Paupérisation du logement social

Publié par

Publié le : lundi 1 janvier 0001
Lecture(s) : 92
EAN13 : 9782296214927
Nombre de pages : 192
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

LA PAUPÉRISATION DU LOGEMENT SOCIAL
LE CAS DE LA GRANDE-BRETAGNE ET DE LA FRANCE

COLLECTION

HABITAT ET SOCIÉTÉS

Directrice: Nicole Haumont Conseillers: Philippe Boudon, Jean Cuisenier, Alain Marie, Henri Raymond

Les recherches sur l'habitat se sont multipliées dans le monde depuis la Seconde Guerre mondiale, dans les sciences sociales et en architecture, comme dans les sciences pour l'ingénieur. Cet intérêt pour l'habitat est lié à l'augmentation des populations citadines, d'abord dans les pays industrialisés et aujourd'hui dans les pays en développement, à des changements dans la structure des familles, à la montée historique de la privatisation mais aussi aux politiques sociales de l'habitat et à l'évolution des techniques et des modalités de construction et de conception. On doit attendre de ces recherches qu'elles contribuent à l'élaboration de solutions techniques, sociales et culturelles plus adaptées à la demande des habitants. Une partie importante de travaux réalisés ou en cours reste cependant mal connue, peu diffusée ou dispersée. L'objectif de cette collection est l'édition de recherches sur l'habitat au sens large (logements, équipements, architecture, espaces publics appropriés) et la réédition de textes importants écrits dans les dernières années, en France et à l'étranger, afm de constituer une collection d'ouvrages de référence pour les étudiants, les chercheurs et les professionnels.

Volumes -

déjà parus: Nicole HAUMONT et Marion SEGAUD (sous la direction Familles, modes de vie et habitat, 1989. Dan FERRAND-BECHMANN (sous la direction de), mal logé. Les enjeux sociaux de l'habitat, 1990. de),

Pauvre et

LA PAUPÉRISATION DU LOGEMENT SOCIAL
LE CAS DE LA GRANDE-BRETAGNE ET DE LA FRANCE

PETER WILLMOTT et ALAN MURIE
(Traduction: Centre de Recherche sur l'Habitat)

Éditions L'Harmattan 5-7, rue de l'École Polytechnique 75005 Paris

@ L'Harmattan, 1990 ISBN: 2-7384-0733-1

TABLE DES MATIERES

Préface: Introduction

H. Raymond depuis 1945

7 ... 1 1 27 57 social. 75 101 française 123 145 177

l. Les politiques

2. La polarisation sociale selon les statuts d'occupation 3. La polarisation dans le logement 4. La gestion et la maintenance du logement social 5. Les leçons 6. L'avenir Cone Iusi on de l'expérience social. du logement

REMERCIE~

La par que leur recherche avons moins membres Michael Whitehead nos

recherche

que

nous français

présentons Nous avions

ici

a été des

financée au départ qui

la Fondation partenaires permettraient pour

Nuffield.

espéré

trouveraient une poussée

fonds

d'apporter soit aussi

contribution qu'elle de l'a été et nous façon

substantielle

à une étude comparative, la France le que

de façon à ce que la

pour la Grande-Bretagne. dû traiter approfondie étaient Harloe, et ont Jane

Cela n'a pas été possible logement nous social l'avions Burbidge, Judith Chris ébauches Melville-Ross, Winkler. le logement appuyés sur l'Habitat, Raymond. et apporté Jean-Michel Jean social sur français, nos Nicole D'autres une aide: Léger, et français souhaité.

Nous avons été aidés par un comité consultatif Michael Alan Peter discuté et Marie Holmans, Morton, nos Tim Chris Littlewood, Watson, D'autres successives: Murray

dont les Hamnett, Duncan Christine collègues Peter Stewart, nous

Maclennan, britanniques Emms, Phyllis nous du Peter

Williams.

Malpass,

Willmott sommes

En ce qui concerne Centre de Recherche et

essentiellement Henri

partenaires Haumont, collègues Michel Anne-Marie Jean-Claude

Antoine Amzallag, Pantaleon, Toubon.

Haumont, Anne Nicole

nous ont donné

des conseils Gotman, Martin,

Rousseau

Cette Policy social Depuis, introduire chapitre des

étude

a été publiée Institute, The British des entrepris sont à est celle

en anglais and

en

1988 par le and à le les où la du experience. commencé dans

Studies housing. le

sous Ie titre: britannique innovations pour lents.

