Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 7,90 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Paroles de soleil - tome II

De
317 pages
Fruit de trente-trois années de recherche, de description et d'analyse de plus de 19000 cadrans solaires situés en France, cet ouvrage propose un voyage à l'intérieur de l'Art de la devise. Près de 2 159 devises ont été recensées, traduites, étudiées et classées en fonction de leur sens. Chacune est ici présentée avec sa localisation, sa traduction en langue française et les particularités du cadran qui s’en trouve orné. Les origines des devises ont été recherchées et des informations expliquant leurs significations sont exposées afin que le lecteur comprenne toute leur subtilité ainsi que la multiplicité de leur contenu. En fin de chaque tome, un index de mots-clefs permet au lecteur de retrouver les devises comportant un même mot et un index des communes facilite les recherches
Voir plus Voir moins

PAROLES DE SOLEIL

Olivier Escuder
Paroles de Soleil
Devises des cadrans solaires de France




TOME II











Le Manuscrit
www.manuscrit.com












© Éditions Le Manuscrit, 2005
20, rue des Petits Champs
75002 Paris
Téléphone : 08 90 71 10 18
Télécopie : 01 48 07 50 10
www.manuscrit.com
communication@manuscrit.com

ISBN : 2-7481-5859-8 (fichier numérique)
ISBN : 2-7481-5858-X (livre imprimé)








Εν οιδα οτι ου δ ε ν οιδα
Socrate
















Ce présent ouvrage est l’aboutissement d’une étude collective,
menée de mai 1998 à janvier 2005, par un groupe de travail de
membres de la Commission des cadrans solaires de la Société
astronomique de France, composé de Mademoiselle Nicole
Marquet, Messieurs Pierre Bacchus, Jean Fort et Serge Grégori,
sous la coordination de Monsieur Olivier Escuder.

SOMMAIRE
La dernière heure - La mort......................................................15
La dernière heure.................................................................15
La mort..................................................................................45
Devises en relation avec l’Astronomie...................................67
Fonctionnement et utilité du cadran solaire........................71
Fonctionnement du cadran solaire ......................................71
Utilité du cadran solaire......................................................122
Définitions du cadran solaire - Qualificatifs poétiques....141
Les bienfaits de la lumière.......................................................147
Pensées humoristiques – Jeux de l’esprit............................163
Pensées humoristiques........................................................163
Jeux de mots - Jeux de lettres.............................................171
Chronogrammes..................................................................178
13 SOMMAIRE
Pensées commerciales et professionnelles .........................183
Pensées commerciales.........................................................183
Pensées professionnelles.....................................................187
Pensées patriotiques, politiques et historiques.................191
Pensées patriotiques............................................................191
Pensées politiques................................................................196
Pensées historiques..............................................................197
Devises personnelles – Devises dédicaces..........................205
Devises familiales, personnelles ou locales .......................205
Devises dédicaces et textes honorifiques ..........................211
Conclusions..................................................................................217
Annexes .........................................................................................223
Bibliographie ...............................................................................231
Remerciements ...........................................................................239
Index des mots-clefs des devises...........................................243
Index des communes et principauxlieux-dits cités .........279
Table des matières (tome I et tome II)................................307


La dernière heure

La mort


LA DERNIÈRE HEURE
Songeons à notre heure dernière
MEMENTO ULTIMA
Souviens-toi de la dernière (heure) – latin
À Eygalières (Bouches-du-Rhône) ; cadran daté « 1880 ».

Variante :
MEMOR VLTIMAE
Sur l’église d’Argonay (Haute-Savoie) ; cadran daté
« 1656 ».

PENSONS SOUVENT A NOTRE HEURE DERNIERE
À Névache (Hautes-Alpes), au lieu-dit Le Cros.

PENSEZ A VOTRE DERNIERE HEURE
Au presbytère de Lemé (Aisne) ; cadran daté « 1829 ».
15 PAROLES DE SOLEIL
PENSE A TA DERNIERE HEVRE
Sur l’église de Verrières (Orne) ; cadran daté « 1991 », déclinant
du matin, gravé et peint sur enduit en remplacement d’un
ancien cadran vestige dont reste mentionnée la date de
econstruction par l’inscription « SAECVLO XVIII » (soit XVIII
siècle).

