//img.uscri.be/pth/92500d76cde19a489cb6d9085dfc848e4b3c8084
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 15,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

L'imaginaire de l'apocalypse au cinéma

De
198 pages
Les films apocalyptiques soulèvent les questions des fins dernières. Cet imaginaire apocalyptique est ici étudié par des chercheurs de diverses provenances (spécialistes de l'expression artistique et théologiens), offrant une approche plurielle et critique, à la mesure de la richesse et des enjeux de ce type de cinéma. L'oeuvre de réalisateurs marquants (Tarkovski, Herzog, Kieslowski) est entre autres abordée.
Voir plus Voir moins

L’IMAGINAIRE

AU

DE

L’APOCALYPSE

CINÉMA

CEC
«CEE VDE AGAE»
dirigéepar
yriamWatthee-Delmotte etaul-AugustinDeproost

es sciences humaines soulignentaujourd’hui l’importance des imagi-
naires c’est-à-dire du réseau interactifdes représentations mentales nourri
par l’héritagemythiquereligieuxet historique et par l’expériencevécue.
Constamment réactivé dans les productionsculturelles ceréseauconstitue
un système dynamiquequi sesuperpose au réel pour lui octroyerdes struc-
tures signifiantesau niveaudel’interprétation individuelle etcollective.Ces
structures sont souventcryptéeset leur pouvoirdemobilisationestd’autant
plus fort qu’elles restentendeçà du niveaude conscience; leuranalyseper-
metde comprendrelaforce de convictiondes images utiliséesdans les stra-
tégies politiques commerciales etc.Contrairementaux représentations
fixesles imaginaires visent un réseau sémantiqueinteractifl’adaptabilité
des structuresdel’imaginaire à différentscontextesexpliquesapuissance de
façonnage du réel.
’objectifde cette collectionestderendre compte des travauxdévelop-
pésdans leCentre de echerchesur l’maginaire del’niversité catholique
de ouvain (ouvain-la-euve) ouen lienaveclui.Elle apour spécificité
d’abordercetteproblématique dans uneperspectivetransdisciplinaire  elle
rapproche à cetégardleschampsdel’antiquité(qui interrogeles sources
notamment mythiques eten proposeunetypologie)etdelamodernité(qui
portelatrace des permanencesetdes mutationsdes imaginaires) et fait se
croiser lesdomainesdelalittérature etdesarts (lieuxd’ancrageprioritaires
des imaginairesdansdes structuresdécodables)avecl’histoire(qui témoigne
des formesd’efficacité des imaginairesdans leréel).Ce champ
d’investigation setrouverenforcépar l’apportde différentesdisciplinesen
sciences humaines.
esauteurs qui publientdans la collection sont responsablesdeleurs
textesetdesdroitsdereproduction yafférents.

Sous la direction de
Arnaud JOIN-LAMBERT, Serge GO
et Sébastien FEVRY

RIELYL’IMAGINAIRE DE L’APOCALYPSE
AU CINÉMA

Illustration de couverture :
Serge Goriely, composition à partir deJe suis une légende
(The Last Man on Earth, Ubaldo Ragona, 1964)

Les originaux de ce livre, prêts à la reproduction, ont été fournis
par les directeurs de la publication.

© L Harmattan, 2012

5-7, rue de l’École-polytechnique ; 75005 Paris
http://www.librairieharmattan.com
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.f
ISBN : 978-2-296-96971-1
EAN : 9782296969711

EECEE

ous tenonsà exprimer notregratitude àtousceuxetcellesqui ont
collaboré àlapublicationde’maginaire de l’apocalypse au cinéma.
os remerciements vonten premier lieuauxauteursdescontributions.
ssusde disciplines variéesils ont misencommun leurs forceset leur savoir
afindeproposer une approcheplurielle et inédite dans le champdéjàtrès
exploré desétudesde cinéma.
’ouvragetireson origine d’uncolloque captivant quia eu lieudu 13au
14 octobre2010.rganisépar leGroupe derechercheCinespide
l’niversité catholique de ouvainilapubénéficierdes soutiensduFonds
ationaldela echerche cientifique delaCommunautéfrançaise de
Belgique etdel’nstituteligionspiritualitésCulturesociétésde
l’niversité catholique de ouvain.
ousexprimonsaussi notrevivereconnaissance àl’a.s.b.l.édia
Animation eten particulieràDanielBonvoisinetà tephanGrawez qui ont
organisé ànoscôtés leFestival internationalde cinémaquia accueilli le
colloque derecherche et l’a enrichideses projections.
Enfinun grandmerciàAnne-onique taes-olet pour sonaide
logistique aucolloque etàCamille oris.

