//img.uscri.be/pth/13c4f6afafacdd3196932eb9c67738c16e2e413d
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 15,75 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

L'inisme

De
238 pages
Ce volume est publié à l'occasion du XXV° anniversaire de l'Inisme, mouvement fondé à Paris le 3 janvier 1980 au Café de Flore. L'Inisme propose une esthétique nouvelle dans tous les domaines de la création visuelle, écrite et sonore. L'emploi de nouvelles écritures calligraphiques, alphabétiques, phonétiques et symboliques assume la valeur de création et non d'imitation, de connaissance et non de réalité que l'on peut photographier. Ces signes, appelés "inies", veulent être une orchestration de sentiments et de pensées, la vision multiple et globale que nous offre la vie.
Voir plus Voir moins

L'INISME Être à l'avant-garde aujourd'hui

~ L'Harmattan, 2005 ISBN: 2-7475-8456-9 EAN: 9782747584562

François PROÏA

L'INISME
Être à l'avant-garde aujourd'hui

L'Harmattan 5-7, rue de l'École-Polytechnique 75005 Paris

L'Harmattan Hongrie 1053 Budapest Kossuth L,u, 14-16

France

HONGRIE

L'Harmattan Italia Via Bava, 37 10214 Torino ITALIE

Au fondateur de Z']nisme, mon ami G-A. Bertozzi

Introduction

À l'occasion du vingt-cinquième anniversaire de l'Inisme, j'ai choisi de rassembler dans ce recueil une série de textes consacrés au mouvement dans le domaine universitaire et surtout dans celui du militantisme!. Il s'agit d'essais écrits dans le cadre d'objectifs précis, de nature donc essentiellement monothématique, consacrés à un thème, à Gabriele-Aldo Bertozzi, mon ami certes mais ici surtout fondateur du mouvement, des textes qui se réfèrent, en quelque sorte, à des circonstances particulières dont peuvent jouir ceux qui connaissent les événements du passé ou, mieux encore, ceux qui connaissent l'Inisme depuis longtemps. Je désire toutefois faire partager ce dialogue avec tous ceux qui ne nous connaissent pas encore et, pour y remédier, j'ai choisi, à travers cette introduction, de tisser une toile dans laquelle mes écrits peuvent s'insérer précisant ainsi au lecteur leur position. L'introduction, étant par définition limitée, je renvoie

! Certainement pour satisfaire aussi le souhait de tous ceux qui désirent approfondir le sujet, et ils sont nombreux à nous l'avoir demandé, non seulement en aire linguistique franyaise ou francophone.

8

lecteurs et spécialistes désireux d'approfondir ces arguments aux manifestes de l'Inisme qui se trouvent en appendice et au site www.inism.org. Pour la bibliographie, vous pouvez également consulter mon livre, Gabriele-Aldo Bertozzi. Qui êtes-vous?2 qui contient un appendice d'environ deux mille références, certaines écrites par des inistes et d'autres sur l'Inisme. Enfin, Bertozzi de Antonio Gasbarrini et Eugenio Giannt3, est un livre consacré à l'iconographie du fondateur de l'Inisme. Je précise que ces deux volumes ne sont pas rédigés exclusivement en italien4. Permettez-moi de contredire exceptionnellement et seulement dans cette introduction, le propos exprimé au début de Apollinaria Signa. SecondManifèste Ini: "Disons d'emblée à ceux qui attendent de ce texte une extrême clarté que, dans la sphère de la création, les discours clairs sont réservés aux personnes limitées; une phrase ou une expression qui a une seule signification est vraiment une nature morte". Essayons donc d'offrir une brève digression, un
2

Gabriele-Aldo Bertozzi. Chi sei? sous la direction de François Proïa, L'A~uila, Angelus Novus, 1999. Bertozzi, 138 planches en couleurs / 150 illustrations en noir et blanc. Sous la direction de Antonio Gasbarrini, Eugenio Gianni, Textes de Bertozzi reproduits en langue originale (italien, français, espagnol), Milan, Electa, 2000. 4 En plus de ma "Préface" en français, il y a dans le livre des textes en français, anglais, italien, portugais, espagnol; le volume d'Electa est une édition bilingue (italien-anglais).