Polarisation French a

Gouvernement comme progrès en

quelques-unes 6. Mais, les social, sont française

décrites transformer

c'est habituellement Au

le cas quand moment la en

efforts

institutions, traduction logement reste

l'impression, qui est décrite

structure

Grande-Bretagne

comme

France, à

essentiellement les

par les auteurs. de nature L'analyse la validité

Parallèlement, modifier qu'elles et la thèse

il n'y a pas eu de changement conclusions centrale en 1988. des études statistiques. donc du livre conservent

avaient

PREFACE

L'excellent Grande-Bretagne connaisseur témoignent s'étonnera comparaison difficile son rapport L'ouvrage d'informer social tendance comme tendance, pauvreté l'intérieur A. Murie par du sur pas

spécialiste qu'est avisé qu'il du ait quelques Peter

des

questions Willmott en avec qui se France récentes. Allan concerne

urbaines double comme On Murie, un

en d'un en ne une aspect

logement recherches entrepris,

franco-britannique de l'entreprise d'abord au secteur social aussi avec la pauvreté, répond la tendance logement Il veut celle-là rapport

et contesté

publique à la

de logement: préoccupation du logement c'est-à-dire la une sur la pauvreté seconde la à et

et avec la paupérisation. à la polarisation privé, à consacrer social: sont informer qui

stigmate. interne dans du

au secteur secteurs public.

concentrer ces

certains logement

sous-privilégiés questions adoptées dans P. Willmott

Examinant du logement, mesures pas

sous le rapport pour combattre efficaces, proche Murie modèles avenir.

de la politique que les

constatent et qu'elles

jusqu'ici davantage

ces deux tendances ne le seront

ne se sont pas révélées un

La perspective de de montrer

comparative que, dans avec

permet des

à P. Willmott différences des dans défauts,

et A. les les

gestion,

la correction

8 systèmes semble une dans très progrès plus économique société des lui-même Bretagne d'ascension pauvres Les efforts efforts voudraient améliorations croissant offices plus il d'HLM est des l'entreprise anglais être un riche. que dans peu logements et français se heurtent de fond de social Les France de des qui côté. clarté Le la va-t-il traduire le standing les ailleurs, social pauvres, plus de logement, les mauvais et fait de par précision négatifs est que les de ces les coût ces aspects situation toutes un plus tout aussi à ce notre qui nous dans en entrés Grandepanicipé et le des

paradoxe Car

système

et social:

le logement le logement sociaux aux en d'homogénéité. 1945-1970 mouvements Fabriquant et social ceux-là avec logement. en se

des plus

pauvres

ne contient habitants et en

la période sociales.

ont en effet

inégalement économique

mobilité riches, bien

fabrique

et ce sont exposent de

se trouvent

engagés

dans la polarisation, auteurs

du mauvais

des deux pays pour corriger publique aggravent corriger. qui tentent plus difficile l'aide du logement; quelquefois Ainsi peuvent

qu'ils

plus les councils, d'améliorer d'y loger Par publiques la charge financière

les sociétés et les de leur parc et donc sinon en augmente

de logements, augmentant la gestion on tend (c'est-à-dire l'insolvabilité) logement La social

de l'Etat. entreprises

on améliore et plus clients de du une

à expulser

du logement

en fait les gens et donc plus des

insolvables on accentue ne laisse

ou à la limite la polarisation pas prévoir

que les auteurs auteurs

nous décrivent. mais ce sont les faits

conclusion

amélioration

dans un délai prévisible

9

obstinés des

qui nous ou

renvoient leur

toujours

au paradoxe sont plus ou

qui,

au

XIXe siècle, était déjà celui des poor laws. L'enfermement pauvres dans ségrégation moins de et aux inscrits manière classes forces ou les programmes une dans et d'assistance entité et les tentatives, pauvres

pour créer au milieu raccourcie) moyennes sociales

de la société le même

(pour dire les choses rassemblant habitat, qu'on nomme se heurtent

économiques

ségrégation

polarisation. Ce que P. Willmott et A. Murie pensent, c'est qu'il n'y a à ce problème: ouvrage pour la que et ce n'est pas le d'y constater française et élargie la de au à

pas de solution centralisée moins l'Office née la du piquant qu'ils Public besoin de cet préférence marquent

solution

d'Aménagement d'une gestion

et de Construction décentralisée

(OPAC),

sein du système centralisation. Venant vraiment.

des HLM, comme tentative le compliment

de correction nous comble,

d'Outre-Manche,

Henri RAYMOND

INTRODUCTION

1

Le logement cours nombre raisonnables. revenus catégories été son de ses cent de Il

social logements a

a bien servi la Grande-Bretagne d'existence. acceptables le lien de n'ont des logement dans Il a offert à entre telle pas des pauvreté sorte que

au

années

un grand loyers des les

desserré du défavorisées

et pauvreté sociales

nécessairement surpeuplés couronne a changé. de plus ont en dans du Le en dû

condamnées temps Dans un

à vivre merveilleux

logements dans la

sans eau chaude, sans salle de bains et sans wc. Il a été en joyau secteur logement plus social, La public. la dernière social les plus dans décennie, le tableau son ensemble et les en ont train est devenu

l'apanage

des gens pauvres pauvres est qu'ils

et à l'intérieur plus de désavantagés se couper qui vivent et une

du secteur

vivre de plus en plus dans les bâtiments Grande-Bretagne une décents nations: logements parc. Ce processus importance de partage parce est appelé que majorité à vivre d'habitants achetés dans ce qu'il

les plus dégradés. deux des qui

minorité

est condamnée

y a de pire

dans le Son des

"polarisation". habitent

est grande

les pauvres

1.

