//img.uscri.be/pth/df1724721efee681a97291b0b6d126480c5db2d7
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 10,28 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

LA FIGURE DES HÉROS DANS LA CRÉATION CONTEMPORAINE

161 pages
Des artistes inventorient ici la recherche qu'ils conduisent autour de la figure du héros, stimulée par les XIXe rencontres Théâtrales Charles Dullin. " Je suis arrivé à sentir l'impérieuse nécessité de travailler à faire du théâtre, non pas un musée, mais une machine actuelle, ayant sa place dans la société moderne. " (Charles Dullin, 1928). La fidélité aux auteurs contemporains reste ainsi très forte dans ces textes, même s'ils se nourrissent souvent d'autres disciplines artistiques.
Voir plus Voir moins

Collection Création/Réel Directeur Kazem Shahryari

Ce numéro est co-réalisé avec les XIXème RENCONTRES CHARLES-DULLIN* Sa rédaction en chef a été confiée à Kazem Shahryari

* Avec le soutien de :
le Conseil Général du Val-de-M arne, la Drac Ile-de-France, le Conseil Régional Ile-de-France, la Ville de Villejuif

« Si notre vie est malade, notre art doit l’être aussi ; et nous ne pouvons lui rendre la santé qu’en recommençant, comme des enfants ou comme des sauvages… Votre civilisation est votre malade. » Voici ce qu’écrit le peintre Gauguin à Strindberg, le dramaturge. Il y a environ sept mois, nous avons décidé de créer une nouvelle collection au sein de l'Harmattan. En effet, en tant qu'auteur, je constatais un immense vide dans la communication des matières essentielles à la survie de l'art de la création qui émerge du travail. Notre époque est marquée par une dégénérescence de la culture : les modes, les imitations, l’institutionnalisation, la rentabilité... autant de pièges. La collection Création/Réel ne travaille pas avec un écrivain mais en co-production avec des associations, elle veut conserver son indépendance, en respectant les objectifs propres à chaque groupe qui réfléchit autour de la création et du réel. Nous nous proposons comme intervenant de cette nouvelle structure d'édition en souhaitant que dans la Création/Réel, la colère des poètes participe à la construction d'un jardin dans la création. Cette collection a pour ambition de se faire l'écho de toutes les créations qui portent en elles les antagonismes de la vie réelle et qui relèvent de la notion du travail et de la culture.

SESATX SED EGASSITE

/ 0
E

(

Nous disons que notre point de vue est un engagement universel et nous désirons créer un outil à cette fin. Nous sommes ravi de nous investir dans la genèse d'un projet à long terme en tant que partenaire dans la politique de sa conception, de sa réalisation et de sa distribution. En un mot, l'objet le plus cher à nos yeux est de mettre en place un processus qui résiste à la dégénérescence culturelle établie. La création est un noyau chaotique qui se dessine grâce à un homme, le créateur. Il n’invente rien, son travail consiste à « dépoussiérer », à faire apparaître une chose qui existe déjà… La création dramatique est l’unique fiction qui se réalise en public autant de fois que celui-ci la désire. La création dramatique prouve, par son déroulement, que sa fiction est possible, donc qu’elle est réelle, non pas la réalité que nous vivons mais une réalité autre, celle qui nous force à penser. La véritable production de la création se manifeste dans le processus de la pensée du spectateur. En ce qui concerne le « Réel », Malheur à un peuple qui a besoin de héros ª, écrivait B.Brecht. En ce qui concerne la « Création », le héros est un mythe invisible qui se transforme avec le désir de son spectateur vers un être réel (le personnage) qui le protège (lui, spectateur). Voici les sujets auxquels nous réfléchissons dans ce numéro à l’occasion « Des XIXèmes rencontres Charles Dullin », cerner le héros et la création, un moyen de s’approprier la matière afin de conquérir la métaphysique, servir l’éclosion de la vie par la voie de la métaphore, pour un métissage des extases.
Le directeur de la Collection Création/Réel Kazem Shahryari