9

cadre presque synoptique des moments historiques et théoriques les plus importants de l'Inisme5. L'Inisme a été fondé le 3 janvier 1980 au Café de Flore à Paris. Les plus insignes représentants de l'avant-garde française étaient présents ce jour-là. Ces derniers, d'habitude agressifs et combatifs, furent en cette circonstance aimables et même encourageants; sans doute pensaient-ils que l'Inisme n'aurait duré qu'un mois tout au plus. Résultat: eux ont disparu et nous, nous allons plus que jamais à la charge. Depuis ce jour désormais lointain, l'Inisme s'est répandu en Europe: de la Grèce à la Finlande, et dans les trois Amériques, nord, sud et centre: de l'Argentine au Far West. Les zones du globe les plus actives, à part la France, sont l'Italie, l'Espagne, les États-Unis, l'Argentine et le Brésil. Plus récemment, le militantisme s'est élargi aux côtes africaines, au Maghreb, plus précisément en Tunisie, avec des auteurs comme Amina Ben Damir et de jeunes étudiantes comme Rima Ayari et Yosra Buanane, par contre le mouvement était présent sur ce continent depuis les années quatre-vingt-dix, surtout à Djibouti6 et plus tard au
5 Pour rédiger cette brève introduction, le texte Qu'est-ce que l 'lnisme. lnterview de Esteban Crespo à Gabriele-Aldo Bertozzi (paris, Éditions de l'Inisme Français, 2000) m'a été particulièrement utile, et je désire le citer. 6 J'ai organisé moi-même avec Bertozzi, au Centre Culturel "Arthur Rimbaud" de Djibouti, en 1999, la première exposition africaine de tableaux, inistes naturellement, dédiés à Rimbaud.

10

Togo. Ces modestes résultats ne sont pas proportionnels aux intérêts que l'Afrique occupe pour l'Inisme. Le mouvement accorde en effet une grande importance à la production créative de ce continent surtout pour sa musique, sa sculpture mais aussi pour le "signe". Bertozzi affirme:
La poésie linéaire n'a plus aucun sens en Europe, elle n'a plus aucun sens et ne devrait avoir aucun intérêt; pour l' Mrique, c'est différent, l' Mrique a deux fentes la Rift Valley et la Rift Poetry. Nous en Europe nous avons abandonné la poésie linéaire pour le signe: les Mricains ont abandonné le signe pour aller vers la poésie linéaire: quand ils retrouveront le signe ils seront ou ne seront plus.7

L'Inisme est donc un mouvement international comme l'indique le premier l de son acronyme avec lequel il est souvent appelé, INI qui dérive, comme on le sait, de Internationale Novatrice Infinitésimale. Il a accepté la définition d"'avant-garde", terme devenu durant le siècle dernier, c'est-à-dire au XXc siècle, relativement courant dans le domaine artistique et littéraire, mais il donne au terme son sens réel qui le distingue de toute tentative d'expérimentalisme d'emprunt, de tout retour sur de vieilles tentatives, et aussi de tout modernisme. D'ailleurs, la plupart des gens confondent les mouvements d'avant-garde avec une nouvelle forme de modernisme. Ce n'est pas ça. En effet, Bertozzi écrit:
Nous avons entendu affmner à plusieurs reprises que parGabriele-Aldo Bertozzi, Skritture Afrikane. Antologia personale, L'Aquila, Angelus Novus, 1998, p. 7 (la citation a été traduite de l'italien). 7

11 tout il Y a eu et il y aura une poésie vraie ou un art vrai et qu'il y a toujours eu et qu'il y aura toujours une avant-garde. Ce n'est pas ça, ce n'est pas un résultat nouveau avec une valeur esthétique forte. Elle ne naît pas d'une simple exigence de renouveau mais d'une totale dissolution de règles, de convictions, de valeurs que l'on croyait stables, sinon elle ne se distinguerait pas de l'évolution normale de l'art.8