Traduction:

Nicole Haumont

12

ensembles insécurisés sentent gens malaise logement seulement municipaux, défectueuse Dans social dernières réponses. Ce municipal

de logements qu'ils sont

qui sont si décrépis, en dessous par des normes les autres

vandalisés

et

acceptables. là se des d'un du et pas manière comme

Il est important, inférieurs. plus

aussi, parce que les gens qui vivent considérés qui Mais la polarisation est le symptôme l'ensemble de chacun, par la

abandonnés,

général

concerne Les choix limités est financé à bas revenus

en Grande-Bretagne. ceux des locataires sont dont ce texte, 1945 décennies. actuellement le logement nous et nous porte plus

des logements

et organisé. du logement dans éléments le les de les problèmes

analysons avoir

l'évolution montré quelques sur

depuis

particulièrement

Après

qui se sont posés, travail mais ne

proposerons pas

seulement

logement

plus large sur le logement locatif social. Dans ce cas, If social If signifie à but non lucratif. Et bien qu'il y ait des logements construits pour la

d'une

façon

vente avec des subventions
nous utiliserons L'expérience façon très problèmes perspective qu'une près est nécessaire à la culturel. le terme social logement mais est du désigner le logement différente identiques, internationale. qu'elle

ou dans un but non-lucratif,
"logement français, à de la puisse être social" organisé beaucoup fournir valable, pour de de une Pour il et locatif. social à confronté même Pourquoi

raccourci

France?

comparaison même

internationale concerne étape

des sociétés nombre

qui sont à peu économique de pays auraient

de développement un grand

Sur ces bases,

13

été évidemment Grande-Bretagne,

qualifiés pour une comparaison avec la la France entre autres. Mais la France

est aussi un de nos plus proches voisins, un partenaire de la Communauté Européenne avec un,e population d'une taille similaire et, en même temps, elle est culturellement différente de la Grande-Bretagne et a une expérience plus récente du passage d'une société rurale à une économie industrielle avancée.
Il ya nous qu'en social avons aussi choisi trois raisons particulières La première reconnue, un pour plus lesquelles là du largement majeur la France. sociale est que c'est

où la polarisation logement

a été comme

Grande-Bretagne, français, avec social nous et

problème

social. La seconde est que le système qui fonctionne indépendants, les dispositifs à travers présente les plus un

du logement nombre du contraste est que société d'une

un grand

d'organismes intéressant logement l'un de française recherche

fréquents de la partir

en Grande-Bretagne. avait déjà une du logement (1).

La troisième

connaissance français à

précédente

Les

secteurs
Actuellement,

de

l'habitat
en la

anglais
le part du ou à peu travaillistes de logement rapide et plus récemment dans logement logement près, les ont social, les ces

Grande-Bretagne, plus grande décade, et formes croissance

municipal social mais

représente dans incité

la dernière conservateurs à d'autres leur

gouvernements fortement comme coopératives.

les associations Malgré

de logements

14

dernières beaucoup nous (encore semblable associations ménages logements cependant, Jusqu'à à être services but social fin non

années, influencé que à de la celle de

ces

associations les en

de logements dans de le la En

n'ont temps soit 1984, 2%

pas que très les des des dans

comparaisons discutant de logement et ce du leur

avons

esquissées structure du logements

polarisation

population social). 7% des seulement concerne logement comme types la suite. d'examiner

hébergeaient qui

Grande-Bretagne sociaux. En devons parler

ménages social

l'avenir, de savoir le passé, par les à

nous

un sens plus large: quand construit, municipaux lucratif

on peut se poser la question continuera, et géré autres dans possédé principalement

ce secteur

et quels

d'organismes le logement Depuis total que

pourraient plus les la

prendre large

II est nécessaire, dans le contexte dans tandis d'I/7ème. occupés tous que Durant de la Seconde

évidemment, Guerre mondiale, statuts la même de leurs si l'on

du logement. le nombre n'a augmenté d'occupation période, l'équilibre les précis

la des de les

logements doublé, moins

a presque

population

il y a eu un entre logements du statut des d'un qu'il plus selon

renversement logements municipaux d'occupation ménages ménage Bretagne: sociaux comparaison dans

dramatique par et le locatif changent

propriétaires, décrit la

privé. Les chiffres

distribution aussi

ou des logements: un logement.

