Kenzan, potier ermite

De
Publié par

Qui était le céramiste japonais Ogata Kenzan ? Peu connu en dehors du Japon, son seul nom suffit à évoquer auprès du public japonais toute une œuvre et tout un univers esthétique qui représentent, selon les connaisseurs, la quintessence de la conception proprement japonaise de la beauté dans l'art. Kenzan signait volontiers ses œuvres de son nom, suivi de la mention : "potier-ermite". Le présent essai est une des premières tentatives qui aient été faites pour présenter en langue française cet artiste et son esthétique.
Publié le : mardi 1 février 2011
Lecture(s) : 261
EAN13 : 9782296800113
Nombre de pages : 127
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Kenzan, potier ermite

Yasuko Ôno-Descombes

Kenzan, potier ermite
Regards sur un artiste japonais de jadis

L’HARMATTAN

Avertissement : Les noms propres des Japonais sont indiqués dans l’ordre japonais, c’està-dire que le nom de famille précède le nom personnel. Quant à la prononciation des mots japonais, voici certaines particularités ; le e se prononce é ; le u se prononce ou ; le i après une autre voyelle se prononce distinctement comme le ï en français ; le g est dur, gi se prononce gui, et ge se prononce gué ; le s est sourd ; le ch se prononce tch ; le h est toujours le h aspiré.

© L'HARMATTAN, 2011 ARMATTAN 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-54092-7 EAN : 9782296540927

à F. V.

L’auteur remercie tout spécialement Fantine Vila, Malina Stefanovska, Christiane Bougerol, Paul Rouillé et Vincent D. pour leur soutien.

Portrait de Kenzan. Dans Sentetsu zô den (Vies et portraits des personnages illustres de lépoque dEdo) par Hara Tokusai, 1844. Collection de la bibliothèque de la Diète, Tokyo. Illustration daprès Catalogue dexposition : Dai Rinpa-ten (Musée national de Tokyo, 2008).

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.