//img.uscri.be/pth/2f0d01d5390d7d08a7cdc9281801025b7eb6a2e7
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 10,50 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

As-tu appelé Dominique ?

De
134 pages
Au cours des années 1950-60, Pierre Louki se produisit dans de nombreux cabarets ; parmi les plus célèbres, citons : la Tomate (direction artistique : Cora Vaucaire), le Port du Salut, la Colombe, l'Échelle de Jacob, le Cheval d'Or... Il écrivit quelque cinq cents chansons, interprétées par Juliette Gréco, Annie Cordy, Patachou, Jean-Claude Pascal, Philippe Clay, les Frères Jacques… et lui-même, qui lui valurent le prix de la Sacem et celui de l'académie Charles-Cros. Une grande amitié le lia à Brassens qui le fit passer en première partie de ses récitals à Bobino en 1972 et 1976.
Voir plus Voir moins
 
 
 
 
 
 
 
As-tu appelé 
 
 
 
D
 
 
 
 
 
 
 
ominique ?
 
 
                              © L’Harmattan, 2012 5-7, rue de l’École-polytechnique ; 75005 Paris  http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr  ISBN : 978-2-296-99220-7 EAN : 9782296992207
 
Pierre L OUKI  
As-tu appelé Dominique ?  Récit rétro          Préface de Michèle Stalla         
 
      
Dans la collection « Cabaret »
Marc Vincent chantauteur tomes 1 et 2, Bruno Daguebone, 2011-2012. Un cabaret rue Mouffetard , Christian Stalla, 2007. C’est l’destin Célestin , Gilbert Hennevic, 2009. Les compagnons pianistes , Anne Audigier, 2010. La chanson de proximité , Michel Trihoreau, 2010. La chanson pour tout bagage, Ginette Marty, 2011. Mamette, Gil Baladou, 2011. Chez Georges, Bruno Joubrel, 2012. As-tu appelé Dominique  ? , Pierre Louki, 2012.   Dans la collection « Cabaret en vers »
Quand on écrit dix fées ramant, Marc Vincent, 2012. Comme la truite sous la pierre , Patrick Deny, 2011.  Porte-toi bien la vie , Louis Amade, 2009. Esquisse d’incertain , Aurélien Carton, 2010.  
 
 
 
Préface    Cest à la fin des années 1950 que Pierre Varenne, aux abords de la quarantaine, abandonna définitivement son métier dhorloger pour devenir Pierre Louki. Outre plusieurs centaines de chansons, dont la fameuse Môme aux boutons,  nous lui devons des livres et des pièces de théâtre. Grâce à Georges Varenne, son fils, Christian Stalla, directeur de la collection Cabaret, a eu connaissance de ce « récit rétro », As-tu appelé Dominique ?, quil a décidé de publier et ma demandé de préfacer.  Jai eu le bonheur de côtoyer Louki en 1958 à lAuditorium des Jeunes Artistes, dans le XIV e , à un cours dart dramatique et dinterprétation de chansons donné par le comédien Lucien Raimbourg. Je suivais ce cours collectif sur les conseils de mon cousin René Allio, décorateur de théâtre à lépoque, qui allait devenir réalisateur de cinéma ( La Vieille Dame indigne ). On pouvait y rencontrer linterprète canadienne Pauline Julien, en quête de chansons inédites, le talentueux auteur Bernard Dimey, à la recherche dinterprètes, et des comédiens du Français venus en toute simplicité se ressourcer auprès de Lucien Raimbourg. Pierre Louki y passait quelquefois, en voisin, sa boutique dhorlogerie se situant à deux rues de là.  Jétais une très jeune fille fascinée par les mots, les poètes et la scène, et je regardais Louki avec respect et admiration. Après mavoir vue travailler, il me fit lhonneur de me donner  et jen suis encore fière aujourdhui  deux chansons de son tout premier cru, Si  et À la préfecture .
7  
Dans ce petit livre, Pierre Louki pose sur la société et les sentiments humains un regard où il entremêle des montagnes de tendresse et de fantaisie, son art magistral de la chute et son humour ravageur et lucide, et, suprême élégance, tout cela sans avoir lair dy toucher. Pierre Louki est à lécrit ce que Jean-Jacques Sempé est au dessin.  Pierre nous a quittés le 21 décembre 2006. Jai alors découvert que cet éternel enfant au regard si intense sous sa crinière blanche avait 86 ans.  
8  
Michèle STALLA
Avant-propos     Mon père, Pierre Louki, était fils dinstituteurs. Un peu par hasard, il apprit le métier dhorloger et obtint son diplôme de lÉcole nationale dhorlogerie de Besançon. Mais le tic-tac des montres et pendules nétait pas son plaisir favori. Avant tout cétait lécriture. Par exemple, il faisait des rédactions pour ses copains en échange de places de cinéma. Ses profs nétaient pas oubliés pour autant, ils devenaient les personnages de petites pièces de théâtre.  Puis, adieu lhorlogerie ! Bonjour la chanson, les pièces de théâtre et les livres pour grands et petits.  Il y a quelques mois, lors dune conversation avec Christian Stalla, je lui parlai dun manuscrit que mon père avait mis de côté faute de pouvoir le faire éditer. Christian me dit : « Jaimerais le lire. » Une semaine après, il me téléphone : « Je suis responsable de collection chez un éditeur. Jai beaucoup aimé ce récit rétro, je tiens à le publier. »  Ce fut pour moi un grand réconfort de recevoir cet appel, car luvre de Louki continue ainsi sa route.  Puisse le lecteur ressentir autant de plaisir que jen ai eu en redécouvrant ce manuscrit parmi dautres inédits  Georges VARENNE  
  
9