il y a quelquefois Ils changent

s'agit de l'Angleterre il y a que

et du Pays de Galles ou de la Grandeproportionnellement avons faite était plus de logements entre la et au Pays de Galles. La possible

en Ecosse qu'en Angleterre nous

15

France encore géré Northern

et non

la pas

Grande-Bretagne; avec par les Housing des du services

l'Irlande logement social (Bureau en par municipaux

du en

Nord par

est le

différente Ireland l'ensemble depuis

location

mais

Executive ménages occupés logements élevée qui locataires parce

du Logement la a deux est du les (la 10%

de l'Irlande Pour proportion augmenté tiers. tombée logement trois proportion et a La

du Nord). Grande-Bretagne, leurs propriétaires à presque en location dans guerre atteint de logements proportion municipal des des s'est

1945 de moins à moins

d'un tiers privés

de la moitié premières

de un sur dix. La part régulièrement ont suivi qui que et avait les la

décennies ménages chuté quasiment ont

juste avant la guerre sera d'un tiers à la fin des années 70) récemment ont existants que faire sur constructions que les aux locataires municipales logements en place. Quels puissent sceptiques aux point privée, retrouve leurs l'avenir autres vraisemblable soient pour que les manières des les les efforts la que les gouvernements privée, par et, de il est resteront rapport notre un réactiver perspectives de placer logements de chance des location cessé parce

été souvent

vendus

propriétaires à long leur

potentiels terme, argent, vers

de vue, il de y

à moins a peu

que le gouvernement sociaux que ce

n'organise dernier

transfert

important

la location secteur par dans la

l'importance. du nombre pourrait actions être logements occupés mais limitée ou amplifiée

L'augmentation propriétaires par les

gouvernementales

16 tendance moins élevés Zélandeles taux générale à la hausse devrait par leurs l'Australie se maintenir au où sont que le question social qu'il à la le des à la pas et nous seront part que prendra

pour un temps. de logements suggère -tels

L'expérience occupés

des pays développés propriétaires

que les Etats-Unis, cependant

et la Nouvelle-

qu'il y a peu de chance 70 % (2). exactes, l'avenir logements, La la quelles la propriété à fin forme une du double logement la comparée seconde, que dispositions de répondre

taux le plus élevé dépasse Si ces apparaît en occupera propriété avons secteur prises logements demande acheter déjà pour en suppositions ce qui le La parc

sont

concerne de

Grande-Bretagne. dans et

première privée.

concerne

à la location effleurée, c'est-à-dire non

concerne

social, à but

la construction,

et la gestion

lucratif

de ceux qui ne peuvent leur logement? de logements conséquences de financement on vient qu'en ainsi une

pas ou ne souhaitent question dans

La seconde disponibles sur

a un rapport social et par cette est

avec la première les types auront Tout le des

dans la mesure où les types de location le secteur l'importance des tessources du logement ce qui

de ce secteur. disponibles mis en place caractérise social objectif

cela dépendra, gouvernement. Comme

toutefois,

du contexte

de le dire, Grande-Bretagne. perspective

analyse aussi d'acquérir

est qu'elle bien

porte

sur le logement plus

en France

Notre large.

17

Les

deux

systèmes
français est du logement anglais. par les pourvoyeurs incluant le logement social est à bien des social les en municipaux, villes A est à des entre sur les et jouent de 35 000 qui zones ou au

Le système égards les différent autres Grande-Bretagne nouvelles l'opposé, construit Loyer Avant associations de les deux différences régional La communes, sont rurales; boroughs nombre exécutif aux counties est le commissaire gouvernement régions, des pouvoirs dans et les presque et géré Modéré). de

du système dominé

Le logement services étant social HLM plus services les sont en

principaux tout par Ces plus structure

associations,

les coopératives. France proches (Habitations municipaux.

les organismes organismes que précisément du parce français. constituée autant des des

logement

décrire systèmes, de

différences local

il est nécessaire

d'en dire plus que ces niveaux de de communes, près et des municipalités,

gouvernement

les deux pays est de de

un rôle dans le logement France et qui elles départements

régions. la

Il y a à peu villes

représentent correspondent

responsables en

gestion

à peu près Les près que la qui nommé de

aux districts dépa~tements, leur

Grande-Bretagne.

de 95 pour l'hexagone, à la différence préfet la (ou et qui par de central définis,

sont à peu près équivalents responsable le le 21 ont à la depuis est de décentralisation représente par lui. Les

République)

chacune

recouvrant

2 à 7 départements, contribuer

exemple

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.