N. Dantonel-Cor, C. Deffgier, V. Donier, J. Fialaire, F.-X. Fort, S. Joubert,
N. Kada, M. Kernéis-Cardinet, M. Long, E. Marcovici, I. Muller-Quoy, H. Pauliat,
J.-M. Pontier, N. Poulet-Gibot Leclerc, et M.-Ch. Steckel-Assouère. Préface de
Jean-Marie Pontier
Illustration de couverture : Marie-Christine Steckel-Assouère
ISBN : 978-2-343-09812-8
32 €
LA RECOMPOSITION TERRITORIALE :
Sous la direction de
Marie-Christine Steckel-Assouère
LA DÉCENTRALISATION ENTRE ENJEUX ET OBSTACLES













La recomposition territoriale :
la décentralisation entre enjeux et obstacles















Le GRALE (Groupement de Recherche sur l’Administration Locale en
Europe) est un groupement d’intérêt scientifique (GIS), rattaché au
CNRS, et fondé sur un contrat de quatre ans renouvelable associant
au Centre national de la recherche scientifique plusieurs institutions
ou entreprises : les universités Paris-I - Panthéon-Sorbonne, Reims -
Champagne-Ardenne, et Lille-II - Droit et Santé, l’Institut d’études
politiques d’Aix-en-Provence, l’Assemblée des communautés de
France, Mutuelle Nationale Territoriale, Électricité de France, le
Centre national de la fonction publique, et d’autres institutions ou
entreprises, en fonction des projets.
Le GRALE, qui réunit une quarantaine de centres de recherches et
institutions scientifiques nationales et internationales, a pour mission
de promouvoir des recherches sur les collectivités locales, l’action
publique territorialisée et des problèmes juridiques qui s’y rapportent.
Il trouve sa raison d’être dans le réseau dense et diversifié des équipes
de recherche ou associations scientifiques des diverses disciplines
qu’il contribue à entretenir et à stabiliser. Ce réseau forme la base de
l’Observatoire national de la décentralisation mis en place par le
GRALE en 2004 en partenariat avec le ministère de l’Intérieur, et qui
continue son activité de manière indépendante.
Le GRALE est également au centre d’un réseau international
associant des chercheurs de plus de trente pays.
Contact : Université Paris I – 9, rue Malher – 75181 PARIS Cedex 04
Tél. : 01 44 78 33 44 – Mel : grale@univ-paris1.fr
site : http://grale.univ-paris1.fr

Nicolas Kada, Directeur des publications du GRALE
Maud Lesueur, Responsable des publications du GRALE


Dernières parutions
Laurent RIEUTORT et Jacques SPINDLER (dir.), Le tourisme de
mémoire. Un atout pour les collectivités territoriales ?, 2015.
Jean-Luc PISSALOUX (dir.), Planification, développement durable et
action publique locale, 2015
Matthieu HOUSER, Le droit de la péréquation financière. Fondement
et pratique, 2015.
Sous la direction de
Marie-Christine STECKEL-ASSOUÈRE
























