//img.uscri.be/pth/f56e4b042db86a8ee82b6f6989e82dc3236bc301
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 17,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Atom Egoyan et la diaspora arménienne

De
240 pages
Eclectique, fragmentaire et multi/intermédiaire, la production filmique d'Atom Egoyan incarne l'esprit diasporique par excellence. Cet ouvrage propose d'examiner la culture survivante, en l'occurrence arménienne post-génocidaire, à travers sa transmission discontinue que donne à voir Egoyan. L'auteure se limite à l'analyse de quatre longs-métrages (Next of Kin, Family viewing, Calendar et Ararat) dans lesquels on retrouve les diverses représentations des identités de la diaspora arménienne, mais toujours dans un Canada multi/interculturel.
Voir plus Voir moins

Nellie Hogikyan

Atom Egoyan
et la diaspora arménienne
Génocide, identités, déplacements, survivances

L O G I Q U E S S O C I A L E S

Atom Egoyan Èt la iaspora arméniÈnnÈ
GénociÈ, iÈntités, éplacÈmÈnts,survivancÈs

Logiques sociales
Collection dirigéeparBrunoPéquignot

En réunissantÈschÈrchÈurs, ÈspraticiÈnsÈtÈsÈssayistÈs, mêmÈsi
la ominantÈrÈstÈunivÈrsitairÈ, la collÈction « LogiquÈsSocialÈs»
ÈntÈn favorisÈrlÈsliÈnsÈntrÈ larÈchÈrchÈ non finaliséÈ Ètl'action
socialÈ.
En laissant toutÈ libÈrtéthéoriquÈ auxautÈurs, ÈllÈ chÈrchÈ à
promouvoirlÈs rÈchÈrchÈsqui partÈnt'untÈrrain, 'unÈ ÈnquêtÈ ou
'unÈ ÈxpériÈncÈ qui augmÈntÈntla connaissancÈ ÈmpiriquÈ Ès
phénomènÈs sociauxouqui proposÈnt unÈ innovation méthoologiquÈ
ou théoriquÈ,voirÈunÈréévaluation È méthoÈsouÈsystèmÈs
concÈptuÈlsclassiquÈs.

Dernières parutions

BéatricÈ JEANNOT-FOURCAUD, AntoinÈ DELCROIX, MariÈ-PaulÈ
POGGI (ir.),Contextes, effetsde contextesetdidactique des langues,
2014.
Yannick BRUN-PICARD,Plus loin quele développementdurable :la
durabilité,2014.
JÈan-MichÈl LE BOT,Elémentsd’écologiehumaine,2014.
ClauÈ GIRAUD,Qu’est-cequi fait société?,2014.
NicolÈ ROELENS,Manifestepour la décolonisationdel’humanité
femelle.Tome4:pousséesd’émancipationet violencescolonisatrices,
2014.
Khosro MALEKI,Introductionàlasociologie du mécontentement
social,2014.
JÈan PENEFF,Howard S.Becker.Sociologue et musiciendans l’école
de Chicago,2014.
JÈan-MichÈl BESSETTE, Êtresocio-anthropologue aujourd’hui ?,
2014.
AlÈxanrÈ DAFFLON, Il fautbien quejeunessesefasse ! Ethnographie
d’unesociété dejeunesse campagnarde,2014.
JÈan PENEFF,Howard S.Becker.Sociologue et musiciendans l’école
de Chicago,2014.
DominiquÈ MARTIN,Relationsdetravailetchangement social,2014.
ThomasPIERRE,L’actionen force et les forcesenaction.Sociologie
pragmatique des forces,2014.
JÈan FERRETTE (ir.),Souffrances hiérarchiquesau travail.
L’exemple du secteur public,2014.

NÈlliÈ Hogikyan

ATOMEGOYAN ET LA DIASPORA ARMÉNIENNE
GénociÈ, iÈntités, éplacÈmÈnts,survivancÈs

*

© L’Harmattan, 2015
5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris

http://www.harmattan.fr
iffusion.harmattan@wanaoo.fr
harmattan1@wanaoo.fr

ISBN : 978-2-343-05113-0
EAN : 9782343051130

À a mémoîre de mon père et aux membres
de sa famîe dîspersés aux quatre coîns du monde.

Remercîements

Je tIens à remercIer tout d’abordLïvïa Monnet, dïrectrïce de
matèse de doctorat surAtom Egoyan eta dïaspora arménïenne,
pour sa générosïté,son ouverture et sonsoutïen contïnu. Je
remercïe aussï, Janïne Atounïan, Héène Pïraïan, Auréïa
Kïmkïewïcz, Arpï Hamaïan, Sïma Apraamïan, Marïe-Aude
Baronïan, Watraude Gudrïan, Samuel TorelloetMïce
Peterson pour’ïntérêtqu’ïsportentà mes travauxaïnsï que
poureursdïfférentescontrïbutïonsaudéveoppementde cet
ouvrage.

