Mon passeport culturel burkinabè

De
Publié par

Ce livre est un condensé d'entretiens d'acteurs culturels en tout genre (réalisateurs, hommes de théâtre, comédiens, managers, artistes musiciens et plasticiens, stylistes, professionnels de la danse), qui évoquent directement les maux qui font obstacle à la promotion de leurs activités, et qui proposent, pour certains d'entre eux, des pistes de solutions.
Publié le : mardi 1 mars 2016
Lecture(s) : 0
Tags :
EAN13 : 9782140003721
Nombre de pages : 264
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
è
entré par la Ilière des concours professionnels
Patrick Coulidiaty
MON PASSEPORT CULTUREL BURKINABÈ
Les artistes parlent de leurs métiers
L’ armattan International Burkina Faso
© L’Harmattan, 20165-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-08656-9 EAN : 9782343086569
2
MON PASSEPORT CULTUREL BURKINABÈ
Patrick COULIDIATY MON PASSEPORT CULTUREL BURKINABÈ Les artistes parlent de leurs métiers
PRÉFACE
Le catalogue documentairePasseport culturel proposé par Patrick COULIDIATY est un véritable kaléidoscope des acteurs du secteur de la culture. A la faveur d’interviews savamment réalisées, le promoteur d’Artistebf entraîne le lecteur dans l’univers des arts toutes tendances confondues. Les portraits édifiants d’artistes à travers leurs parcours respectifs et leurs ambitions vivement entretenues constituent autant de plages documentées. Chaque portrait, dans le respect du genre, est lié à une catégorie. Cette classification relève d’une démarche méthodique qu’il faut saluer, car la clarté s’allie à la lisibilité pour une meilleure appropriation duPasseport culturel. Si la plage consacrée à la danse présente d’émérites chorégraphes, la filière mode et arts plastiques regorgent de stylistes et de plasticiens hors pair. Le panthéon du théâtre burkinabé et des arts apparentés est des plus édifiants, avec des pionniers de l’art dramatique qui ont formé toute une génération d’acteurs, qui à leur tour, investissent les planches et les écrans de la sous-région comme de l’extérieur. Pays de cinéma, et il faut le dire fierté, du Festival panafricain du cinéma et de la télévision (Fespaco), des portraits de jeunes réalisateurs et comédiens trônent à côté de glorieux professionnels, précurseurs de l’image et du son. La plume burkinabé n’est pas en reste dans ce panorama culturel. Elle témoigne de la vivacité et de la créativité des hommes de lettres et des savoirs qui donnent aux œuvres de l’esprit le pouvoir magique de façonner un monde épris de paix, d’amour et de justice. Si-la-sol-fa-mi-ré-do !décompte du solfège, la musique ferme En les feuillets de notre précieuxPasseport culturel, comme la
chorégraphie avait marqué le pas dès le début. Homme du rythme vital et de la danse dont les pieds reprennent vigueur en frappant le sol dur, pour paraphraser le poète Senghor, les artistes musiciens burkinabé ne dérogent pas à ce principe existentiel du monde noir. Le rythme national connaît une diversité qui s’inspire des fondements de notre société multiculturelle. Passeport culturel,aussi la parole donnée aux personnes de c’est ressources représentant l’institution culturelle, mais aussi aux adjuvants de l’action culturelle que sont les journalistes, producteurs et promoteurs. En somme,Passeport culturel,c’est la culture burkinabé contée par les acteurs eux-mêmes… Dr. Dramane KONATE, Spécialiste littérature, culture et civilisations Président de la Société des Auteurs, des Gens de l’Écrit et des Savoirs (S.A.G.E.S).
8
POURQUOI CET OUVRAGE ?
L'espace artistique au Burkina Faso est très riche et varié. On y distingue les artistes comédiens, les artistes musiciens, les artistes plasticiens, etc. Aux fins de promouvoir ces artistes et leurs œuvres, le gouvernement du Burkina Faso et d'autres promoteurs privés ont créé des espaces culturels propices. Ce sont entre autres, le FESPACO, le SIAO, la Semaine Nationale de la Culture (SNC), les Nuits Atypiques de Koudougou (NAK), Le Festival Jazz à OUAGA, Le CITO, l'ATB, Gambidi, les récréâtrales, etc. Créés après l'indépendance, ces institutions et ces espaces culturels ont porté un coup d'accélérateur à l'émergence et à l'éclosion artistique et culturelle du Burkina Faso. Au lancement d'Artistebf en 2007, il y avait très peu de manuels de référence à même de fournir aux chercheurs ou aux étudiants un minimum d'informations sur les différents métiers artistiques au Burkina, encore moins de donner une vue synoptique à l'investisseur étranger sur les difficultés de promotion des acteurs des filières de la musique, du cinéma et de l'audio visuel, des arts du spectacle, du livre, etc. Le présent ouvrage n'est pas de faire un inventaire complet des acteurs culturels burkinabé ni de dresser une liste exhaustive des artistes enregistrés sur le site Web Artistebf. Il est plutôt une tribune où des acteurs culturels (réalisateurs, hommes de théâtre, comédiens, managers, artistes musiciens et plasticiens, stylistes, professionnels de la danse, ont eu droit à la parole pour évoquer directement les maux qui font obstacle à la promotion de leurs activités, et proposer parfois des pistes de solutions. Nous avons aussi fait recours à des personnes ressources, des hommes et des femmes, plus ou moins témoins de l'évolution et de l'effervescence culturelle de notre pays de 1960 à nos
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.