Les inistes ont divisé les avant-gardes en trois périodes. Première phase ou des Avant-gardes historiques: Futurisme, Dadaïsme, Surréalisme. Période caractérisée par la révolte (une négation pour la négation) avec les deux premiers mouvements et par la révolution (modification profonde de l'existant) à partir du Surréalisme. Deuxième phase ou des Avant-gardes de l'Après-guerre, qui poursuivent la révolution, mais aussi le résultat d'une désorientation favorisant la réification de l'avant-garde même: Lettrisme, Situationnisme, Fluxus, Poésie Concrète, Poésie Sonore, Poésie Visuelle, Nouveau Roman, Nouveau Théâtre, Tel Quel, Mail Art. Troisième phase ou RR, qui marque avec l'Inisme, depuis 1980, la période de la révolution révolutionnée9 en opposition à la chute des idéologies dans le monde.
Id., Il sensa inedito, Napoli, JN, 1985, p. 33 (la citation a été traduite de l'italien). 9 "Révolution révolutionnée", pour le critique et éditeur Antonio Gasban-ini, sympathisant de l'Inisme, serait l'équivalent de "l'avant-garde de l'avantgarde" (Antonio Gasban-ini, "Note de l'éditeur", in Gabriele-Aldo Bertozzi, Guide du Révolutionnaire, publié par la revue Bérénice, XI, 28 (mars 2003), pp. 87-88). Sur ces mêmes pages Gasban-ini présente les trois phases de façon légèrement différente de mon point de vue mais au fond nous sommes d'accord.
8

12

N'étant ni suivi ni accompagné d'autres mouvements avec justement les caractéristiques spécifiques, historiques déjà évoquées, l'Inisme est donc la seule avant-garde qui est passée dans le troisième millénaire. La révolution iniste étant vraiment totale, sur le plan créatif, nous pouvons dire que notre mouvement n'a aucun lien avec les avant-gardes précédentes, mais nous avons toujours voulu les connaître à fond, comme vous l'aurez j'espère déjà compris, aussi, sur le plan de la connaissance, avons-nous éprouvé le besoin de les étudier à fond du début du xxe siècle et, dans cette perspective, nous avons également publié des essais, dont certains sont considérés fondamentaux (pour ce qui est du ''travail'' dans le sens commun du terme, certains d'entre nous moi y compris sont professeurs universitaires). Je tiens à ajouter enfin que, sur le plan des relations, nous avons eu autrefois de solides rapports d'amitié avec les représentants les plus importants des dernières avant-gardes du xxe siècle (dont il ne reste à présent, malheureusement que quelques survivants qui ne militent plus, pour leur âge avancé ou pour des raisons de santé). Nous nous distinguons de la plupart des avant-gardes précédentes aussi pour notre nom; en effet, comme je l'ai déjà dit, l'Inisme, plus souvent dénommé Ini (ou LN.L), est probablement le seul mouvement qui ne contienne pas dans son nom même cette limite dérivant du terme qui l'a généré (par exemple: Futurisme de futur, Surréalisme de surréel, Poésie Sonore de son, Poésie Visuelle de visuel,

-

-

13

etc.); d'ailleurs quelles limites peut contenir un nom formé de trois termes qui désignent tous l'extension? À ce propos, je m'attarderai quelques instants sur ce célèbre acronyme, lNI. Il est formé par les initiales de Internationale (une nécessité plus qu'un choix), Novatrice (ce qui est évident, puisqu'il s'agit d'un mouvement révolutionnaire) et Infinitésimale. Cette dernière composante est sans doute celle qui caractérise davantage le mouvement. C'est aussi la plus complexe, la plus difficile à expliquer parce qu'elle renferme plusieurs significations, dont les principales sont: 1) Une signification propre à l'Inisme argentin, qui part de l'infinitésimal pour exprimer l'infini. 2) Une signification mathématique se basant principalement sur l'étude de l'extrêmement petit. 3) Une signification atomique qui est la plus connue à cause de l'exemple que tout le monde répète désormais: "de même qu'en physique nous avons eu la scission de l'atome, au sein de l'Inisme nous avons eu la scission de la parole". 4) Une signification mystique basée sur une considération presque ignorée des artistes du passé, qui a été jusqu'à présent patrimoine exclusif de la science, celle qui tient compte du fait que la Terre existe depuis des millions d'années. 5) Une signification communicative où l'emploi de la phonétique internationale doit être mis sur le même plan que la vidéoinipoésie parce que toutes deux - la première

