//img.uscri.be/pth/ce699f356f50859b6e2e72d198421fe6837c1518
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Entre spiritualité et laïcité, la tentation iconoclaste du cinéma

De
266 pages
Certaines questions d'ordre théologique à l'origine, comme l'incarnation et la figure, ont fini par investir la sphère de l'art. Le XXe siècle a permis l'émergence de formes d'iconoclasme qui échappent au domaine du religieux et même parfois du sacré. Certains réalisateurs ont affirmé clairement leur rupture avec ces domaines et osé un iconoclasme radical et laïcisé, comme Guy Debord ou Isidore Isou.
Voir plus Voir moins
ENTRE SPIRITUALITÉ ET LAÏCITÉ, LA TENTATION ICONOCLASTE DU CINÉMA
Marion PoirsonDechonne
Entre spiritualité et laïcité, la tentation iconoclaste du cinéma
Champs visuels Collection dirigée par Pierre-Jean Benghozi, Raphaëlle Moine, Bruno Péquignot et Guillaume Soulez  Une collection d'ouvrages qui traitent de façon interdisciplinaire des images, peinture, photographie, B.D., télévision, cinéma (acteurs, auteurs, marché, metteurs en scène, thèmes, techniques, publics etc.). Cette collection est ouverte à toutes les démarches théoriques et méthodologiques appliquées aux questions spécifiques des usages esthétiques et sociaux des techniques de l'image fixe ou animée, sans craindre la confrontation des idées, mais aussi sans dogmatisme. Dernières parutions Alain DELIGNE,Charger, L’idée de poids dans la caricature, 2015. Laurent JULLIER (dir.),Les films à voir cette semaine, stratégies de la critique de cinéma, 2015. LIN Chih-Wei,Les images qui se suivent, 2015. Christophe TRIOLLET,Le contrôle cinématographique en France. Quand le sexe, la violence, et la religion font débat,2015. Philippe DE VITA,Jean Renoir Épistolier, Fragments autobiographiques d’un honnête homme,2015. Karl DERISSON,Blanche Neige et les sept nains, la création du chef-d’œuvre de Walt Disney,2014. Florent BARRERE,Une espèce animale à l’épreuve de l’image. Essai sur le calmar géant. Seconde édition revue et augmentée, 2014. Pierre Kast Ecrits 1945-1983. Suivi de Amende honorableNoël par Burch, 2014. Anne GILLAIN,François Truffaut. Le secret perdu, 2014. Daniel WEYL,Robert Bresson : procès de Jeanne d’Arc. De la plume médiévale au cinématographe, 2014. Giusy PISANO (dir.),Créations, Mémoire,L’archive-forme : Histoire, 2014. Isabelle PRAT-STEFFEN,Le cinéma d’Isabel Coixet : figures du vide et du silence, 2013. Aurélie BLOT et Alexis PICHARD (coord.),Les séries américaines. La société réinventée, 2013. Jim LAPIN,La régulation de la télévision hertzienne dans les départements d’outre-mer,2013. Eric COSTEIX,Alain Resnais. La mémoire de l’éternité, 2013. Florent BARRÈRE,Une espèce animale à l’épreuve des médias. Essai sur le cœlacanthe, 2013.
Marion Poirson-Dechonne Entre spiritualité et laïcité, la tentation iconoclaste du cinéma
© L'HARM ATTAN, 20165-7, rue de l'École-Polytechnique, 75005 Parishttp://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-07627-0 EAN : 9782343076270
À Roland Viard pour son aide précieuse en matière de mise en page.
À Marc Crave pour sa relecture scrupuleuse et exigeante.
Introduction 1 Dans mon ouvrage précédent,Le cinéma est-il iconoclaste ?, je m’interrogeais sur la possibilité d’un iconoclasme cinématographique. Mon propos consistait à revisiter les rapports entre cinéma et fait religieux, pour mettre en évidence, en dépit du caractère profane du ème 7 art, les accointances entre ces deux domaines. Je constatais que le cinéma, héritier du progrès des sciences et des techniques, se trouvait aussi celui d’une pensée de l’image qui s’ancrait non seulement dans la philosophie antique, mais également dans la théologie chrétienne de l’image. Cette réflexion, explorée par un nombre limité de chercheurs, me semblait offrir de nouvelles pistes à l’étude du cinéma. ème Le 7 art présente des tendances iconoclastes, et imagine des procédures propices à leur matérialisation. Chez certains réalisateurs, l’iconoclasme émane d’un profond sentiment religieux alors que chez d’autres, il découle d’un rejet virulent, d’un désir de rupture, d’une vision critique. Le premier adopte plutôt la forme de l’aniconisme, le second, en revanche, décline toutes les possibilités du bris de l’image. Mais comme toutes ces interrogations ne pouvaient se résoudre en un seul ouvrage, car elles donnaient lieu à de multiples ramifications, l’écriture d’un second livre s’est imposée à moi comme une nécessité. Le rapport du cinéma à l’éviction de l’image s’avère complexe. Il naît de questionnements religieux, mais aussi philosophiques. Ainsi, la Grèce antique a exprimé une conception de l’image dont l’influence, jointe à celle de l’interdit vétérotestamentaire, a perduré dans le christianisme. Les Pères de l’Eglise étaient nourris de culture antique. A d’autres moments, la pensée occidentale a réfléchi sur la nature et la fonction de l’art, creusant ses liens avec le religieux. Il s’agit moins d’iconoclasme philosophique au sens strict que d’une pensée philosophique qui a, par la suite, permis aux iconoclastes (mais parfois aussi aux iconophiles), de construire des arguments susceptibles d’étayer leurs thèses. Ainsi, la philosophie grecque a inventé une forme de contemplation qui faisait abstraction des images. La contemplation, outhéoria, a constitué un point fondamental de la civilisation grecque, l’action du dieu contemplant le cosmos pouvant se comparer à celle de l’artiste contemplant le dieu. Toute une
1  Marion Poirson-Dechonne,?Le cinéma est-il iconoclaste , éditions Corlet-Cerf, 2011.
9