PENSEZ à LA DERNIERE
Sur la nef de l’église de Saint-Sauveur (Haute-Garonne). Sur
cette devise en lettres majuscules, seule la lettre « à » se trouve
en minuscule.

SONGEZ À LA DERNIÈRE
Sur l’église catholique de Mens (Isère). Ce cadran a remplacé un
cadran de 1855 qui était en mauvais état, ce qui met en doute la
véracité de sa date de construction indiquée par le millesime
« 1833 ».
Craignons-la
CHOISIS LA PREMIERE
CRAINS LA DERNIERE
Sur un ancien couvent, au lieu-dit Le Doyon, commune de
Saint-Hilaire-du-Rosier (Isère).

CRAIG-
NEZ EN
UNE
À Éméville (Oise) ; bloc multiple dont la devise est placée sur
trois lignes et qu’il faut recomposer en « CRAIGNEZ EN
UNE ».

CRAIGNEZ CELLE QUI SUIT
Sur l’église Saint-Jean, à Châlons-en-Champagne (Marne) ;
cadran daté « 1778 ».


16 LA DERNIÈRE HEURE – LA MORT

HORAM ULTIMAM TIME
Crains la dernière heure – latin
Sur la nef de l’église de Mainneville (Eure).

Variantes :
TIME ULTIMAM
Crains la dernière – latin
À Saint-Hymer (Calvados).

ULTIMAM TIME
- Sur l’église de Brantigny, commune de Piney (Aube) ;
cadran daté « 1777 ».
- Sur l’église de Jonchery-sur-Vesle (Marne) ; cadran
aujourd’hui réduit à l’état de vestige, réalisé en 1820.
- À Chambéry (Savoie), dans le jardin du presbytère de
l’église Sainte-Ombre ; cadran horizontal daté « 1868 ».
Particularité singulière de ce cadran : par temps de pluie,
celui-ci est coiffé d’un chapeau pyramidal en zinc.
- Au presbytère de Lemé (Aisne) ; cadran daté « ANNO
SANCTO MCMLXXV ». (Année sainte 1975).
- À Beaulieu-sur-Dordogne (Corrèze).
- Sur l’ancien presbytère, à Saint-Nicolas-des-Bois
(Manche).
- Sur l’ancienne école de Faverolles-et-Coëmy (Marne).
- À Sainte-Menehould (Marne).
- À Saint-Clair-de-Halouze (Orne), sur l’église.
- Sur l’église d’Ille-sur-Têt (Pyrénées-Orientales).
- À Osséja (Pyrénées-Orientales).
- Sur le clocher de la chapelle de la Trinité, à Prunet-et-
Pelpuig (Pyrénées-Orientales).
- Sur l’église de Plan-de-la-Tour (Var) ; cadran réalisé en
fer forgé.
- Sur l’église de Saint-Germain-la-Blanche-Herbe (Calvados).
17 PAROLES DE SOLEIL
ULTIMAM. TIME
Dans la cour d’une ferme de Savigny-sur-Ardres
(Marne) ; cadran daté « 1869 ». À noter, anecdote
historique, que c’est dans cette maison que le général de
Gaulle avait installé son poste de commandement en mai
1940.

VLTIMAM TIME
- À Vitré (Ille-et-Vilaine) ; cadran daté « 1825 ».
- Au lieu-dit Troussay, commune de Cheverny (Loir-et-
Cher).

VLTIMAM. TIME
Sur l’église du Reculey (Calvados). La pierre, formant la
table de ce cadran, fendue a depuis été recollée.

ULTIMA TIME
- À Céret (Pyrénées-Orientales), sur l’ermitage de Saint-
Ferréol ; la devise est aujourd’hui disparue.
- Sur la façade sud du musée Ernest-Rupin, à Brive-la-
Gaillarde (Corrèze) ; cadran construit en 1943.

Pour être véritablement correcte du point de vue
orthographique, les devises de ces deux derniers cadrans
devraient s’écrire « ULTIMAM TIME ».


NOVISSIMA M: TIME:
Crains la (ta) toute dernière (heure) – latin
À Berlancourt (Aisne) ; cadran daté « MDCCCII ».