14

grâce à l'oralité, la seconde au moyen des images visent des formes de communication universelle. 6) Il y a ensuite une signification à caractère éthique/esthétique qui voit les inistes fauteurs de la dynamique du dépassement, c'est-à-dire que ceux-ci considèrent que si les produits de notre création seront dépassés par d'autres, ils auront contribué à cette phase d'évolution/émancipation et qu'ils seront ainsi responsables d'amvres futures. À la question "Qu'est-ce que l'Inisme?", que l'on me pose souvent, comme vous pouvez bien l'imaginer, parmi les gens non concernés, j'ai toujours un peu peur, car je me demande si ma réponse doit durer deux minutes ou paradoxalement deux jours. Mais aussi parce que cela ne dépend pas seulement de moi, mais du degré d'évolution de la personne qui me pose cette question et/ou de sa connaissance des phénomènes relatifs au sentir contemporain. Parfois, je m'en sors en répondant que la consultation d'un site Internet serait peut-être plus exhaustive que ma réponse ou bien, si cette personne connaît l'italien, je la renvoie à l'excellent essai, relativement récent, de Giuseppe Siano, Mito e rivoZuzione poetica neZ teatro d'avanguardia. La Signora Proteo, qui va bien au-delà de la représentation théâtrale en soi, pour expliquer longuement la poétique de l'Inisme. Mais inexorablement, mon interlocuteur répond: "... mais en quelques mots seulement". Ce n'est pas à ces personnes curieuses et pressées que je peux

-

15

offrir ces "quelques mots", mais peut-être, après cette prémisse essentielle, puis-je essayer avec vous, puisque vous avez eu la patience de m'accorder votre attention jusqu'à présent. Une définition de l'Inisme, la plus connue, est la suivante:
Mouvement qui propose une esthétique nouvelle dans tous les domaines de la création visuelle, écrite et sonore. L'emploi de nouvelles écritures calligraphiques, alphabétiques et symboliques (souvent accompagné par l'utilisation de la phonétique internationale) assume la valeur de création et non d'imitation, de connaissance et non de réalité que l'on peut photographier. Ces signes, appelés "inies", veulent être une orchestration de sentiments et de pensées, la vision multiple et globale que nous offre la vie.

C'était plus ou moins la définition que j'ai lue sur l'invitation à la conférence de clôture du cours sur l'Inisme tenu par son fondateur à l'Université de Paris XII-Val de Marne, en 1991, qui représente aussi une preuve de la longue militance de l'Inisme dans son lieu d'origine. Je voudrais rappeler que, pour cette occasion, Jean Gaudon, ouvrant la cérémonie au nom de son université, dit:
Dans mon ancienne université dans laquelle j'ai enseigné longtemps, l'université de Yale, je crois que c'était en 1941-42, pendant la dernière guerre, je n'étais pas encore là bien sûr, ils avaient invité André Breton, qui était exilé au États-Unis, et André Breton avait prononcé une conférence qui a été publié depuis sous le titre, je crois, de Situation du Surréalisme entre les deux guerres. J'ai l'impression aujourd'hui, et j'espère que c'est une prédiction qui se réalisera, qu'un jour, je ne sais pas quand, quelqu'un dira qu'en 1991, le fondateur de l'Ini,

16 Gabriele-Aldo Bertozzi, est venu à l'Université de Paris XIIVal de Marne présenter son mouvement, et que, comme le discours que Breton a prononcé à Yale pendant la dernière guerre, cela sera considéré comme un événement de ty~e historique, et que ceux qui nous suivront s'en souviendront.1

Pour conclure cette introduction, j'essaierai de me limiter en rappelant quels ont été les apports majeurs, outre ce qui a déjà été éclairci; aussi vais-je me limiter aux apports pnnclpaux. Partons de l'abolition des secteurs opérationnels, soit du refus de séparer les différents arts, comme par exemple la poésie de la peinture. Cette opération a été, à vrai dire, promue par les vieilles avant-gardes, et le mérite leur appartient, mais elles ont ainsi créé une grande confusion, aussi après l'Inisme a-t-on bien l'abolition des secteurs opérationnels, mais de l'après Babèle. Par exemple, une photographie peut être un poème paysage, un visage un poème portrait et ainsi de suite, selon une taxonomie que tout iniste peut enrichir à souhait. Ainsi, une photographie n'est pas toujours un poème paysage ou poème ville, mais elle peut trouver aussi toute sa dignité comme simple forme d'illus10 Cette citation est extraite du documentaire 1991 Anno DomINI, que j'ai réalisé lors de cette manifestation. Ce texte, en anglais, est reproduit en appendice du catalogue de la dernière exposition de Bertozzi aux Etats-Unis: "An introductory speech by professor Jean Gaudon, for the last session of the course on lnism given by professor Gabriele-Aldo Bertozzi in 1991, at the University of Paris XII-Val de Marne. Unpublished", in Bertozzi in the USA., Rochester, New York (Nazareth College)/Portland, Oregon (Charlie White Gallery), 2003, p. 29.

