//img.uscri.be/pth/4cd0cfb43964a5ae230bb15c81f056f6522d6963
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Michel Leiris et la théorie des arts africains

De
96 pages
Michel Leiris a fait appel à tous les savoirs pouvant rendre intelligible l'objet d'art africain. Cette étude présente une réflexion sur les conditions dans lesquelles le discours de Leiris a pu se situer par rapport à tel paradigme théorique ou à tel autre. Il apparaît, au fil de cette réflexion, qu'en s'affranchissant des préjugés de l'exotisme ou de la curiosité, celui qui écrivit l'Afrique fantôme a oeuvré en faveur de la mutation du discours sur l'autre en même temps qu'il développait une critique de l'ordre de la représentation ou de la figuration.
Voir plus Voir moins

Michel Leiris et la théorie des arts africains

Collection La Bibliothèque d'Africultures S'appuyant sur la dynamique de la revue Africultures, la collection La Bibliothèque d'Africultures accompagne son travail d'approfondissement des cultures africaines par la publication de textes portant sur des aspects éventuellement méconnus de ces cultures. Elle cherche, hors de toute chapelle, à stimuler la recherche et contribuer à la connaissance et à la reconnaisssance des expressions culturelles africaines. Ouvrages parus: - Ahmed Rahal, La Communauté noire de Tunis - thérapie
initiatique et rite de possession, 158 p., 2000.

- Nar Sene, Djibril Diop Mambety - la caméra au bout...
du nez, 134 p., 2001.

- Sylvie Chalaye, Nègres en images, 194 p., 2002. - Lucie Touya, Mami Wata la sirène et les peintres populaires de Kinshasa (à paraître, 2003).

Ange-Séverin MALANDA

Michel Leiris

et la théorie des arts africains

L'Harmattan 5-7 rue de l'Ecole Polytechnique 75005 Paris

Du même auteur L'esthétique littéraire de Camara Laye, Paris, L'Harmattan, 2000. Origines de la fiction et fiction des origines chez Emmanuel Dongala, Paris, L'Harmattan, 2000. Lire l'œuvre de Sylvain Bemba, Paris, Editions du ClREF, 2000. Daniel Biyaoula et le récit de l'exil, Paris, Editions du CIREF, 2000. Pepetela et l'écriture du mythe et de l'histoire, en collaboration avec Dea Drndarska, PariSyL'Hannattan, 2000. Dose I, Paris, Editions du ClREF, 2001. Différends III Ordres et enjeux de la narration chez Henri Lopes, Paris, Editions du ClREF, 2001. Passages Il Histoire et pouvoir dans la littérature antilloguyanaise, Paris, Editions du ClREF, 2002.

@ Editions L'Harmattan, 2003 ISBN 2-7475-4471-0

A mon fils Eliaz, pour hier et pour demain A Ya Nkumbu Ngoma A Nsundi wa zolo Kongo

" Je ne vous retracerai pas ce que fut ce prem ier

voyage de presque deux ans en Afrique, ce voyage qui eut pour point de départ la côte du Sénégal et - après l'Afrique occidentale, l'Afrique centrale et le Soudan anglo-égyptien - s'acheva en Abyssinie où j'ai eu la bonne fortune de vivre quelques mois dans l'intimité du culte des zar, qui rappellent de très près les lwa du vaudou haïtien. Je ne vous raconterai pas comment, de fil en aiguille et à mesure que je m'accoutumai à ce milieu nouveau, je cessai de regarder les Africains sous l'angle de l'exotisme, finissant par être plus attentif à ce qui les rapprochait des hommes des autres pays qu'aux traits culturels plus ou moins pittoresques qui les en différenciaient. Je ne vous dirai pas comment, après un second voyage au but beaucoup plus pratique que le premier (puisqu'il s'agissait cette fois-là de résoudre une question de maind'œuvre), l'idée mythologique que je m'étais faite de l'Afrique acheva de se dissiper et laissa place à une Afrique bien réelle, qui m'apparut comme elle m'apparaît encore maintenant, avec tout son lot de souffrances et de problèmes. Je chercherai plutôt à élargir le débat et - passant du personnel au collectif, de l'indiv iduel au social - je m'efforcerai de définir, pour vous aussi bien que pour moi, la leçon qui me paraît

pouvoir être tirée d'une étude objective des civilisations de l'Afrique. " Michel Leir~, Message de l'Afrique, in Miroir de l'Afrique, Paris, Gallimard," Quarto ", 1996,p. 8801. " L'éperon stylé traverse le voile, ne le déchire pas seulement pour voir ou produire la chose même, mais défait l'opposition à soi, l'opposition pliée sur soi du voilé/dévoilé, la vérité comme production, dévoilement/dissimulation du produit en présence. n ne soulève pas plus qu'il ne laisse tomber le voile, il en dé-limite le suspens -l'époque. " Jacques Derrida, Eperons. Les styles de Nietzsche, Paris, Flammarion, " Champs ", 1978, p. 86.
"

Dans la paraphrase ou analyse, Ibn-Roschdparle
"

toujours en son propre nom.

Ernest Renan, Averroès et l'averroïsme, in Œuvres complètes, Paris, Calmann-Lévy, 1949, tomeIll,p. 63.

1 Cf. Raymond Aron, Dimensions de la conscience historique, Paris, Presses Pocket, " Agora", 1985, pp. 151-224; Ernst H. Gombri ch, En quête de I 'histoire culturelle, Paris, Gérard Monfort Editeur, 1992 ; Emile Benveniste, Problèmes de linguistique générale, Paris, Gallimard, "Tel", 1996, volume 1, pp. 336-345 (" Civilisation. Contribution à l'histoire d'un mot ").

8

INTRODUCTION "On a nié l'Art nègre sous le prétexte qu'il présentait des formes diverses. Et, de fait, s'il est un comme il l'est, c'est dans la diversité de ses domaines, de ses genres, voire de ses styles. " Léopold Sédar Senghor, Liberté III Négritude et civilisation de l'universel, Paris, Editions du Seuil, 1977, p. 59. Les problèmes de l'art occupent une place fondamentale dans l'œuvre multiforme de Michel Leiris2. Leiris luimême explique souvent pour quelles raisons il en est ainsi. Mais il ne se borne pas à cela. Il traite des susdits problèmes de telle manière qu'il prend simultanément en compte toute une histoire des problématiques3. Voilà pourquoi tout ce qu'il pense et dit de l'œuvre d'art afticaine l'amène aussi à la constituer comme un objet du discours4. Voilà pourquoi il combine plusieurs lectures des productions (textuelles, artistiques, etc.) qu'il analyse.
2 Michel Leiris, Miroir de l'Afrique, Paris, Gallimard, "Quarto", 1996. 3 Cf. Hubert Damisch, Théorie du nuage. Pour une histoire de la peinture, Paris, Editions du Seuil, 1972; Erwin Panofsky, Idea. Contribution à l'histoire du concept de l'ancienne théorie de l'art, Paris, Gallimard, "Tel ", 1990; id., L 'œuvre d'art et ses significations. Essais sur les arts visuels", Paris, Gallimard, 1993. 4 Pierre Francastel, Art et technique aux xIX et d siècles, Paris, Gallimard, " Tel ", 1988, pp. 97 et suiv.
H