UNAM TIME UNA EST
Une seule (heure) est à craindre – latin
- À Saint-Julien-Mont-Denis (Savoie) ; cadran daté « 1836 ».
- Au même lieu ; cadran daté « 1846 » probablement
transplanté.
18 LA DERNIÈRE HEURE – LA MORT

VN AM . HORAM . TIME
Crains une heure – latin
Sur l’église de Sérilhac (Corrèze). Pour être véritablement
correcte, cette devise devrait s’écrire « VNAM .
HORAM . TIME ».

UNAM TIME
Crains-en une – latin
- Dans la cour de l’église Saint-Rufin-et-Saint-Valère, à Vierzy
(Aisne) ; cadran vertical déclinant de l’après-midi daté « 1743 ».
- Sur l’hôtel de ville de Mayenne (Mayenne) ; cadran daté
« 1783 ».
- À Cumières (Marne) ; cadran daté « 1833 ».
- Sur l’ancien hôpital de Château-Thierry (Aisne) ; cadran daté
« 1843 ».
- Au lieu-dit La Neuville aux Haies, commune des Hautes-
Rivières (Ardennes) ; cadran horizontal daté « 1849 ».
- À Gap (Hautes-Alpes), dans la Galerie Jean-Sylvestre.
- À Moyaux (Calvados).
- À Juvardeil (Maine-et-Loire).
- À Cumières (Marne).
- À Ur (Pyrénées-Orientales).
- Au presbytère de Vermenton (Yonne).
- Sur le fronton sud de l’église de Vétheuil (Val-d’Oise) ; devise
et cadran aujourd’hui presque effacés.
- Sur l’hôtel de ville de Villeneuve-lès-Béziers (Hérault) ; devise
aujourd’hui disparue.
- À Kientzheim (Haut-Rhin).
1- À Noyers (Yonne), sur l’ancien collège jésuite .
- Sur une tourelle carrée, à Chambolle-Musigny (Côte-d’Or).

1 Voir note complémentaire [V] dans l’Annexe 2.
19 PAROLES DE SOLEIL
Variantes :
UNAM – TIME
À Bellême (Orne), au lieu-dit Les Buttes ; cadran daté
« 1808 ». Ce cadran a été transplanté, il n’est donc pas sur
sa localisation d’origine.

VNAM TIME
- À La Celle-Saint-Cyr (Yonne) ; cadran daté « 1696 ».
- Sur l’église de Chemazé (Mayenne) ; cadran daté
« 1853 ».
- À Moret-sur-Loing (Seine-et-Marne).
- Dans la cour de l’hôpital de Villeneuve-sur-Yonne
(Yonne). Il s’agit ici d’un cadran à tracé méridional placé
de façon inclinée, posé sur une dalle circulaire et soutenu
par un bâti métallique.


UNAM TIMEAS
Crains-en une – latin
Sur l’église du village de Viâpres-le-Grand, commune de
Plancy-l’Abbaye (Aube). Cette devise se poursuit sur l’autre
cadran de l’église par « ULTINAM IGNORAS » (Tu ignores la
dernière), qu’il faut corriger en « ULTIMAM IGNORAS ».

HIS UTERE UNAM TIME
Profite de celle-ci, crains-en une – latin
Au lieu-dit Les Molles, près du village de Melezen, commune
de Saint-Paul (Alpes-de-Haute-Provence) ; cadran daté
« 1801 ».

CRAIGNEZ LA DERNIERE HEURE
- Sur une ancienne auberge de Quissac (Gard) ; devise
aujourd’hui complètement effacée.
- Sur l’église du hameau de Foudon, commune du Plessis-
Grammoire (Maine-et-Loire).
20 LA DERNIÈRE HEURE – LA MORT

Variantes :
CRAIGNEZ LA DERNIERE
- À Chesley (Aube), sur l’église ; devise en partie effacée.
- Au Manoir de la Globerde, commune de Loucelles
(Calvados) ; cadran daté « 1817 ».
- À Bérengeville-la-Campagne (Eure) ; cadran daté
« 1828 ».
- Sur l’église de Poullaouen (Finistère) ; cadran daté
« 1742 ».
- À Beaucouzé (Maine-et-Loire). Une date « 17..... » est
illisible ; peut-être s’agit-il de la date de construction de
ce cadran. Une autre date « 1872 » est visible et serait
celle de sa dernière restauration.
- À Gambais (Yvelines) ; cadran daté « 1777 » alors que
la maison daterait de 1977. Il s’agit donc, sous toute
probabilité, d’un cadran moderne faussement daté.
- À Roscoff (Finistère), sur l’église Notre-Dame-de-
Croaz.


