//img.uscri.be/pth/79f1d96f255df5422326a88c1ba00a4189f12710
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 15,00 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Le fond cinématographique

De
204 pages
Le concept de fond a-t-il une pertinence pour le cinéma et que peut-il recouvrir alors ? C'est à cette question que cet essai tâche de répondre. Ce livre privilégie quelques films singuliers et un nombre limité de cinéastes. Qu'il soit question de Rivette, Oliveira, Straub-Huillet, Guiguet, Antonioni, l'approfondissement ou la complication de la vue cinématographique correspond à une montée du fond visuel et sonore. Les figures, les personnages, les lieux délimités sont alors perturbés par l'intervention de cet autre composant.
Voir plus Voir moins
Robert Bonamy
LE FOND CINÉMATOGRAPHIQUE
P Le artipris du cinéma
LE FOND CINÉMATOGRAPHIQUE
Collection « Le parti pris du cinéma » dirigée par Claire Mercier ESSAIS MONOGRAPHIES CINÉFABLESEntre objectivité et subjectivité, entre récit et drame, entre œuvre et marchandise: mort ou métamorphose du cinéma? Nous publions desessaisque ce terme unit dans une ambiguïté parce féconde la critique et les cinéastes. Desmonographies parcequ’on peut imaginer un temps où, le cinéma disparu, les films ne subsisteront que par les descriptions vivaces qui leur auront été consacrées et qui, déjà, en donnent une image. Nous publions aussi des scénarios et plus largement des textes qui ont pris place dans le processus de production descinéfables. Parce que de projet de film qu'il était, le scénario tend lors de chaque projection du film à redevenir fluide et à aller se déposer ailleurs… Chaque auteur de la collection s’aventure personnellement à interpréter ce que peut être Le parti pris du cinéma. C o m i t éd el e c t u r e: Guillaume Bourgois, Jean Durançon, Dominique Laigle, Arthur Mas, Claire Mercier, Bruno Meur, Martial Pisani, Pauline Soulat
Robert BONAMYLE FOND CINÉMATOGRAPHIQUE
Dans la même collection Suzanne Liandrat-Guigues, Jean-Louis Leutrat,Rio Bravo de Howard Hawks, 2013.
© L’Harmattan, 2013 5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Paris www. harmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-01747-1 EAN : 9782343017471
à J.-L. L. & S. L.-G. merci à Sabrina B.
AVERTISSEMENTLes dictionnaires du cinéma : fond, néant Le présent essai privilégie quelques films singuliers et un nombre limité de cinéastes. Cette logique des préférences permet de dégager certains aspects du fond cinématogra-phique ; des frères Lumière à une série de films contemporains, en passant par des réalisations de différentes époques et nationalités, un corpus se dessine à partir des problématiques propres à lavue, au sens que les commencements du cinéma ont d’abord donné à ce terme et sans le limiter à un réel "documentaire". Non pas une "vue sur", comme on peut avoir une vue sur la mer proche, ou sur la montagne lointaine, mais un fragment filmique capable de convoquer une certaine idée de l’enregis-trement proprement cinématographique. Lavuese pense ne pas tant en terme de "prise" sur le réel, de maîtrise de la "prise de vue", qu’en terme d’ouverture à de l’insignifiant, du mou-vant, de l’indéterminé ou de l’incertain. Qu’il soit question de Rivette, Oliveira, Straub-Huillet, Guiguet, Civeyrac, Antonioni, etc., l’approfondissement ou la complication de lavuecorrespond à une cinématographique montée du fond visuel et sonore: les figures, les personnages, les lieux délimités sont perturbés par l’intervention de cet autre composant qui habituellement tend à s’effacer. Le fond 9