Essai d'initiation aux musiques médiévales polyphoniques ou contrapuntiques

De
Publié par

Cet ouvrage se divise en deux parties : la première concerne les musiques médiévales, polyphoniques ou contrapuntiques ; la deuxième rappelle les sources fondamentales -Rome et Byzance- correspondant aux musiques monodiques. L'essai inaugure aussi la création d'une nouvelle chapelle -La Capella Schola Parisis- regroupant la confédération des ensembles-maîtrises médiévistes de Paris et d'Ile-de-France.
Publié le : jeudi 1 octobre 2015
Lecture(s) : 4
Tags :
EAN13 : 9782336392394
Nombre de pages : 120
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
celui
«
 »
la฀première฀concerne฀les฀musiques฀médiévales,฀polyphoni-; • la฀deuxième฀partie฀rappelle฀les฀sources฀fondamentale s,฀cor
u
Paris-IV
TC
À
s
Î
,
UNIVERS-MUSICAL_PF_VON-RODEN_ESSAI-D-INITIATION-AUX-MUSIQUES-MEDIEVALES-POLYPHONIQUES-OU-CONTRAPUNTIQUES.indd 1
AlainV R ON ODEN
Essai d’initiation aux musiquesmédiévales polyphoniquesou contrapuntiques
Création d’unechapelleet d’uneécole musicale parisienne:Capella & Schola Parisis
Univers musical
14/09/15 20:05
Essai d’initiation aux musiques médiévales polyphoniques ou contrapuntiques
Univers Musical Collection dirigée par Anne-Marie Green La collectionUnivers Musicalcréée pour donner la est parole à tous ceux qui produisent des études tant d’analyse que de synthèse concernant le domaine musical. Son ambition est de proposer un panorama de la recherche actuelle et de promouvoir une ouverture musicologique nécessaire pour maintenir en éveil la réflexion sur l’ensemble des faits musicaux contemporains ou historiquement marqués. Déjà parus Clara TESSIER,Marcel Dortort, un itinéraire musical. Du minimalisme à la synthèse sonore, 2015. Isabelle PETITJEAN,La culture pop au panthéon des Beaux-Arts.Dangerous, de Mark Ryden à Michael Jackson, 2015. Alain LAMBERT,Principes de la mélodie, Musiques populaires, philosophie, et contre-cultures,2015. Claude ROLE,François-Joseph Gossec, Un musicien à Paris, de l’Ancien Régime au roi Charles X, 2015. Michel BOSC,Jill Feldman, soprano incandescente. Bien au-delà du baroque, 2015. Dominique SALINI,Les pouvoirs de la musique, Dudiabolus in musicashowbiz traditionnel  au : la Corse, un laboratoire exemplaire, 2014. Philippe MALHAIRE,Émile Goué (1904-1946). Chaînon manquant de la musique française,2014.Franck JEDRZEJEWSKI,Dictionnaire des musiques microtonales - 1892-2013 (Nouvelle édition revue et augmentée), 2014. Roland GUILLON,Jazz et créativité.Au fil des sessions,2014.Johanna COPANS,Le paysage des chansons de Renaud, 2014. Paul-Marie GRINEVALD,Guillaume-André Villoteau (1759-1839). Ethnomusicographe de l’Egypte, 2014. Liliana-Isabela APOSTU,La violonistique populaire roumaine dans les œuvres de Béla Bartok et de Georges Enescu,2014. Antoine JANOT,Le cinéma est-il devenu muet ?,2014.