CRAINS LA DERNIERE
- À Carnac (Morbihan), sur une maison datée « 1834 ». La
devise est incomplète comme la date mentionnée « 183…. ».
- Sur l’église de Montamy (Calvados) ; cadran probablement
daté « 1741 ».

MEFIEZ VOUS DE LA DERNIERE HEVRE
À Saint-Vérand (Isère), à la Ferme Debresse ; cadran très
effacé.

.PRENE. GARDE A. LA. DERNIER.
Sur l’ancienne ferme du château d’Ancy-le-Franc (Yonne).
Cette devise est à reconstituer en « PRENEZ GARDE A LA
DERNIERE ».
21 PAROLES DE SOLEIL
TOY QVI REGARDE
QVELLE HEVRE IL EST
DONNE TOY GARDE
LA TIENNE Y EST
À Scey-sur-Saône-et-Saint-Albin (Haute-Saône). Il s’agit ici
d’un bloc multiple daté « 1607 », composé d’un cadran
méridional, sur lequel est inscrite cette devise, un cadran
oriental et un occidental.

EX UNAM IIS CAVE
Méfie-toi de l’une d’elles – latin
À Saint-Suliac (Ille-et-Vilaine).

Variante :
EX IIS UN Ā CAUE
Dans la cour de l’ancienne abbaye bénédictine de Cluny
(Saône-et-Loire). Le mot « CAUE » devrait s’écrire
« CAVE ».


GARO D’UNO D’AKESTEI
Prends garde à l’une d’elles – provençal
Au Val (Var), sur une maison au lieu-dit La Tuilerie. Charles
Boursier signalait la devise « GARO D’UNO
D’AQUESTAI » ; lors de la restauration du cadran en 1992, il y
a eu probablement substitution de l’ancienne devise en
provençal correct par une transcription en provençal pour le
moins phonétique.

CAVE ULTIMA
Prends garde à la dernière – latin
À Urbanya (Pyrénées-Orientales).

UTINAM TIME
Pourvu qu’une (heure) soit crainte – latin
Sur l’église d’Ouilly-le-Vicomte (Calvados) ; devise bien
étonnante au premier abord, mais dont on comprend mieux le
22 LA DERNIÈRE HEURE – LA MORT

sens si l’on se souvient que la crainte du Jugement Dernier
remet dans le droit chemin les croyants égarés.

DONEC OPTATA VENIAT
Jusqu’à ce que vienne l’heure désirée – latin
Dans la cour du château de Messilhac, à Raulhac (Cantal). Ce
cadran équatorial possède la particularité de n’être placé en
extérieur que pendant la période estivale qui correspond à la
période d’ouverture du château au public.

ULTIMA NON TIME
Ne crains pas la dernière – latin
À Sainte-Fortunade (Corrèze), au lieu-dit La Morguie ; cadran
datant des années 1610. Cette devise vient contredire toutes les
précédentes et exhorte à ne pas avoir peur de sa dernière heure.

SPES IN VLTIMA
L’espoir est dans la dernière (heure) – latin
Sur le mur d’un jardin, à Arcambal (Lot) ; cadran daté
« MCMLXIX ». Devise corollaire de la précédente ; l’espoir
d’une vie meilleure est dans le passage de notre dernière heure.
Fragilité de notre existence
VIX ORIMUR ET OCCIDIMUS
À peine naissons-nous que nous disparaissons – latin
Dans le cinquième arrondissement de Paris (Ville de Paris),
dans la Cour Descartes du lycée Henri IV ; cadran quasi-
septentrional.

SORS HAEC TOTA VIRI SOLIS UT VMBRA CADIT
Tout le destin de l’homme dépend de l’endroit où tombe l’ombre – latin
Sur l’église de Steinbrunn-le-Haut (Haut-Rhin) ; cadran daté
« 1866 ».
23 PAROLES DE SOLEIL
EX MOMENTO PENDET ÆTERNITAS
D’un moment dépend l’éternité – latin
Sur l’église du village de Saint-Martin-de-Ville-Anglose,
commune de Saint-Denis-d’Anjou (Mayenne) ; cadran daté
« 1658 ».

