Les déferlements de l'image

De
Publié par

L'écriture théorique n'efface pas la dimension sensible de la recherche. Dans notre culture, nous vouons un culte aux images que l'on atteste d'une vérité transcendantale. Pourtant l'image-écran n'est souvent que le relais de l'ordre du discours. Foyer des puissances patriarcales, elle noue les enjeux politiques de la représentation, mais est aussi la présence du souffle de l'autre et du vent.
Publié le : dimanche 1 mai 2011
Lecture(s) : 43
EAN13 : 9782296809901
Nombre de pages : 202
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
 
 
 
  
LES DÉFERLEMENTS DE L’IMAGE
 
 
  
 
 
 
 
 
 
 
 
Du même auteur :   Spectre-chair, Éditions L’Harmattan, 2006.                           © L’Harmattan, 2011 5-7, rue de l’École-polytechnique ; 75005 Paris  http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr  ISBN : 978-2-296-55060-5 EAN : 9782296550605
 
C
Lilian S  
HIAVI 
      LES DÉFERLEMENTS DE L’IMAGE  Situations ironiques, théoriques et critiques                   
 
 
 
 
 
Sommaire  Avant-propos .................................................11 Méthodologie ...............................................................16 Humus ..........................................................................18 Ouverture vouloir-vivre ..................................................21 Spéculer .......................................................................21 Expérimenter ...............................................................26 Le vouloir-vivre ...........................................................27 Combattre ....................................................................30 Débrider ......................................................................33 1repartie .........................................................37 Par pointes Contrainte, contingence, nécessité ..............................37 I. Contrainte ..................................................47 1 Sortir  du  cadre..................................................47 1.1- La liberté peut-elle consister ?.............................47 1.2. La préhistoire du sujet..........................................48 1.3. Ligne de fuite ........................................................50 1.4.  Le paradigme du rêve ........................................52 2-Le neutre et le rien, lexcentricité ............................54 2.1-Roland Barthes et les modalités du discours .......45.. 3-Le trop-plein et la surprésence, « corpus »..............58 3.1 La nausée..............................................................58 4. Etat limite, limite détat, spectre .............................60 4.1-François Châtelet, lailleurs de la philosophie ou « la philosophie de pointe ».........................................60 II. Contingence ..............................................63 1. Un capital : Spectre du spectre-chair .....................64 1.1- La greffe ...............................................................64 2- Flottement ...............................................................67 2.1- Tentative dassimilation .......................................67 3. Jacques Rancière et la formule ...............................70 3.1. Formule, émule ; communauté .............................70 III. Nécessité ................................................................78 1. La politique de la honte ...........................................78 
 
2. « Life time value » ...................................................80 3. Les sociétés de contrôle...........................................84 4. Lépiphylogénèse.....................................................89 5. Un livre est-il un objet temporel ?...........................90 6. Dérive !....................................................................92 2èmepartie .......................................................95 De la négativité esthétique comme fondement deffectuation de lart et du discours sur lart..............95 1. LA DEMATERIALISATION....1.20... .................... 1.1de lobjet dart ..................................................102 1.2. « Léther esthétique » ? ......................................106 1.3. Rémanences et déplacements .............................110 1.4. Le hammam ........................................................112 1.5. Bilan résiduel .....................................................115 2. LA VERGOGNE....511..................................... ........ 2.1- reconfigurer  des restes, festoyer- ....................115 2.2 La tête de cochon.................................................118 2.3 Le devenir-animal................................................120 2.4 La caméra prothétique de René Vautier..............121 2.5 Les stratégies de Thomas Hirshhorn. ..................122 2.6 La regimbe...........................................................126 3. DEPUIS LA CHAIR ..............................................128 3.1 Ecartèlement........................................................128 3.2 Un corps culturel.................................................131 3.3 Prélèvement dun morceau de chair....................132 3.4 La dématérialisation de la chair. ........................134 3ème partie La déferlante ...............................................137 I ..................................................................................140 II.................................................................................151 III. ..............................................................................160 IV. ..............................................................................172 V. ...............................................................................179 Appendice Point(e) !.......................................................181 Bibliographie .............................................................191 
    « Le sujet sabîme en ce gouffre, mais ego sy énonce : il sy extériorise, ce qui ne signifie pas quil porte au dehors la face visible dune intériorité invisible. Cela signifie quego fait ou se fait extériorité, espacement de lieux, écartement et étrangeté qui font le lieu, et donc espace même, spatialité première dun véritable tracé dans lequel, et dans lequel seulement, ego peut survenir, et se tracer, et se penser. »  J.L. Nancy,Ego sum. 
 
    « Je suis maintenant complètement embarqué sur les vagues du monde  bien déterminé : à découvrir, gagner, disputer, échouer ou à me faire sauter avec toute la cargaison. »  Goethe  Lettre à Lavater, 6 mars 1776.     « Eh bien, je te parlerai dabord du soleil et du principe qui a rendu manifestes toutes les choses que nous contemplons maintenant, la terre et la mer riche en vagues, lair humide et le Titan éther qui entoure de son cercle tous les êtres. » Clément dAlexandrie,Stromateis.          
   
 
         
               
à
la
me
r.
 
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.