Alain VONRODEN
Essai d’initiation aux musiques médiévales polyphoniques ou contrapuntiques
Création d’une chapelle et d’une école musicale parisienne :Capella & Schola Parisis
© L’Harmattan, 2015 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris
http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-343-06931-9 EAN : 9782343069319
Table des matières
Avertissement courtoisLes musiques médiévales polyphoniques ou contrapuntiques
9
PréludeLa grande synthèse des musiques médiévales polyphoniques ou contrapuntiques 11
La combinatoire des nombres, le « logos » de Pythagore (580-490 avant J.-C.) et de son « école »…
13
PREMIÈRE PARTIE Les musiques médiévales polyphoniques (ou contrapuntiques) 15
I. Avant-propos
II. Introduction
III. Le triangle magique des « musicae septentrionalis Franciae »
17
20
21
e A. ARS ANTIQUA / XIII SIÈCLE (v. 1150-1300) 21 1. L'école Notre-Dame de Paris (END) :« Paris Expers Paris »21 2. Les trois chants médiévaux polyphoniques (ou contrapuntiques) religieux de l'Ars antiqua (Ecoles d'Aquitaine et de Notre-Dame de Paris) 1150-1300 : 24 a) L'organum 24 b) Le versus-conduit 25 c) Le motet 27 e 3. a)Le « trouvère des Flandres » (actif v. moitié du XIII siècle) 29 e e 3. b) L’Art courtois des trouvères - XII -XIII siècles 31 4. Architecture francienne 32 e 5. Les bonnes manières des cours : la courtoisie, XII siècle36 6. « Le culte marial, la gente dame et la fleur de lys » 36
e B. ARS NOVA / XIV siècle (v. 1300-1420) Comté de Blois – Champagne (Reims/Toscane : Florence) 1. L'Ars nova française : Guillaume de Machaut
37 37 37
e 2. Ars nova italienne (« Trecento », XIV siècle en italien) : Francesco Landini (1325-1397), Florence 42 3. Ars nova « Maniéré » (ou « subtil ») 44 4. La cité des Papes en Avignon (Rhône), Provence 45 5. Note sur la tapisserie dite « L'Apocalypse » (v. 1380) Château d'Angers (Anjou) : autre résonance harmonique 48 C. ARS POLYPHONIAE SEPTENTRIONALIS FRANCIAE 49 e XV siècle (vers 1420-1520) 49 1. Polyphonies franco-flamandes de la cour de Bourgogne (v. 1400-1477) 49 2. Quelques compositeurs 52
Conclusion schématique concernant les musiques polyphoniques (contrapuntiques)
DEUXIEME PARTIELes musiques monodiques, « à l’unisson » ou chant plan(e)s – chants plans Sources des musiques polyphoniques (contrapuntiques)
I. Les deux branches musicales : gréco-byzantine et celto-romaine
59
61
64
A. Musiques grecques de Byzance (Constantinople) de 333 à 145364
B. Musiques celto-germaniques et romaines ou « romano-celto-franques » 68 1. Constantin et Théodose : Rome et Byzance (Constantinople) 68 a) Les derniers empereurs de l'Empire romain 68 b) Les « invasions » germaniques, le haut Moyen-Age 69 2. La liturgie chrétienne des cinq premiers siècles (post J.-C.) 70 3. La liturgie chrétienne (trois grands ensembles géographiques) 73 4. Principaux pères fondateurs de la liturgie chrétienne 75 a) Ceux de l'empire romain 75 b) Ceux du royaume germanique des Ostrogoths, à Ravenne 77 5. La règle bénédictine : saint Benoît (> 530), moine de Monte Cassino – Italie (« Nursie » au sud de Rome) 77 6. La réforme de la liturgie de « l'évêque de Rome » : saint-er Grégoire 1 dit le Grand 79
6
7. Le chant messin « romano-celto-franc » : Rodengang von Metz 80 8. La Renaissance carolingienne : base de toute la nouvelle culture occidentale et miroir de l’empire de Byzance 82 Les musiques monodiques laïques ou profanes 84 9. Les « 3 Francia » carolingiennes 86 10. Les innovations des moines bénédictins (dit « monachisme bénédictin ») : émergence de la musique « occidentale » 88 Les antiphonaires 89 Les tonaires, les tropaires 89 La diaphonie 90 Les polyphonies en pratique 90 Les premières polyphonies en théorie 91 Que sont donc ces compositions polyphoniques ? 91 e La gamme musicale créée au XI siècle 92 11. Hildegarde Von Bingen (1098-1179), héritière emblématique de la « Renaissance carolingienne » 93 12. Les troubadours et des trobairitz : le « fin’amor » (l’Amour courtois) 94
Conclusion schématique concernant les musiques monodiques
TROISIEME PARTIEConcerts pour saint Louis, l’an de grâce 2014 Ars antiqua Art francien
Quelques références bibliographiques
Quelques références discographiques
7
99
101103 106
109
111
Avertissement courtois Les musiques médiévales polyphoniques ou contrapuntiques
« Oyez, gentes dames, nobles sires, charmantes damoiselles et gentils damoiseaux ! Daignez lire cet essai ! Onques, Faites-le pour repérer vite quelques compositeurs « emblématiques », mais surtout, de grâce, oyez ces musiques magnifiques d’Euterpe, afin que vos goûts raffinés, associant raison et passion, puissent vous instructionner en vous esbaudissant ! »
A Paris, « Francia occidentalis » 814 – 1214 – 2014
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.