Félix Vallotton

De
Félix Vallotton, né à Lausanne le 28 décembre 1865 et mort à Paris le 29 décembre 1925, est un artiste peintre, sculpteur et graveur sur bois Suisse, naturalisé Français en 1900. _x000D_
En une dizaine d’années, Vallotton parvient à se faire un nom auprès de l'avant-garde parisienne. Sa renommée devient internationale grâce à ses gravures sur bois et à ses illustrations en noir et blanc qui font sensation._x000D_
Il expose régulièrement à Paris, et dans le reste de l’Europe._x000D_
Il épouse en secondes noces Gabrielle Rodrigues-Henrique, filles et sœur des Bernheim-Jeune, marchands d'art parisiens réputés. Il parvient à s'imposer en bénéficiant de l'aide efficace de son frère Paul, qui dirige à Lausanne la succursale de la galerie Bernheim-Jeune._x000D_
Vallotton est un formidable peintre, de la femme et en particulier ; ses nus sont aussi sensuels que ceux d’Amedeo Modigliani. _x000D_
Il a été inhumé au cimetière du Montparnasse en 1925.
Publié le : vendredi 5 juillet 2013
Lecture(s) : 5
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9781783101863
Nombre de pages : 373
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Félix VallottonPage 4 :
Portrait de mon frère avec son chapeau, 1888.
Huile sur toile, 76 x 61 cm.
Galerie Vallotton, Lausanne, Collection privée.
Auteur : Nathalia Brodskaïa
Mise en page :
Baseline Co. Ltd
61A-63A Vo Van Tan Street
e4 étage
District 3, Hô-Chi-Minh-Ville
Vietnam
© Confidential Concepts, worldwide, USA
© Parkstone Press International, New York, USA
Image-Bar www.image-bar.com
ISBN : 978-1-78310-014-9
Tous droits dÊadaptation et de reproduction, réservés pour tous pays.
Sauf mentions contraires, le copyright des fluvres reproduites
appartient aux photographes, aux artistes qui en sont les auteurs
ou à leurs ayants droit. En dépit de nos recherches, il nous a été
impossible dÊétablir les droits dÊauteur dans certains cas. En cas de
réclamation, nous vous prions de bien vouloir vous adresser à la
maison dÊédition.
2ÿ Il a cherché dans lÊinterprétation de la nature à en donner les aspects
délicats, les teintes imprécises, la mélancolie indéfinissable. Ÿ
· Mathias Morhardt
3Biographie
28 décembre 1865: Félix Édouard Vallotton naît à Lausanne. Son père, Adrien
Vallotton tient une droguerie. Son frère naît en 1864 et sa sflur
Hélène en 1867.
1875 : ¤ lÊâge de dix ans, il entre au collège classique cantonal de Lausanne.
1882 : Il obtient son baccalauréat en latin-grec et manifeste déjà un
certain goût pour les arts et la peinture. Il part à Paris et suit des
cours à lÊAcadémie Julian. Il y rencontre Toulouse-Lautrec, Pierre
Bonnard et Édouard Vuillard.
1883 : Vallotton passe le concours dÊentrée à lÊÉcole des beaux-arts où il
est reçu quatrième sur soixante-dix.
1887 : Il se passionne pour les portraits et présente le Portrait de Jasinki
au Salon des artistes français.
1891 : Il réalise ses premiers tableaux de gravures sur bois et en présente
dix au Salon des Indépendants où il expose pour la première fois.
Il est admis dans le groupe des Nabis aux côtés de Sérusier,
Bonnard et Vuillard.
1892 : Il poursuit son activité de gravure et de xylographie et reçoit un
article élogieux de la part de la revue LÊArt et lÊidée.
1893: Il peint Bain au soir dÊété qui fait sensation au Salon des Indépendants.
1894 : Il rédige quelques articles pour les revues Le Courrier français, La
Revue blanche, Le Rire. Il expose des gravures sur bois à Genève
et à Yverdon et travaille sur un projet de vitrail.
561897 : Vallotton expose une nouvelle fois avec les Nabis à la galerie
Vollard à Paris.
1899 : Il épouse Gabrielle Rodrigues-Henriques.
1900 : Vallotton se fait naturaliser français. Il expose à la Sécession de
Vienne, à la Centennale de lÊArt français de lÊExposition universelle
de Paris puis à la Sécession de Berlin.
1902 : Il peint des paysages, des intérieurs et des portraits.
1908 : Il participe à diverses expositions, lÊexposition de la Toison dÊOr
à Moscou, à la Sécession de Munich, au cours desquelles
plusieurs toiles sont achetées principalement par le collectionneur
Arthur Hahnloser.
1909 : Il participe à la fondation de lÊAcadémie Ranson avec Bonnard,
Denis, Roussel et Vuillard. Le Künstlerhaus organise la première
exposition qui lui est totalement dédiée.
1912 : Une nouvelle exposition est organisée par la galerie Druet à Paris.
Il envoie quarante-trois tableaux à lÊexposition dÊArt français au
Kunsthaus de Zurich et six tableaux à la Centennale de lÊArt
français de Saint-Pétersbourg.
1919 : Il effectue plusieurs voyages en Suisse, et en Bretagne.
1920 : Il séjourne à Avignon où il peint le fort Saint-André et le fameux pont.
1925 : Vallotton meurt à lÊâge de soixante ans.
7Introduction
Le très singulier Vallotton. CÊest ainsi que lÊéditeur de La
