Aphinar

De
Publié par

Ce texte n'est pas une explication de Rimbaud mais un petit inventaire de ce qui peut s'écrire de particulièrement inepte à son sujet.Après tout expliquer Rimbaud, c'est s'expliquer. Et s'il fallait une explication à ce texte, c'est que peut-être il dit d'une façon compliquée ce qui fut implicite dans "Le terrain Beausoleil".
Publié le : mercredi 15 juin 2011
Lecture(s) : 346
EAN13 : 9782748104264
Nombre de pages : 213
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Aphinar
Gilbert Coustaury
Aphinar Devoir de vacance
ESSAI
© manuscrit.com, 2001 ISBN: 2748104277 (pour le fichier numérique) ISBN: 2748104269 (pour le livre imprimé)
Avertissement de l’éditeur
manuscrit.com  maison d’édition francophone  a pour vocation de réunir les conditions idéales pour que tous les manuscrits trouvent leur public. Pour ce faire, manuscrit.com s’est doté du plus grand réseau de lecteurs professionnels : composé de libraires et de critiques, il est entièrement voué à la découverte et à la promotion d’auteurs de talents, afin de favoriser l’édition de leurs textes. Dans le même temps, manuscrit.com propose  pour accélérer la promotion des oeuvres  une diffusion immédiate des manuscrits sous forme de fichiers électroniques et de livres imprimés. C’est cette édition que le lecteur a entre les mains. Les imperfections qu’il y décèlera peutêtre sont indissociables de la primeur d’une telle découverte.
manuscrit.com 5 bis rue de l’asile Popincourt 75011 Paris Téléphone : 01 48 07 50 00 Télécopie : 01 48 07 50 10 www.manuscrit.com contact@manuscrit.com
À J.L.
…et la Reine, la sorcière, qui allume sa braise dans le pot de terre, ne voudra jamais nous raconter ce qu’elle sait, et que nous ignorons.
Mais nous ment
la Vampire qui nous rend gentils amusions avec ce qu’elle nous nous soyons plus drôles.
Et j’ai dit ce que je voulais !
commande que nous laisse, ou qu’autre
Que nous vaut un livre qui n’a pas même la vertu de nous emporter pardelà tous les livres ?
8
Prologue
Arthur Rimbaud : poète, piéton, contremaître, et trafiquant ardennais, naquit à Charleville le 20 octobre I854. Freud, essayiste et neurologue viennois né à Frei berg deux ans plus tard, fut son contemporain. Les deux passent pour des génies. L’un découvre avec le temps ce que l’autre parut toujours connaître. Si l’écrivain est celui qui peut se dispenser de consulter un psychana lyste, Rimbaud, plus que tout autre, est celui qui travailla consciemment son inconscient en un langage. Jamais génie littéraire ne fut plus manifeste. Par sa précocité et son foudroiement. Deux personnes le nièrent : luimême concluant quel’art est une sottise ets’opérant,selon la formule de Mallarmé,vivant de la poésie; sa mère, étonnée, fâchée que l’on dépensât quelques sous pour élever un monument à la gloire de son fils. Le dernier texte de ce « vaut rien » est une lettre dictée à sa sœur, la veille de sa mort. Rimbaud, selon Isabelle, délirait. En une ultime démarche auprès du directeur des Messageries Maritimes, il s’inquiète d’un service dont, ditil,je ne connais même pas le nom, mais en tout cas que ce soit le service d’Aphinar,Et iloffice qu’il ne peut trouver. s’enquiert du prix d’un service qui n’exista que dans sa tête.
9
Aphinar
Une précision. Ce livre ne serait pas sans la lecture de l’édition du centenaire : « ŒUVREVIE » d’Arthur Rim baud, établie par Alain Borer avec la collaboration d’An drée Montègre. Édition magistralequinze enseignants sur dixneuf collaborateursessentielle, qui permet de suivre l’œuvre dans la continuité d’une vie. On songe à ce mot du philosophe :On entre dans un mort comme dans un moulin…etc.
« Tout Rimbaud, rien que Rimbaud, pour la première fois… » annonce d’emblée Alain Borer. Choix excellent. Pourquoi fautil qu’apparaissent page 857 des bouts rimés abusivement « reconstitués » ? Vers de mirliton signés en toute ingénuité : « Alain Borer 18701990 » que le Donateur, bicéphale hystérique talonnant Jeanne Calment, place en exvoto entre les œuvres avérées de Rimbaud et celles, plus ou moins avariées, qui lui sont attribuées.
Décidément, Arthur rend fous jusqu’aux meilleurs qui veulent se perdre.
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Stroboscope

de harmattan

Cavale

de harmattan

Dunes d'or

de harmattan