Entre angoisse et dévoilement
Avant-propos

Arnaud -ABE

orsqueleGroupe derechercheinterdisciplinaireCinespidel’niversité
catholique de ouvaina décidé d’organiser uncolloque conjointementau 3e
1
Festivaldefilmsnousétions loindepercevoir larichesse et l’ampleurdu
thème del’apocalypseou plutôtdes représentationsdel’apocalypse.
ar les interventions soumisesaucomitéscientifiquenousavons
constaté combien l’imaginaire apocalyptique était orientéprincipalement
vers uneperceptionde catastrophe defind’un monde de désastre2.C’est
doncparcontrastequenousavons prisconscience detoutcequi nenous
avait pasétésoumisle dévoilementlarévélationl’issuepositive et
rédemptrice àtoute choseou pour le dire autrement la érusalemcéleste et
l’accomplissement messianique duchapitre21del’Apocalypse de ean.
C’estcommesi leschercheurs universitaires –àl’image detantderéali-
sateursetdonc despectateurs – s’étaientarrêtésavant lafindu livre dela
Bible.Et pourtant nousavons puconstruireun programmequi mettaiten
valeur tant leplurieldes représentations quenotrevolonté d’interdisci-
plinarité.Certainesde cesconférences ontétéretenues puis retravaillées
pour êtreici publiées contribuantàundomaine derecherchefinalement peu
développé3.

1Voir www.uclouvain.be/360857 pour leGroupe derechercheinterdisciplinaire et
www.cinespi.bepour les festivals.
2Ceci n’est pas propre aucinéma commelemontreparexemplel’ouvrage dirigéparichard
B(éd.)Apokalypse.Bilder vomEnde dereit(coll.opos plusaschenbücher n°395)
imburg /evelaer ahn-Verlag2001.
3arechercheuniversitaire apeu investidanscette direction.emarquons l’ouvrageinter-
disciplinaire de argritFÖC–einhard DDE–arstenVA(éd.)ach dem
Ende.Auflösung undntergänge imino derahrtausendwende(Coll.ArnoldshainerFilm-
gesprächen°17) arburg chürenVerlag2001.nemonographie d’élène EXest
intéressantetouten selimitantaudanger nucléaire ’Apocalypse nucléaire et son cinéma
(Coll. 7eart n°84) arisCerf1987.lusieursarticles ontétépubliés sur lesujet dontCarlo
AGABE«Apocalisse e cinema.er unastoriasenzafine»inElenaBE–Angelo
CACA(éd.)Apokalypsis.ercorsi nell’Apocalisse diGiovanni.critti in onore di
.anni,..AssisiCitadella2005 ;p. 821-840ichèleDEBD«’apocalyptique
dans le cinéma»inhéophilyon14 n°1 (2009) p. 119-125 ;ohnWA«aving the

8

Arnaud -ABE

Religion et cinéma
esdimensions religieuseset spirituelles sont présentesdans le cinéma
depuis ses originessanscompter lareligiositénouvelle constituéepar le
cinémalui-même.Cesaspects n’ont pourtant retenu quetardivement
l’intérêtdes spécialistesde diversesdisciplines4.armi les francophonesle
précurseur futenriAgelquienseignale cinéma aux universitésde ont-
pellieretdeFribourgenuisse dès lesannées 19505.l fautattendreGuy
Bedouelle et son ouvrageDu spirituel dans le cinéma6pour qu’un théologien
s’empare enfindelaquestion.’occasion nousestdonnéeicidelui rendre
hommage.
a dimension symbolique ducinémapermetdemieuxcomprendreson
rôle et son influence dans lasociété contemporaine.i le cinéman’est pas
unenouvellereligionilatoutdemêmereprisàsoncompteunesérie de
fonctionsde celle-ci.Cecidoit êtretoujours présentàl’esprit lorsqu’on
abordelaquestiondu rapportentrereligionetcinéma.our lemeilleuret
pour lepirele cinémagénèreunenouvelle culture assumantaussi une
composante dereligiositénégligée depuis larécessiondes grandesÉglises
chrétiennesenEurope.
Un parcours « apocalyptique »
ansdévoilerdéjàlamise en perspectiveproposéemagistralement par
ébastienFevryvoici leparcours quenous proposonsaux lecteurs.Enapé-
ritifnous sommes invitésàprendre enconsidération l’apocalypse commeun
typelittéraire courantdans l’antiquitéjuive.Cettemanière deraconter le
présenta connu saplus grande diffusion par lasuite dans l’Apocalypse de
ean maiscegrandrécit n’est pas unique en son genre.esclés issuesdela
nuitdes temps permettrontd’enrichir notreréflexiondirectement orientée
sur le cinéma.
WorldfromDestruction.he se andAbuseofApocalyptic exts inContemporary
Cinema»inEricCA–ChristopherADGE(éd.)olyerror.nderstanding
eligious andiolence inopularCulture ondres /akvilleCEquinox2010p. 63-79
et 152-153 ;D.«Celling theEnd imes heContours ofContemporaryaptureFilms »in
ournal ofeligion andopularCulture19 (2008) http//www.usask.ca/relst/jrpc/art19-
endtimes.html (25/11/2011).
4VoirArnaud -ABE–ergeGEY«Cinémareligionet spiritualité.Actualité de
larecherche»inEphemerides theologicae lovanienses84 (2008) p. 537-563.
5enriAGEe cinéma a-t-il une âme ?(coll. 7eArt) arisCerf1952 ;D.e cinéma et le
sacré(coll. 7eArt) arisCerf19532eéd.augm. 1961.Voiraussi leprolongementde cette
réflexionenéquipe dansAmédéeAYFEn cinéma spiritualiste(coll. 7eArt)textes réunis
parené ÉDA arisCerf2004.
6GuyBEDEEDu spirituel dans le cinéma(coll. 7eArt) arisCerf1985 ;D.
’invisible du cinéma ou les sentiers du rêve arseilleÉditionsathune2006.