Avant-propos

Lasurvïvance d’une cuture ne peut setrouverque dans
1
une autre cuture .
Écectïque, fragmentaïre, etmutï/ïntermédïae, a productïon
artïstïque d’Atom Egoyan ïncarne ’esprïtdïasporïque
parexceence. Magré cette dïspersïonsymptomatïque de a
cuturesurvïvante, oupeut-être grâce à ee, etravaï d’Egoyan maïntïent
une contïnuïté et une coérence percutantes. En eet, parmïson
œuvre cïnématograpïque, nouspouvonsïdentïîer un
genrespécïîque aucïnéaste, ceuï dupost-exï, mettantenscène es
structuresémotïvesde a dïssocïatïon queseues’ïtératïon eta
mêmeté desesacteursetactrïcespourront transmettre. Lesaects
dumanque etde a perte danse monde d’Egoyan produïsent
deseets structurants. Ce paradoxe de ’ïtératïon desmêmes
personnagesdïasporïquesd’une part, etdesïstoïresd’absence
d’autre part, estaucœurdesprobématïquescèresaucïnéma
égoyanesque.
Cetouvrages’ïnspïre prïncïpaementde matèse de doctorat
que j’aïrédïgée à ’eure desébatsetdesdébats sure
mutïcuturaïsme et’ïntercuturaïsme danse contexte de ’ïmmïgratïon
canadïenne. Danscettetèse ïntïtuéeL’îmagînaîre post-exîîque
d’Atom Egoyan : Dîssocîatîon et transmîssîon sur quatre génératîons
de a dîaspora arménîenneet soutenue à ’Unïversïté de Montréa

1 Janïne Atounïan,L’întraduîsîbe. Deuî, mémoîre, transmîssîon[…],2005.

en2007, je mesuIsLImItée à L’anaLyse desquatre Longs-métrages
dansLesqueLsLe cInéaste iLme,
ouvertementetparfoIsmoInsouvertement, LesdIverses représentatIonsdesIdentItésde La
dIaspora arménIenne, maIs toujoursdans unCanada
muLtï/ïntercuLtureL. IL s’agït deNext of Kîn(1984),Famîy Vîewîng(1987),
Caendar(1993) etArarat(2002). M’appuyant pour L’essentïeL sur
La rélexïon de L’essayïste françaïse d’orïgïne arménïenneJanIne
Atounïan au sujetde a dïaspora arménïenne post-génocïdaïre,
je me propose aorsd’examïnera cuturesurvïvante arménïenne
àtravers satransmïssïon dïscontïnue que donne àvoïrEgoyan.
Aïnsï, j’aïmeraïsdémontrercommentEgoyan apporte à ’écran es
réaïtésd’une ybrïdïté ïndïspensabe ou, dansesmotsde Janïne
Atounïan, d’un « métïssage nécessaïre » à partïrduque
pourrontêtretransmïses restesdesa cuture d’orïgïne. Etînaement,
j’aïmeraïsavancerque espersonnagesd’Egoyan exprïment un
attacementnon pasàun paysperdu, maïsà a famïe dïsparue.

La présente étude, para force deson ïnsertïon danse
contexte psyco-socïo-ïstorïque duCanada etde a dïaspora
–c’est-à-dïre, dansereste dumonde–, n’a cessé des’ouvrïraux
réaïtésquï ’entourentmaïsaussï, cette étude,sï ancrée danserée,
n’a arrêté dese dépaceraunïveaud’un ïmagïnaïre quï puïsse a
contenïr. Un contextereste ouvert, dïtDerrïda. Audébutde mes
recerces sure cïnéma d’Atom Egoyan, mon corpusuï-même
aïssaïtentendreune ouverture quantauxquestïonsde ’ïdentïté
etde ’appartenance. Avec es troïspremïersîmsqu’Egoyan a
réaïsés suresquestïonsde ’ïdentïté au sujetde a dïaspora
arménïenne (Next of Kîn1984,Famîy Vîewîng1987etCaendar1993),
j’étaïspartïe pour unetèseunïatérae, carces troïsîms, entant
qu’ensembe, présentaïent une dïssocïatïon quasïtotae d’une
ïstoïre quï constïtuetoutde mêmesespersonnages. Cette ïstoïre
avaïtduma àse îmer, ouàs’ïntégrerdans’expérïencevécue des
protagonïstesdïasporïquesdansasocïété canadïenne desannées
quatre-vïngtetquatre-vïngt-dïx.



La parutïontardïve – presque dïxansaprèsCaendaret vïngt
ansaprèsNext of Kîn–duong-métrageAraraten2002m’a ïncïtée
à boucermon corpusavecune nouveevïsïon découverte cez
Egoyan, cee de atransmïssïon
pardïversesmanïfestatïonsartïstïquesde ’Hïstoïre jusqu’aorsoccutée,soït’ïstoïre dugénocïde
desArménïensde 1915 etesconséquencesdeson dénïsures
nouveesgénératïonspost-génocïdaïres.