L’ETERNITE DEPEND D’UNE HEURE
2À Annecy (Haute-Savoie), sur le bloc multiple dit « L’Unique »
daté « 1874 ».

SALUS PENDET AB UNA
Notre salut ne dépend que d’une (heure) – latin
- Sur la petite chapelle du village de Saint-Barthélémy,
commune de Méolans-Revel (Alpes-de-Haute-Provence) ;
cadran dont la date est aujourd’hui incomplète « 18…..6 ».
- À Saint-Romans (Isère), à La Galauchière.

Variante :
SALVS PENDET AD VNA
Notre salut ne dépend que d’une (heure) – latin
À Saint-Michel-l’Observatoire (Alpes-de-Haute-Provence).


UNA SECONDO SUFFICIT
Une seconde suffit – latin
À Fontaine-de-Vaucluse (Vaucluse), dans un camping ; cadran
vertical moderne dont la devise est en latin peu correct.

SUFFICIT UNA TIBI
Une seule (heure) suffit pour toi (te tuer) – latin
Sur le presbytère du village de Tournoux, commune de Saint-
3Paul (Alpes-de-Haute-Provence) ; cadran daté « 1801 ».

2 Voir note complémentaire [III] dans l’Annexe 2.
3ote complémentaire [VII] danexe 2.
24 LA DERNIÈRE HEURE – LA MORT

Variante :
SUFFICIT UNA
Une seule suffit – latin
- À La Murette (Isère).
- De nouvea à Annecy (Haute-Savoie), sur le bloc
4multiple dit « L’Unique » daté « 1874 ».


FORSAN NON ALTERA RESTAT
Il n’en reste peut-être pas d’autre – latin
À Chantenay-Villedieu (Sarthe) ; cadran daté « 1681 ».

PASSERAT OU NUL AUTRE
Sur une maison de Lacoux, commune de Hauteville-Lompnes
(Ain). Cette heure que nous vivons présentement peut passer
alors qu’aucune autre ne la suit… Peut-être cette devise est-elle
aussi une devise de famille.

TIME HORAM NE VIUAS
Crains que tu ne vives (en ce moment) ton heure (dernière) – latin
Sur un garage automobile à Crèvecœur-le-Grand (Oise) ; la
devise est à corriger en « TIME HORAM NE VIVAS ».
Charles Boursier signalait cette devise par la localisation
suivante : « […] cette inscription se voit à Crèvecoeur (Oise),
sur l’ancien Hôtel de l’Ecu, où Alexandre Dumas loge
d’Artagnan et ses compagnons. »

TOUN LEVA LOU VESE AU SOULÉU SABE PAS SE
VERAI TOUN COUCHA
Ton lever, je l’ai vu, ô Soleil ; je ne sais si je verrai ton coucher –
provençal
Sur l’église des Templiers, à Grimaud (Var) ; cadran daté
« 1964 ». La date « 1020 » également mentionnée est fantaisiste.

4 Voir note complémentaire [III] dans l’Annexe 2.
25 PAROLES DE SOLEIL
ARETTE ICI PASSANT PENSE A TA FIN DERNIERE
APREND QU’UN SEUL INSTANT PEUT FINIR TA
[CARRIERE
Au lieu-dit Le Fontenil, commune de Briançon (Hautes-Alpes) ;
cadran daté « 1831 » et vraisemblablement restauré le 20 juin 1883
par J. Chabas, comme l’attestent des inscriptions. Cette devise est
aujourd’hui en partie effacée.

MORTEL, PENSE A TON HEURE DERNIÈRE
LA PRÉSENTE POURROIT TERMINER TA CARRIÈRE
À Corps (Isère). Ce cadran était dans un piteux état jusqu’à sa
restauration en 1991.

LA DERNIERE DECIDE DE TOUTES
Sur la chapelle Sainte-Anne, au hameau des Claux, commune de
Pelvoux (Hautes-Alpes) ; cadran méridional daté « 1792 ».