Entre angoisse etdévoilement9
Des «lansd’ensemble» sont présentésen sixchapitres offrant une
perspectivelargesur notrethème.Écrits pardeuxenseignantset une docto-
rante enittératureun professeurd’étudescinématographiqueun théolo-
gienet un philosophe cettepartiepermetderepérer lesdiverses modulations
dans letraitementde cethème cinématographique del’apocalypse.ls met-
tentenévidencenon seulement lesdivers modes narratifsdereprésentation
del’apocalypse(catastrophes naturelles ou surnaturelles –et parmicesder-
nièresdivines ouextra-terrestres –etc.)maisaussi les formes visuelles qui
sontcenséesexprimer l’idée defindu monde.
ous forme de«Zooms »leschapitres suivantsanalysent la dimension
apocalyptique dans l’œuvre desix réalisateurs (AndreïarkovskiCons-
tantinopouchanski Wernererzog amendes iyoshiurosawa
rzysztofie;lowski)etde deuxcréateursenart vidéo (BillViola etFrank
heys).
« Tout ce qui est voilé sera dévoilé »7
En ouvrantcevolume etcommethéologienjemepermets unequestion
et unehypothèse.ar saplace dans laBiblel’Apocalypse(ou lesapoca-
lypseson y reviendra)est une bonnenouvellepour lescroyantsl’annonce
descieux nouveauxetd’uneterrenouvellelarévélation que cet horizonde
sensconcerne aussiet surtout leprésent.ar lamise ànu («apocalypse»
selon sonétymologie)des personnesdansdes situations horsducommunla
révélationdes sentimentsetdescroyances s’opère.egéniepropre du
cinémaneserait-il pas précisémentd’opérercettemise ànudu spectateurle
dépouillant par les fantastiques moyensdont ildispose dela carapacequi le
coupe du réel ?
Ce dévoilement s’avèreparfois une bonnenouvellemaisaussi souvent la
manifestationd’un néantapparenté a gru «and abîme»del’Apocalypse.
uiplus quetoutautre cethème del’apocalypseunit le cinéma et laspiri-
tualité.’apocalypsenous renvoiefondamentalementàlafinitude confron-
tée àl’infiniinfinidesdésirsinfinid’un transcendant qu’on peut nommer
Dieu etc.orsquel’infini fait irruptiondans letemps humaintempscollec-
tif ou temps individuella collisionengendreuneinfinité depossiblesdans
unefrustrationeffrayante.’êtrehumainestappelé àsemouvoirdanscet
espace.l s’yagite et neparvient pasà en sortir àmoins que des fenêtres
s’ouvrent vers l’invisibleou l’imaginaire.e cinéma est l’une de ces
fenêtres.

7Évangile selonatthieu1026.

Arrêt sur image(s) dans l’Apocalypse de Jean
GeertVAYE

«elangage apocalyptique est foncièrement un langage del’imagi-
naire. »1Cette affirmation forte deGérard ochais pose bien l’enjeu.e
langagesurDieuet le divinet sarelationaveclemonde est toujours
symbolique et métaphorique.elangage delaBiblenefait pasexceptionà
cetterègle.Et le dernier livre delaBiblel’Apocalypse de eanpeut être
considéré commelepointculminantde cette expression symbolique et mé-
taphorique car il utiliseplus quelesautresdes imagesetdes symboles pour
exprimer son message. «Dans l’Apocalypseil s’agit finalement “d’entendre
avecles yeux” »2.urcepointle commencementdel’Apocalypse
s’exprime clairementil nes’agit pas seulementd’uneparolequia été
entenduemaisaussid’unerévélation que«Dieu luidonnapourmontrerà
ses serviteurs ».eandesoncôté«a attesté comme arole deDieuet témoi-
gnage de ésusChristtout ce qu’il a vu» (11-2)3.Enanglais on parle àjuste
titre del’imaginationdans lalittérature apocalyptique.l nes’agit pas
d’abord du fait queletexteprovoque chez les lecteurs la créativité depenser
librementetdelaisseraller leur fantaisiemaisdu processusdelamise en
image des idéesdans letexte4.arole et imagesont un.n pourraitdireque
leverbes’est fait image.Ainsilapremièrephrase d’un ouvragerécent inti-
tulémagery in theBook ofevelation affirme àjustetitre «Comprendre

1G.CA«’influence dequelques idées-forcesdel’apocalyptiquesurcertains mouve-
ments messianiqueset prophétiques populaires juifsdu 1ersiècle»inD.AGEA–
E.E–.-.FFE(éd.)ésus deazareth.ouvelles approches d’une énigme(coll.
emonde delaBiblen°38)Genève aboretFides1998p. 177-208ici p. 195.
2É.CVEesApocalypses duouveauestament(coll.CahiersÉvangilen°110)
arisCerfp. 32.
3Beaucoupd’ouvrages sur l’Apocalypsefont référence àlanotionde« voir »dans leur titre.
AinsirécemmentD.A.DEVAeeinghingsohn’say.hehetoric of theBook of
evelation ouisville Y ohnnox2009.
4Voir parexemple .BAransforming themagination.ohn’sApocalypse astory
(Conférence donnée àla Wrighttate niversityen 2000) ;..CheApocalyptic
magination.Anntroduction toewishApocalypticiteratureGrand apids/Cam-
bridgeEerdmans /Dove [1984]²1998.