Aïnsï, mon études’ïnsère en peïn questïonnement sura
productïon cuturee de ’exï etde a dïaspora danse contexte de
’ïmmïgratïon canadïenne à portesouvertes.
Cesontmesanaysesdes textesdesdïérentesgénératïonsde a dïaspora
arménïenne, aïnsï que des récïtsd’autresartïstescanadïensïssusde
dïversescommunautéscutureescontemporaïnesd’Egoyan quï
m’ontamenée à étabïr une dïstïnctïon entre ’expérïence exïïque
etcee que j’aï nommée post-exïïque. La questïon
desdïérencesgénératïonneesétaït, à monsens, a cé, e facteurmajeur
pourdétermïnerevécudesmembresdesfamïesdïasporïques
euégard à eurappartenance à a cuture ouaupaysd’orïgïne.
I m’étaïtévïdentque a deuxïème ou troïsïème génératïon d’une
dïaspora, née etéevée danse paysd’accueï etérïtïère d’un exï
oud’une catastrope coectïve,setenaïtnécessaïrementàune
dïstance ïmportantetouten étantantée parce passé partïcuïer,
dïstance quesouventesparentsexïésne pouvaïentétabïrentant
queréfugïésouïmmïgrants, maïs surtoutentantquesurvïvants
d’un génocïde.

Cesontmesïnterrogatïons sur’expérïence et sura
probématïque dupost-exï quïrejoïgnaïentceesducïnéaste Atom
Egoyan àtraversesjeunespersonnagesqu’ï a mïsenvedette
etquï ontmotïvé mon coïxde ce corpus spécïîque desquatre
ongs-métrages réaïsés sur une pérïode devïngtansetponctuant
une œuvre artïstïque écectïque maïson ne peutpuscoérente
dans son ïntérêtauxaectsde ’absence etde a perte d’une part,
etde atransmïssïon etde ’arcïvage d’autre part.



Dans Le premIer chapItre, en guIse d’IntroductIon, j’aI sItué
L’œuvre d’Egoyan dansLesdïscoursde La dïaspora arménïenne
aïnsï que dansLesdïscourspostnatïonaLïstesetpostethnïquesdes
annéesquatre-vïngtetquatre-vïngt-dïxen généraL. Dans un
premïer temps, je mesuïs référée aux travauxdesdeuxhïstorïens
canadïensd’orïgïne arménïenne, IsabeL KaprïeLïan-ChurchïLL et
Razmïk Panossïan aïnsï qu’aux travauxdes théorïcïenneset
théorïcïensfrançaïsentre autres, L’essayïste et traductrïce desŒuvres
compètesde FreudJanIneAtounïan, e pïosope
etarménoogue Marc Nïcanïan, ’antropoogue Martïne Hovanessïan et
a psycanayste Héène Pïraïan. À partïrde cetensembe
detravauxquï émanentde dïversesdïscïpïnes, ï étaïtpossïbe derendre
compte despénomènesde dïstancïatïon, de dïssocïatïon etde
(non)-transmïssïon abordésdansesîmsdïasporïquesd’Egoyan.
Dans un premïer temps, j’aïretenu, auxînsde mon étude, que a
dïaspora arménïenne a commeracïnes«un eondrementbruta
2
des références» dupaysd’orïgïne. Dans un deuxïèmetemps, et
de ce faïtmême, que a dïaspora arménïenne constïtueune «
a3
térïtéradïcae quï n’émane pasde dépacementsnormaïsés».
Icï, ’exï et’ïmmïgratïon concernent un déracïnement tota de
réfugïés, de déportés, derescapésquïsontpoura pupartdes
orpeïns. La condïtïon de cette premïère ïmmïgratïon ïssue du
génocïde de 1915 étaïtdonc « ïrratïonnee [...] carees’adjoïnte
sentïmentd’une dépossessïontotae, ne cadre pasavec es
scémascassïquesdesmouvementsmïgratoïres, àsavoïreurmobïïté
4
ésïtante entreunesocïété d’orïgïne et un paysd’accueï ».
Dans un même ordre d’ïdées, Martïne Hovanessïan note que
’extérïorïté desArménïensde France des réaïtésmïgratoïres
domïnantesfaïsaïtensorte qu’ïyavaït une absence d’ïntérêt
socïoogïque pouresArménïensà cette époque (1920-1960’s).

2

3
4

2

Janïne Atounïan,« Ouvrez-moî seuement es cemîns d’Arménîe »[…],
p.226.
Martïne Hovanessïan,Le îen communautaîre[…], p. 42.
Martïne Hovanessïan,Le îen communautaîre[…], p. 42.

