Esthétisation des médias et médiatisation des arts

De
Publié par

Les modalités de rencontre de l'esthétique et des médias sont aujourd'hui plus diverses et complexes que jamais. Ces textes témoignent des transformations de ces rapports. Ils explorent la perméabilité des arts, redéfinis par différents modes de "médiatisation" et des médias, dont les structures, pratiques et contenus peuvent porter la marque d'une "esthétisation". Du street art à Youtube, du théâtre aux écrans de télévision, du jeu vidéo au musée, les différents objets et pratiques analysés pointent cette dynamique double.
Publié le : mardi 1 mars 2016
Lecture(s) : 12
EAN13 : 9782140003707
Nombre de pages : 302
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Collectif DAEM
ESTHÉTISATION DES MÉDIAS ET MÉDIATISATION DES ARTS
ARTS & MÉDIAS
Esthétisation des Médias et Médiatisation des Arts
Arts & Médias Collection dirigée par Catherine Naugrette Cette collection accueille les recherches collectives et individuelles réalisées dans le cadre de l’Ecole Doctorale Arts & Médias de l’Université de la Sorbonne Nouvelle. Les domaines abordés concernent les Arts du spectacle (théâtre, cinéma et audiovisuel), la Communication et la Médiation Culturelle. La démarche est interdisciplinaire et fait se croiser l’histoire, l’esthétique et les sciences sociales. La collection est placée sous la responsabilité scientifique de Catherine Naugrette, assistée du bureau de l’Ecole Doctorale. Déjà parus e e Gaëlle THEVAL,Poésies ready-made. XX -XXI siècles, 2015. Collectif DAEM,Le souci du monde, le souci de soi, Approches croisées entre Arts & Médias, 2015. Catherine NAUGRETTE (sous la dir.),Le Cadre, 2014. Daniel URRUTIAGUER,Les mondes du théâtre.Désenchantement politique et économie des conventions,2014.Julie VALERO,Le théâtre au jour le jour.Journaux personnels et carnets de création de Didier-Georges Gabily, Jean-Luc Lagarce et Jean-François Peyret, 2013. Catherine NAUGRETTE, Danièle PISTONE (sous la dir.), Paroles et musiques, 2012. Catherine NAUGRETTE (sous la dir.),Le contemporain en scène, Volume II, 2011. Catherine NAUGRETTE (sous la dir.),Qu’est-ce que le contemporain ? Volume I, 2011.
Collectif DAEM
Esthétisation des Médias et Médiatisation des Arts
© L’Harmattan, 20165-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-07791-8 EAN : 9782343077918
Les auteurs
Le collectif de publication DAEM (Doctorant-e-s Arts et Médias) a pour objectif de diffuser les activités de recherche réalisées et coordonnées par les doctorantes et les doctorants de l’École Doctorale Arts & Médias (ED 267) de l’Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3. Chaque publication est l’œuvre d’une équipe différente, constituée de jeunes chercheuses et chercheurs en cours de doctorat. Les publications du Collectif DAEM expriment également le carac-tère résolument interdisciplinaire de la recherche dans le champ des arts et médias menée dans le cadre de l’ED 267.
Magali Alphand Emmanuelle Guittet Mélanie Lallet Ken Slock Claire Stavaux Laura Cappelle
6
Remerciements
L’intégralité des articles publiés dans cet ouvrage est issue de l’Univer-sité d’été éponyme organisée à Madrid par l’école doctorale Arts & Médias et ses partenaires en juin 2013. L’organisation de cet événement a mobilisé de nombreuses personnes et ressources entre Paris et Madrid. Sans leur travail, cette publication consécutive à ce grand rassemblement n’aurait donc pu exister. Nous remercions donc en premier lieu Catherine Naugrette, directrice de l’école doctorale Arts & Médias de 2005 à 2013 et responsable de cette Université d’été. De même, cet évènement n’aurait pas eu lieu sans l’énergie de Laia Falcone, qui a porté et permis le partenariat avec l’Université Complutense de Madrid. (Q¿Q QRXV GHYRQV pJDOHPHQW UHPHUFLHU 'LGLHU 0RFT UHVSRQVDEOH DGPLQLVWUDWLI de l’école doctorale Arts & Médias, dont le travail d’organisation et de gestion a été indispensable d’un bout à l’autre de ce projet.
La publication de cet ouvrage collectif a représenté un travail complexe, et nous remercions tous les volontaires ayant participé à sa conception et correc-tion aux côtés des éditeurs : parmi eux, Benjamin Léon, Eline Grignard, Anaïs Farine et Mathieu Corp.
8
Avant-propos
La présente publication fait suite à une Université d’été internationale qui s’est tenue en juin 2012 à Madrid, à l’université Complutense ainsi qu’à la Casa de Velázquez. Organisée de façon conjointe par l’école doctorale Arts & Médias de la Sorbonne Nouvelle et par ces deux établissements universitaires HW VFLHQWL¿TXHV HOOH D UDVVHPEOp SHQGDQW XQH VHPDLQH FKHUFKHXUV GRFWRUDQWV et artistes de plusieurs pays, et plus particulièrement de France et d’Espagne. Leurs interventions, les rencontres et échanges qui ont eu lieu lors des débats et des rencontres, des ateliers et des séances plénières, sont pour la plupart rassemblés dans le présent ouvrage.
Autour du thème croisé de l’esthétisation des médias et de la médiatisation GHV DUWV RQ WURXYHUD OHV GLIIpUHQWV YROHWV G¶XQH UpÀH[LRQ SOXUL HW WUDQVGLVFLSOL-naire, qui associe et fait dialoguer les différentes disciplines représentées par les arts et les médias : études cinématographiques et audiovisuelles, arts du spectacle vivant, sciences de l’information et de la communication, approches esthétiques, culturelles ou sociologiques.
Comme le montrent les textes rassemblés dans la première partie, il s’agit ainsi de « croiser les arts et les médias », tout en analysant ce croisement à O¶DXQH GH GLYHUVHV GpPDUFKHV &H VRQW WRXWHV OHV K\EULGDWLRQV OHV FRQÀXHQFHV entre le domaine artistique et le champ médiatique qui se trouvent mises en OXPLqUH DX ¿O GH FRQWULEXWLRQV TXHVWLRQQDQW DXVVL ELHQ OH WKpkWUH TXH OH 1HW OH 3RS DUW TXH OH 6WUHHW DUW HW OHXU PpGLDWLVDWLRQ (QWUH WRLOH HW ¿OHWV TX¶HQ HVWLO des catégories poétiques, des canons esthétiques ? Les personnages drama-tiques sont aujourd’hui soumis à l’épreuve des formes médiatiques en même temps que l’utilisation scénique des réseaux numériques tend à produire une QRXYHOOH HVWKpWLTXH GX WKpkWUH 'H QRXYHOOHV IRUPHV DSSDUDLVVHQW TXL DVVRFLHQW des domaines et des réalités autrefois pensés comme antinomiques, comme en témoigne l’art du « commercial aesthetics ». Quels sont alors les cheminements, les voies et détours, les transgressions qui conduisent, au bout du compte, à une déconstruction des modèles et induisent de nouveaux langages ainsi que de nouveaux modes de perception ? À la suite de ces interrogations, une seconde
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.