12

GeertVAYE

l’Apocalypse c’estcomprendreses images. »5C’estd’ailleurs surtout par
ses imagespour laplupart interprétéescommesigne delafindes tempsque
l’Apocalypse alaisséunetraceineffaçable dans toutel’histoirejusqu’ànos
jours.nnombrables sont les représentationsartistiquesdela bêtequi sortde
l’océan des quatre cavaliers del’agneau immolé dudéluge deBabylonela
prostituée descatastrophes du livre delavie dela bête àsept têtes dela
nouvelle érusalempour n’évoquer queles plusconnues.
aiscommentexpliqueretcomprendrel’usage d’imagesdanscelivre?
Danscequi suitjevoudrais offrir quelquesclésdelecturepourapprécier
correctement lafonctionet lesensdes imagesdans l’Apocalypse d’abord
dans le contexte du genrelittéraire apocalyptiquepuis spécifiquementdans
l’Apocalypse de ean.
Le livre de l’Apocalypse n’est pas tombé du ciel
uandon situel’Apocalypse dans uneperspective d’ensemblelapre-
mière chosequel’on remarque c’est quemêmesi laplace del’Apocalypse
dans laBible estassez unique celivren’est pasdu toutexceptionneldans le
contextelittéraire deson temps.lest unexemplaireparmibeaucoup
d’autres.egenre apocalyptique est répandudans larégiondela éditerra-
née du 2esiècle av..-C. jusqu’au 2esiècle ap..-C.’importancelafiabilité
et l’autorité del’Apocalypse de eandans l’histoiresontdoncpour laplus
grandepartie duesau fait quelelivresetrouve dans laBible(aprèsbeau-
coupde discussion !6).
alittérature apocalyptique dans les milieux juifsetchrétiensest trop
abondantepour laprésenter iciendétail7.armi lescaractéristiquesde ce
5.ABA–.E(éd.)hehetoricalower ofmagery.magery in theBook of
evelation(coll.Contributions toBiblicalExegesisand heology n°60) ouvain eeters
2011p.V.esauteurs renvoienten note àquelques publications sur l’image dans
l’Apocalypse dont.BACA«Die Vision vom ganzAnderen.Geschichtlicherrt und
theologische itte derohannes-ffenbarung »inD. (éd.)heologie alsision.tudien zur
ohannes-ffenbarung(coll.tuttgarterBibelstudien n°191) tuttgart BW2001p. 10-
53ici p. 37-43le concept théologique de ean yestappelé«eidetische heologie»
(« théologie eidétique»).
6l faut savoir quelaplace del’Apocalypse dans le canonduouveauestament n’était pas
du toutévidente à cause deson originepseudépigraphe.
7Voir.-.AÉ–.-.E(éd.)Écrits gnostiques.a bibliothèque deagammadi
(coll.léiaden°5386) arisGallimard2007 ;A.-.DE–.-C.VAAEEWCe.a.
ntroduction à la littérature religieuse judéo-hellénistique.ome - seudépigraphes de
l’Ancienestament urnhoutBrepols2000Apocalypse d’Adam ;Apocalypse d’Abra-
ham ; 1-3Apocalypsesd’énoch ;Apocalypse d’Elie;Apocalypse de oïse(=avie
d’AdametÈve) ; 1-3ApocalypsesdeBaruch ; lequatrièmelivre d’Esdras ; lessaumesde
alomon ; lesracles sibyllins ; le ivre desubilés.our lesapocalypseschrétiennesvoir
e.a.W.CEEECE(éd.)eutestamentlicheApokryphen..Apostolisches.Apoka-
lypsen underwandtes übingen1997p. 491-679 ; les sections «Visionset révélations »

rAêrtusriamge(s)dnasl’Apoaclypsedeena13

genrelittérairequel’on retrouve dans l’Apocalypse de eanfigurententre
autres levoyagevers lescieuxet lavisiondesévénementscélestes8.Ces
deuxaspectsconviennent parfaitementà évoquer uneimagerie desymboles
et images qui àleur toursont reconnuscommeuncritèreformeldelalitté-
rature apocalyptique.ElianCuvillierenditceci
l s’agitd’un langage codéqui recourt largementàlasymbolique des
nombresetdescouleurs aux représentations mythologiquesetaux
comparaisons historiques.Celangage dont seuls lesélus peuvent (…)
comprendreles images doit rester naturellement obscuret incompré-
hensiblepour «ceuxdudehors » étrangersau peuple élu ouennemis.
l permet entre autreschoses defustigeretd’accuser letyran persé-
cuteurreprésentésousdiverses figures symboliques.elangage
symbolique disqualifietoutelecturelittérale d’une apocalypse.9
Dans lalittérature apocalyptiqueles images sontdonc des symboleset ne
sont jamaisàprendrelittéralement.our être clairune bêten’est pas une
bête144 000 n’est pas 144 000unagneau n’est pas unagneau.Vous ne
lisez jamaiscequiestécrit.C’est justementen situant l’Apocalypse de ean
dans soncontextelittéraireplus largequel’onarrive àrelativiser une
interprétation très ou tropconcrète des symboles.apremièrefonctiondu
langage d’imageset symbolesestd’être au service d’une conviction ou
croyance danscertainscontextesd’uneidéologieoud’unephilosophie.
D’où viennentces images ?elonohnCollinsetd’autresl’arrière-fond
de beaucoupd’imagesapocalyptiques sesitue déjà dans lamythologie
babylonienneou ougarite et il ya des parallélismesavec des textes hellénis-
tiques (notammentdes voyages vers l’au-delà etdes prophétieseschatolo-
giques).ais laplus grandepartie des images fontallusionàlatradition
biblique d’unemanière directeou indirecte10
.
Cequiest typiquepour lalittérature apocalyptique c’est qu’il n’yapas
vraiment une exégèseou uneinterprétationdéfinitive de ces images.Ainsi
lesexégètes netrouventaucune citationexacte del’Ancienestamentdans
lelivre del’Apocalypsetandis quelesallusionsà des passages vétéro-
testamentaires y sont très nombreuses11.Collinsen tirela conclusion « quele