Cette même non-reconnaïssance oucette excLusïon du texte
cuLtureL domïnant s’appLïque aussï dansLe casdesArménïensdu
Canada avantareconnaïssance oicïee dugénocïde arménïen
pare gouvernementde Stepen Harperen2004. Aïnsï, Egoyan
dïtdans une entrevue en 1987:
One ofte advantagesofworkïngwïtte Armenïan
anguage or te Armenïan cuture ïs tatïtïs, formost
peope, not sometïngtatcan be easïyïdentïîed, and
tataowsmete uxuryof beïng abetotreatïtamost
5
on a metaporïca eve .
D’oùa portéeunïversee de ascénarïsatïon etasïgnïîcatïon
de ’ïstoïre dugénocïde etde ’ïmmïgratïon. En eet,
espremïersongs-métragesd’Atom Egoyansesïtuentdans un cadre
postmodernïste oùperte, aïénatïon, etdïssocïatïon fontpartïe
d’une condïtïon généraïsée. LespersonnagesdeSpeakîng Parts
(1989), parexempe,sontdéconnectésdupassé,voïre de
aréaïté, aseueréaïté possïbe étantcee qu’ïsconstruïsentpar
etàtravers’ïmage. Très tôtdans son œuvre, Egoyan crée des
personnagesquï cercentàtrouver une connexïon queconque
avec eurpassé – ce quïse faïtàtraversesdïverses représentatïons
médïaes(vïdéo,super-8, mïse en abyme, etc.). Paradoxaement,
ces représentatïonsontpourfonctïon d’accentuer’aïénatïon et
a dïssocïatïon. Le passé n’exïste qu’entantquereprésentatïon;
ï ne peutîgurerdansavïe
despersonnagesquesousformeséparée, encryptée, cacée. Dans un capïtre ïntïtué « Lesouvenïr
desmorceauxépars», Jacïnto Lageïra ïnsïstesure mouvement
mécanïque de ’ïmage dansesquatre premïersongs-métrages
d’Egoyan. I maïntïentque ’ïmage cezEgoyan a comme
fonctïon de îxeres souvenïrsdespersonnages: « ïsparentpeu…
6
commes’ïs vouaïentes refouerLe ca… » sextrême quï ïncarne
cesïence est représenté para îgure de a grand-mère muette de

5
6

Atom Egoyan, « he Aïenated Aectïonsof Atom Egoyan » […], p. 14-19.
Jacïnto Lageïra, « Lesouvenïrdesmorceauxépars» […], p.33.



Famîy Vîewîng: eLLe ne peut pLus parLer, eLLe ne transmet aucun
savoIr, aucune paroLe.Nous sommesïcï face àune désïncarnatïon
de L’expérïence Langagïère;queLque chose n’estpasparLé, n’estpas
dït, manque àse faïre formuLer.
ParaïLLeurs, L’absence de îguratïon d’un paysd’orïgïne dans
Lesdïxpremïèresannéesde La carrïère d’Egoyan (ïL estquestïon
de L’eacementd’un paysauqueL ïL estïmpossïbLe deretourneret
quï estïmpossïbLe à ïmagïnerentantque pays– L’Arménïe
dugénocïde n’exïste pus) est symboïque de a coupure d’avecun passé
assocïé auxmytesfondateursperpétuéspar’État. De pus, e
tèmerécurrentde ’absence de membresde famïe (manquants
ouà jamaïsdïsparus) pare de cette perte généraïsée
etpersïstante, quïsereproduïtet serépète dansareconstructïon de
’ïdentïté despersonnageségoyanesquespostmodernes.
Cesquestïonsd’absence etde déconnexïon aunïveaude
’ïdentïté dïasporïque arménïenne ïnterpeaïentmes rélexïonsde près:
Après tout, dans un Canada en peïne poïtïque mutïcuturee,
comment se faït-ï qu’une ïdentïté cuturee, en ’occurrence
arménïenne, n’arrïvaïtpasàse nommerouàs’ïntégrer? Eten même
temps, commesï pourjustïîercette coupure d’avecson passé
etnïque, e cïnéaste uï-mêmesupprïme esuixe arménïen-yande
son nom de famïe pouren produïreuneversïon angaïse,soïtEgo
auïeude Egoyan, comme nom pour sa compagnïe de productïon
Ego Fîm Arts. C’esta probématïque de a contradïctïon etde a
compexïté autourde cette ïdentïté quï constïtuaïtma prïncïpae
ïnterrogatïon : dansesannéesquatre-vïngt, dans un paysquï a
comme poïtïque oicïee a préservatïon de a cuture d’orïgïne,
’ïdentïté etnïque pouvaït se prêterà ’eacementpar’autorïté
médïatïque, ïncarné pare père WASP, comme nousdonne àvoïr
e deuxïème îm que j’aï anaysé ïcï,soïtFamîy Vîewîng.
Dans un autreregïstre, ma curïosïté avaïtaussï été pïquée par
unesorte d’excusïon du texte prïncïpa, de mïsesous sïence
formee oupus spécïîquement, d’une mïse en marge de ’ïstoïre
arménïenne dansa ïttérature crïtïquesuresdeuxpremïersîms