17

tration et, pourquoi pas, agencée à des signes, elle peut devenir un produit de création originale. Lisons ce que Bertozzi écrit dans le Manifeste de la photographie iniste:
Par photographie iniste, il faut entendre le résultat sans tache d'une opération créatrice exclusivement réalisée avec une pellicule insérée dans un appareil photo. C'est donc une écriture iniste obtenue grâce à la lumière et avec l'exclusion à priori de toute intervention manuelle ou de l'ordinateur ou de tout autre moyen. Aussi se distinguera-t-elle de la "fotoinigraphie" œuvre riche en signes scripturaux, picturaux ou en signes d'autre nature mis successivement. (Ajoutons que mes amis et moi-même avons l'habitude d'écrire "photoinigraphie" quand le support photographique, malgré nos interventions, demeure primaire). Inigraphie est, par contre, un terme global qui peut définir toute opération iniste (textes, traductions, iconographie, etc.). Il peut également indiquer fotoinigrafie et photoinigraphie. Entre la photographie iniste et la photoinigraphie il faut aussi mémoriser le "poème [photographique inister, poésie photographique utilisée dans l'art postal (non pas nécessairement, mais surtout) qui, par convention (et par commodité), est uniquement divisée dans les catégories suivantes:

..
..

poème-paysage poème-ville poèm e-portrait poème-image

quamvis claris sit eoloribus pieta vel poësis vel oratio11

Primo manifesta della fotografia inista de Gabriele-Aldo Bérénice, N.S., III, 7 (mars 1995), pp. 71-72.

11

Bertozzi, in

18

Le signe ou le sens de cette méthodologie a été ensuite exprimé en d'autres termes à toutes les formes d'écriture (en grec photographie signifie écriture de la lumière) et donc, bien que refusant énergiquement le médiocre, le déjà dit, il y a des textes qui peuvent être sauvés comme œuvres descriptives ou historiques, selon le cas, même s'ils ne sont pas une œuvre de création. L'apparat théorique de l'écriture et de la peinture iniste étant énorme, il est vraiment impossible de pouvoir en parler dans une introduction; je renvoie donc aux manifestes et aux principaux textes théoriques que vous trouverez en appendice à ce volume. Je me contenterai donc de dire que, outre la fusion continue de la poésie et de la peinture, on les reconnaît aussitôt au pathos qu'engendrent leurs signes, leurs écritures calligraphiques, symboliques, inventées, tirées de civilisations antiques. Certainement magiques. Souvent elles sont le résultat de la mise en application de formules alchimiques. Étant donné aussi que tous les inistes ont un penchant marqué pour les sciences (en particulier: l'astronomie, la physique nucléaire, la chimie, l'informatique), nous pouvons retenir que nos recherches visent au dépassement de la donnée recherchée justement à travers la création, c'està-dire, quand la science est amalgamée à la poésie, elle est à même d'engendrer ce produit que notre ignorance nous fait appeler magie. La peinture mais surtout la poésie représentent en outre d'excellents exemples pour démontrer comment la phase

