Corpographies en danse

De
Publié par

Corpographies en danse est une recherche complexe et "indisciplinée". Développée entre les domaines de la science de l'information et la science du langage, l'investigation est fortement liée également au terrain de la danse et s'appuie, principalement, sur des fondements philosophiques. Cette trame théorique est développée afin de rendre visible la présupposition : l'hypothèse que le corps éprouve sensiblement l'information, et qu'à travers la gestualité, nous pouvons mettre en évidence cette relation sous-jacente.
Publié le : samedi 15 août 2015
Lecture(s) : 2
Tags :
EAN13 : 9782336388847
Nombre de pages : 130
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

CORPOGRAPHIES EN DANSE
Les tracés sensibles du corps dans l’espace Graziela CORPOGRAPHIES
ANDRADE
Corpographies en danse est une recherche complexe et « indisciplinée ». EN
Développée entre les domaines de la science de l’information et la DANSEscience du langage, l’investigation est fortement liée également au
terrain de la danse et s’appuie, principalement, sur des fondements
philosophiques. Cette trame théorique est développée a n de
rendre visible la présupposition qui déplace la quête suivante : Les tracés sensibles
l’hypothèse que le corps éprouve sensiblement l’information, et
du corps dans l’espacequ’à travers la gestualité, nous pouvons mettre en évidence cette
relation sous-jacente. De ce point de vue, nous appréhendons
l’improvisation en danse comme un exercice créatif, capable de
Essaiprovoquer l’agencement des altérités imaginaires qui peuvent
pointer le caractère sensoriel et émotif de l’information. L’apport
de la recherche apparaît dans le traçage d’une ligne invisible
de sens, entre l’information et la gestualité, qui suscite déjà son
désassemblage dans le corps, toujours en mouvement continu.
Graziela ANDRADE est danseuse et professeure
à l’Université Fédérale du Minas Gerais au Brésil
(UFMG). Docteur en co-tutelle à l’université
ParisEst et UFMG. Ses recherches sont basées sur
les approches du corps en lien avec l’espace et
les nouvelles technologies, fondées sur la théorie
sémiotique et la philosophie. Traduction de Leonardo Assis
Photographie de couverture
© Damien Rayuela
ISBN : 978-2-343-06406-2
14,50
CORPOGRAPHIES EN DANSE
Graziela ANDRADE
Les tracés sensibles du corps dans l’espace







Corpographies en danse





Le Corps en question
Collection dirigée par Florence Braunstein

“Le corps en question” aborde le problème du corps dans les
sciences humaines aussi bien dans les domaines de la
philosophie, de la littérature, de l’art ou de l’histoire et de
l’anthropologie. Il n’y a pas de limites pour envisager le sujet
dans le temps ou l’espace. C’est “un corps ouvert” à toutes les
problématiques mais la collection privilégie les sujets de
recherche originaux rarement abordés, les auteurs, les époques
n’ayant pas fait l’objet de réflexion sur le corps. Les ouvrages
de la collection ne répondent pas à d’autres exigences que celles
de la grande qualité.


Dernières parutions

Edouard DE PERROT, Corps et psyché ou les illusions du
corps augmenté, 2014.
Bernard ROBINSON, Corps et psychomotricité, 2014.
Stéphane HEAS, A corps majeurs. L’excellence corporelle
entre expression et gestion de soi, 2012.
Bertrand LANCON, Marie-Hélène DELAVAUD-ROUX,
Anthropologie, mythologies et histoire de la chevelure et de la
pilosité, 2011.
Stéphane HEAS, Laurent MISERY (dir.), Variations sur la
peau. Tome 2.
B. GALINON-MELENEC, F. MARTIN-JUCHAT, Le corps
communicant. Variations sur la
peau.
Céline ROUX, Danse(s) performative(s).
Stéphane HEAS, Yannick Le HENAFF, Tatouages et
cicatrices.
Sylvain FEREZ, Le corps déstabilisé.
Colette JUILLIARD, Les odalisques de J.-A.-D. Ingres.
Florence BRAUNSTEIN, Age des héros, âge des guerriers.
Dominique PAQUET, La dimension olfactive dans le théâtre
contemporain.

Graziela ANDRADE










Corpographies en danse
Les tracés sensibles
du corps dans l’espace
Essai




















Traduction de Leonardo Assis

























































































































































































































































© L’Harmattan, 2015
5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris

http://www.harmattan.fr
diffusion.harmattan@wanadoo.fr

ISBN : 978-2-343-06406-2
EAN : 9782343064062
À Carlos et Isadora Mes plus sincères remerciements
à mes directeurs de thèse,
Dominique Ducard et Maria Aparecida Moura TABLE DES FIGURES
Figure 1 : L’endroit et l´envers de l´information ............. 35
Figure 2 : Schéma de l´information ................................. 35
Figure 3 : Le geste et la gestualité ................................... 51
Figure 4 : Actions basiques .............................................. 59
Figure 5: Cartographie de la recherche ............................ 84
Figure 6 : Les trois temps de l’analyse ............................ 94
Figure 7 : Actions des corpographantes chez Laban ..... 105
Figure 8 : Attendre ......................................................... 114
Figure 9 : Se débarrasser ................................................ 114
Figure 10 : Rythmer ....................................................... 114
Figure 11 : Rythmer séquence ....................................... 115
Figure 12 : Posture d´attente .......................................... 116
Figure 13 : Se débarrasser séquence .............................. 116 SOMMAIRE
TABLE DES FIGURES .................................................... 9
PRÉFACE ........................................................................ 13
INTRODUCTION ........................................................... 21
Chair et Information : de cet entrelacement complexe
et indisciplinaire du corps sensible ............................... 27
Du geste et de ses dimensions affectives ..................... 41
Du geste et de la médialité ........................................... 49
Laban et ses systèmes d’analyse du mouvement ......... 53
Improvisation : traversées et altérités ........................... 63
Du lieu et de l’espace ................................................... 69
Des corpographies et de l’ambiance ............................. 75
Une cartographie de recherche ..................................... 81
De la méthodologie et des corpographantes ................. 85
Les trois temps de l’analyse ......................................... 93
Verbes en action : du lieu et du mouvement ................ 99
Attendre, se débarrasser et rythmer : la passerelle de
Maria .......................................................................... 107
12.1 Et son récit gestuel ............................................. 113
CONCLUSION .............................................................. 119

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.