mentIonnés. JonathanRomney renvoyaïtparexempLe en note de
basde page Le faïtarménïen, perpétuantLasubordïnatïon etLa
7
dïssocïatïon mïsesenscène parLe cïnéaste .
ParaïLLeurs, Le manque de (re/-)connaïssance de L’ïdentïté
dïasporïque arménïenne posaïtqueLquesprobLèmesfondamentaux,
comme Lorsque L’un despremïerscrïtïques,TïmotySary(1995)
dans son artïce « Vïdeo AsAccessïbe Artïfactand Artïîcïa
Access: he EaryFïmsof Atom Egoyan », écrïtfaussement
que a famïe dansNext of Kînvïentd’Arménïe (ï fautentendre
Arménïe ex-sovïétïque commeseue Arménïe possïbe). Cecï
présupposeune contïnuïté étatïque, ïstorïque etcuturee à oùï
n’yen a poïntpoura dïaspora. De pus, dansce îm, e peude
faïtsïstorïquesque e pèrereate auîs-substïtut seréfèrentà
’ïstoïre de ’Égypte desannées soïxante – evérïtabe paysnata
desparentsd’Egoyan etoùï estné uï-même – etne peuvent se
référerà ’ïstoïre poïtïque de ’Arménïe.
Cesdétaïs sontïmportantsdansesensoùïs sontconstïtutïfs
de ’ïdentïté dïasporïque arménïenne maïsaussï dansa mesure
oùïsagïssent sura constructïon desïdentïtésetdes reatïons
ïntercutureesauCanada. Évïdemment, a questïon n’estpasde
mettre enspectace esdïérencesd’abïtsetde danse comme
ereprocentescrïtïquesde a poïtïque dumutïcuturaïsme.
D’aïeurs, dans unsketc ïntïtuéEn passantetquï faïtpartïe
8
d’un îm àsïxépïsodes suravïe de Montréa ,
Egoyansatïrïse ’aicage eta performatïvïté desïdentïtéscutureeset
metenscène esïmpïsme eta patïtude des
sïgnesetdesétïquettes. L’ïmportant, mesembe-t-ï, etje pense que esîms
d’Egoyanvoudraïente mettre en avant, c’esta
prérogatïvesuïvante : Sï nousdevons vïvre ensembe dans un Canada mutï- et
ïntercuture, nousdevonspar respectetpara force descoses
nousconnatre nous-mêmesaussï bïen que connatre esautres.

7
8

Jonatan Romney,Atom Egoyan. Word Dîrector Serîes[…], p. 192, note n°4.
DansMontréa vu par–sîx varîatîons sur un tème[…].



Connatre notre hïstoïre etconnatre L’hïstoïre de chacun,voïLà
La condïtïonvers une cïtoyennetéunïverseLLe.Letéorïcïen Homï
Baba a posé a questïonsousa menace du terrorïsme
auendemaïn du11septembre2001 : « Doyouknow woyourneïgbour
9
ïs? » (Connaïs-tu tonvoïsïn ?). Danse Canada d’aujourd’uï,
esïstoïresde cacun ne peuventpus resteren marge des textes
cuturespopuaïresoucanonïsés.
Aïnsï,Araratd’Egoyan (2002)vïentïnscrïre ’ïstoïre
dugénocïde arménïen jusqu’aorsoccutée et répareresconséquences
du sïence etdudénï de a partdesautorïtés responsabes. Dans
cette optïque,
esdeuxcapïtresconsacrésàAraratdanscetouvrage (capïtres5 et6) abordent troïs
tèmesprïncïpaux:structuresde a dïssocïatïon/mïse en abyme îmïque,trauma et
survïvance etenîn, ’acte poïtïque de ’ïnscrïptïon de ’ïstoïre de a
10
dïaspora arménïenne danse dïscoursoicïe canadïen .

9 Communïcatïon aucooqueMondîaîsatîon et postcoonîaîsme, Musée d’art
contemporaïn, Montréa, 5 octobre2001.
10Notonsque ce gestese faïtdéjà pressentïrdanse premïerîm anaysé
danscette étude,soïtNext of Kîn(1983), oùesparentsarménïenseteur
îerévotéesonten psycotérapïe, etetérapeute ïnvïte esparentsà
confrontere passé, à ’ïnscrïre danseurprésentcanadïen. Pourpenseravec
Homï Baba je dïraïsaors: « Connaïs-tu tesprocesparents? ».



CHAPITREI

Introductîon : Atom Egoyan.
Exîl, post-exîl et la dîaspora
arménîenne

Lespremïersongs-métragesd’Atom Egoyansesïtuentdans
un cadre postmodernïste oùperte, aïénatïon, etdïssocïatïon font
partïe d’une condïtïon généraïsée. LespersonnagesdeSpeakîng
Parts(1989), parexempe,sontdéconnectésdupassé,voïre de a
réaïté, aseueréaïté possïbe étantcee qu’ïsconstruïsentpar
etàtravers’ïmage. Egoyan asu utïïseresïmagespour
restaurer, maïsen mêmetempsdïstancïer,un ordresymboïque perduà
traversasystématïsatïon de a fragmentatïon etatecnïque de a
répétïtïon. Très tôtdans son œuvre, Egoyan crée despersonnages
quï cercentàtrouver une connexïon queconque avec
eurpassé – ce quïse faïtàtraversesdïverses représentatïonsmédïaes
(vïdéo,super-8, mïse en abyme, etc.). Paradoxaement, ces
représentatïonsontpourfonctïon d’accentuer’aïénatïon eta
dïssocïatïon. Le passé n’exïste qu’entantquereprésentatïon;ï ne peut
îgurerdansavïe despersonnagesquesousforme dïssocïée. Dans
Estétîque et scîzoprénîe, Cotïde Sïmond étïre ’anayse de cette
dïmensïon de a déconnexïon dupassé jusqu’à a
quaïîerdescïzoprénïe. Anaysante ong-métrageFamîy Vîewîng, ee
maïntïentque ce îm, mêmes’ï ne metpasenscène despersonnages



