Paul Klee

De
Figure emblématique du début du XXe siècle, Paul Klee a participé aux mouvements expansifs d'avant-garde en Allemagne et en Suisse. Adhérant aux mouvements du Blaue Reiter (Le Cavalier bleu), puis du Surréalisme à la fin des années 1930, et enfin du Bauhaus où il enseigna plusieurs années, il a essayé de capturer la nature organique et harmonique de la peinture en faisant appel à d'autres formes d'expression artistique telles que la poésie, la littérature et surtout la musique.
Bien qu'il ait collaboré avec des artistes comme August Macke et Alexeï von Jawlensky, son associé le plus célèbre reste l'expressionniste abstrait Wassily Kandinsky. Cette monographie de Eric Shanes, qui a aussi écrit sur Andy Warhol et Constantin Brancusi, invite le lecteur à découvrir au travers d'une sélection de ses oeuvres majeures, la carrière artistique de ce "peintre-poète" irremplaçable.
Publié le : mardi 8 mai 2012
Lecture(s) : 3
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9781781603055
Nombre de pages : 256
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
PAUL KLEE
Paul Klee
2
Auteur : Paul Klee
Mise en page : Baseline Co. Ltd 61A-63A Vo Van Tan Street e 4 étage District 3, Hô-Chi-Minh-Ville Vietnam
© Confidential Concepts, worldwide, USA © Parkstone Press International, New York, USA Image-Bar www.image-bar.com
© Paul Klee Estate, Artists Rights Society (ARS), New York / VG Bild-Kunst, Bonn
Tous droits dÊadaptation et de reproduction, réservés pour tous pays. Sauf mentions contraires, le copyright des fluvres reproduites appartient aux photographes, aux artistes qui en sont les auteurs ou à leurs ayants droit. En dépit de nos recherches, il nous a été impossible dÊétablir les droits dÊauteur dans certains cas. En cas de réclamation, nous vous prions de bien vouloir vous adresser à la maison dÊédition.
ISBN : 978-1-78160-305-5
Paul Klee
KLEE
Sommaire
EXTRAITS DU JOURNAL
Enfance, jeunesse et premières années dÊétudes Voyage en Italie Les Premières Années professionnelles, le mariage, les voyages dÊétudes Soldat pendant la première guerre mondiale
EXTRAITS DE THÉORIE DE LÊART MODERNE
La Nature comme modèle LÊArt comme abstraction Fondements de la forme et composition Le Mouvement comme fondement premier La Tonalité Conclusion
Liste des illustrations
9 25
61 119
147 163 193 207 223 241
248
5
6
EXTRAITS DU JOURNAL
8
Enfance, jeunesse années dÊétudes
Munich (1881-1901)
et
premières
Le sentiment esthétique sÊétait fort tôt développé chez moi ; alors que je portais encore des robes, on mÊenfila des caleçons trop longs, de sorte que je pouvais voir dépasser la flanelle grise garnie de festons rouges. JÊavais deux à trois ans ; lorsque quelquÊun sonnait, je me cachais pour éviter que quelque visiteur pût me voir dans un pareil état. (De deux à trois ans.) Ma grand-mère, Frau Frick, mÊapprit de bonne heure à dessiner avec des crayons de couleur. Le cadavre de ma grand-mère me fit une terrible impression. Impossible de la reconnaître. On nous tenait loin à lÊécart. Avec ça, les larmes de la tante Mathilde coulaient comme un paisible ruisseau. Pendant longtemps encore jÊeus le frisson quand je passais devant la porte qui conduit au fond de la cave de lÊhôpital, où lÊon avait provisoirement installé le corps. Que lÊon pût être horrifié en présence de morts, je lÊavais ainsi éprouvé moi-même, mais quant à verser des larmes, je le tenais pour une coutume dÊadultes. (Cinq ans.) Souvent, je rêvais que jÊétais assailli par des vagabonds. Mais je savais toujours me tirer dÊaffaire en prétendant être des leurs. Voilà qui me sauvait auprès de mes compagnons. (Sept ans environ.) Dans le restaurant de mon oncle, lÊhomme le plus gros de Suisse, se trouvaient des tables à plaque de marbre poli, offrant à leur surface un embrouillamini de veines. Dans ce labyrinthe de lignes, on pouvait discerner des contours de physionomies grotesques et les délimiter au crayon. JÊen étais passionné et ma propension au bizarre sÊy documentait. (Neuf ans.) ÿ CÊest la sflur qui le console Ÿ, disait la légende de lÊillustration dÊun poème. Mais je nÊappréciais guère cette consolation, parce que la sflur me semblait peu esthétique. (De six à huit ans.)
Séjour à Bâle durant lÊautomne et lÊhiver 1897 et 1898, chez des parents. On sÊaffaira gentiment pour me divertir. On témoigna une certaine admiration pour mes dons. Je me sentais à lÊaise. Ma puberté engendra aussi certains timides rapports avec ma cousine D. Je fis une superbe promenade avec D., par les coteaux de vignobles de Weil jusquÊà Tülligen. Je vois encore sÊétendre à nos pieds la vaste plaine riche de vergers. Beaucoup fréquenté le théâtre, principalement lÊOpéra. Un ballet. Je composais maints quatrains pour compenser de médiocres satisfactions. De lÊart aussi authentique que mauvais. 24-4-1898.
Berne, 12-12-1897. Il mÊarriva de reprendre, après un certain intervalle de temps, quelques-uns de mes carnets de croquis et de les feuilleter. Ce faisant, je sentis renaître en moi comme de lÊespoir. Par hasard jÊaperçus dans la vitre mon reflet et me mis à observer le personnage qui me regardait ainsi de lÊintérieur. Un garçon tout à fait sympathique, assis, la tête reposant sur un oreiller, les jambes allongées sur un autre siège. Le livre gris refermé sur lÊindex de lÊune de ses mains. Il se tenait absolument immobile, baigné de la douce lumière de la lampe. Souvent déjà je lÊavais sondé. Sans y réussir toujours. AujourdÊhui je le comprenais. Berne, 27-4-1898. ÿ Asseyez-vous et tâchez dÊapprendre mieux Ÿ, disait-on en mathématiques, mais voilà qui est passé et oublié. Pour lÊinstant se déroule au-dehors le premier orage de lÊannée. Un frais vent dÊouest mÊeffleure qui mÊapporte une odeur de thym et des sifflets de chemin de fer, et se joue dans mes cheveux humides. La nature mÊaime donc ! Consolatrice et prometteuse.
Autoportrait juvénile  libre, 1910. Plume, crayon et aquarelle noire sur papier de lin sur carton, 17,5 x 15,9 cm. Collection privée, Suisse. (p. 6)
Dômes rouges et blancs, 1914. Aquarelle et gouache sur papier sur carton, 14,6 x 13,7 cm. Kunstsammlung NordrheinWestfalen, Düsseldorf.
9
10
Dans la Carrière, 1913. Aquarelle sur papier sur carton, 22,4 x 35,3 cm. Zentrum Paul Klee, Berne.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Erotische Kunst aus Asien

de parkstone-international

Die erotische Fotografie

de parkstone-international

Der Ursprung der Welt

de parkstone-international

suivant