La recomposition territoriale :
la décentralisation entre enjeux et obstacles













Préface de Jean-Marie Pontier
























































































































































































































































































































© L’Harmattan, 2016
5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris

http://www.harmattan.fr
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr

ISBN : 978-2-343-09812-8
EAN : 9782343098128
5HjW%V9+'5FHVj9FRQIpUHQWGHPDvWUH)RUW)UDQoRLV;DYLHUO*5O*5$/(GXGFRGLUHFWHXU-j7/UL9D%L7Oj9/jF5
1DQWHVYHUVLWpGH O?XQLYHUVLWpj GH RXORQ DFTXHV)LDODLUH SURIHVVHXUO?XQL j
SXEOLFGURLW GH O?XQLYHUVLWp/LPRJHV20,-j GH 'RQLHUJLQLH SURIHVVHXU
LHU SURIHVVHXU FRQIpUHQFHVGH O?XQLYHUVLWp+'5j /RUUDLQHGH &ORWKLOGH 'HI?J
5 PDvWUH +'5 j O?XQLYHUVLWp GH RXORXVH ,0+*5$/( 1DGLQH 'DQWRQHO&2
UH GH FRQIpUHQFHV O?XQLYHUVLWp GH DOHQFLHQQHV )ORUHQFH &URX]DWLHU 'XUDQG PDvW
j FRQIpUHQFHV GHV O?XQLYHUVLWp j $QWLOOHV +'5 GH PDvWUH &RODYLWWL RPpOLHQ
UH GH FRQIpUHQFHV UHQFHV j O?XQLYHUVLWp \RQ,, &'&7 3LHUUH< YHV &KLFRW PDvW
FRQIpGH UHFKHUFKHGH pFRQRPLHHQ&(6$(5DX &KULVWRSKH &KDEURW PDvWUH
DXUH %UHXLOOp FKDU JpH GHV DI IDLUHV MXULGLTXHV HW LQVWLWXWLRQQHOOHV j O?$G&) 0DULH/
XOD\ UHVSRQVDEOH GH LHQQH DQFLHQ PDLUH GH 6DLQW3ULHVWVRXV$L[H )ORULDQH %R
FRPPXQHV SK\VLTXH DX &($ 3KLOLSSH %DUU\ SUpVLGHQW GH OD FRPPXQDXWp GH
&KHUFKHXU HQ SXEOLFGX $XVVL UHPHUFLHMH FKDOHXUHXVHPHQW 0DUF DUWKHOHP\
HWGXJUDQGQWpUrW GHVDXWHXUV GH?H[SHUWLVH GHVLQWHUYHQDQWV GHODWDEOH URQGH
FRQWULEXWLRQV FROORTXH&HUpXVVLWHXQHpWpD JUkFHSHUFXWDQWHVDX[ GHQVHVHW
UHPHUFLpV SRXU OHXU JUDQGH LPSOLFDWLRQ
VRLHQWWRXV V /LPRJHV20,-SUpVLGHQWHGHO?XQLYHUVLWp/LPRJHVGH4X?LOGH
?XQLYHUVLWp 3DXOLDW+pOqQH1DQWHVSURIHVVHXUFRGLUHFWHXUHW*5$/(GH X
VVHXU j O?XQLYHUVLWp VHXU j O?XQLYHUVLWp GH LPRJHV 20,- -DFTXHV )LDODLUH SURIH
GH'HI?JLHU SURIHV GHVDI IDLUHVMXULGLTXHVHWLQVWLWXWLRQQHOOHVjO?$G&) &ORWKLO
RXOD\ UHVSRQVDEOH PHPEUHV GX FRPLWp VFLHQWL?TXH GX FROORTXH j VDYRLU )ORULDQH
LRQGHVDXWUHV -HGpVLUH DXVVL IRUPXOHU GHFRUGLDX[ UHPHUFLHPHQWV GHVWLQDWj
DWLRQ VFLHQWL?TXH OHXU LQGpIHFWLEOH VRXWLHQ GDQV O?RU JDQLVDWLRQ GH FHWWH PDQLIHVW
UHPHUFLpVSRXU XV TXHVWLRQVLQVWLWXWLRQQHOOHVGHV MXULGLTXHVWRVRLHQW4X?LOVHW
UHVSRQVDEOH O?$G&) $VVRFLDWLRQ GHV FRPPXQDXWpV GH )UDQFH )ORULDQH %RXOD\
ULFH SULYLOpJLpH -HVVLFD 0DNRZLDN HW ;DYLHU 3HUURW VDQV RXEOLHU PRQ LQWHUORFXW
O?RFFXUUHQFHHQ 2EVHUYDWRLUHPXWDWLRQVOHVLQVWLWXWLRQQHOOHVVXU MXULGLTXHVHW
RGLUHFWHXUV GH O?20,- )LDODLUH SURIHVVHXU j O?XQLYHUVLWp GH 1DQWHV PDLV DXVVL OHV
ERQQH HW -DFTXHV *pUDUG 0DUFRX SURIHVVHXU j O?XQLYHUVLWp 3DULV, 3DQWKpRQ6RU
QLYHUVLWp GH *UHQREOH 5HLPV HW OHV WURLV FRGLUHFWHXUV 1LFRODV .DGD SURIHVVHXU j O?X