schIzophrènes, « IL engage, d’une manIère et d’une autre, un
pro1
cessus schIzophrénIque ».
L’absence de îguratïon d’un paysd’orïgïne
dansesdïxpremïèresannéesde a carrïère d’Egoyan (ï estquestïon d’un
eacementd’un paysauque ï estïmpossïbe deretourneretquï est
ïmpossïbe à ïmagïnerentantque pays– ’Arménïe dugénocïde
n’exïste pus) est symboïque de a coupure d’avecun passé assocïé
auxmytesfondateurs. De pus, etèmerécurrentde ’absence
de membresde famïe (manquantsouà jamaïsdïsparus) pare de
cette perte généraïsée etpersïstante, quïsereproduïtet se perpétue
dansareconstructïon de ’ïdentïté despersonnageségoyanesques
postmodernes.
Cependant, a productïon cïnématograpïque qu’entretïent
Egoyan paraèementà ce qu’on a déînï comme prïncïpaement
postmoderne essaïe de faïre du sens, de nommeretd’ïnscrïre ces
réaïtésquï antent son expressïon artïstïque postmoderne : a
perte, a dïssocïatïon, a fragmentatïon auront unesïgnïîcatïon
poïtïque etïstorïque ïmportante. Cetouvragesuïvra ’ïstoïre
et’évoutïon compexesde arélexïon d’Atom Egoyansurces
pénomènesïssusd’un exïradïca quï constïtuentetfaçonnent
’époque contemporaïne.

2
1.1. Le cadre théorîque : l’exîl au plurîel

La dïversïté descontextes socïo-cutures,
ïstorïquesetpoïtïquesà ’ère de a mondïaïsatïon aïnsï que a compexïté duSujet

1
2



Cotïde Sïmond,Estétîque et scîzoprénîe[…], p. 8.
Cettesectïon, égèrementmodïîée, est tïrée de ’ïntroductïon de
’antoogïeFemmes et exîs : formes et iguresque j’aï co-dïrïgée avec Domïnïque
Bourque. J’aïmeraïsexprïmermareconnaïssance enversma coègue et
co-édïtrïce deFemmes et exîspouresécangesquï ontcontrïbué à
enrïcïrarédactïon de cettesectïon. Jetïensaussï àremercïerMonsïeurDenïs
Dïon, e dïrecteurdesPressesde ’Unïversïté Lava oùestparuFemmes et
exîs : formes et igures, d’avoïraccepté areproductïon de cettesectïon danse
présentcadre.

contemporaIn nous IncItent à parLer de L’exIL au pLurIeL.IL estdonc
ïnévïtabLe de modïîerLescatégorïsatïonsetLesnomïnatïonsdes
dïérentesformesetdïérents vécusde L’exïL. Maïsavantde
passerauxnouveauxparadïgmesde L’exïL, ïL estïmportantde donner
un bref aperçudes théorïesproposéesdansLesétudes surL’exïL
en généraL.La premïère cassïîcatïon de ’exï estcee de Pau
Taborï quï dïstïngue caïrement’exïspatïa de ’exïtempore.
Dans son étude ïntïtuéehe Anatomy of Exîe(1972), Taborïsïtue
aux sïècespréïstorïques(autourde ’an deuxmïe
avantJésusCrïst) a premïère îgure exïïque documentée,soïtSïnue. Cet
exï est reaté autourde ’an2000A.C. dans un
papyruségyp3
tïen . Seon Taborï, ’exï poïtïque date, uï, de ’époque prïmïtïve
etconcerne ’expusïon des terresnataes. L’auteurpoursuït son
survo ïstorïque dupénomène en notantque a perceptïon de
’expérïence exïïque connatdes transformatïonsïmportantesà
traversesdïérentesépoques. La notïon de ’expusïon
duterrîtoîre d’orîgînecède progressïvementa pace àun décentrement
4
par rapportàunenatîon.
À a notïon de dïsocatïon géograpïque (éoïgnementdu
terrïtoïre etde ’État-Natïon),vïentdoncs’ajoutercee de dïsjonctïon
temporee. Anaysantesécrïtsde ’essayïste exïé d’orïgïne
poonaïse, Josef Wïttïn, Taborï avance que ’exïé est un Sujetprïvé de
sontemps, c’est-à-dïre du tempsquï poursuït une contïnuïté dans
5
e paysnata . I précïse que ceuï-cïvïten faïtdansdeux
temporaïtés sïmutanément: cee dupassé (etempsdupaysquïtté) et
6
cee duprésent(etempsdupaysd’accueï) .
Edward Saïd céèbre cettesïmutanéïté ïntrïnsèque de a
condïtïon exïïque qu’ï quaïîe de « contrapuntïque ». Dans son
essaïsémïna « Rélexïons sur’exï », etéorïcïen écrït:

3Pau Taborï,he Anatomy of Exîe: A Semantîc and Hîstorîca Study[…],
p. 43.
4Ibîd., p. 87 ;c’estmoï quïsouïgne.
5Ibîd., p.32.
6Idem., p.32.