dansF.BV–.GEA(éd.)Écrits apocryphes chrétiens(coll.léiaden°442)
arisGallimard1997p. 501-872et.GEA–.-D.AE(éd.)Écrits apocryphes
chrétiens(coll.léiaden°516) arisGallimard2005p. 979-1083.
8D’autrescritères sontparexemplelapseudépigraphiel’antidatationlapériodisationdu
tempslasymbolique des nombreslahiérarchie célestele dualismelepessimisme(mais
voir lanote19)et le déterminisme…VoirCVEop. cit.p. 8 ;F.VAEGBEC
«ApocalyptischegeschriftenbuitendeBijbel »inG.VAYE(éd.)et boekpenbaring.
Een eindeloos verhaal ouvain VB-Acco2001p. 29-53surtout p. 30-32.
9CVEop. cit.p. 7-8.
10..Cop. cit.p. 1-42 («heApocalypticGenre»).
11our une encyclopédie des textesdel’Ancienestament utilisésdans l’Apocalypsevoir
..CAEA Critical andExegeticalCommentary on theevelation oft.ohn2 t.

14

GeertVAYE

langage apocalyptiqueseprêtefacilementà des niveauxdesensdifférentset
qu’ildevient trèsdifficile à épinglerd’unemanièreunivoquesansambi-
guïtés »12.Autant pour lesallusionsbibliques quepour les reprises mytholo-
giquesencoreplusancienneslelecteurdoit savoir qu’il netrouverajamais
des simplescopiesdelasourceoriginale.esauteursdesapocalypsescréent
denouvelles œuvresd’art.Ainsil’auteurdel’Apocalypse de eana com-
binéplusieurs passagesdel’Ancienestament pourdécrireses propres
visions sur la colère deDieules quatre chevauxde Zacharie61-8les
plaiesd’Égypte d’Exode7-9et les malédictionsde évitique26.our la
Christophanie(Ap 112-19)et la descriptiondeDieu (Ap 4) l’auteur utilise
les théophaniesd’Ezéchiel 1 saïe6etDaniel 7.Dans le couple duDragon
etdelaBête(Ap 12-13) nous retrouvons les quatre bêtesdeDaniel 71-8et
d’autres motifs mythologiques.erécitdela chute deBabylone(Ap 17-18)
emprunte des idéesdelalamentation surBabylone(érémie5141-58)etde
la complaintesur laruine de yr (Ezéchiel 27-28)13.En transférantdes
motifsd’uncontextevers unautrelesauteursd’apocalypses veulentenrichir
laforce communicative deleur langage14.En plusl’auteurdel’Apocalypse
aimeramettre encontraste des pairesd’images cequidramatiselatension
delafindu temps àla bêtes’opposel’agneau àlaprostituéeBabylonela
fiancée érusalem.
Ceci n’est pas limité au seul niveau littéraire.ar sonengagementcontre
les répressionsdu pouvoirde cemondel’Apocalypse de ean faitaussi par-
tie du mouvement social qu’est l’apocalyptique15.aprésence des imagessi
étranges soient-ellesneveut pasdirequ’ellesoit un livre étrangerà ce
monde.Àl’origine du genre apocalyptiquesetrouvelagrave crisequiéclate
sous leroi séleucideAntiochusVÉpiphane(175-164av..-C.).Celle-ci se
caractérisenon seulement par latrès viverésistance desaccabéesmais
aussi par l’activité de certains visionnaires quicontinuentà croirequeDieu
seulestcapable desauver lepeuple d’sraëlet lemonde entier.’imaginaire
aidel’auditoire àvivreplus intensément une dissonance cognitive« une dis-
proportionunécart trop grand apparemment insurmontable entrelasitua-
tion sociale économiquepolitique et religieusequiestdésespérée et l’espé-
rance du salutenvisagée dans lafoi »16.es images serventàintensifier les

Édimbourg1920p. lxv-lxxxii.ullepartdans l’Apocalypsenous trouvons laformule 
«Commeilestécrit… »et nullepart l’auteur nementionneune deses sources (ni livresni
nomsdes prophètes).elon le compte desexégètes on retrouve desallusionsàl’A dans 278
(WEE) ou 229 (CAE) versets sur les 404del’Apocalypse.
12emesuisbasépourcetteidéesur..Cop. cit.p. 18.
13esexemples setrouventdansA..VACADepenbaring vanohannes(coll.et
ieuwe estament) oermond omen1971p. xvi.
14bid.p. 19.
15CVEop. cit.p. 9.
16CAop. cit.p. 195.