Revue blanche, Thadée Natanson, désigne son ami
dÊenfance. Dans le milieu artistique parisien auquel lÊun
et lÊautre appartenaient, il y avait nombre de
personnalités très riches, mais même parmi elles,
Vallotton constituait un cas à part. Les causes en étaient
non pas tant son caractère, plein de ressorts inattendus,
que dans la physionomie de son fluvre. Amoureux de
la peinture, Vallotton lÊabandonna subitement au tout
début de sa carrière pour devenir lÊun des plus grands
graveurs européens du tournant du siècle.
La Visite ou Le Haut-de-forme, intérieur
1887
Huile sur toile, 33,5 x 24,5 cm
Musée d’art moderne André Malraux, Le Havre
89Après avoir consacré huit années à la gravure, il
adopta lÊune des techniques les plus délaissées : la
xylographie. Homme dÊune culture raffinée, reçu dans le
cénacle symboliste, il créa néanmoins des fluvres
accessibles à lÊhomme de la rue. En peinture, il mérita le
titre de conservateur et de néo-classique alors même quÊil
sÊingéniait à se tenir au niveau des courants les plus
modernes, de la conception la plus avancée de la couleur.
Bien loin de choquer le public, lÊartiste fut lÊobjet de
lÊattention suivie de la presse dès les premières
apparitions de ses fluvres aux expositions parisiennes.
Portrait du jeune Delisle
1890
Huile sur toile, 46 x 33 cm
Collection privée
1011Il nÊy eut pas un seul critique ou historien dÊart qui ne
négligeât lÊart de Vallotton. Des expositions le font
connaître dans de nombreux pays du monde, des
monographies lui sont consacrées, parmi lesquelles il
convient de citer la somme due au collectionneur suisse
H. Hahnloser-Bühler.
Les lettres et le journal de lÊartiste, les commentaires
méticuleusement rédigés restituent dans le moindre
détail les péripéties dÊune vie de labeur, les contacts
avec les amis, les liens intimes, le processus créateur et
les relations avec les commanditaires.
Félix Jasinki dans son atelier de graveur
1887
Huile sur toile
Collection particulière
1213Je dédie à Claude Vallotton ce récit dont le héros est
Félix Vallotton, qui naquit dans la merveilleuse ville de
Lausanne, sur les rives du lac Léman, et qui connut la
célébrité à Paris comme graveur et comme peintre. Il
vécut soixante ans jour pour jour, conservant tout au
long de sa vie son caractère suisse.
Lorsque le train sÊéchappe du tunnel, le regard
embrasse un lac dÊazur aussi beau quÊune mer. Des
montagnes enneigées émergent du voile de brume qui
sÊétend entre le ciel et lÊeau. Le rivage est découpé par les
vignobles, rectangles irréguliers auxquels succèdent les
Le 14 Juillet à Étretat
1889
Huile sur carton, 47 x 60 cm
Collection privée
14maisons de Lausanne qui escaladent la pente. On a peine
à imaginer sur terre un endroit plus beau que celui-ci.
eAu milieu du XIX siècle, le jeune Léon Tolstoï écrivit
sur les bords du Léman:ÿLa beauté mÊaveuglait et
agissait sur moi instantanément, avec la force de
lÊinattendu. JÊavais envie dÊaimer et vivre me devenait
une joie, jÊavais envie de vivre longtemps, très
longtemps... Ÿ Néanmoins, la fascinante beauté de ces
lieux acquérait parfois pour ceux qui y étaient nés une
nuance de fatalité. Ici, lÊhomme perd de son assurance,
ses efforts apparaissent bien misérables, comparés à
Les Charbonnières
1889
Huile sur toile, 24,5 x 32,5 cm
Musée cantonal des Beaux-Arts, Lausanne
1617la grandeur impassible de la nature. Ces sentiments
engendrent, non seulement la mélancolie, mais la
dépression et le désespoir. Quelque chose dans la
nature de cette région produit des caractères étranges
et tragiques, dont le secret résiste à toute tentative de
les comprendre.
Aucun écrivain, musicien ou peintre dont le sort était
lié au lac Léman nÊest parvenu à se soustraire à
lÊinfluence quÊexerce dans une mesure plus ou moins
grande la nature de ce pays et ses mflurs.
Vue de Zermatt
1889
Huile sur toile, 73 x 105 cm
Collection privée, Suisse
1819Un Artiste talentueux
CÊest sur les rives du Léman, que naquit Félix Vallotton,
le 28 décembre 1865. Les ancêtres de Vallotton étaient
originaires de Vallorbe, bourg important du canton de
Vaud. Son père, Adrien Vallotton, possédait à Lausanne
une droguerie et, par la suite, une petite chocolaterie.
La famille habitait sur lÊétroite place de la Palud. CÊest
ici, en plein cflur de Lausanne, que le futur artiste
naquit, et la vue sur lÊazur du Léman qui sÊouvre depuis
la terrasse située au pied de la cathédrale ne quitta
jamais son souvenir, traversant toute son fluvre.
Jeune Fille peignant
1892
Huile sur toile, sur bois, 32,5 x 41 cm
Collection Josefowitz, Lausanne
20

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Erotische Kunst aus Asien

de parkstone-international

Die erotische Fotografie

de parkstone-international

Der Ursprung der Welt

de parkstone-international

suivant