12

CAHIERS DE CONVERGENCES Nouvelle série
Confiance. Voilà les mots par lesquels il convient sans doute d’ouvrir cette nouvelle série des Cahiers de Convergences. Confiance dans les hommes et les femmes de notre temps qui n’ont pas remisé leurs utopies. Courage. Car cette résistance ne se nourrit pas sans batailles. Contre soi d’abord, pour sans cesse renouveler la vigilance et l’effort. Contre ceux qui devinent l’ampleur des changements à venir et les craignent. Contre ceux enfin qui s’accommodent de la mollesse des temps. Convergences. Car là réside la force ; parce que l’avenir est déjà porté dans le présent ; et qu’il suffit de le faire croître, en rassemblant ceux qui l’inventent à tous les coins de la vie même. Fondée à la jointure des années 80-90, l’Association qui édite ces Cahiers a voulu tisser des liens entre ceux qui produisent des biens dits « matériels » et ceux que l’on nomme les « intellectuels ». Au long des onze numéros parus ce sont plus de cent d’entre eux, de l’un et l’autre « mondes », qui nous ont livré des morceaux de leurs pratiques créatives. Cette nouvelle série, née de notre rencontre avec le poète Kazem Shahryari qui a fondé – au sein des Editions de l’Harmattan – la collection Création/Réel, va donner un nouvel essor à cet échange.

Des artiste inventorient ici la recherche qu’ils conduisent autour de la figure du héros, stimulée par les XIXème Rencontres Théâtrales Charles Dullin. Le prochain numéro reprendra avec Travail et Culture Nord Pas-de-Calais, le Centre de Culture Populaire de St-Nazaire, et les quatre-vingt participants du colloque organisé par eux en juin 2001 les larges discussions sur les rapports contemporains entre culture et monde du travail. Quant au troisième, il sera consacré au processus de création mis en œuvre par le Théâtre Jean-Vilar de Vitry avec la Compagnie Retouramont et la CMCAS Production Thermique Ile-de-France à laquelle sont rattachés les agents EDF de la Centrale de Vitry. Que ces Cahiers qui, grâce à L’Harmattan et à sa nouvelle collection, vont élargir leur audience et le dialogue ouvert voici neuf ans, donnent confiance et courage à tous ceux qui œuvrent dans le chantier de l’utopie des convergences. Car nous avons honoré le pari que nous formulions jadis, à quelques-uns : « La seule réponse à la question des utopies se tient au cœur des hypothèses de leur mise en œuvre ».*
Le Président de l’Association Convergences Gérard Astor

* Premier Cahier, page 1.

14

DES RENCONTRES CHARLES DULLIN
"Je suis arrivé à sentir l'impérieuse nécessité de travailler à faire du théâtre, non pas un musée, mais une machine actuelle, ayant sa place dans la société moderne", Charles Dullin - 1928. Depuis 20 ans, nous programmons Les Rencontres dans cet esprit en tentant pas à pas d'y impliquer tous les théâtres du Val-de-Marne. La fidélité aux auteurs contemporains reste très forte dans nos choix même si le texte se nourrit souvent d'autres disciplines artistiques. "Sans texte, sans auteur, il n'y a pas de point de vue et donc pas de possibilité de dialogue avec ce point de vue", Stéphane Braunschweig, participant aux Rencontres en 1990. Merci au Conseil Général du Val-de-Marne, aux villes et théâtres partenaires, à la Direction des Affaires Culturelles d'Ile-de-France, au Conseil Régional d'Ile-de-France et à la ville de Villejuif qui font vivre ce festival. Les 19èmes Rencontres Charles Dullin seront encore plus printanières (4 mars-6 avril 2002). Vous pourrez voyager dans 21 villes, 23 théâtres et découvrir 23 spectacles différents de compagnies issues de toute la France et pays francophones. Quatre d'entre eux ont bénéficié de l'aide à la création du Conseil Général du Val-de-Marne. Avec les débats, ce sont 50 manifestations sur 5 semaines qui vous seront proposées. Hasard ou nécessité ? Nous ouvrons ces Rencontres avec la création d'un auteur et d'un metteur en scène Val-de-Marnais et clôturons avec un spectacle en italien, "la langue du

théâtre", encore un clin d'œil à Charles Dullin qui, le premier, fit connaître Pirandello en France. Venez nombreux à ce rendez-vous de théâtre, "ce fragile futur humain qui s'invente sur scène" (Edward Bond)
Le Directeur artistique des Rencontres Charles Dullin Michel Le Gouill
Associés Christine Bertin, William Malatrat

16