Arrêt sur image(s)dans l’Apocalypse de ean15

émotionsdepeurdans leprésentetd’espoirdans l’avenir.Ainsi ellescréent
uneffet rhétoriquesur lelecteur quiest résuméparA.YarbroCollinsen un
seul mot catharsis17.
apremièrefonctiondu langageimaginairen’est pasdescriptivemais
suggestive engagée expressive.es visionnaires nesont pas neutres mais
partiaux.ar la créationd’un mondesymboliqueils montrentauxdestina-
tairesdequoiDieuestcapable en tant quemaître del’histoire.es symboles
nenient pas lesentimentd’angoisse au présent.Aucontraireils lerenfor-
centmais ils lemettenten perspective c’est-à-direils « révèlent » (du verbe
apokalyptein« révéle unr »)epartdes véritables rapportsentreles
puissances.etempsactueldesouffrancen’est queprovisoire carDieu
vaincra et jugera.emondesymboliquerévèlele côté caché del’histoire.Ce
quiest invisible est plus vrai quelevisible.es puissancesde cemonde dans
lequel nous vivons maintenantdeviennentainsides pseudo-puissances.es
conséquencesau plan social économiqueou politiquesont nettes18.i les
apocalypticiens lancent unappelà croire dans l’accomplissement imminent
delapromessequeDieu mettrafinau pouvoirde cemonde c’est qu’en
mêmetemps ils s’opposentàune collaborationavecles systèmesdominants
qui règlent laviequotidienne.
arcette brève excursiondans lemilieudesapocalypticienson voit
combien lamentalité d’il ya2000ansestdifférente delanôtresurbeaucoup
depointsmais surtout surcelui-cil’imagerie delalittérature apocalyptique
est incontestablement religieuse.Ellereçoit un sens parcequ’elle est intégrée
dans uneperspectivesur unDieu quidepuis toujoursest présentdans la
promesse delibérationetdesalut.ajusticequi serainstallée est lajustice
deDieu.outes les relecturesden’importequel genre artistiquequi mettent
l’accent sur l’aspectcatastrophique etdestructifdel’Apocalypseont tortcar
elles sont limitées.emessage del’apocalyptique estavant tout un message
19
optimistequiexprimeune confiance catégorique dans lajustice deDieu .
Récit imaginaire et vérité divine
Voyons maintenant plus précisément lelivre del’Apocalypse de ean.
uel messageles images soutiennent-elles ?uelle est laparticularité de ce
textepar rapportauxautresapocalypses ?our répondre à cettequestion il
17A.YABCCrisis andCatharsis.heower of theApocalypse hiladelphie
Westminsterress1988ici p. 141-163.
18ochaisa bien montréque cette connotation religieuse del’apocalyptique ainfluencéles
mouvements populaires prophétiqueset messianiquesdu premier siècle denotreère(op. cit.
p. 199-208).
19Certainsauteurs font une distinctionexagérée entrel’Apocalypse de ean qu’ilsconsidèrent
comme« fondamentalement optimiste»et lesapocalypses juives qui seraient « fondamenta-
lement pessimistes ».

16

GeertVAYE

faut tenircompte de deux principesdel’analysenarrative 1) il fautavant
tout tourner son regardvers l’ensembledu texte et son langagesymbolique
(et seulementaprès vers lesdétails)20; 2) l’histoireracontée(story)et sa
mise en récit (discourse) sont plus importantes queles « faitsbruts »«c'est-
à-direlesévénements tels qu’ils sesont réellement passés »21.
i on tientcompte de cesdeuxaxiomesun pointessentielde
l’Apocalypsesembleêtrela créationd’uneoppositionentre deux mondes
quiexistent simultanément.epremier monde est visible et terrestre  c’est
lemonde dans lequel vivent lesdestinatairesdelarévélation.esecond est
lemondeinvisibletranscendantetcéleste auquel levisionnaire a accès22
«Aprèscelajevisuneporte était ouverte dans le ciel » (41).C’estdansce
monde-làquese déroulelavraiehistoireouautrementdit c’estcemonde–
imaginaire et symbolique– quidonneun sensàtoutcequi sepasse dans le
mondeterrestre.Ainsil’expérience de base du lecteurdel’Apocalypse est la
rencontre avecuncosmoset un univers symbolique créépar l’auteur pour
susciterdesémotionsdiversesauprèsdesonauditoire.ar les symbolesles
imageslelangage et le développementdramatique de cemonde«d’en
haut »lelecteur seramené àprendrepositionenversetàréagirauxévéne-
mentsdu monde«d’enbas ».e choc d’être confronté à cemondetranscen-
dant l’oblige àfaireunchoix pour s’identifieràl’un ou l’autregroupeici-
bas.Voilà donclepremiereffet rhétorique del’usage d’images par
l’auteur23.
aisalors quelestcemondeici-bas tellement mauvais quel’ondevrait
lerejeter ?Dans lesapproches socio-rhétoriques on parle dela créationd’un
counter-cosmosqui s’oppose aucosmosexistant.Dans le casde
l’Apocalypse ce cosmosexistantdont l’auteur se distancie est l’Empire
romain24et sonculteimpérial.Ceuotnrec-soomscfait partie d’un modèle
mythologiqueplus large.armi sescaractéristiques on peut noter lerôle du