NE COMPTEZ PAS SUR LA PREMIERE
CAR TOUT DEPEND DE LA DERNIERE
Au lieu-dit Le Bez, commune de La Salle-les-Alpes (Hautes-Alpes).
Ce cadran déclinant du matin tracé par Zarbula était daté « 1861 »,
cependant il est devenu aujourd’hui quasiment illisible et à l’état de
vestige. Charles Boursier mentionnait cette devise avec le mot
« COMPTE » et non « COMPTEZ ».

Variante :
NE COMPTE PAS SUR LA PREMIERE
CAR TOUT DEPEND DE LA DERNIERE
Sur l’église Saint-Sébastien, au hameau du Villard, commune
de Vallouise (Hautes-Alpes) ; cadran daté « 1869 ». Ce cadran
pourrait être également une œuvre de Zarbula.

UMBRAS UMBRA REGIT, PULVIS ET UMBRA SUMUS
L'ombre dirige (nos) les ombres ; nous ne sommes qu'ombre et poussière – latin
À Conflans, commune d’Albertville (Savoie), sur l’ancien
couvent des Capucins ; cadran daté « 1847 », aujourd’hui
disparu.
26 LA DERNIÈRE HEURE – LA MORT

Cette devise est à rapprocher de la Genèse, III, 19 : « In sudore
vultus tui vesceris pane, donec revertaris in terram de qua sumptus es ;
quia pulvis es, et in pulverem reverteris. » (C’est à la sueur de ton
visage que tu mangeras ton pain, jusqu’à ce que tu retournes
dans le sol d’où tu as été tiré ; car de lui tu as été pris. Car
poussière tu es, et poussière tu retourneras.)
À chacun sa dernière heure
MANET SUA QUEMQUE
À chacun son heure est réservée – latin
À Pont-Saint-Pierre (Eure) ; cadran oriental.

A CHACUN SON HEURE
À Beautor (Aisne).
Nous ignorons quand elle viendra frapper
ULTIMA QUANDO
Pour quand la dernière ? – latin
À Rouen (Seine-Maritime), sur la sacristie de l’église Saint-
Vivien.

Variante :
VLTIMA QUANDO
Dans une cour intérieure, à Rouen (Seine-Maritime).


ULTINAM IGNORAS
Tu ignores ta dernière – latin
Sur l’église du village de Viâpres-le-Grand, commune de
Plancy-l’Abbaye (Aube). Cette devise est la suite de celle qui
commence sur l’autre cadran de l’église par « UNAM
TIMEAS » (Crains-en une). Ici, le mot « ULTINAM » devrait
s’écrire « ULTIMAM ».

27 PAROLES DE SOLEIL
NESCIA MENS EATI EST ORΠSORTIS-QVE
FVTVRŒ
L’esprit est ignorant de l’heure du destin (de la mort) et du sort à
venir – latin
Dans le troisième arrondissement de Paris (Ville de Paris),
dans la cour intérieure du couvent des Minimes. La devise
devrait s’écrire « NESCIA MENS FATI EST HORÆ
SORTISQVE FVTVRÆ ». Le mot « EATI » n’a aucun
sens en latin et semblerait être une erreur de
retranscription du mot « FATI » (fatum ; le sort, la
destinée) faite lors de la restauration du cadran en 1989.

Origine : Virgile, L’Énéide, Chant X, vers 501-502 :
« Nescia mens hominum fati sortisque futurae
et servare modum, rebus sublata secundis ! »
(L'esprit humain ignore le destin et son sort futur,
il ne sait pas garder la mesure, quand le succès le grise !)


VIDES. HORAM. SED. NESCIS. HORAM
Tu vois l’heure (qu’il est) mais tu ne connais pas l’heure (de ta
mort) – latin
Dans un mas de la vallée de Saint-Vincent, commune de
Vernet-les-Bains (Pyrénées-Orientales). Ce cadran a été
econstruit au XVIII siècle comme l’attestent les premiers
chiffres de sa date très effacée et se trouve également daté
« 1858 ». Cette dernière date semble être celle d’une
restauration.

Variantes :
VIDES HORAM, NESCIS HORAM
À Nice (Alpes-Maritimes), dans la cour du cloître de
l’ancien monastère de Cimiez.
28 LA DERNIÈRE HEURE – LA MORT

HORAM VIDES. HORAM NESCIS. TIME UNAM
Tu vois l’heure, tu ne sais pas l’heure (de ta mort). Crains-en une
– latin
À Mussidan (Dordogne), sur un bar-restaurant ; cadran
doublement daté « 1861 » et « 1902 », aujourd’hui
disparu.