19

de concentration du module de création, déjà lancé par Rimbaud, Mallarmé, vers une phase de concentration maximale sur le poème, sur le vers, sur le mot, libéré à présent des scories du passé, reconduit vers une phase d'ampleur dont, nous n'aurons peut-être pas le temps de jouir pleinement, à cause du cours limité de nos vies (ars Zonga, vita brevis). L'activité iniste concernant la videoinipoésie, mais aussi
le cinéma en général

attention a été et est adaptée à son temps, et sans aucun doute semblable à l'expression scripturale, visuelle, sonore (sans exclure la sculpture, l'architecture et d'autres formes créatives, homologuées ou pas), mais nous recommandons aussi la lecture du texte en appendice, Réalité virtuelle de 1995). Le roman et le théâtre, points faibles de toutes les avantgardes, ont été affrontés par les inistes dans leur phase exploratrice; ils se sont attardés surtout sur l'apparence ou technique de la représentation, enrichie par la fusion complète de tous les arts; mais en phase de maturité, sans risquer de faire marche arrière, le roman et le théâtre ont été affrontés dans leur domaine propre, c'est-à-dire sans les distinguer du roman et du théâtre traditionnels pour ce qui concerne la technique employée, mais pour leurs contenus, leur langue, résultat de l'application de la théorie de l'infinitésimale. Nous avons procédé de la sorte pour l'inika sonorika, et l' e-mail art.

-

- qui

a particulièrement

retenu mon

20

Les inistes, bien que pratiquant une critique artistique littéraire théorisée par eux, n'ont pas encore pour l'instant publié un manifeste recueillant leurs idées, mais cette publication, on le sait, est imminente. Je peux anticiper, disant que, dans la mesure du possible, la critique iniste cherche, à travers son expérience, à redécouvrir le vécu de l'auteur en question et que, au sein de cette critique, la traduction abstraite et la comparatiste occupent une place importante; le voyage, le mythe et sa réinvention sont des thèmes privilégiés. Après les idées, nous pouvons aussi nommer les hommes. J'aimerais évoquer tous les inistes et sans distinction aucune, car chez nous, "les plus forts" n'existent pas. Je risque inévitablement d'en oublier quelques-uns, mieux vaut-il désister. J'évoquerais seulement les plus jeunes, puisqu'ils représentent encore largement l'action future inédite: Gabriella Giansante, directrice de Inism, revue on line; Marco Liguori, volcan en éruption qui habite près d'un volcan éteint ev ésuve); les leaders les plus actifs des différents pays (chacun représente de puissantes troupes de combattants): Pietro Ferrua et Lex Loeb (USA); Francisco Juan Molero Prior (Espagne); Julio Carreras (Argentine); Neli Vieira et Jorge Barreto (Brésil); aux cotés desquels je dois nécessairement placer avec Bertozzi, le fondateur, dont je parle amplement dans ce volume, d'autres membres du groupe historique, comme Moreno Marchi (trop tôt disparu); Angelo Merante, un vrai maître; Antonino Russo; Giorgio Mattioli; Eugenio Gianni, Kiki Franceschi.

21

L'histoire de l'Inisme compte aussi deux personnages remarquables, aussi importants que les autres (deux véritables voyants aurait dit Rimbaud, dans sa fameuse lettre): Antonio Gasbarrini et Giuseppe Siano, pour leur copieuse production critique et l'important travail de divulgation des idées inistes.

"APRÈS LE DELUGE", L'INISME

Moi aussi 'je m'en allais, les mains dans la poche", mais de mes sept pantalons, je ne portais pas celui qui avait un "large trou" et, sur la route, j'imaginais poser mes pieds sur ces pavés qu'André Breton, il y a très longtemps, avait foulés, complètement pris par Rimbaud, voire "possédé". Mais je ne me trouvais pas à Nantes, j'étais à Nîmes et un "air de Rome andalouse" qui flottait ce matin-là de juin de l'année dernière me fit venir à l'esprit des pensées qui, à un autre moment, m'auraient étonné. "D'autres horribles travailleurs viendront" avait écrit Arthur, annonçant ses successeurs. Lesquels? Le fluorescent Marinetti qui se réjouissait de savoir par cœur quelques beaux vers de Rimbe et répétait aux futuristes le mythe symboliste? Le roumain-suisse-français Tristan Tzara qui lut entièrement Une Saison en Enfer et Illuminations seulement après le Dadaïsme? Les Surréalistes contradictoires et fragmentaires à l'égard du poète de Charleville? Quant aux autres groupes, écoles ou mouvements, vraiment pas la peine d'en parler, vu la réelle insuffisance de leur apprentissage. Des guirlandes multicolores pendaient des cordes tendues des deux côtés des rues. Bertozzi, qui me précédait,