20.FGAD«irel’Apocalypse aujourd'hui.En respecter l’originalitétouten reconnais-
sant son messagepermanent »inConciliumn°277 (1998) p. 47-56.
21D.AGEA–Y.Bour lire les récits bibliquesGenève aboret
Fides20094eéd.p. 29.
22erôle dela créationde cemonde cosmique a étésoulignéparA.YABC–
E.CÜEFEZA–...VoirG.VAYE«Eeneindeloos verhaal »
dansD. (éd.)et boekpenbaringop. cit.p. 11-28ici p. 11-17;D.A.DEVA«What
hasAthens toDo withatmos ?hetoricalCriticism of the evelation ofohn (1980-
2005) »inCurrents inBiblicalesearch6 (2008) p. 256-289ici p. 257-258.
23En utilisant la définitiondeCliffordGeertzde« religion » deilvas’intéresse dans son
commentaire d’abord au thèmesuivant«ohn’sevocations of particularconfigurations of
symbolsandformulation of the“general order ofexistence” andtheways in which these
evocationsandformulations impact the congregations’experienceof evaluation of and
orientation towardtheireveryday situations » (eeingop. cit.p. 96).
24D.A.DEVA«heConstructionand ocialFunction ofaCounter-Cosmos in the
evelation ofohn »inFoundations &FacetsForum9 (1993) p. 47-61.

Arrêt sur image(s)dans l’Apocalypse de ean

17

culte.Aucentre del’adorationapocalyptiquesesituentDieuet l’Agneau
(ch. 4-5).D’unemanièreraffinéel’auteurcritiqueles religions « païennes »
en montrant que cesontceux qui n’adorent pas l’Agneau qui sont la
minorité cartouteslescréatures vénèrent letrône deDieu.esdestinataires
constatentdoncquemêmesidans leur milieu il yaseulement un petit
nombrequi partagelafoienésus-Christ dans le cosmoscélesteils forment
(déjà) lamajorité.
a description réaliste de cet ordre cosmique etcéleste contient unappel
aux membresdela communauté carellemontrequietcomment ondoit
adorer.Ceux qui n’adorent pas leDieu-Agneau ont tortet seront puniset
tués.Cesont «ceux qui neserepentirent pasdes œuvresdeleurs mainsils
continuèrentà adorer lesdémonsles idolesd’or oud’argent de bronze de
pierreoude boisqui nepeuvent ni voirnientendreni marcher.ls nese
repentirent pasdeleurs meurtres nideleurs sortilègesnideleursdébauches
nideleurs vols » (920b-21).n voit trèsbien laforcerhétorique dela
créationd’unmoscuotnrec-somêmesi leschismen’existepasen réalité
son langageimaginaire créeune distanceinfranchissable entreleschrétiens
etceux qui participentà d’autrescultessous-entendu lescultes romains.
Demêmeles remarquesdonnées presqu’en passant queles quatre ani-
mauxet les vingt-quatre ancie nns «e cessent jouret nuitdeproclamer
“aintsaintsaint le eigneurleDieu tout-puissant” » (48)et queles gens
vêtusderobesblanches « lui rendent uncultejouret nuitdans son temple»
(715) changentcomplètement laperspective del’organisationdu temps.
Dans levraiculteil n’existepasde distinctionentretemps sacralet temps
profaneparcequ’ilexisteseulement un seulculte et qu’ilest permanent25.
’espacesacralaussi reçoit une autre dimension.Aucentre ducosmosest le
trône deDieuet il nesesituenià omenidans les templesd’Asiemineure.
l yaune alternativela« nouvelle érusalem »quiest nullepartet partout
et quidonne accèsdirecte àDieu.Àlaplace deomaAeternavient lanou-
velle érusalem (2122-24)
22aisdetemplejen’en vis pointdans la cité car son temple c’est
le eigneurleDieu tout-puissantainsi quel’agneau.23a citén’a
besoin nidu soleil nidelalunepour l’éclairer car lagloire deDieu
l’illumine et son flambeau c’est l’agneau.24es nations marcherontà
salumière et les roisdelaterreyapporteront leur gloire.
écemment tevenFriesena décritd’unemanièreminutieuselescondi-
tionset les mécanismes qui ont pu menereanà cetteprésentationde ce
mondemythique àlafindu premier siècle.Dans une étudeinterdisciplinaire
ilcomparelesdonnéesarchéologiques (surtoutenAsie ineure) telles que

25«hereis no moment in which onemay worship some center other thanGod andthe
ambno profanetimein which to join safelyandinnocently with theGreco-oman society
in offering worship to thefalse centers. »bid.p. 51.