VOUS VOYEZ L’HEURE ET VOUS NE SAVEZ PAS
L’HEURE
Sur la chapelle du lieu-dit Santa Creu, commune d’Arles-sur-
Tech (Pyrénées-Orientales) ; devise aujourd’hui partiellement
effacée.

L’HEURE QUE VOUS NE PENSEZ PAS
À Voreppe (Isère), au lieu-dit La Rigaumière ; cadran qui était
daté « 1853 » dans l’ouvrage de Charles Boursier.

NOTVM FAC MIHIFINEM
Fais-moi connaître la dernière – latin
Sur une ferme de Mosloy, commune de La Ferté-Milon
(Aisne). Dans cette devise les mots sont plus ou moins espacés
ou bien collés entre-eux, il faut donc la reconstruire en
« NOTVM FAC MIHI FINEM ».

SEUL DIEU CONNAIT TON HEURE
Sur le clocher de l’église de Corcelles (Ain) ; cadran daté
« 1994 ».

LA PROVIDENCE SE LEVERA PLUS MATIN QUE LE
SOLEIL
À Ristolas (Hautes-Alpes) ; cadran daté « 1955 ».

Comme il existe deux définitions au mot providence, il serait
possible de classer cette devise dans deux catégories différentes.
En premier lieu, la providence est une chance ou un bonheur
inespéré, dans ce cas nous aurions classé cette devise dans les
29 PAROLES DE SOLEIL
devises optimistes. Mais, en faisant des recherches affinées
nous nous sommes rendu compte que le terme « providence »
signifiait également « Dieu » dans la religion chrétienne et en
particulier dans une acception toute particulière ; le destin
mortel de l’homme que Dieu lui assigne. Dans ce dernier sens,
cette devise se rapproche bien plus des devises sur la mort et a
fortiori des devises concernant l’ignorance de l’heure fatale qui
nous conduira dans l’au-delà.
Notre dernière heure nous est cachée
HORA ULTIMA LATET
La dernière heure est cachée – latin
À Trévé (Côtes-d’Armor) ; cadran horizontal placé
verticalement sur un mur du bâtiment.

Cette devise, comme ses nombreuses variantes présentées plus
bas, devrait se traduire littéralement par la forme active « La
dernière heure se cache », cependant nous avons préféré la
forme passive « La dernière heure est cachée » qui semble plus
proche de son sens réel en langue latine.

Variantes :
ULTIMA. LATET. HORA
La dernière heure est cachée – latin
À Névache (Hautes-Alpes), au lieu-dit Ville-Basse ;
cadran daté « 1785 ». Aujourd’hui, cette devise est
amputée de sa première partie ; nous la présentons ici
telle qu’elle était auparavant. Cette dernière forme est
confirmée par sa mention exacte dans l’ouvrage de
Charles Boursier.

ULTIMA LATET
- Sur une ferme de Brauvilliers (Meuse) ; cadran daté
« ANNO 1660 ».
- Au village de Saint-Barthélémy, commune de Méolans-
Revel (Alpes-de-Haute-Provence) ; cadran daté « 1765 ».
30 LA DERNIÈRE HEURE – LA MORT