O?XQLYHUVLWp GH SUpVLGHQW GX FRQVHLO VFLHQWL?TXH -HDQ&ODXGH 1HPHU\ SURIHVVHXU
SUpFLVpPHQW OH *URXSHPHQW GH 5HFKHUFKH VXU O?$GPLQLVWUDWLRQ /RFDOH HQ (XURSH
$/(&156 GXUHVSRQVDEOHV SDUWLFXOLqUHPHQWOHV RXWUHPHUFLHU WLHQV -H
PHUFLHPHQ(F51/j.69jT*Oj
3UpVLGHQWH GH OD FRPPLVVLRQ VXU OD UpIRUPH WHUULWRULDOH GX *5$/
LFHSUpVLGHQWH GX &RQVHLO VFLHQWL?TXH GX *5$/(
0DvWU H GH FRQIpU HQFHV +'5 j O?XQLYHUVLWp GH /LPRJHV
6628?5( $ 7(&.(/ 0DULH&KULVWLQH
UH DFWHV GH FH FROORTXH GRQW MH YRXV VRXKDLWH XQH H[FHOOHQWH OHFWX
HQIRUPHGHV GHVSXEOLFDWLRQVGX*5$/(SRXUVRQDLGHSUpFLHXVHGDQVODPLVH
XU UHVSRQVDEOH GHP?DYRLUIDLWO?KRQQHXUGHSUpIDFHUFHWRXYUDJHHW0DXG/HVXH
0DULH 3RQWLHU -H VRXKDLWH HQ?Q UHPHUFLHU WRXW VSpFLDOHPHQW OH SURIHVVHXU -HDQ
WUDYDX[ HW OD ULFKHVVH GHV GpEDWV
XDOLWp GH OHXUV GH &KDUHQWH %RsPH &KDUUDXG 4XH WRXV VRLHQW UHPHUFLpV SRXU OD
FRPPXQHV GHV FRPPXQDXWpV GH )UDQFH $G&) SUpVLGHQW GH OD FRPPXQDXWp GH
QW GH O?$VVRFLDWLRQ O?XQLYHUVLWp GH /LPRJHV 20,- HW -HDQ 5pYpUHDXOW YLFHSUpVLGH
IpUHQFHV+'5 GXFRQVHLOJpQpUDO 1DGLQH3RXOHW*LERW/HFOHUFPDvWUHGHFRQ
DW DQFLHQQH SUpVLGHQWH DX[ FROOHFWLYLWpV WHUULWRULDOHV HW D GpFHQWUDOLVDWLRQ GX 6pQ
GpOpJDWLRQ OD +DXWH9 OD GH3HURO'XPRQWVpQDWULFH YLFHSUpVLGHQWHGHLHQQH
H)UDQoRLVH /LPRJHV GH O?XQLYHUVLWp GH SUpVLGHQWH 0DUL 20,- /LPRJHV GH
O?XQLYHUVLWp YHUVLWp G?$PLHQV &85$33 *5$/( +pOqQH 3DXOLDW SURIHVVHXU
QFHV +'5 j O?XQL O?XQLYHUVLWp \RQ ,,, ,VDEHOOH 0XOOHU 4XR\ PDvWUH GH FRQIpUH
RQIpUHQFHVj O?XQLYHUVLWpj G?$QJHUV*5$/( ePLOLH0DUFRYLFL PDvWUHGH
FRQIpUHQFHV +'5 GH FRQIpUHQFHV j O?XQLYHUVLWp G?eYU\ 0DUWLQH /RQJ PDvWUH GH
YLH -RXEHUW PDvWUH &DUGLQHW GRFWHXU DVVRFLp j O?XQLYHUVLWp GH 5RXHQ &85(- 6\O
LOGH.HUQpLV O?XQLYHUVLWpEOLFj *UHQREOH &5-FRGLUHFWHXU GX$/( 0DWK
GURLWGHSX XQLYHUVLWp )UDQFKHGH &RPWp&5(6( LFRODV DGDSURIHVVHXU
HQUpFRQRPLH O?XQLYHUVLWp GH0RQWSHOOLHU &5($0 -XOLH /H*DOOR SURIHVVHX
HX[HWREVWDFOHV /DU HFRPSRVLWLRQWHUULWRULDOHODGpFHQWUDOLVDWLRQHQWU HHQM 6628?5( $ 7(&.(/ 0&K687(
UL UL 7(
4
85 $1' $'
* ,%
8; ,$ +80$,1
UL UL 7(
,$/$,5
$8PX5L6V+QUV5/O78(R66RO&,R1&O,U3S$,82;(3L/U(G6WKLVXQR3$UpIFDXFLHDLRGVUWDOQG$0$DU*RUWULQ7L,U(R5W$QYHD,QLWLpUUGHUWQW08D,(HD&3KTpYVWOLYQHU6XOW&J."(1/O(V2?&5H(/Q-WU(H6/,,/&(6R5L7-2(78H;WF(LU/L(LUH2W%H6?7L$R&L/Q(RVLQ050VLH(17VW&H21&)(U3L7W8H(P'LXUUFG=S7R(UDWHU*HXOLVF.K$DDVLVRORTHH12X7R5UGLHSWLHDLQUVOGp?LpQYRRODXLW3L/L7Y/L7GHQ?LULW,L(RHQ(V;(H/Up%I7S&(W)H1U1U,L5WRU6L(WeH6$H/HHUQWHLDOW/JVHWUUWWUOWORHWU0L8RLLWUO<DUDHDWLSQWWV?DUUHOFQHHRWq&D(HF&?(WHQLWRL.W/LDS5W/LU(QHHL
$8$7 QH
OD UpRUJDVDW RQ DWLVW DO
LDRU 'HV FW RQV H OD UHFRPSRV Q
-D
XE F FDO
LR V RQV H OD UHFRPSRV QDO H HW OD VW
6628 $
GHV FHV FDO V
V RQV H OD UHFRPSRV QDO H HW SW
6 (1 7 6 6
7L
(&/(5 / 28 QH
'HV SHUSHFW HV SR Up JO HP HQ SR HV QV
1LF HW ' 52 )O HQFH
GRQp 'HV FRQFH RPS VpV [DX QR RQV UHY Q W GpVRU
82 //(5 ,VDEH HW 21* QH 0D
GH PHRUDO H
SURSRV DS UG j OD L H RQV HW H
6 (1 7 6 6 (/6 )2 /6
7L
6628 $
SURSRV
21 -HLH3
H
6,* 35 '( ,6