La pupartdesgensontconscïence d’une cuture, d’un
envïronnement, d’un pays ;esexïésen connaïssent
aumoïnsdeux, etcetteréaïté es rend conscïentsqu’ï
7
exïste desdïmensïons sïmutanées.
Poursuïvant sarélexïon, Saïd airme que cette posïtïon duee
ïncïte àune «soïdarïtésensïbe » età a capacïté d’atténuere
de8
gré despréjugés. En cesens, ’exï peutorïr un espace ïbéré des
faussesattacesetouvrïr un nouve ïmagïnaïre de co-abïtatïon
descutures.
Pau Iïe, quantà uï, préfère étudïeres structuresïnternesde
’exï. Dans son ouvrageLîterature and Inner Exîe, ï maïntïent
que esïeuxgéograpïques sontd’une ïmportancesecondaïre :
If exïe manïfestsïtsown psycoogyand etïc, dotese
manïfestatïonsnecessarïy stem from
pysïcaseparatïon ony? Iwoud contendtatexïe ïsastate of mïnd
wose emotïonsandvaues respondtoseparatïon and
severance ascondïtïonsïntemseves. To ïve apartïs
to aderetovaues tatdo notpartake ïnte prevaïïng
vaues ;ewo perceïves tïsmora dïerence andwo
9
responds to ïtemotïonayïvesïn exïe .
PourIïe, ï n’ya donc pasde dïérences sïgnïîcatïvesentre
’exïévenud’aïeurset’exïé ïntérïeur, esdeuxpartageantes
mêmesïeuxpysïquesmaïs sesentantaïénéspareïement.
Mïcæ Seïde, quantà uï, proposeunetéorïsatïon de
’écrïture exïïque putôtque de ’expérïence concrète de ’exï oude
’exïstence matérïee à aqueerenvoïe evécuexïïque. Dans
Exîe and te Narratîve Imagînatîon(1986), Seïde examïne es

7

8
9

2

Edward W. Saïd, « Rélexïons sur’exï » […], p.256. Parupoura premïère
foïsen angue angaïse en 1984 dansarevue brïtannïque d’avant-garde,
Granta.
Idem., p.256.
Pau Iïe,Lîterature and Inner Exî: Autorîtarîan Spaîn, 1939-1975[…],
p.2.

représentatIons LIttéraIres de L’exIL et IdentIie un LIen «
nécessaIre » entre La condItIon exILIque et L’Instance créatrIce en matIère
de ictIon : «ExïLïc necessïtyderïvesfrom exïLïc anxïety[...]. Itïs
aLmostasïfthe ïmagïnatïonrequïres the ïmpedïmentsoftïme or
10
dïstanceto actïvate ït». Danscette perspectïve, La perte
dévastatrïce occasïonnée parLasïtuatïon exïLïque permetau sujetécrïvant
11
deseréïnventer, de devenïr un nouveL être .
Travaïant surdesœuvresexïïquesdesïttéraïres
sud-amérïcaïns, Sopïa A. McCennen (2004) ïnvestïgue, danshe
Dîaectîcs of Exîe, atéorïsatïon de a notïon de ’exï. Son étude
rend justïce auxdïversesconceptïonsdu terme « Exï », maïs
s’attacestrïctementauxécrïtsexïïques vacïantentre deuxpôes.
Is’agïtde ’expressïon, d’une part, d’une obsessïon poure pays
d’orïgïne etd’autre part, dudépassementde cette condïtïon
concrète d’exï géograpïque, donc ’ïntérïorïsatïon d’une
métapore exïïque quï permeta créatïon ïttéraïre ïbératrïce. Les
anaysesde McCennen cïrconscrïventcettevïsïon bïnaïre
etdémontrentcommenta productïon ïttéraïre exïïque esterésutat
detensïonsentretouteune gamme de contradïctïons: e pays
quïtté etetransnatïonaïsme, e passé ete présent, e désïrde
conservereta ïbératïon. L’auteure constate :
Readïng a numberoftextsfrom Spaïn and Latïn
Amerïca byexïedwrïters, I foundtat rater tan favor
onesïde of a bïnary, many textsactuaypresented bot
sïdesoftese dïaectïcsïn ïrresovabetensïon. [...] Iuse
tese cases to argue forateoryof exïewrïtïngtat
relects tesetensïonsandrefuses to overempasïze ony
12
one facetofte exïe’scompexcutura condïtïon .

10Mïcae Seïde,Exîe and te Narratîve Imagînatîon[…], p. 5;(« artïstïc
vïrtue of exïïc necessïty»).
11Ibîd., p.x-xïï.
12Sopïa A. McCennen,he Dîaectîcs of Exîe[…], p.2.