- Sur une maison ancienne de Port-Lesney (Jura) ; cadran
daté « 1791 ».
- À Onoz (Jura), sur la chartreuse de Vaucluse ; bloc
multiple daté « 1806 ». Ce cadran a disparu, tout comme
les bâtiments de la chartreuse, lors du remplissage du lac
artificiel de Vouglans en 1968. Il s’agissait d’un bloc
polyédrique comportant quatre cadrans polaires, un
équatorial, deux cadrans en quart-de-sphère et deux
cadrans en demi-cônes.
- À Jarjayes (Hautes-Alpes) ; cadran méridional daté
« 1849 ».
- Au lieu-dit La Barge, commune de Saint-Paul (Alpes-
de-Haute-Provence) ; cadran dont la date est incomplète
« 1…..89 ».
- À Laurac (Aude), sur une auberge ; cadran construit
vers 1982.
- Sur l’église d’Andé (Eure).
- À Gensac (Gironde).
- Au lieu-dit Tarze, commune de Saint-André-en-Royans
(Isère).
- À Santans (Jura).
- À Figeac (Lot).
- Sur l’église de Genêts (Manche).
- Aux Martres-de-Veyre (Puy-de-Dôme).
- Sur l’église de Kientzheim (Haut-Rhin).
- Au collège Saint-Colomban, à Luxeuil-les-Bains
(Haute-Saône).
- Au village de Vauconcourt, commune de Vauconcourt-
Nervezain (Haute-Saône).
- À Semur-en-Brionnais (Saône-et-Loire).
- Au hameau des Îles, près d’Argentière, commune de
Chamonix-Mont-Blanc (Haute-Savoie).
- Dans le treizième arrondissement de Paris (Ville de
Paris), sur la chapelle Saint-Louis située dans l’enceinte
de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière ; cadran de type
méridienne extérieure, restauré en 1989.
- À Toulon (Var), sur un ancien établissement religieux.
31 PAROLES DE SOLEIL
- Au Petit-Palais, à Avignon (Vaucluse).
- Sur l’église de Dombrot-le-Sec (Vosges) ; devise
pratiquement effacée.
- Au Val-Saint-Germain (Essonne), aux Marais, sur les
communs du château.
- Sur l’église du village de Chauvincourt, commune de
Chauvincourt-Provemont (Eure).

ULTIMA. LATET
- Sur l’église de Saint-Charles-de-Percy (Calvados) ;
cadran daté « 1783 ».
- À Montpellier (Hérault).

ULTIMA . LATET
À Méry-sur-Oise (Val-d’Oise).

ULTIMA – LATET
- Sur l’église de Neuvy-en-Champagne (Sarthe) ; cadran
daté « 1816 ».
- À Bellême (Orne), au lieu-dit Les Buttes ; cadran
horizontal daté « 1808 » qui semble être ici sur un autre
lieu que celui pour lequel il a été créé.

ULTIMA + LATET
Sur l’église de Fresville (Manche) ; cadran daté « 1733 ».

VLTIMA LATET
- Sur l’église de Saint-Sulpice (Maine-et-Loire).
- Sur le contrefort du clocher de l’église de Turquant
(Maine-et-Loire) ; cadran daté « 1778 ».

VLTIMALATET
Sur un vieux manoir, au hameau de Tourtoulou,
commune de Naucelles (Cantal).
32 LA DERNIÈRE HEURE – LA MORT

LATET ULTIMA
- À Sainte-Geneviève-lès-Gasny (Eure) ; cadran daté
« 1789 ».
- À Charavines (Isère), sur l'hôtel de ville ; cadran daté
« 1987 ».
- À Layrac (Lot-et-Garonne), au-dessus d’une boulangerie ;
cadran restauré en 1987.
- Sur la maison du gardien de l’ancienne abbaye de Port-
Royal-des-Champs, commune de Magny-les-Hameaux
(Yvelines) ; cadran daté « 1829 ». Ce cadran a été détruit lors
du ravalement de la façade de la maison qui le supportait.

LATET : VLTIMA
À Azay-sur-Cher (Indre-et-Loire).

LATET VLTIM
À Sainte-Cécile-les-Vignes (Vaucluse). Cette devise, mal
orthographiée, devrait être écrite comme la précédente.

ULTIMA. LATET.S
La dernière (heure) est cachée – latin
À Simandre (Ain). Cette devise est en partie effacée, ce qui
explique la lettre « S » apparaîssant et dont on ne peut
attribuer de signification ou de sens.

ULTIMA LATET …..
À Tasque (Gers), sur la boucherie du village. Ce cadran, daté
« 1886 », est très dégradé. Sa devise reste à ce jour
incomplète et commence par ces mots.

VULTIMA LATET
À Levesville-la-Chenard (Eure-et-Loir). Ce cadran, datant du
etout début du XVIII siècle, a été placé sous l’impulsion du
premier prêtre de la paroisse. Lors d’une restauration du
bâtiment qui le supporte, la pierre du cadran a été descellée
puis remise en place de travers. Le doublet V et U sur le mot
« VULTIMA » reste inexplicable.
33