(0(5 76&,(0
6R PP DL,,,WU
,77,
9, $5
+$%
1($1 & & $5 1(
+,
$% 0$
7-H'(U8p;;G(H7X1,,ULO2L%)6R7$/&QWU,L196%7(,7R8D7D,L2K1W1G6L/D1GpVWPUWR/SLRQOLVUD"W/L&R,QD(RUODXQWoXDLLHVLHD,DXKQJ/KHppQFRUPHqDQOH'OHQQRFSReUHDL,QGpTRXWPJrWHHYGH,7,G(/(L(WL73(&1O5DqWOWLDHQQWV&S2Q/H$9D7/LHOUUWD)po+WUV7HHUQHWDOXHHV/5PO,HRQOHQRWODLWKH.QHYLSeDQHHPHUQR?WL5Q2ODLGWSXUWHLQG6L8O&RUL7QSHL2OXL&H&R0p?V&25<&O,'/)D*PWHH,R/OH-8GVT/(\2H6L$U/HDO17H2V1SLD?FPRUWDGLpQPHROFULDQWLLpLHOURPUpHHF"VRUUHJUYUWUWLOVWORFSUKTHQ&U(Q5R2V7;/,?L,Q/UFLHVFLHRDQWRFLLWDHHUUUGL?WXROLVURHDV(VU?X[UUWLLGGDJQHVOVQ6W71GQRQ2W/UHDPOHLLLWLUWD/,L7DRp6U(p/$%Q(X5S7X9VHHUPVpHXF
'(
$8$7 QH
'pFRPSRV UHFRPSRV DO W V GH
&2 16 *e1
UH 3L HU
XWRQRP XH H OD GpFH VDW RQ V H GpFH VDW RQ
21 LH9L'
V LWLGX MH OH F G
(,6 (5 0DWGH HW 25 QH
FRPSpW FHV FDO V
FH HV U SOH Op VO Q YHO P LWG
25 DYLH
GpPRDW XH
H FRQU{ pOLR G VL EL G F S QWO
6 (1 7 6 6 )2 /6
7L
() (5 &O RW GH
FL " Q VF Kp PH DO H FRRSDW Q FRPDO H Qp
28
6\OYLH VFSW Q GHV[DX OD GpFH VDW RQ
&K
URSpW H RQ QRXY H GH H FDO
eP
QHRQ V SSRUUH URSpW V HW UHX URQ W VW
RPp
RQ UR P I S H V
/(6 (1 /(6 /(6 (/6
HX[HWREVWDFOHV /DU HFRPSRVLWLRQWHUULWRULDOHODGpFHQWUDOLVDWLRQHQWU HHQM 6628?5( $ 7(&.(/ 0&K6WHX)UV&9'9L&/&'U77&)'57

0RQWSHOOLHU ($ HW GX *5$/(
5HFKHUFKH HW G?eWXGHV $GPLQLVWUDWLYHV GH
GH 0RQWSHOOLHU PHPEUH GX &HQWUH GH
0DvWUH GH FRQIpUHQFHV +'5 j O?XQLYHUVLWp )UDQoRLV;DYLHU 257
&156 FRGLUHFWHXU GX *5$/(
GX FHQWUH 'URLW HW &KDQJHPHQW 6RFLDO 805
3URIHVVHXU j O?XQLYHUVLWp GH 1DQWHV PHPEUH -DFTXHV ,$/$,5(
&RQWHQWLHX[ ($