2

13
1.1.1. Les nouveaux paradîgmes de l’exîl
Les téorïcïensdudomaïne de a gobaïsatïonreconnaïssent
a doube aégeance du sujetexïé aïnsï que cee
desesdescendants,voïre,souvent,sesmutïpesappartenances. Arjun
Appaduraï note parexempe que de nosjours, a constructïon du
sensde ’appartenance au terrïtoïre estïée à d’autres terrïtoïres,
14
aïnsï qu’à d’autresmémoïrescuturees, dansa mesure où, de
pusen pus, esujeta des rapportspusoumoïnsïntïmesavec
desïstoïres, avec desgroupesumaïnsà dïstance. À a în du
vïngtïèmesïèce, a notïon de ’exï estétudïée dans un contexte de
puraïté,soïtdans un paysagesocïa d’ybrïdïté cuturee etde
métïssage. Une foïsgénéraïsée comme condïtïon « normaïsée »
de a mondïaïsatïon, ’exï devïentïndïssocïabe de a coabïtatïon
descutures. Danscette perspectïve, e paradïgme
exïïques’éargïtpourïncure desexpérïencespost-exïïquesetdïasporïques.
En pus, e camp desétudescuturees s’étend pourïncure es
productïonscïnématograpïquesetartïstïquesde ’exï etde a
dïaspora. Desouvrages tesqueHome, Exîe, Homeand : Fîm,
Medîa, and te Poîtîcs of Paceaïnsï queAn Accented Cînema :
Exîîc and Dîasporîc Fîmmakîngdumême auteur(Hamïd Naîcy
1999;2001) présententdesparadïgmesïdentïtaïresquï ïncuent,
maïsdépassentaussï esformesetes structuresde ’exï cassïque
qu’ontétudïéesprécédemmentes
téorïcïensdansesœuvresïttéraïres. Cerenouveaucuture que ’onrencontre dansa
ïttérature dïasporïque, danse cïnéma etdansesartsïntercutures
auCanada a ouvertavoïe à de nouveaux termesquï ontcomme
fonctïon de cerneretde nuancera perceptïon de ’exï.
Lesnotïonsassocïées tradïtïonneementà ’exï (terrïtoïre, natïon, pays)
cèdenta pace à desnotïonspurïeeset transnatïonaes, et’on
pare de ’exï danses termesdetransformatïonscutureesetde
transmïssïon ïntergénératïonnee.

13Voïra note2pusaut.
14 Arjun Appaduraï,Modernîty at Large : Cutura Dîmensîons of Gobaîzatîon
[…], p. 18.

22

1.1.2. Exîl, dîaspora, post-exîl

J’aI une obsessIon en ce quI concerne L’espace physIque.
15
MaIs comme Le passé, IL est pLus tangIbLe à dIstance .
16
Aïeurs, j’aï ïntroduïteterme de « post-exï » pournommer
etdïstïngueresexpérïencesde ’exï génératïonne. Dans un
capïtre ïntïtué « De a mytatïon à a mutatïon :structuresouvertes
de ’ïdentïté », j’aïvouufaïrevaoïrque :
[L]esexpérïences teïntéesde paradoxesetd’anxïété
cezesgénératïonsd’après-exï (toujourspar rapport
àun paysd’orïgïne)sembentannoncer une nouvee
ïstoïre de ’exï;désormaïs, ’on peutparerde «
postexï », c’est-à-dïre, orsqu’un ïndïvïdude a dïaspora, né
dans un paysautre que ceuï où sontnés sesparents,
vït unereatïon compexe avecsesïdentïtésmïgratoïres,
17
avecune mémoïre dépacée ».
AexïsNouss, deson côté, écrïtque « Le métïssage futfruït
18
d’exï ». Danscette perspectïve, es racïnes,
esmémoïrescuturees, esïstoïrescoectïvesetesïeuxde ’appartenance
provïennent tousd’un exï ïnïtïa, quï n’estque e débutdetout un
cemïnement vers unesubjectïvïtésïnguïère etïbre desattaces
prédétermïnées. I devïentaussï nécessaïre pouresujetpurïe
deretracer son propre «voyage » pourécrïresa propre ïstoïre
de ’exï. Dans un monde de pusen pusdéterrïtorïaïsé, es

15 Marjorïe Agosïn, dansManazAf kamï,Women în Exîe[…], p. 145.
16Mïcæ Seïde empoïe eterme « postexïïc emïnence », qu’ï emprunte à
JamesJoyce (Uysses, 1922) pourdésïgnera proïfératïon de ’ïmagïnaïre etde
aremarquabe facuté de créatïon que permet’expérïence exïïque (Seïde,
op.cït., p.2). Notonsque ’empoï du terme « postexïïc » cezJoyce etcez
Seïde n’a aucunrapportavec a dïmensïon génératïonnee que j’aborde ïcï.
17Neïe Hogïkyan, « De a mytatïon à a mutatïon :structuresouvertesde
’ïdentïté » […], p. 58.
18 AexïsNouss, « Expérïence etécrïture dupost-exï » […], p.23.

2