18GeertVAYE
le ebasteionàAphrodisias (Carie)26avecletexte del’Apocalypse.esélé-
ments mythiquesde ce dernier27ontétéinspirés par latradition juive et
orientalistequi sesitue àlapériphérie del’Empireroma ils s’opposin ;ent
ainsiaux mythesbasés sur latradition panthéistehelléniquequi ont intégré
la célébrationdel’empereur romaindivinisé28.En inventantdes récitsetdes
symbolesdifférentsde ceux quichantaient lagloire de omel’auteurde
l’Apocalypseraconteunehistoire dans laquelle ome avecsesempereurs
n’est pas l’institution quiapportel’ordre dans le chaosmaisest la cause
même de ce chaos29.aissantderrièrelui l’idée dominante delamodernité
occidentalequelareligionest surtout spirituelle et individuelleFriesen
pense avecraison quelesdeux modèlesdereligion –celui représentépar le
culteimpérialdel’EmpireromainetceluiduchristianismeprimitifenAsie
mineureformulé dans l’Apocalypse– représententdes systèmes quiessaient
d’influencer l’organisationdelasociétépar lepouvoirdeleur langue etde
leurs rites30.esystèmeimpérialavecsonculte del’empereurapourbutde
construire confirmeret fortifier lepouvoirdela dynastiequi règne.urdif-
férents niveaux ilexprimesa domination sur lemonde.Ainsiil s’agitd’une
vraiereligion.
aisattentionlefait qu’il s’agitd’unestratégierhétoriqueneveut pas
du toutdirequel’auteur nes’intéressepasà cequi sepassesur terre.l fait
ce détour par lemonde célestepourexprimer son opinion sur lemonde
actuel.l n’estdoncpasétrangerà cemondeseulement il veut quenous
vivionsdanscemonde en prenantconsciencequ’ilexisteunefaceinvisible
du monde.navantageindirectde ce«détour » par lelangagemythique est

26..FEEmperialCults and theApocalypse ofohn:eadingevelation in theuins
xford/ewYork xford niversityress2004.Voir http//www.nyu.edu/projects/
aphrodisias/home.ti.htm (20/01/2012).
27Friesen pense àl’abysse à atan au retoureschatologique duéviathanetà ézabelmais
surtoutàl’image deDieu qui nepouvait êtrereprésentée et qui nereçoit pas une description
réelle dans l’Apocalypse(contrairementaux représentationsde Zeus pour lesquelles ilexistait
uncanondepuis lequatrièmesiècle).
28FEEop. cit.p. 170«ohn’s useof mythology from theEasternediterraneandid
notencouragehis hearers to movetowardthe center ofGreco-oman society.ohn’sAsian
audiencewas urgedtoadopt or to maintainan identity from the edgeof the empire an
identitycloser to the barbarianendof thespectrum ».
29bid.p. 173.
30D’autresexégètesestiment quele culteimpérialet le contextegréco-romain nesont pas les
premiers opposantsdel’Apocalypsemais quel’auteurenvisagesurtout une critique contre
les juifs non-chrétiens.Voir e.a.E.F.EA Commentary on theApocalypse ofohn
(coll.talianextsand tudies oneligionand ociety)Grand apidsEerdmans2006.
nemise en garde contrel’idéequel’Empireromain serait l’ennemi principaldans
l’Apocalypsesetrouve dans.DEBEF«etbeest uitde aarde» dansG.VAYE
(éd.)Een tip van de sluier.ier wegen naar het boekpenbaring(coll.trechtsetheologi-
schereeks n°52) trechtFaculteitheologie2005p. 13-23.

Arrêt sur image(s)dans l’Apocalypse de ean19
queletextereçoit une dimension universellequidépasseuncontexte
particulier.
Ni le début de la fin, ni la fin du début
Dans laBiblelelivre del’Apocalypse a commeunefonction-miroiravec
lelivre delaGenèse.andis que celui-ci s’ouvre«aucommencement »de
laBible en présentant l’histoirehumaine commeuneréalitéuniverselle créée
parDieu celui-làsetrouve àlafindelaBiblepourexprimerànouveau le
sensdel’histoire commeun projetdivin.aiscettesituationàlafin ne
signifiepas quel’histoireseferme.CettemêmehistoireinitiéeparDieu
continue delamêmemanière c'est-à-diresous lasouveraineté deDieu cette
fois-ci focaliséesur lafigure de ésus.
emonde dans lequel nous vivonsdevientainsi un monde d’apparences.
our l’interpréterl’êtrehumaindoitdonctenircompte del’existence d’un
autremondelequelest normatifdans lesens qu’ildomine cequi se déroule
«enbas » contrelesapparenceséventuelles et qu’ilencontienten toutcas
lesens.Ainsi parexemple ceux qui ont lepouvoirdanscemonde– un
thèmeprincipaldel’Apocalypse–en réaliténesignifient riendans lapers-
pective du sens profond del’histoire del’humanité.
es visionsdel’Apocalypseressortissentàlafoisàl’analyse etàla
révélation.Elles nerévèlent riend’autrequelaréalitéprésentemais
elles larévèlent tellequ’elle apparaît lorsqu’on laregarde du pointde
vue delafoiconfessante en la eigneurie duFilsdel’homme
l’Agneaucrucifié et ressuscité.évéler laréalitéprésente conduit
aussià en fairel’analyse.avision fait voir lalogique dissimuléeou
31
voilée du quotidien.

31F.VGAolitique duouveauestament.eçons contemporainesGenève aboret
Fides2008p. 26-41ic ; voir 29i p.aussiÉ.CVE«Chapitre23.’Apocalypse de
ean »inD.AGEA(éd.)ntroduction auouveauestament.on histoire, son écri-
ture, sa théologieGenève aboretFides200042008p. 411-429ici p. 428«nelecture
narrative del’Apocalypsepourraitconfirmer que eande atmosconstruit unereprésentation
symbolique delaréalité dans le butde déconstruirelemonde deses lecteurs. »