//img.uscri.be/pth/539b471c8853b6875a2c805174a72f6066c6e0fa
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Brian De Palma

De
166 pages
On trouvera dans cet essai des commentaires d'images tournant les sangs dans certains films de Brian de Palma. Le désir analytique de l'auteur est ici le suivant : établir les prérogatives d'une perception des images filmiques, en essarter une occurrence cinématographique majeure par saignement. Pour ce faire sont pratiqués de nombreux détours par Aristote, Deleuze, Leibniz, Jean-Louis Schefer, Etienne souriau, Sarah Kofman, etc.
Voir plus Voir moins
esthétiques JEàN-MIchEL DuRàfouR
Brian De PalMa ÉpàNchEmENts : sàNg, pERcEptIoN, théoRIE
Brian de Palma Épanchements : sang, perception, théorie
Esthétiques Collection dirigée par Jean-Louis Déotte Pour situer notre collection, nous pouvons reprendre les termes de Benjamin annonçant son projet de revue :Angelus Novus. « Enjustifiant sa propre forme, la revue dont voici le projet voudrait faire en sorte qu’on ait confiance en son contenu. Sa forme est née de la réflexion sur ce qui fait l’essence de la revue et elle peut, non pas rendre le programme inutile, mais éviter qu’il suscite une productivité illusoire. Les programmes ne valent que pour l’activité que quelques individus ou quelques personnes étroitement liées entre elles déploient en direction d’un but précis ; une revue, qui expression vitale d’un certain esprit, est toujours bien plus imprévisible et plus inconsciente, mais aussi plus riche d’avenir et de développement que ne peut l’être toute manifestation de la volonté, une telle revue se méprendrait sur elle-même si elle voulait se reconnaître dans des principes, quels qu’ils soient. Par conséquent, pour autant que l’on puisse en attendre une réflexion – et, bien comprise, une telle attente est légitimement sans limites –, la réflexion que voici devra porter, moins sur ses pensées et ses opinions que sur les fondements et ses lois ;d’ailleurs, on ne doit plus attendre de l’être humain qu’il ait toujours conscience de ses tendances les plus intimes, mais bien qu’il ait conscience de sa destination. La véritable destination d’une revue est de témoigner de l’esprit de son époque. L’actualité de cet esprit importe plus à mes yeux, que son unité ou sa clarté elles-mêmes ; voilà ce qui la condamnerait – tel un quotidien – à l’inconsistance si ne prenait forme en elle une vie assez puissante pour sauver encore ce qui est problématique, pour la simple raison qu’elle l’admet. En effet, l’existence d’une revue dont l’actualité est dépourvue de toute prétention historique est justifiée… » Philippe ROY et Alain BROSSAT (dir.),Tombeau pour Pierre Rivière, 2013. Jean REGAZZI,L’enfance de la peur, Dans le hors-champ de Bob Clark, Jack Clayton et Richard Loncraine,2013. Rosa María RODRÍGUEZ MAGDA,Michel Foucault et la généalogie des sexes, 2013. Jean-Louis DÉOTTE,Walter Benjamin et la forme plastique. Architecture, technique, lieux, 2012.
Jean-Michel Durafour Brian de Palma Épanchements : sang, perception, théorie
© L’Harmattan, 2013 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-00934-6 EAN : 9782343009346
Pour Kou En séchant, la vase avait découvert les trois cerfs-volants morts que le dernier muret avait piégés près du buron. Contre quoi, mon amour, échanger tes images dévotes ?  etNou
Le lecteur trouvera une filmographie complète de Brian De Palma à la fin du présent volume. Toutes les citations extraites d’ouvrages en langue anglaise sont traduites par mes soins. Comment remercier mes amis Pierre-Yves Quiviger et Arnaud Bouaniche pour leurs encouragements enthousiastes ? Patricia-Laure Thivat, David Faroult et Benjamin Thomas pour leur patience si malmenée et leur relecture attentive et stimulante ? Jean-Louis Déotte, enfin, pour la confiance qu’il m’a accordée ? Et surtout – peut-être – deux sots exemplaires ?