Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 7,45 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Partagez cette publication

2
Titre
Les secrets du dessin et de la peinture
3
Titre Jean-Marc Rives
Les secrets du dessin et de la peinture Précis en 20 leçons
Livre pratique
5 Éditions Le Manuscrit
© Éditions Le Manuscrit 2007 www.manuscrit.com ISBN : 978-2-304-00756-5 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782304007565 (livre imprimé) ISBN : 978-2-304-00757-2 (livre numérique) ISBN 13 : 9782304007572 (livre numérique)
6
.
8
PRÉFACE
Dès mon plus jeune âge, je me suis attaché à observer tout ce qui m’entoure avec une insatiable soif de tout connaître et de tout savoir. Attiré irrésistiblement par la beauté des choses et des êtres, j’ai compris très vite que j’avais la chance de vivre dans un monde où tout n’est qu’harmonie de formes, de couleurs et de sons. Je me suis attardé à regarder vivre les animaux qui m’ont toujours étonné par leur beauté et leur grâce, mais aussi les fleurs, les arbres… et les êtres humains que j’ai « croqués » allégrement ! J’ai commencé à voyager par la route, avec mes parents, dès l’âge de cinq ans. J’étais émerveillé de découvrir autant de paysages différents en si peu de temps… je regardais défiler les images comme dans un film et je savourais mon bonheur de vivre sur une planète aussi belle, aussi colorée ! Je suis originaire du Midi de la France, comme mon nom l’indique, et un peu italien par ma mère. Les premières images qui ont
9
Les secrets du dessin et de la peinture
imprégné ma mémoire sont « gorgées de soleil ». Toute mon enfance a été « baignée de lumière ». Du Maroc à la Provence et de la Provence à l’Italie, mon esprit est à jamais imprégné d’images indélébiles hautes en couleurs ! A l’âge de douze ans, après avoir crayonné une multitude de papiers et réalisé autant de Bandes Dessinées que j’en lisais, je me suis mis à peindre sur du plâtre que je moulais moi-même. La blancheur de ce matériau me fascinait et les couleurs que j’étalais à la gouache me surprenaient par leur vivacité. J’ai ensuite utilisé bon nombre de techniques mais je dois dire que de toutes, c’est la peinture à l’huile qui m’a littéralement « envoûté » ! J’ai jeté mon dévolu sur elle ! Je l’aime et elle me le rend bien ! En 1980, je me suis installé à Osny et, par hasard, tout près de la maison du célèbre peintre figuratif William Thornley. Je suis alors tombé amoureux du Val d’Oise. Comme mes illustres prédécesseurs impressionnistes, j’ai appris à aimer le Vexin français mais aussi le Vexin normand où j’y puise une énorme inspiration, aidé sans doute par leur génie créatif qui rôde toujours du côté de Giverny ou d’Auvers-sur-Oise, j’en suis sûr. Cette région possède un charme et une lumière étrange qui ne s’explique pas… mais j’ai aussi succombé
10